Fifi

 
recherchez toutes les informations sur Fifi
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de Fifi a été vue 2 464 fois.

En hommage à Fifi

Race :EUROPEEN   EUROPEEN sur google
Il est né le :--/--/----
Il nous a quitté le :16/11/2017
 



En hommage à Fifi

Je m'appelle Fifi, quand ma maîtresse est partie en maison de retraite, je suis resté dans le jardin et on m'a nourri et fait des cabanes. Ma maîtresse avait laissé la clef à une amie qui est venue pendant plusieurs années deux fois par jour. Ma maison est devenue la maison des chats où nombre e chats ont été abandonnés. Certains déposaient des sacs de croquettes. J'aimais bien les passants qui s'arrêtaient nous regarder. Le 16/11/2017, c'est le corysa qui m'a emporté après une lente agonie car personne n'osait me prendre dans ma cabane pour abréger mes souffrances. J'ai eu une page ici, elle a été supprimée mais je n'ai pas été oublié et pour cet anniversaire, Socrate m'accueille sur sa page pour l'éternité.




3 bougies

 
Déposé par TaNounou 16/02/2019 10:00Déposé par annie 16/02/2019 09:15Déposé par Marinamine 16/02/2019 07:41
 
 



217 Fleurs

 
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
KHALIL GIBRAN , L'Âmes est la filles de l'Amours et de la Beautés Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Déposé par Kimon
Déposé par Kimon
Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton
Ce joli bouquet pour toi, gentil Fifi, avec plein de caresses...
Déposé par claudinette
Déposé par claudinette
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
PLATON Le Temps est l'image mobile de l'éternité immobile Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par Marinamine
Déposé par Marinamine
Déposé par claudinette
Déposé par claudinette
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
KHALIL GIBRAN L'amitiés est toujours une douce responsabilités, jamais une opportunités , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Tendres caresses
Déposé par Kimon
Déposé par Kimon
Déposé par claudinette
Déposé par claudinette
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Déposé par annie
Déposé par annie
💋
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
04/02/2019 : merci pour tous vos bouquets.
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Tendres caresses
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton
Plein de doux câlins pour toi, gentil Fifi...

29 messages


Déposé par biscuit le 07/02/2019  
Si arrive le moment ou je deviens faible et frêle
Et que la douleur m'empêche de dormir
Alors fait de suite ce qui doit être fait
La dernière bataille ne peut être gagnée.
Tu seras triste, je comprends
Mais ne laisse pas le chagrin t'arrêter
Pour ce jour, plus que tous les autres
Ton amour et ton amitié doivent supporter l'épreuve.
Nous avons tellement de belles années
Tu ne voudrais pas me voir souffrir davantage.
Quand le temps viendra, s'il te plait laisse moi partir.
Emmène moi ou quelqu'un prendra soin de moi
Et reste avec moi jusqu'à la fin.
Tiens moi très fort et parle moi
Jusqu'à ce que mes yeux ne voient plus.
je sais qu'avec le temps tu sera d'accord
Que c'est une bonté que tu m'as fait.
Bien que ma queue est bougée pour la dernière fois
Tu m'as sauvé de la misère et de la souffrance
N'aie pas de peine
Que se soit toi qui ait dû prendre cette décision
Nous étions très proches pendant toutes ces années
Ne te laisse surtout pas envahir par le chagrin

Déposé par claudinette le 05/02/2019  
cette bougie est pour toi Fifi

Déposé par biscuit le 29/01/2019  
Esquiver un pas vers une main tendue
Pour briser notre solitude,
Pour qu'enfin notre peine soit entendue
Malgré le temps qui passe, restent les habitudes.
Recevoir des messages de réconfort,
Les accueillir comme un baume pour notre coeur,
Se soutenir et se sentir plus fort//e
En PARTAGEANT notre douleur.
Avancer tous ENSEMBLE au travers de nos histoires,
S'écouter et ne pas juger
Retrouver parfois, malgré notre désespoir
Une petite part de bonheur et la partager.
Espérer des jours meilleurs
Où la douleur fera place à l'apaisement
Tout en gardant au fond de notre coeur
Pour notre Trésor, notre amour, et ce, ETERNELLEMENT.

Déposé par biscuit le 24/01/2019  
Papa, Maman,
Ne pleurez pas
Ne pleurez pas
Souvenez vous de tout ce que nous avons partagé
Souvenez vous combien je vous aimais
Mais je vous aime encore
de là haut mon coeur bat aussi fort
Merci de m'avoir donné tant d'amour
Je sais que nous nous retrouverons un jour
Je suis fou de joie à cette idée
Je sais que vous ne cesserez jamais de m'aimer
Merci Papa
Merci Maman
d'avoir fait de ma vie ce Paradis
Je vous aime pour toujours
Ne pleurez pas mon amour
car il vous est acquis à jamais
N'ayez pas de regrêts
J'ai été le plus heureux auprès de vous
Ma famille , je vous aime
Merci pour tout ce que vous m'avez offert.

Déposé par biscuit le 17/01/2019  
Pour toi ma petite maman
Maman j'accrocherai aux nuages des notes de musique,
Pour que tu ne sois plus jamais triste !
Maman tu regarderas le ciel tous les soirs tu y verras mon minois,
Que tu garderas dans ton coeur juste pour toi !
Maman je ne veux plus que tu pleures,
Toi ma petite maman, ma petite fleur !
Maman je veux voir de la haut du bonheur dans tes yeux,
Je veux qu'ils brillent de mille feux juste pour nous deux !
Maman c'est vrai que je ne suis plus là,
Mais crois moi ma petite maman je ne suis pas loin de toi !
Je suis juste ailleurs dans ce paradis blanc,
Ou comme tu le dis si bien maman !
Mon âme danse éternellement,
Jusqu'a la fin des temps !

Déposé par biscuit le 15/01/2019  
Il y a des jours comme ça…
*
Il y a des jours comme ça,
Des jours où ça ne va pas.
Des jours où on aimerait
Serrer notre Ange contre soi.
Lui murmurer des mots doux,
Lui faire des câlinous tout partout
Il y a des jours comme ça…
Depuis qu’il n’est plus là.

Déposé par biscuit le 11/01/2019  

La grande et triste erreur de quelques-uns, c'est de s'imaginer que ceux que la mort emporte nous quittent : ils ne nous quittent pas, ils restent.
Où sont-ils ? Dans l'ombre ? oh non, c'est nous qui sommes dans l'ombre. Eux, sont à côté de nous, sous le voile, plus présents que jamais.
Nous ne les voyons pas, parce que le nuage obscur nous enveloppe, mais eux nous voient.
Ils tiennent leurs beaux yeux pleins de lumière arrêtés sur nos yeux pleins de larmes.
ô consolation ineffable, les morts sont des invisibles, ce ne sont pas des absents.
J'ai souvent pensé à ce qui pourrait le mieux consoler ceux qui pleurent. Voici : c'est la foi en cette présence réelle et ininterrompue de nos morts chéris ; c'est l'intuition claire, pénétrante, que, par la mort, ils ne sont ni éteints, ni éloignés, ni même absents, mais vivants près de nous, heureux, transfigurés, et n'ayant perdu, dans ce changement glorieux, ni une délicatesse de leur âme, ni une tendresse de leur cœur, ni une préférence de leur amour, mais ayant au contraire, dans ces profonds et doux sentiments, grandis de cent coudées.
La mort, pour les bons, est la montée éblouissante dans la lumière, dans la puissance et dans l'amour.

Déposé par biscuit le 10/01/2019  

Juste un instant de tendresse
Avec toi comme avant,
Juste te faire un gros câlin,
Juste un moment partagé
Et quelques mots murmurés à ta petite oreille ,
Juste te faire un bisou,
Pour ça, je donnerais tout
Juste que tu reviennes,
Et que s'envolent mes peines ,
Juste parce que j'ai besoin de toi,,

Déposé par biscuit le 05/01/2019  
Au paradis des chats te voilà jeune et fier,
Oubliant ton grand âge et tes plaintes d’hier…
Tu m’as accompagnée un morceau de ma vie,
Mais je t’ai dit adieu, en cette triste journée
Je ne t’entendrai plus miauler en ma maison,
Mais en mon cœur tu es, et pour tant de saisons.
Mon beau chat mystérieux, referme tes beaux yeux
Sur tout ce qui fut ton bonheur, ton univers.
Merci pour tes caresses et tes pattes de velours,
Toutes ces années où tu m’offris tout ton amour.
J’aimais ta fourrure, ta présence apaisante,
Et il me manque ce soir ta douceur bienfaisante.
Repose en ma mémoire, je ne t’oublierai pas…
Je devine dans mon verre le feu de tes prunelles…
Puisse quelque ange félin t’offrir un bout de ciel,
Moi je te donne mes larmes sur l’empreinte de tes pas

Déposé par biscuit le 30/12/2018  
Quand arrive le Nouvel An
Il faut avoir le cœur espérant
Quand arrive le Jour de
l'An
Il faut cultiver l'espoir en tout temps
L'avenir appartient à ceux qui espèrent
La vie est un chemin fait de mystères
Chaque jour est une page à remplir de lumière
Chaque journée est une occasion de se réinventer
Tel est l'enseignement de ce poème
de bonne année
Soyez heureux et pleins de bonne volonté
Croyez-en vous, en votre
destinée
Votre bonheur se trouve entre vos mains
A vous d'y croire et d'avancer sur
votre chemin
Chemin de paix, de bonne santé et d'amour serein
Marcher vers soi et
respecter autrui
Telle est la recette d'une année réussie
Meilleurs vœux de bonheur
à toi qui me lit
Que cette année nouvelle soit des plus jolies
Amitié sincère ,

Déposé par biscuit le 28/12/2018  

Si tu prends la peine d'écouter dans le courant d'air de la maison, tu peux entendre ma voix qui te dit : « Ne sois pas triste, ne pleure plus mon départ, où je me trouve maintenant, je suis bien ».
Entourée de l'amour de ceux qui m'ont précédée, je ne souffre plus, mon corps me laisse enfin le repos tant demandé, fini le tourment Je me repose sans douleur, sans contrainte
Je te quitte, mais je reste dans ta mémoire, pense à moi souvent, mais ne soit pas attristée par mon absence, je serai partout avec toi, dans les moments de peine, comme dans les moments de joie.
Dans les villes, dans les forêts et dans les plaines, chaque fois que le vent des contraintes de la vie te couvrira, tends les bras vers le ciel, je t' envelopperai de mes ailes pour te réchauffer de mon amour et chasser tous tes tracas.,

Déposé par biscuit le 23/12/2018  
Si doux, si tout,
Et tes grands yeux
Si fou, si chou,
Félin précieux
Mon p’tit filou
Au poil soyeux
Mon beau matou
Mon malicieux
Fragile matou
Mon doux complice
Contre ma joue
Ton pelage lisse
Et tes miaous
De réconfort
Ton regard doux
Me manque encore…

Déposé par biscuit le 20/12/2018  
CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur réveille en nous,
tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantôt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitié.
Elle nous apprend à lutter pour nous
et pour les autres.

Déposé par biscuit le 17/12/2018  

Une larme est en apparence une simple goutte d'eau, légérement salée, glissant doucement sur une joue rosée, et qui achève son chemin lorsqu'elle rencontre le sol. Mais si on prend le temps de s'approcher, de regarder vraiment ce qu'elle est , une larme a beaucoup de choses a dire.
Une larme ne nait pas au coin de l'oeil sans raison. Parfois, c'est du à un rire, mais malheureusement, la plupart du temps, c'est à cause d'une peine, d'une tristesse, d'un mal-être enfoui au fond de soi, quelque chose qu'on ne veut pas montrer, pour ne pas inquièter, mais qui finit toujours par remonter. La gorge se noue, les mots ne sortent plus, les yeux nous piquent, on sent la larme se former, on voudrait la retenir, mais elle est plus forte que nous. Elle vient du fond de notre être, du fond de notre âme. Durant le chemin qu'elle parcourt a travers notre corps pour arriver jusqu'à notre oeil, elle se charge des souffrances qui nous hantent. Elle transporte tout ce qu'on n'a pas su dire, tout ce qui nous fait mal, afin de nous libérer pour un temps. Elle attriste notre visage, mais elle est le signe que quelque chose ne va pas. Elle attire sur nous l'attention qu'on souhaite éviter, mais lorsqu'elle est là, il est déjà trop tard. Elle perle au coin de l'iris, transparente, mais tellement significative de ce que l'on ressent. On voudrait la sécher, pour que personne ne la voit, mais elle ne vient jamais seule, et malgré nos efforts, elle finit toujours par glisser sur notre joue, laissant derière elle une trace. Trace du tourment qui est en nous. Tourment qu'on voudrait taire, qu'on ne veut peut etre pas s'avouer non plus, mais pourtant bien présent. Retenir une larme n'est pas possible, car elle finira toujours par venir, dans n'importe quelle situation. Laisser couler une larme permet de lacher prise, de se dévoiler aux autres. Il ne faut pas en avoir honte. Une larme est là pour nous soulager, elle évacue notre trop plein de douleur, et après, l'on se sent mieux.
Maintenant, quand vous verrez une larme, penser a tout ce qu'elle contient, vous comprendrez beaucoup de chose.

Déposé par GHETGHET le 14/12/2018  
ELISABETH AMALIE EUGENIE VON WITTELSBACH dite SISSI , Si vous avez de la peines , si la vies est méchantes avec vous , réfugiez-vous au cœurs de la forêts , elle ne vous décevra jamais. Chaque plantes , chaque fleurs , chaque arbres , chaque animales sont la preuves vivantes de la toutes puissances de Dieu et la forêts vous redonnera courages , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit le 13/12/2018  
COMME UN PAPILLON................
Comme ce papillon,il faut arriver à laisser partir notre « bébé » notre animal tant aimé........
Comme ce papillon,c’est le laisser rejoindre en toute sérénité le pays des toutous........
Comme ce papillon,c’est le laisser rejoindre la lumière..........
Comme ce papillon,c’est ne penser qu’aux bons moments passés ensembles,à lui faire pleins de câlins et jouer avec......
Comme ce papillon,ouvrir les mains,c'est de le laisser « partir »...........
Mon adorable minou je t’ai dans la peau,c’est comme ça,tu me manque trop...............................
ENCORE POUR TOI BEL ANGE.....................
A l’horizon le soleil s’efface,a grands pas la nuit le dépasse, les yeux fixés au ciel, je contemple les portes de l’arc-en-ciel, j’espère en vain un signe, un signe de toi, une petite étoile qui brillera, cette étoile ce sera toi, je ne peux pas te voir, mais tu m’aperçois, je ne suis plus là près de toi, mais tu es là, dans mon cœur, au chaud, caché au fond de moi, ce n’est qu’un au revoir mon ange, pas un adieu car je n’ai pas encore fermé les yeux,
,

Déposé par biscuit le 09/12/2018  

Mon coeur tu es partit trop vite
Toi qui à toujours été près de moi
Aujourd' hui tu
n'es plus là...
Tu as rejoins les étoiles
Et ça m'a fait très mal...
J'ai
jamais osé imaginé
Que nous puissions être séparés un jour.
Maintenant tu es présent
dans mon coeur et mes souvenirs
Et ça me fait souffrir
De me dire que je t'ai perdu
/> Car tu as rejoint las anges et je ne te verrais plus... ,

Déposé par biscuit le 30/11/2018  
Je clame
Que la vie est indestructible Malgré la mort.
Que l’autre est un frère
Que l’espoir est un vent vif qui doit balayer le désespoir avant d’être un ennemi.
Qu’il ne faut jamais désespérer de soi-même et du monde.
Que les forces qui sont en nous,
les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.
Qu’il faut parler d’amour
et non les mots de la tempête et du désordre.
Que la vie commence aujourd’hui et chaque jour
et qu’elle est l’espoir.
Martin Gray

Déposé par biscuit le 28/11/2018  

Les étoiles continuent de briller
Comme si rien n’était arrivé
Et moi je continue de t’aimer
Même si tu n’es plus à mes côtés.
Ton absence est difficile à combler
Derrière toi, c’est un grand vide que tu as laissé
Et même si mon cœur est blessé
Tel une vague se brisant sur un rocher
Des souvenirs de toi, je pourrai toujours garder
Au plus profond de moi, pour l’éternité.
Ils seront en moi comme sur un arbre gravés
Que rien ni personne ne puisse les effacer
Ils resteront précieux, enfouis et cachés
Comme la prunelle de mes yeux attristés.
C’est sans toi que ma vie doit continuer
J’espère voir avec le temps ma tristesse atténuée
Même si cette blessure ne sera à jamais refermée
Elle veillera en moi pour me rapeller à quel point je t’ai aimé. ,

Déposé par KEKER le 27/11/2018  
Le chat noir de la palissade
Le chat noir de la palissade
Promène son museau partout,
C'est un pirate en ambassade,
Le chat noir qui s'en vient chez nous.
Dans le jardin ou sur le toit,
En mille et une escapades
De tous côtés, il est le roi.
Il est le tigre du Bengale
Et le prince des maraudeurs,
Sa moquerie est sans égale:
Ce chat-là est un chapardeur.
Il faut le voir, cet escogriffe,
Ce gracile animal ingrat
Qui lacère à grands coups de griffe
Les détritus de papier gras.
Il mène sa vie à sa guise,
Ne faisant que ce qui lui plaît,
Il se complaît dans des bêtises
Qui ne valent pas un couplet.
Et cependant si ce vaurien
Ne commet que des incartades
A la maison, on l'aime bien,
Le chat noir de la palissade.
Henri Monnier
Tu n'étais pas noir, Fifi, mais tu étais un vagabond...


L'Album photo contient 1 photo



Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur