Croquette


Didijolie

Profil

Mail Privé

Carnet d'adresses

Signalez un abus

Envoyez cette page

recherchez toutes les informations sur Croquette
sur le site cimetierepourchien.com   sur le web  

En hommage à Croquette
Race :EUROPEEN
Il est né le :18/10/2003
Il nous a quitté le :18/10/2018




En hommage à Croquette

Ma Croquette, ma yeux-bleus, mon marron glacé,
La première fois que j’ai entendu parler de toi c’est papachat qui m’a dit : je viens de voir un chat que tu rêverais de câliner et avoir auprès de toi. Et lorsque je t’ai rencontrée chez nos voisins je n’ai pu que lui donner raison. Ta bouille, ton regard, la douceur de ta robe. Puis la vie a fait que tes maîtres devaient partir à l’etranger et ne savaient que faire de toi. La personne qui devait t’acceuillir pour leur deux années d’absence s’est désisté au dernier moment. Alors connaissant mon amour pour les chats ils sont venus me voir. Je ne pouvais pas te prendre tout de suite alors je t’ai confiée à une amie durant 1 an puis enfin tu es venue vivre avec nous. C’était en 2007. Les débuts avec Didi et même avec nous ont été difficiles. Tu te cachais, tu étais comme terrorisée. Puis un jour alors que n’étais sur le canapé tu as sauté sur mes genoux et notre histoire d’amour était scellée.

Puis les deux années se sont allongées de quelques mois et finalement tu es restée pour toujours avec nous pour notre plus grand bonheur.
Ce que je garde de toi c’est ton infinie douceur, ta gentillesse. Jamais un coup de griffe, jamais la moindre agressivité. Sauf quand il fallait couper tes ongles. Là tu te transformais! D’ailleurs tu n’aimais juste pas que l’on touche tes pieds. J’entendrai longtemps encore ce profond ronronnement que tu émettais dès que l’on te touchais. Et tes yeux ma belle, ma croquine, un regard d’une intensité rare. J’avais l’impression de plonger dans un océan. Tu n’aimais pas beaucoup l’excercice et pratiquais plutôt la sieste sur les arbres à chat. On rigolait avec papachat en disant que tu allais battre le record du plus vieux chat et que tes coussinets n’étaient pas usés tant tu t’en servais peu. Jamais nous n’aurions pensé que tu nous quitterai le jour de tes 15 ans. Là-haut tout est vide, tes petits jouets traînent et semblent t’attendre.
Tu ne méritais pas cette sale maladie: lymphome. Il t’a rongé insidieusement sans que l’on ne voit rien jusqu’à il y a 1 mois. Tu étais un peu moins en forme. Nous n’avons pas compris tout de suite ce qu’il t’arrivait. Les analyses étaient excellentes. Tu avais les reins d’une jeune fille, tout était parfait. Et puis il y a dix jours nous avons enfin détecté à la palpation cette saleté. Juste un épaississement de la paroi de ton intestin. Se sont enchaînés les echos, les ponction. Le verdict est tombé comme pour le cancer de Didi tu avais une forme très agressive et bien sûr celle dont le pronostic est le plus sombre. Impossible de te laisser tomber on a tenté le tout pour le tout. On a
commencé la chimio. Aujourd’hui premier contrôle. Pas d’amélioration au contraire. La lésion commençait à se percer. Pourtant j’y ai cru. Après l’injection tu as remangé, tu étais plus vive. Mais non nous n’avons pas eut la chance que cette ignominie s’agenouille devant le traitement. Nous avons préféré te laisser partir avant que tu ne souffres, avant que nous devions prendre cette décision en urgence et que tu fasses les frais de notre envie de te garder auprès de nous. C’était une question de jours d’après ton docteur. Et lorsque je t’ai vu si faible dans les bras de papachat cette après-midi, j’ai su que tu ne rentrerai pas avec nous ce soir. Ce fut si soudain. Tu es partie comme tu as vécu. Tout en douceur sans nous causer de tracas, en nous préservant.
Te voilà auprès de Didi. Je sais qu’elle t’a accueilli et je compte sur vous pour mieux vous entendre là-haut qu’ici-bas. Pas de bêtises les filles! J’ai toujours pensé que tu aurais été plus heureuse dans une famille sans autre chat. J’avais parfois l’impression de ne pas faire bien pour toi. J’espère t’avoir rendu tout l’amour que tu nous a donné. Je suis si fière d’être ta mamanchat. Je t’aime fort, si fort. Tu ne me quitteras plus désormais.

Envole toi ma beauté, ma croquinouillete. Envole toi.

136 Fleurs

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Déjà 1 mois ma princesse. Seulement 1 mois. Mais tu es tjrs là , partout, surtout dans mon cœur. Je t’aime.

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Pour ton premier mois ailleurs. Courage à ta gentille maman.

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Caresses

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma doucette.

Déposé par BABOU3745
Déposé par BABOU3745

Une pensée pour toi Croquette🌷🌼

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ROBERT SABATIER Le plus parfaits Amours est le toi et le moi devenus synonymes , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Affectueuses pensées

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Salut mon petit marron glacé!

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

G vu un minouillou avec une tête aussi ronde que la tienne! Même si ce n’est pas toi ça fait du bien de retrouver des petits bouts de toi. Je t’aime.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Un bouquet de tendresses pour toi jolie Croquette , merci pour Mr mimi

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Salut ma yeux bleus. Je t’aime fort.

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Douce nuit ma yeux bleus.

Déposé par annie
Déposé par annie

Pensées 🌷

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Une pensée pour toi ; Caresses.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Nathalie54
Déposé par Nathalie54

Tendres pensées pour croquette 💕🐦🐾💕

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Petit marron glacé de ma vie je t’aime fort.

Déposé par BABOU3745
Déposé par BABOU3745

🌸💐

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma doucette...

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par annie
Déposé par annie

☔️💜☔️

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma loupette ...

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Caresses pour toi aussi belle Croquette

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour ma doucette.

Déposé par amaranthe
Déposé par amaranthe

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

G hâte que tu reviennes à la maison. Je t’attends avec impatience même si je sais que venir te chercher sera dur. Je t’aime.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

plein de câlins, princesse aux yeux bleus !!!

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma poulette, mon loup-garou que j’aime.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Mon tout petit marron glacé que j’aime.

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Des caresses sur ta magnifique robe jolie Croquette. Amitiés à ta Maman.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Plein de câlins, jolie petite demoiselle, tu étais bien belle ! doux bisous vers le paradis des chats...

Déposé par hannival
Déposé par hannival

Doux repos au paradis des minous

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t’aime.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Câlins pour toi aussi jolie Croquette

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

💖🌺

Déposé par annie
Déposé par annie

Caresses Croquette 💜

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour nouillibus de ma vie.

Déposé par canou42
Déposé par canou42

Jolie croquette, tu as du découvrir toute la tribu !! Caresses d'ici bas.

Déposé par BABOU3745
Déposé par BABOU3745

Une pensée du matin Croquette.

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour mon petit marron glacé.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Tendresses pour toi aussi belle Croquette et avec du retard je te dit " repose en paix dans ton joli petit coin de paradis " bisous a toute les deux , et merci à ta maman

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour ma pupuce. Tu n’aurais pas aimé l’orage de cette nuit! J’espère que de la haut il t’a paru plus beau. Je t’aime.

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Joyeux Halloween ma belle. Viens faire le petit fantôme ce soir. Je t’aime.

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma Croquinette. Comme j’aimerai que tu viennes me visiter dans mes rêves. Passer une nuit encore avec toi. Je t’aime.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma jolie princesse yeux bleus. Me plonger dans l’océan de ton regard me manque. Je t’aime.

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Caresses et bisous pour toi et amitiés à ta gentille maman.

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Doux repos auprès de mes anges, Croquette. Tu es parti d'un lymphome comme mon Paco.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour ma croquinette.

Déposé par Minouchette
Déposé par Minouchette

Pleins de câlins pour toi Croquette, peux être as tu trouvé Mia la haut. Courage à ta maman chat

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Mon petit marron glacé.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma si jolie croquinette. Je t’aime fort.

Déposé par Marcalex95
Déposé par Marcalex95

un joli bouquet pour la belle Croquette, qu'elle repose en paix. Bcp de courage à ta maitresse. Sincères pensées

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par annie
Déposé par annie

De la part de Settine pour toi Croquette 😘😘

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Mon amour de chat, il y a 1 semaine encore je n’imaginais pas que nous vivions nos dernières heures ensemble. Je t’aime.

Déposé par catmiette
Déposé par catmiette

sois heureuse pour l'éternité ravissante petite chatte. courage à ta famille qui t'a tant aimée

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma loupette, il y a 1 semaine nous vivions notre dernière soirée ensemble... je t’aime si fort.

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par MONCOEUR
Déposé par MONCOEUR

Bienvenue au Paradis des Minous bel Ange 🌹🌹🌹🌹

Déposé par annie
Déposé par annie

🌻

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Douces pensées petite Croquette

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour ma loupette.

Déposé par basima
Déposé par basima

Reposes en paix Croquette courage a ta maman et papa chat qui ont su te rendre heureuse courage a eux

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma jolie croquine, je n’arrive pas à m’y faire. Voir ta photo ici est comme irréel. Je t’aime.

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Tendres caresses petite croquette 💝

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Plein de câlins, belle princesse ! que tu étais gracieuse, je te fais de gros bisous sur ta fourrure toute fine...

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par mynunuloul
Déposé par mynunuloul

Doux repos ma belle

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Câlins ma beauté jolie.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t’aime.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Plein de câlins, jolie petite demoiselle, tu étais bien belle ! doux bisous vers le paradis des chats...

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Je te découvre ici avec quelques jours de décalage. Un coeur de fleurs pour toi et ta maîtresse bien triste sans toi.

Déposé par BABOU3745
Déposé par BABOU3745

Un bouquet de bisous Croquette, merci pour ma Kannelle.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour ma puce. Tu étais mon repère à la maison, depuis si longtemps, tant d’habitudes. Je t’aime.

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Caresses

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

de la part de Mélusine et Mélisande

Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21

En hommage à votre belle Croquette. Amicalement. 🌼 💖 🌹 🌺 🌸

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Câlins de douce nuit ma douceur a moi. Ce premier dimanche sans toi se termine.

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par Aby64
Déposé par Aby64

une grande pensée a vous

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Pour toi, belle Croquette, ce bouquet et plein de douces pensées pour que ton repos au paradis des minous soit le plus doux possible...

Déposé par amaranthe
Déposé par amaranthe

Déposé par BABOU3745
Déposé par BABOU3745

Douces caresses petit Ange.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MARC LEVY , Il y a des chagrins d'amours que le temps n'effaces pas et qui laissent aux sourires des cicatrices imparfaites Soit en PAIX et AMOURS a l'infini Belles CROQUETTE , tes Maîtres t'AIME

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour ma princesse, tonton Christian t’envoie plein d’énergie positive. Je t’aime.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Plein de câlins pour toi et Dieselle, soyez heureuses, vous qui êtes enfin réunies...

Déposé par annie
Déposé par annie

💜


35 messages


Déposé par biscuit le 18/11/2018  


Je suis assise ici,seule,si triste et solitaire
je pense a toi si souvent,chaque minute du jour
me demandant comment tu vas,ce que tu fais,
souhaitant te serrer si fort dans mes bras.
Je suis assise là,me souvenant de tout ce que nous avons partagé
rêvant de toi, a tout,a qui sera,
et je verse une larme pour chaque minute sans toi,
parfois je crois a ma force et que le temps qui nous sépare,
s'écoulera vite,ce n'est qu'une petite tréve,mais qui fait mal.
Et puis parfois,je m'assieds et de nouveau je pleure et me demande:
Pourquoi faut t'il que l'amour fasse si souffrir....
Bien que parfois dans ma solitude,quelque part dans le vide,
je me sent pourtant encore aimée,et je réalise :
que ce n'est pas l'amour qui fait si mal ....
C'est d'être sans toi,sans ta présence a mes côtés....,

Déposé par Didijolie le 17/11/2018  

Mon marron glacé,
Ton absence est tellement étrange. Le matin j’ai encore le réflexe de regarder là-haut vers la bibliothèque. Et je me souviens... que tu n’es plus là. Dans la journée lorsque je fais des câlins à tes frères et tes sœurs il manque le quatrième calin.
Je me souviens de notre premier câlin. C’était peu de temps après ton arrivé à la maison. Tu étais terrifiée et vivait cachée la plupart du temps. Didi te menait la vie dure car elle n’avait pas l’habitude d’avoir un congénère. Elle était notre princesse gâtée pourrie depuis presque 3 ans et partager notre attention ne lui plaisait pas.
Toi tu revenais d’une année en « famille d’accueil » auprès d’amis à moi. Tu avais déjà du dire adieu à ta première famille et là nous t’obligions à changer encore une fois tes habitudes et ton cadre de vie. Tu étais déboussolée.
Moi j’étais triste de te sentir aussi malheureuse et je me demandais si nous arriverions à te rendre ta joie de vivre un jour. Je n’osais pas non plus trop venir vers toi et créer un lien car je savais que l’année d’après tu devrai repartir dans ta famille. C’était ce qui était prévu. Si j’avais su...
Mais un jour où je n’étais vraiment pas en forme tout a changé entre nous. Je venais d’apprendre mes problèmes de santé et avait du mal à les gérer. J’avais aussi arrêter mon travail et étais en pleine remise en question pour la suite de ma carrière. Je trainais toute la journée, regardant la télé allongée sur le canapé. Ce jour là j’allais plus mal encore, les symptômes s’étaient aggravés et j’avais peur. J’avais pleuré une bonne partie de la journée. Et soudain j’ai senti un poids atterrir sur mon ventre et des ronrons ont commencé à remplir tout l’espace. Tu venais enfin de t’abandonner et à partir de là tout a commencé entre nous. Tu a pris soin de moi avant que moi je le fasse pour toi. C’est toi qui a initié notre relation et ça jamais je ne l’oublierai. Tu étais si douce de caractère, si aimante. Comment ai-je pu te négliger? Qui plus est avec tout l’amour que j’ai encore pour toi? Tu me manques. Tu étais l’âme tranquille de la maison, c’est toi qui allégeait l’air et transformait notre quotidien en insufflant la sérénité et la tendresse dans notre vie. Ta présence, comme ton absence aujourd’hui, était palpable dès notre entrée. Tu es une belle âme et même maintenant tu enchantes encore ma vie. Merci ma minette jolie, merci ma yeux bleus.
Je t’aime.

Déposé par biscuit le 16/11/2018  


les jours passent mais ça traînent,
depuis ton départ le temps semble s'arrêter.
là on vit dans la douleur et dans la peine
tu nous manques trop .
tu as laissé un immense vide
que personne ne pourra jamais combler
on t'aime encore et encore
on t'aimera encore plus fort
tu as été notre grand bonheur
mais on t'a pris sans avis
tu seras à jamais dans nos coeurs
tu es bien dans ton paradis
dors bien là où tu es
nous penserons à toi toujours
petit ange , tu nous manques
reposes en paix

Déposé par biscuit le 15/11/2018  


Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo

Déposé par biscuit le 14/11/2018  


Que les étoiles éloignent notre tristesse
que les fleurs remplissent notre coeur de beauté
que l'espoir essuie nos larmes a jamais
que le silence nous rende fort.
pensée Amérindienne.
mais que le souvenir de ce passé si fragile a notre âme ,notre amour pour nos petits anges ne s'éteigne a jamais,que la lueur de cette flamme brille pour toujours dans notre chair meurtri,
afin d'y apporter un peu de lumière ,de sérénité et apaise notre douleur,afin que leur sommeil soit en paix....

Déposé par biscuit le 13/11/2018  

Une fois la nuit tombée,
Quand le sommeil nous a emporté,
Lorsqu'enfin tout est calme et léger,
Loin du tumulte de la journée,
Nos anges, doucement viennent nous frôler.
Tout près de nous délicatement, ils vont se poser.
Sur notre front, une léchouille doucement ils vont déposer.
A notre oreille un "je t'aime" ils vont nous murmurer.
De leurs ailes, ils vont nous envelopper,
Et peut-être même...dans un tourbillon de bonheur ils vont nous emporter.
Puis au matin revenu, à nouveau, ils vont nous quitter.
Non sans nous avoir une dernière fois léchouillés.
Mais de doux rêves ils nous auront laissé.
Et le soir même, ils l'ont promis, ils vont repasser.

Déposé par biscuit le 12/11/2018  


Au-delà des soupirs
Je n’ai pu t’adresser un regard, un sourire,
Tu es parti trop vite sans me prévenir..
Immense est mon regret, Je voudrais te le dire
Au de-là du chagrin, au-delà des soupirs.
Ta mort hante ma vie. Pour combler ton absence
Sans cesse je remue de précieux souvenirs.
Je trouve un réconfort en trompant ma souffrance.
Mes plus belles pensées vont vers toi dès l’aurore,
Je t’appelle et te parle avant de m’endormir,
Au de-là du chagrin, au-delà des soupirs.

Déposé par biscuit le 11/11/2018  


LE PETIT CHAT......................
.
...........................Je suis le petit chat................
..........................Mais j’ai déjà quinze ans.................
...........................Si je présente bien..................
...........................Mon âge,je le sens.............
.
..........................Mon cœur est fatigué...............
........................J’ai des douleurs partout............
.........................Ma vue a bien baissé.................
.......................Je n’entends plus du tout...................
.
........................J’aimais bien la montagne...............
........................Quand j’étais casse cou.................
.........................Le vertige me gagne................
.........................Je fatigue beaucoup...................
.
........................Je vais plus doucement...............
........................Et je marche très peu............
......................Je dors bien plus longtemps.............
.......................J’ai caché tous mes jeux.................
.
........................Quand une chienne passe..............
........................Je redeviens fringant................
.......................Je fais preuve d’audace................
.........................Je me sens élégant................
.
.....................Mais dès qu’elle est partie............
.........................Je retrouve mon âge................
........................Et mon dos s’arrondit...............
.......................Ce n’était qu’un mirage.................
.
.....................Mes maîtres m’aiment autant.............
.......................Que quand j’étais petit.................
.......................Ils me disent souvent....................
......................Que j’ai changé leur vie....................
.
.........................La mienne aura été...............
.......................Faite de grandes joies.............
.........................J’aurai été choyé..................
........................J’aurai été un roi................
.
.......................Quand il faudra partir............
.........................Je ne gémirai pas..............
......................Je voudrais m’endormir............
......................Blotti entre leurs bras..............
..
.........................Madeleine Reynaud............

Déposé par biscuit le 10/11/2018  

Les adieux sont seulement pour
ceux qui aiment avec leurs yeux.
Parce que pour ceux qui aiment avec leur coeur
et leur âme, il n'y a pas de séparation.
Repose en paix, tu ne seras jamais oublié...,
,

Déposé par Didijolie le 09/11/2018  

Mon petit marron glacé,
Papachat est en route, il te ramène à la maison, enfin. Et moi je pleure car cette urne prouve que tu reviendras pas, jamais. Tant que je ne la voyais pas, je pouvais faire comme si elle n’existait pas, comme si tu étais juste absente pour quelques temps. Mais là je suis bien obligée de constater que ton corps n’existe plus sur cette terre. Que tes beaux yeux bleus ne s’ouvriront plus jamais sur le lever du soleil, ne brilleront à la flamme d’une bougie. Que plus jamais je ne pourrais embrasser tes si douces oreilles. Que plus jamais je ne te brosserais et ne roulerais en une boule soyeuse tes poils si doux. Que plus jamais je ne pourrai t’embeter en coupant tes griffes ou en jouant avec tes pieds. Que plus jamais je ne sentirais ton souffle dans mon cou quand je te portais. Plus jamais. Et c’est trop injuste.
Je garde en revanche au creux de mon oreille tes ronronnements et tes ralouilles. Eux, personne ne me les enlèvera.
Je t’aime tellement. Dans un instant tu seras de retour et nous allons être réunis pour ne plus jamais nous séparer.
Bon retour à la maison mon petit marron glacé.

Déposé par biscuit le 09/11/2018  


Papa, Maman,
Ne pleurez pas
Ne pleurez pas
Souvenez vous de tout ce que nous avons partagé
Souvenez vous combien je vous aimais
Mais je vous aime encore
de là haut mon coeur bat aussi fort
Merci de m'avoir donné tant d'amour
Je sais que nous nous retrouverons un jour
Je suis fou de joie à cette idée
Je sais que vous ne cesserez jamais de m'aimer
Merci Papa
Merci Maman
d'avoir fait de ma vie ce Paradis
Je vous aime pour toujours
Ne pleurez pas mon amour
car il vous est acquis à jamais
N'ayez pas de regrêts
J'ai été le plus heureux auprès de vous
Ma famille , je vous aime
Merci pour tout ce que vous m'avez offert.

Déposé par biscuit le 08/11/2018  

Pour toi mon Fidèle ****
Je t'ai choisi comme compagnie
Et tu le seras pour toute ma vie
Je ne pourrais jamais te quitter
Surtout jamais t'oublier
Ces quelques lignes
Je te les désigne
Pour te prouver
Cette grande amitié
N'oublie surtout jamais
Qu'on sera ami pour l'éternité
Même devant la sort
Quoi qu'il arrive mon chat, je t'adore
Pensée

Déposé par biscuit le 07/11/2018  


Si tu prends la peine d'écouter dans le courant d'air de la maison, tu peux entendre ma voix qui te dit : « Ne sois pas triste, ne pleure plus mon départ, où je me trouve maintenant, je suis bien ».
Entourée de l'amour de ceux qui m'ont précédée, je ne souffre plus, mon corps me laisse enfin le repos tant demandé, fini le tourment Je me repose sans douleur, sans contrainte
Je te quitte, mais je reste dans ta mémoire, pense à moi souvent, mais ne soit pas attristée par mon absence, je serai partout avec toi, dans les moments de peine, comme dans les moments de joie.
Dans les villes, dans les forêts et dans les plaines, chaque fois que le vent des contraintes de la vie te couvrira, tends les bras vers le ciel, je t' envelopperai de mes ailes pour te réchauffer de mon amour et chasser tous tes tracas.,

Déposé par biscuit le 06/11/2018  


Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ton petit ventre

Déposé par biscuit le 05/11/2018  

Les étoiles continuent de briller
Comme si rien n’était arrivé
Et moi je continue de t’aimer
Même si tu n’es plus à mes côtés.
Ton absence est difficile à combler
Derrière toi, c’est un grand vide que tu as laissé
Et même si mon cœur est blessé
Tel une vague se brisant sur un rocher
Des souvenirs de toi, je pourrai toujours garder
Au plus profond de moi, pour l’éternité.
Ils seront en moi comme sur un arbre gravés
Que rien ni personne ne puisse les effacer
Ils resteront précieux, enfouis et cachés
Comme la prunelle de mes yeux attristés.
C’est sans toi que ma vie doit continuer
J’espère voir avec le temps ma tristesse atténuée
Même si cette blessure ne sera à jamais refermée
Elle veillera en moi pour me rapeller à quel point je t’ai aimé.

Déposé par biscuit le 04/11/2018  

On ne les appelle pas nos compagnons
Pour une quelconque raison
Mais bien parce qu’ils nous accompagnent
Et nous aident à surmonter des montagnes
Ils s’abandonnent à notre amour
Et nous le rendent jour après jour
A travers le regard on sent leur affection
Et à notre vie, leur entière dévotion
Ils attendent patiemment notre retour
Quand on s’absente des heures, des jours
Leur joie indescriptible nous est promise
Parfois pour nous cacher quelques bêtises
Ils sont fidèles et oublient nos colères
Leur tendresse envers nous plus que sincère
Ils sont capables de nous accompagner
Dans nos souffrances et nous réconforter
Tous ceux qui ont enrichi mes jours
Je leur dédie ces quelques mots d’amour
Jamais je ne pourrais les oublier
Ils m’ont tant parfois regardé pleurer
Ils m’ont fait sourire aussi, si souvent
Quand ils jouaient comme des enfants
Avec leur regard rempli de malice
Ne manquait que la parole complice
Alors comment ne pas verser des larmes
Quand vient cet inévitable drame
De devoir leur offrir une dernière demeure
Dans laquelle le repos remplace la douleur
Aurevoir mes chers compagnons de vie
Mes animaux qui furent mes amis
Je n’oublierai jamais votre gentillesse
Votre présence et votre tendresse

Déposé par biscuit le 01/11/2018  

toi mon beau chat
qui a honnoré
plus que toutes les belles promesses
plus que tous les dons et amours imparfaits
qui a couvert d'or la part d'indignité des relations humaines,
qui a réanimé la part d'amour,
que le hommes n'ont pas pu recueillir,
n'ont pas su regarder et ont laissé mourrir,
sache que mes plus belles pensées
t'accompagne dans ta dernière demeure
récompense ta fidèlité sans faille
ton amour si parfait
toi mon fidèle ami
que j'aurais voulu éternel
puisses tu être une lumière
une étoile au firmament sans pareille.

Déposé par biscuit le 30/10/2018  


CHAT, MON AMI…
Chat, tu es mon ami, mon confident muet,
Tu es la poésie, tu es l’art d’être aimé.
Tu as l’œil perçant au fond duquel scintille,
Le désir envoûtant d’une étoile qui brille.
Cet œil est une Agathe version multicolore,
Il demande l’Amour, l’attend ou bien l’implore,
Tout ton corps se prépare, offert à la caresse,
Aussi tendu de joie qu’une jeune maîtresse.
A peine que ma main ne vienne t’effleurer,
Que tu danses déjà, ne sachant où passer.
Tout ton être me frôle, électrique, impatient,
Recherchant le plaisir traduit en ronronnant.
Il suffit que je te touche et le miracle opère
Tu deviens un enfant, dans les bras du père.
Je te prends contre moi, monte sur mon épaule,
Ta douceur me convient, c’est parti, je te cajole.
Tes griffes sont rentrées, tes pattes sont douces,
Tu rebondis sur moi, comme balle de mousse.
J’arrêterais le temps, sublime instant de paix,
Pour te garder, contre mon cœur, toute l’éternité.
Gilbert Dumas

Déposé par Didijolie le 29/10/2018  

Ma Croquinette,
Je dépasse petit à petit le simple sentiment de manque que je pouvais ressentir lorsque nous étions séparées durant quelques jours pour des vacances par exemple. Je commence à comprendre que l’on ne se reverra jamais ici-bas et c’est dur. Tout à été si vite, trop vite. Beaucoup ne comprennent pas mais je sais qu’ici toux ceux qui liront ces mots, me comprendront. Tout semble si différent. Il manque quelqu’un ici. La maison est vide. Nessy est celle qui réagit le plus à ton absence. Il faut dire que vous avez partagé près de 5 ans de votre vie. Elle nous colle plus qu’avant, et je la surprends parfois dans la bibliothèque, immobile comme te cherchant du regard.
Je t’aime fort ma nouillibus. Comme j’aimerai passer mes doigts dans ta fourrure si soyeuse, entendre ton ronronnement rassurant. Je t’aime. Profite de ton éternité que j’espère douce et douillette. Je te garde avec moi mon amour de chat.

Déposé par elise2512 le 29/10/2018  

Votre princesse Croquette était vraiment magnifique.
Je pense fort à vous car c'est une douleur abyssale de perdre son chat.
*****
Ne pleure plus ma petite maman ...
Sèche tes larmes de souffrance, car je ne t'ai pas laissée.
Je suis toujours là, tout prés de toi,
Je suis le doux vent et la fine brise du matin
Qui sur ta peau si douce vient te faire frissonner,
je suis la fine caresse du vent
Qui dans tes cheveux ne cherche qu'à retrouver ta présence
Pour s'y rendormir éternellement...
Ma petite maman,
Je serai là tout près pour toujours, et lorsque tu auras le coeur gros,
et que ton âme sera lourde de chagrin et que ta pensée me reviendra,
Tu n'auras qu'à penser que nous nous retrouverons un jour,
là haut, où je suis retourné ...
J'ai mes ailes maman ...
et comme une hirondelle je peux voler,
je suis libre ... Je suis ton ange ...
J'ai eu une mission ...
Non pas pour te rendre malheureuse
J'ai eu une demande du créateur pour gagner ces ailes,
Et pour pouvoir devenir ton ange ...
Maman ...
Avant de te connaître, Je ne pouvais m'imaginer ce qu'était l'amour
Et j'ai voulu l'apprendre au péril de ma vie.
Je l'avais choisi et ensemble nous ne faisions plus qu'un seul
Je connais la douce mélodie des battements de ton coeur,
Ainsi que leur plus profond secret, et ta voix maman ...
C'est la plus belle qu'il me soit donné d'avoir entendu ...
Maman je t'ai choisie, sachant qu'un jour,
Nous serons de nouveau réunis dans ce beau paradis,
Tu verras comment on y est bien.
Mais maintenant , s'il te plait ne pleure plus ...
Car je serai toujours avec toi, ma pensée accompagnera toujours la tienne ...
Et surtout n'oublie pas maman
Lorsque tu sentiras sur ta peau ou tes cheveux une fine caresse du vent,
Lorsqu'il y aura une belle hirondelle
Ou lors d'une soirée si tu regardes les étoiles,
N'oublie pas pense à moi, car je serai là.
Mais maintenant ne sois plus triste pour moi
Je t'aime ...

Déposé par biscuit le 29/10/2018  


Je ne trouve même plus les mots pour te parler de mon cœur
L'espoir n'est plus qu’un tombeau où l’on enterre le bonheur
Toutes les pétales de ma vie se sont fanés aujourd’hui
Restent nos souvenirs d’hier
Et pour ce jour nos prières
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Mon cœur te cherche mais mes yeux ne te trouvent pas
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Qu’on prenne mon âme mais crois-moi je ne t'oublierai pas
Qu’on parle de nous au passé, je ne peux pas l'accepter
Je te ressens près de moi, mais ces gens ne te voient pas
J'ai tellement froid recouvre-moi
J'entends ta voix mais elle n'se vois pas
Donne-moi la main, sans toi, je ne suis plus rien
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Mon cœur te cherche mais mes yeux ne te trouvent pas
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Qu’on prenne mon âme mais crois-moi je ne t'oublierai pas
Je cherche l'espoir qui m’aidera à vaincre ce destin
Je cherche au loin le paysage heureux que tu m’as peint
Je pleure
Tu n’me vois pas,
Je t'appelle,
Tu n’m’entends pas
Je t'aime,
J’ai besoin de toi,
Je t'en prie,
Reviens…. vers moi
Mais comment vivre sans toi si tu n es plus là
Mon cœur te cherche mais mes yeux ne te trouvent pas
je t'aime .,

Déposé par Didijolie le 28/10/2018  

Mon petit marron glacé,
Je suis installée sur le canapé et je ne peux pas m’empecher de te revoir couchée, là, sur le dos, tes papattes avant sur ton nez cachant tes beaux yeux. Tu étais assez despotique concernant le canapé. Tu ne te couchais pas n’importe où sur le canapé. Tu avais ta place favorite et tu n’y dérogeais que rarement. Tu avais cette façon de t’assoir et nous fixer quand nous avions le malheur d’être « à ta place ». Tu trônais alors telle une statue sans qu’aucun mouvement ne vienne agiter tes poils et tu nous lançais ce regard si particulier dans lequel tout était dit. Impossible de ne pas se pousser et te laisser t’installer!
Parfois tu préférais te mettre dans la rainure entre les deux coussins. Tu étais alors tenue parfaitement et tu pouvais partir pour de longs voyages oniriques ponctués par de longs soupirs. Ha ces longs soupirs que tu poussais, l’expression d’un bien-être absolu. Comme j’aimais les entendre ces soupirs. Ils nous faisaient tant rire papachat et moi. Il n’y avait que toi pour pousser ces soupirs là. Je n’ai qu’à fermer les yeux pour les entendre encore.
Je t’aime ma canapé-Nouille. J’espère que là-haut tu as trouvé de gros coussins moelleux et que tu soupires d’aise.

Déposé par biscuit le 28/10/2018  

pour mon maitre
je sais que je suis parti un peu vite
je sais que je t'ai laisser un grand vide
que tu me cherche dans la maison
et que la place de mon panier te semble bien vide et froide
mais sache que
toute ma vie a ete un grand moment de complicite,avec toi
que là ou je suis, je te regarde vivre avec ta petite famille
je ne souffre pas,
je te regarde
et dans mon coeur, au moment ou je t'envoi ce petit message ,je veux que tu saches mon cher maitre que:
toi aussi tu restera a jamais dans mon coeur;

Déposé par biscuit le 27/10/2018  


...POUR TOI BEL ANGE D'AMOUR..................
Parti trop tôt...Parti trop jeune...Parti avant son heure...ou...Parti tout simplement............
Mais pourquoi lui( pourquoi elle )??? trop de questions,en regardant le ciel,on se dit qu'ils veillent sur nous..........
On pense souvent à eux...Le matin...Le midi... Le soir en regardant les étoiles..........
La lune...Une date...Une chanson....Un endroit...Une odeur...Une photo...et une larme...qui s'échappe...en mémoire de ceux qui nous ont quittés..........
Pour mon ange adoré,toi l'ange de ma vie.......J'ai pleuré quand tu nous à quitté........
Je pleure encore aujourd'hui........Même si je t'aimais de tout mon cœur............
.............Je n'ai pas pu te garder auprès de moi..............
Un cœur en or à cesser de battre,Dieu ma brisé le cœur pour me prouver qu'il ne prend que le meilleurs........
Pour tous nos petits minous au ciel que nous avons perdu,mais nous les gardons dans nos cœurs à tout jamais.........
J'envoie à tous ses petits anges un panier rempli de tendre câlins et qu'ils reposent tous dans la joie et dans la paix...........

Déposé par biscuit le 26/10/2018  


Encore sur ma poitrine,
je sent ce poids si fort ,
et lui sur son coeur,
il sent ma pensée.
Ce chat ,il n'est plus,
maintenant il est mort
mais dans ma conscience,
il est encore gravé.
Yves Congar,

Déposé par biscuit le 25/10/2018  

Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ton petit ventre ,

Déposé par biscuit le 24/10/2018  

QUE SONT LES MOTS
Comment qualifier l’amour nous vous portions.
Comment qualifier la tendresse qui nous nourrissait
Comment qualifier la communion qui nous unissait.
Comment qualifier l’allégresse qui nous égayait.
Comment qualifier tous ces sentiments que nous avions les uns pour les autres et qui faisaient de nous une famille.
Il n’y a pas de mots assez forts, assez éloquents, assez puissants pour traduire tous ces sentiments.
Les définir serait les amoindrir, se serait les vider de leur substance magique.
L’AMOUR ne se défini pas, il se vit.

Déposé par Didijolie le 22/10/2018  

Ma croquinouillette,
Je souhaite faire comme pour Dieselle en venant poster des petits messages racontant des anecdotes, tes facéties, afin que les gens te connaissent mieux. Qu’il sache quel chat extraordinaire tu es et combien tu as marqué nos vies.
Ce soir je vais parler de tes petits jouets car ils étaient importants ces petits jouets. J’en ai pris deux avec moi vendredi dernier et les ai glissé désormais dans mon sac à main. Ils on rejoint Mme l’abeille,qui appartenait à mon chat bleu, mon Munch, parti probablement de la même maladie que toi d’ailleurs. Mme l’abeille me suit depuis 9 ans et les tiens feront de même.
Tu ne te dépensais pas beaucoup, cela je l’ai déjà dit. Tu ne courais pas après les balles, n’était pas intéressée par les oiseaux qui passaient devant la fenêtre et encore moins par les bébêtes qui passaient à ta portée à la maison. Non tu étais un chat économique en terme d’énergie! Par contre tu raffolais des tous petits joujoux. Plus c’était petit et poilu et mieux c’était. Mais il fallait que je lance le jeu. Alors je faisais monter et descendre devant toi, couchée bien sûr, le joujou en te disant « attention, attention » et lorsque j’avais capté ton regard et que tu suivais les mouvements du joujou, je le lançais en l’air. Et tu étais super forte pour le rattraper entre tes pattes quelque soit la position que cela te demander d’adopter. Un vrai gardien de buts. Ta précision était stupéfiante. Parfois tu te lançais ensuite dans une course éperdue mais le plus souvent tu abandonnais le joujou de suite pour attendre que je recommence le rituel depuis le début. Et puis au bout de quelques passes tu te désintéressais et le jeu s’arretait.
J’aimais beaucoup ces moments là même s’ils devenaient plus rares depuis quelques mois. Un début de cataracte te génait et tu étais moins précise. Tu commençais aussi à prendre de l’âge et tes douleurs d’arthrose t’empechaient d’etre aussi alerte.
J’espère que là-haut tu as trouvé plein de tous petits joujoux. Les tiens resteront près de moi désormais.
Je t’aime ma gardienne-nouille!

Déposé par biscuit le 22/10/2018  


Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie,
,

Déposé par Didijolie le 21/10/2018  

Ma bouboulounette,
Ça y est j’ai cousu cette après-midi la nouvelle housse de coussin que je t’avais promis. Elle est bleu comme tes yeux, avec de touts petits oiseaux pailletés d’argent parce que tu es une princesse, et c’est du velours pour qu’elle soit aussi douce que ta robe soyeuse. Ce tissu il te va à merveille. Je pensais que tu en profiterai, que tu pourrais te lover dessus, mais la vie en a décidé autrement et j’en suis navrée. J’étais tellement persuadée que je te ramènerai avec moi ce jeudi soir. Que j’allais avoir de bonnes nouvelles, un regain d’espoir et que nous continuerions le combat ensemble pour tenir les statistiques du docteur et t’amener pour les 9 mois prochains vers une rémission. Mais non, tu n’es pas rentrée avec papachat ce soir-là. Les nouvelles étaient mauvaises, très mauvaises. La paroi de ton intestin s’était percée et tu avais déjà du gaz dans l’abodmen. Seul un petit Match de graisse empêchait la catastrophe de se produire complètement. Le docteur nous arporposé de te ramener et d’en voir dans les prochains jours pour t’endormir. Mais je connais trop ce que implique une rupture de paroi intestinale. La souffrance intolérable que cela engendre. Et si avec notre chance habituelle cela se produisait le week-end où la nuit il faudrait alors t’amener en urgence chez le vétérinaire de garde qui n’aurait pas été à côté. Et te laisser souffrir ça c’était impossible mon ange. D’accord pour tout tenter mais pas pour nous vautrer dans l’égoisme et s’acharner jusqu’à faire de ta fin une épreuve pour toi.
Cette décision fut tellement difficile à prendre mais elle était en même temps si évidente. Alors papachat et moi avons tout laisser tomber, sommes partis de notre travail et t’avons rejoint pour que l’on soit tous les 3. Aujourd’huI je ne le regrette pas car je sais que c’était la seule solution raisonnable. Ce qui me ronge c’est de n’avoir rien vu avant, c’est d’avoir laisser des gens ne pas me prendre au sérieux quand j’ai consulté la première fois. J’aurai du prendre un deuxième avis et je ne l’ai pas fait. J’ai été aveuglé, j’ai voulu être aveugle et tu en as payé les frais. Nous aurions peut-être eut plus de temps, peut-être aurions nous fêter tes 16 ans... je ne le saurais jamais.
Je t’aime ma princesse. Je me suis promis que je ne ferai plus jamais confiance à ces gens pour tes frères et sœurs. Je suis tellement triste qu’il ait fallut ton départ pour que j’ouvre les yeux.
Douce nuit ma croquinnette.

Déposé par biscuit le 21/10/2018  


Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ton petit ventre ,

Déposé par Didijolie le 20/10/2018  

Mon petit marron glacé,
Les gentilles personnes qui passent sur ta page et qui déposent des fleurs ou des messages ou qui juste pensent à toi un instant, se demandent peut-être pourquoi tu avais ta pièce à toi. Non tu n’etais pas contagieuse. Ou plutôt si tu l’étais : ta bouille et ta robe si douce contaminaient tout le monde et les forçaient à te faire plein de Bisoux et de gargouilles. Et là ton ronronnement les achevaient et ils restaient collés à toi tout le temps! 😜
La vraie raison de cet isolement était que tu ne n’entendais pas avec tes deux frères. Je ne sais pas exactement pourquoi mais ça n’est jamais passé avec les mâles. Sirius, le chat bleu était ta bête noire! Titi tu le tolérais mais ces jeux fougueux de jeune chat te faisaient peur. Tu as commencé à présenter des troubles comportementaux avec des éliminations en dehors de la litière, toi si propre et tu te cachais. Alors nous avons décidé de te réserver une pièce spécialement aménagée. Arbres à chats, gamelles grand luxe, coussins divers et variés. En plus c’était notre bibliothèque donc tu pouvais te cultiver! Tout c’est arrangé et tu allais mieux. Tu venais avec nous le soir regarder la télé avec nous, tu passais les week-ends avec nous aussi mais la majorité du temps tu vivais dans ton royaume.
Tu semblais parfaitement heureuse mais j’ai eut l’impression de t’abandonner, de moins t’apporter d’amour, de t’exclure. Et je m’en veux beaucoup car ces deux petits frères c’est moi qui te les imposés. Lors de leur adoption je me suis trouvée à chaque fois dans l’impossibilité de les refuser. Sirius était en détresse dans la rue à laquelle il ne s’adaptait pas. N’ayant,pas retrouver sa famille et le trouvant en grand danger lors d’un orage qui avait noyé son refuge je me suis résolue à le sauver et le faire rentrer. Devant tout l’amour qu’il me témoignait en retour de ce sauvetage je n’ai pas eut le cran de le placer. Didi venait de partir quelques semaines avant et mon amour des chartreux a aussi joué sans doute. Pour Titi c’est papachat qui l’a ramené tout chaton, squelettique, abandonné au soleil par sa maman et atteint d’un coryza carabiné. Il allait mourrir. J’ai bien cru ne pas le sauver. Et quand il s’est agit de le placer car je ne voulais pas t’imposer un autre chat, personne ne l’a voulu. Son coryza est chronique et les soins quotidiens. Que pouvions nous faire? L’abandonner dehors a son triste sort? Le mettre en refuge ou il aurait eut une vie misérable et n’aurait pas été adopté.
Mais aujourd’hui après tout ce qui s’est passé je me pose des questions. Ta maladie est elle liée à ton stress? Est ce que tu n’as préféré lâcher prise rapidement car tu n’étais pas heureuse? Je sais bien qu’il ne faut pas faire d’anthropomorphisme mais vous avez des émotions et des ressentis aussi.
Ho ma croquine, t’aies je assez aimée? Comme tu le méritais? En tout cas sache que je t’aime fort comme l’univers. Maintenant que tu es dans mon cœur, pour toujours avec moi, vois combien cet amour est grand et pur.
Bizarrement j’ai la certitude que tu es apaisée. J’ai entendu ton ronronnement plusieurs fois,durant c’est dernières 48 heures et j’ai senti des effleurements. Je suis peut-être folle mais cela me console de penser que c’est toi qui est là.
Je t’aime ma Croquinette.

Déposé par Didijolie le 19/10/2018  

Mon petit marron glacé,
Hier soir je me suis assise dans la bibliothèque, ta pièce. J’ai mis notre chanson et je me suis sentie si désœuvrée. La veille encore tu étais là, ronronnante, faible mais ronronnante.
Ces soirées que nous avons passées ensemble toutes les deux, moi avec mon bouquin, toi posée sur le gros coussin moelleux restent et resteront à jamais de précieux souvenirs. Je me raccroche à elles. La musique, la chaleur du poêle, et ton poil tout doux sous mes doigts. Tu n’as jamais trop aimé le contact physique rapproché. Mais là tu l’as toléré, réclamé.
Cette bibliothèque restera à jamais ta chambre. Je vais bientôt la réouvrir pour ta sœur et tes frères mais elle sera toujours « la pièce de Croquette ». Je vais laisser ton arbre à chat car c’est l’objet qui me rapproche le plus de toi. J’ai rangé ta gamelle et ta litière que personne n’utilisera plus. Je les avais acheté pour toi à ton arrivée ou presque.
Une page se tourne avec ton départ. Celle des Restanques, notre ancienne maison, où toi et Didi avaient vécu vos premières
années. Toi et Didi nos premiers chats à nous deux. Mes deux amours désormais réunies. Restez ensemble, moi je vous garde au chaud dans mon cœur mon âme. Je vous aime autant qu’à notre première rencontre et je suis pour toujours votre mamanchat.
Repose toi ma douce, tu le mérites.

Déposé par annie le 19/10/2018  

💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙 💙

Déposé par biscuit le 19/10/2018  

Pour que tu ne meures pas
D'Yves Duteil
Pour que tu ne meures pas
J'ai prié jour et nuit
Un Dieu que j'ignorais
Pour qu'il te garde en vie
Je priais à genoux
Pour qu'il te laisse à nous
Je faisais les prières
Que je me récitais
Lorsque j'étais enfant
Je disais Notre Père
Je vous salue Marie....
Et je cherchais en vain
Dans le ciel ici bas
Des instants de répit
Que je trouvais enfin
Dans le creux de tes bras
Pour que tu restes en vie
J'aurais prié Bouddha...
Pour que tu ne meures pas
Je plongeais mon regard
Au plus profond du tien
Pour soigner ton chagrin
J'aurais voulu qu'on m'aide
A trouver le remède
J'aurais changé l'histoire
Pour effacer les jours
Qui déposaient du noir
Autour de ton amour
Pour en briser le cours
J'aurais voulu pouvoir
Voler à ton secours...
Pour que tu ne meures pas
J'ai chanté certains soirs
Tous les chants de l'espoir
Que j'écrivais pour toi
Et je montais si haut
Vers l'infiniment beau
Pour pouvoir rapporter
Un peu d'éternité
A t'offrir en cadeau
Quand je t'ouvrais mon coeur
En caressant ta peau
Comme on touche un trésor
Tu te battais si bien
On se sentait si forts
J'aurais cherché plus loin
Pour que tu vives encore...
Je ne saurai jamais
Ce qui de tout cela
Nous a gardé ensemble
Du courage de vivre
Ou du bonheur qui tremble
Mais je bénis le ciel
De t'avoir épargnée
Lorsqu'à la nuit tombée
Je t'entends respirer
Et je connais le prix
De chaque instant de paix
Que nous offre aujourd'hui
Et l'amour qu'il fallait
Pour que tu restes ici...
Pour que tu ne meures pas,
J'aurais donné ma vie.


L'Album photo contient 8 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez