Croquette

 
recherchez toutes les informations sur Croquette
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de Croquette a été vue 6 147 fois.

En hommage à Croquette

EUROPEEN   EUROPEEN sur google
Il est né le :18/10/2003
Il nous a quittés le :18/10/2018
 



En hommage à Croquette

Ma Croquette, ma yeux-bleus, mon marron glacé,
La première fois que j’ai entendu parler de toi c’est papachat qui m’a dit : je viens de voir un chat que tu rêverais de câliner et avoir auprès de toi. Et lorsque je t’ai rencontrée chez nos voisins je n’ai pu que lui donner raison. Ta bouille, ton regard, la douceur de ta robe. Puis la vie a fait que tes maîtres devaient partir à l’etranger et ne savaient que faire de toi. La personne qui devait t’acceuillir pour leur deux années d’absence s’est désisté au dernier moment. Alors connaissant mon amour pour les chats ils sont venus me voir. Je ne pouvais pas te prendre tout de suite alors je t’ai confiée à une amie durant 1 an puis enfin tu es venue vivre avec nous. C’était en 2007. Les débuts avec Didi et même avec nous ont été difficiles. Tu te cachais, tu étais comme terrorisée. Puis un jour alors que j’étais sur le canapé tu as sauté sur mes genoux et notre histoire d’amour était scellée.

Puis les deux années se sont allongées de quelques mois et finalement tu es restée pour toujours avec nous pour notre plus grand bonheur.
Ce que je garde de toi c’est ton infinie douceur, ta gentillesse. Jamais un coup de griffe, jamais la moindre agressivité. Sauf quand il fallait couper tes ongles. Là tu te transformais! D’ailleurs tu n’aimais juste pas que l’on touche tes pieds. J’entendrai longtemps encore ce profond ronronnement que tu émettais dès que l’on te touchais. Pour l’éternité, résonnera également tout au fond de mon cœur, ce miaulement aigu, ce Yahooooo, que tu poussais pour nous accueillir. Et tes yeux ma belle, ma croquine, un regard d’une intensité rare. J’avais l’impression de plonger dans un océan. Tu n’aimais pas beaucoup l’excercice et pratiquais plutôt la sieste sur les arbres à chat, ou bien te caler dans le canapé façon marmotte avec tes pattes sur tes yeux. On rigolait avec papachat en disant que tu allais battre le record du plus vieux chat du monde et que tes coussinets n’étaient pas usés tant tu t’en servais peu. Jamais nous n’aurions pensé que tu nous quitterai le jour de tes 15 ans..... Là-haut tout est vide, tes petits jouets traînent et semblent t’attendre. Tes gamelles que tu désertais ces temps ci restent pleines des dizaines de croquettes différentes que j’ai essayé de te présenter pour te stimuler ces derniers jours. Je vois les paquets qu’ici s’accculent sur les étagères de la bibliothèque et je pleure devant ces vaines tentatives de te maintenir. J’ai tant voulu y croire.
Tu ne méritais pas cette sale maladie: lymphome. Il t’a rongé insidieusement sans que l’on ne voit rien jusqu’à il y a 1 mois. Tu étais un peu moins en forme. Nous n’avons pas compris tout de suite ce qu’il t’arrivait. Tu vieillissais simplement. Les analyses étaient excellentes. Tu avais les reins d’une jeune fille, tout était parfait à part quelques douleurs lombaires, sûrement de l’arthrose. Et puis il y a dix jours nous avons enfin détecté à la palpation cette saleté. Un tout petit épaississement de la paroi de ton intestin. Quatre centimètres qui ont décidé de ton destin. Se sont enchaînés les echos, les ponctions. Le verdict est tombé tel un couperet, comme pour le cancer de Didi tu avais une forme très agressive de lymphome et bien sûr celle dont le pronostic est le plus sombre. Impossible de te laisser tomber on a tenté le tout pour le tout. On a
commencé la chimio. Aujourd’hui premier contrôle. Pas d’amélioration au contraire. La lésion commençait à se percer. Pourtant j’y ai cru. Après l’injection tu as remangé, tu étais plus vive, tu recommençais à griffer ton arbre à chat avec rage. Mais non, nous n’avons pas eut la chance que cette ignominie s’agenouille devant le traitement. Nous avons préféré te laisser partir avant que tu ne souffres, avant que nous devions prendre cette décision en urgence et que tu fasses les frais de notre envie de te garder auprès de nous. C’était une question de jours d’après ton docteur. Et lorsque je t’ai vu si faible dans les bras de papachat cette après-midi, j’ai su que tu ne rentrerai pas avec nous ce soir. J’espère que tu compris que à travers ce geste terrible, c’est tout notre amour que nous t’avons transmis. Ce fut si soudain. Tu es partie comme tu as vécu. Tout en douceur sans nous causer de tracas, en nous préservant.
Te voilà auprès de Didi. Je sais qu’elle t’a accueilli et je compte sur vous pour mieux vous entendre là-haut qu’ici-bas. Pas de bêtises les filles! J’ai toujours pensé que tu aurais été plus heureuse dans une famille sans autre chat. J’avais parfois l’impression de ne pas faire bien pour toi. J’espère t’avoir rendu tout l’amour que tu nous a donné. Je suis si fière d’être ta mamanchat. Je t’aime fort, si fort. Tu ne me quitteras plus désormais.

Envole toi ma beauté, ma croquinouillete. Envole toi.




320 Fleurs

 
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Ma croquine, tu sais que je pense fort à toi. J’ai été » absente mais je sais que tu veilles avec moi sur les moumoutes et que tu me soutiens. Câlins ma belle. Je t’aime.
Déposé par Kimon
Déposé par Kimon
Gros calins
Déposé par tonton
Déposé par tonton
tonton a encore un problème jolie Croquette.
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Ma loupette, je t’aime.
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Ma croquine aux yeux d’azur que j’aime.
Déposé par Kimon
Déposé par Kimon
Gros câlinous
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Je pense à toi ma croquine.
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Je t’aime.
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
JOSEPH ROUX Tout un ciel est dans une goutte de rosée, toute une âme est dans une larme Soit en PAIX et AMOURS a l'infini , Merci pour mon GHETGHET que j'AIME
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Je t’aime ma croquine. Je vous confie la belle agripine. Ellle est si douce, tu vas l’aimer. Elle méritait de vivre plus longtemps mais pour elle aussi la maladie a été la plus forte. Ma croquine...
Déposé par claudinette
Déposé par claudinette
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Je t’aime si fort.
Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie
Ma magnifique croquine que j’aime.
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
PAULO COELHO Je t'aime parce que tout l'Univers a conspiré à me faire arriver jusqu'à toi Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par Kimon
Déposé par Kimon
Douces caresses printanières
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

48 messages



Déposé par biscuit le 11/11/2018  


LE PETIT CHAT......................
.
...........................Je suis le petit chat................
..........................Mais j’ai déjà quinze ans.................
...........................Si je présente bien..................
...........................Mon âge,je le sens.............
.
..........................Mon cœur est fatigué...............
........................J’ai des douleurs partout............
.........................Ma vue a bien baissé.................
.......................Je n’entends plus du tout...................
.
........................J’aimais bien la montagne...............
........................Quand j’étais casse cou.................
.........................Le vertige me gagne................
.........................Je fatigue beaucoup...................
.
........................Je vais plus doucement...............
........................Et je marche très peu............
......................Je dors bien plus longtemps.............
.......................J’ai caché tous mes jeux.................
.
........................Quand une chienne passe..............
........................Je redeviens fringant................
.......................Je fais preuve d’audace................
.........................Je me sens élégant................
.
.....................Mais dès qu’elle est partie............
.........................Je retrouve mon âge................
........................Et mon dos s’arrondit...............
.......................Ce n’était qu’un mirage.................
.
.....................Mes maîtres m’aiment autant.............
.......................Que quand j’étais petit.................
.......................Ils me disent souvent....................
......................Que j’ai changé leur vie....................
.
.........................La mienne aura été...............
.......................Faite de grandes joies.............
.........................J’aurai été choyé..................
........................J’aurai été un roi................
.
.......................Quand il faudra partir............
.........................Je ne gémirai pas..............
......................Je voudrais m’endormir............
......................Blotti entre leurs bras..............
..
.........................Madeleine Reynaud............


Déposé par biscuit le 10/11/2018  

Les adieux sont seulement pour
ceux qui aiment avec leurs yeux.
Parce que pour ceux qui aiment avec leur coeur
et leur âme, il n'y a pas de séparation.
Repose en paix, tu ne seras jamais oublié...,
,


Déposé par Didijolie le 09/11/2018  

Mon petit marron glacé,
Papachat est en route, il te ramène à la maison, enfin. Et moi je pleure car cette urne prouve que tu reviendras pas, jamais. Tant que je ne la voyais pas, je pouvais faire comme si elle n’existait pas, comme si tu étais juste absente pour quelques temps. Mais là je suis bien obligée de constater que ton corps n’existe plus sur cette terre. Que tes beaux yeux bleus ne s’ouvriront plus jamais sur le lever du soleil, ne brilleront à la flamme d’une bougie. Que plus jamais je ne pourrais embrasser tes si douces oreilles. Que plus jamais je ne te brosserais et ne roulerais en une boule soyeuse tes poils si doux. Que plus jamais je ne pourrai t’embeter en coupant tes griffes ou en jouant avec tes pieds. Que plus jamais je ne sentirais ton souffle dans mon cou quand je te portais. Plus jamais. Et c’est trop injuste.
Je garde en revanche au creux de mon oreille tes ronronnements et tes ralouilles. Eux, personne ne me les enlèvera.
Je t’aime tellement. Dans un instant tu seras de retour et nous allons être réunis pour ne plus jamais nous séparer.
Bon retour à la maison mon petit marron glacé.


Déposé par biscuit le 09/11/2018  


Papa, Maman,
Ne pleurez pas
Ne pleurez pas
Souvenez vous de tout ce que nous avons partagé
Souvenez vous combien je vous aimais
Mais je vous aime encore
de là haut mon coeur bat aussi fort
Merci de m'avoir donné tant d'amour
Je sais que nous nous retrouverons un jour
Je suis fou de joie à cette idée
Je sais que vous ne cesserez jamais de m'aimer
Merci Papa
Merci Maman
d'avoir fait de ma vie ce Paradis
Je vous aime pour toujours
Ne pleurez pas mon amour
car il vous est acquis à jamais
N'ayez pas de regrêts
J'ai été le plus heureux auprès de vous
Ma famille , je vous aime
Merci pour tout ce que vous m'avez offert.


Déposé par biscuit le 08/11/2018  

Pour toi mon Fidèle ****
Je t'ai choisi comme compagnie
Et tu le seras pour toute ma vie
Je ne pourrais jamais te quitter
Surtout jamais t'oublier
Ces quelques lignes
Je te les désigne
Pour te prouver
Cette grande amitié
N'oublie surtout jamais
Qu'on sera ami pour l'éternité
Même devant la sort
Quoi qu'il arrive mon chat, je t'adore
Pensée


Déposé par biscuit le 07/11/2018  


Si tu prends la peine d'écouter dans le courant d'air de la maison, tu peux entendre ma voix qui te dit : « Ne sois pas triste, ne pleure plus mon départ, où je me trouve maintenant, je suis bien ».
Entourée de l'amour de ceux qui m'ont précédée, je ne souffre plus, mon corps me laisse enfin le repos tant demandé, fini le tourment Je me repose sans douleur, sans contrainte
Je te quitte, mais je reste dans ta mémoire, pense à moi souvent, mais ne soit pas attristée par mon absence, je serai partout avec toi, dans les moments de peine, comme dans les moments de joie.
Dans les villes, dans les forêts et dans les plaines, chaque fois que le vent des contraintes de la vie te couvrira, tends les bras vers le ciel, je t' envelopperai de mes ailes pour te réchauffer de mon amour et chasser tous tes tracas.,


Déposé par biscuit le 06/11/2018  


Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ton petit ventre


Déposé par biscuit le 05/11/2018  

Les étoiles continuent de briller
Comme si rien n’était arrivé
Et moi je continue de t’aimer
Même si tu n’es plus à mes côtés.
Ton absence est difficile à combler
Derrière toi, c’est un grand vide que tu as laissé
Et même si mon cœur est blessé
Tel une vague se brisant sur un rocher
Des souvenirs de toi, je pourrai toujours garder
Au plus profond de moi, pour l’éternité.
Ils seront en moi comme sur un arbre gravés
Que rien ni personne ne puisse les effacer
Ils resteront précieux, enfouis et cachés
Comme la prunelle de mes yeux attristés.
C’est sans toi que ma vie doit continuer
J’espère voir avec le temps ma tristesse atténuée
Même si cette blessure ne sera à jamais refermée
Elle veillera en moi pour me rapeller à quel point je t’ai aimé.


Déposé par biscuit le 04/11/2018  

On ne les appelle pas nos compagnons
Pour une quelconque raison
Mais bien parce qu’ils nous accompagnent
Et nous aident à surmonter des montagnes
Ils s’abandonnent à notre amour
Et nous le rendent jour après jour
A travers le regard on sent leur affection
Et à notre vie, leur entière dévotion
Ils attendent patiemment notre retour
Quand on s’absente des heures, des jours
Leur joie indescriptible nous est promise
Parfois pour nous cacher quelques bêtises
Ils sont fidèles et oublient nos colères
Leur tendresse envers nous plus que sincère
Ils sont capables de nous accompagner
Dans nos souffrances et nous réconforter
Tous ceux qui ont enrichi mes jours
Je leur dédie ces quelques mots d’amour
Jamais je ne pourrais les oublier
Ils m’ont tant parfois regardé pleurer
Ils m’ont fait sourire aussi, si souvent
Quand ils jouaient comme des enfants
Avec leur regard rempli de malice
Ne manquait que la parole complice
Alors comment ne pas verser des larmes
Quand vient cet inévitable drame
De devoir leur offrir une dernière demeure
Dans laquelle le repos remplace la douleur
Aurevoir mes chers compagnons de vie
Mes animaux qui furent mes amis
Je n’oublierai jamais votre gentillesse
Votre présence et votre tendresse


Déposé par biscuit le 01/11/2018  

toi mon beau chat
qui a honnoré
plus que toutes les belles promesses
plus que tous les dons et amours imparfaits
qui a couvert d'or la part d'indignité des relations humaines,
qui a réanimé la part d'amour,
que le hommes n'ont pas pu recueillir,
n'ont pas su regarder et ont laissé mourrir,
sache que mes plus belles pensées
t'accompagne dans ta dernière demeure
récompense ta fidèlité sans faille
ton amour si parfait
toi mon fidèle ami
que j'aurais voulu éternel
puisses tu être une lumière
une étoile au firmament sans pareille.


Déposé par biscuit le 30/10/2018  


CHAT, MON AMI…
Chat, tu es mon ami, mon confident muet,
Tu es la poésie, tu es l’art d’être aimé.
Tu as l’œil perçant au fond duquel scintille,
Le désir envoûtant d’une étoile qui brille.
Cet œil est une Agathe version multicolore,
Il demande l’Amour, l’attend ou bien l’implore,
Tout ton corps se prépare, offert à la caresse,
Aussi tendu de joie qu’une jeune maîtresse.
A peine que ma main ne vienne t’effleurer,
Que tu danses déjà, ne sachant où passer.
Tout ton être me frôle, électrique, impatient,
Recherchant le plaisir traduit en ronronnant.
Il suffit que je te touche et le miracle opère
Tu deviens un enfant, dans les bras du père.
Je te prends contre moi, monte sur mon épaule,
Ta douceur me convient, c’est parti, je te cajole.
Tes griffes sont rentrées, tes pattes sont douces,
Tu rebondis sur moi, comme balle de mousse.
J’arrêterais le temps, sublime instant de paix,
Pour te garder, contre mon cœur, toute l’éternité.
Gilbert Dumas


Déposé par Didijolie le 29/10/2018  

Ma Croquinette,
Je dépasse petit à petit le simple sentiment de manque que je pouvais ressentir lorsque nous étions séparées durant quelques jours pour des vacances par exemple. Je commence à comprendre que l’on ne se reverra jamais ici-bas et c’est dur. Tout à été si vite, trop vite. Beaucoup ne comprennent pas mais je sais qu’ici toux ceux qui liront ces mots, me comprendront. Tout semble si différent. Il manque quelqu’un ici. La maison est vide. Nessy est celle qui réagit le plus à ton absence. Il faut dire que vous avez partagé près de 5 ans de votre vie. Elle nous colle plus qu’avant, et je la surprends parfois dans la bibliothèque, immobile comme te cherchant du regard.
Je t’aime fort ma nouillibus. Comme j’aimerai passer mes doigts dans ta fourrure si soyeuse, entendre ton ronronnement rassurant. Je t’aime. Profite de ton éternité que j’espère douce et douillette. Je te garde avec moi mon amour de chat.


Déposé par elise2512 le 29/10/2018  

Votre princesse Croquette était vraiment magnifique.
Je pense fort à vous car c'est une douleur abyssale de perdre son chat.
*****
Ne pleure plus ma petite maman ...
Sèche tes larmes de souffrance, car je ne t'ai pas laissée.
Je suis toujours là, tout prés de toi,
Je suis le doux vent et la fine brise du matin
Qui sur ta peau si douce vient te faire frissonner,
je suis la fine caresse du vent
Qui dans tes cheveux ne cherche qu'à retrouver ta présence
Pour s'y rendormir éternellement...
Ma petite maman,
Je serai là tout près pour toujours, et lorsque tu auras le coeur gros,
et que ton âme sera lourde de chagrin et que ta pensée me reviendra,
Tu n'auras qu'à penser que nous nous retrouverons un jour,
là haut, où je suis retourné ...
J'ai mes ailes maman ...
et comme une hirondelle je peux voler,
je suis libre ... Je suis ton ange ...
J'ai eu une mission ...
Non pas pour te rendre malheureuse
J'ai eu une demande du créateur pour gagner ces ailes,
Et pour pouvoir devenir ton ange ...
Maman ...
Avant de te connaître, Je ne pouvais m'imaginer ce qu'était l'amour
Et j'ai voulu l'apprendre au péril de ma vie.
Je l'avais choisi et ensemble nous ne faisions plus qu'un seul
Je connais la douce mélodie des battements de ton coeur,
Ainsi que leur plus profond secret, et ta voix maman ...
C'est la plus belle qu'il me soit donné d'avoir entendu ...
Maman je t'ai choisie, sachant qu'un jour,
Nous serons de nouveau réunis dans ce beau paradis,
Tu verras comment on y est bien.
Mais maintenant , s'il te plait ne pleure plus ...
Car je serai toujours avec toi, ma pensée accompagnera toujours la tienne ...
Et surtout n'oublie pas maman
Lorsque tu sentiras sur ta peau ou tes cheveux une fine caresse du vent,
Lorsqu'il y aura une belle hirondelle
Ou lors d'une soirée si tu regardes les étoiles,
N'oublie pas pense à moi, car je serai là.
Mais maintenant ne sois plus triste pour moi
Je t'aime ...


Déposé par biscuit le 29/10/2018  


Je ne trouve même plus les mots pour te parler de mon cœur
L'espoir n'est plus qu’un tombeau où l’on enterre le bonheur
Toutes les pétales de ma vie se sont fanés aujourd’hui
Restent nos souvenirs d’hier
Et pour ce jour nos prières
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Mon cœur te cherche mais mes yeux ne te trouvent pas
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Qu’on prenne mon âme mais crois-moi je ne t'oublierai pas
Qu’on parle de nous au passé, je ne peux pas l'accepter
Je te ressens près de moi, mais ces gens ne te voient pas
J'ai tellement froid recouvre-moi
J'entends ta voix mais elle n'se vois pas
Donne-moi la main, sans toi, je ne suis plus rien
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Mon cœur te cherche mais mes yeux ne te trouvent pas
Mais comment vivre sans toi si tu n'es plus là
Qu’on prenne mon âme mais crois-moi je ne t'oublierai pas
Je cherche l'espoir qui m’aidera à vaincre ce destin
Je cherche au loin le paysage heureux que tu m’as peint
Je pleure
Tu n’me vois pas,
Je t'appelle,
Tu n’m’entends pas
Je t'aime,
J’ai besoin de toi,
Je t'en prie,
Reviens…. vers moi
Mais comment vivre sans toi si tu n es plus là
Mon cœur te cherche mais mes yeux ne te trouvent pas
je t'aime .,


Déposé par Didijolie le 28/10/2018  

Mon petit marron glacé,
Je suis installée sur le canapé et je ne peux pas m’empecher de te revoir couchée, là, sur le dos, tes papattes avant sur ton nez cachant tes beaux yeux. Tu étais assez despotique concernant le canapé. Tu ne te couchais pas n’importe où sur le canapé. Tu avais ta place favorite et tu n’y dérogeais que rarement. Tu avais cette façon de t’assoir et nous fixer quand nous avions le malheur d’être « à ta place ». Tu trônais alors telle une statue sans qu’aucun mouvement ne vienne agiter tes poils et tu nous lançais ce regard si particulier dans lequel tout était dit. Impossible de ne pas se pousser et te laisser t’installer!
Parfois tu préférais te mettre dans la rainure entre les deux coussins. Tu étais alors tenue parfaitement et tu pouvais partir pour de longs voyages oniriques ponctués par de longs soupirs. Ha ces longs soupirs que tu poussais, l’expression d’un bien-être absolu. Comme j’aimais les entendre ces soupirs. Ils nous faisaient tant rire papachat et moi. Il n’y avait que toi pour pousser ces soupirs là. Je n’ai qu’à fermer les yeux pour les entendre encore.
Je t’aime ma canapé-Nouille. J’espère que là-haut tu as trouvé de gros coussins moelleux et que tu soupires d’aise.


Déposé par biscuit le 28/10/2018  

pour mon maitre
je sais que je suis parti un peu vite
je sais que je t'ai laisser un grand vide
que tu me cherche dans la maison
et que la place de mon panier te semble bien vide et froide
mais sache que
toute ma vie a ete un grand moment de complicite,avec toi
que là ou je suis, je te regarde vivre avec ta petite famille
je ne souffre pas,
je te regarde
et dans mon coeur, au moment ou je t'envoi ce petit message ,je veux que tu saches mon cher maitre que:
toi aussi tu restera a jamais dans mon coeur;


Déposé par biscuit le 27/10/2018  


...POUR TOI BEL ANGE D'AMOUR..................
Parti trop tôt...Parti trop jeune...Parti avant son heure...ou...Parti tout simplement............
Mais pourquoi lui( pourquoi elle )??? trop de questions,en regardant le ciel,on se dit qu'ils veillent sur nous..........
On pense souvent à eux...Le matin...Le midi... Le soir en regardant les étoiles..........
La lune...Une date...Une chanson....Un endroit...Une odeur...Une photo...et une larme...qui s'échappe...en mémoire de ceux qui nous ont quittés..........
Pour mon ange adoré,toi l'ange de ma vie.......J'ai pleuré quand tu nous à quitté........
Je pleure encore aujourd'hui........Même si je t'aimais de tout mon cœur............
.............Je n'ai pas pu te garder auprès de moi..............
Un cœur en or à cesser de battre,Dieu ma brisé le cœur pour me prouver qu'il ne prend que le meilleurs........
Pour tous nos petits minous au ciel que nous avons perdu,mais nous les gardons dans nos cœurs à tout jamais.........
J'envoie à tous ses petits anges un panier rempli de tendre câlins et qu'ils reposent tous dans la joie et dans la paix...........


Déposé par biscuit le 26/10/2018  


Encore sur ma poitrine,
je sent ce poids si fort ,
et lui sur son coeur,
il sent ma pensée.
Ce chat ,il n'est plus,
maintenant il est mort
mais dans ma conscience,
il est encore gravé.
Yves Congar,


Déposé par biscuit le 25/10/2018  

Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ton petit ventre ,


Déposé par biscuit le 24/10/2018  

QUE SONT LES MOTS
Comment qualifier l’amour nous vous portions.
Comment qualifier la tendresse qui nous nourrissait
Comment qualifier la communion qui nous unissait.
Comment qualifier l’allégresse qui nous égayait.
Comment qualifier tous ces sentiments que nous avions les uns pour les autres et qui faisaient de nous une famille.
Il n’y a pas de mots assez forts, assez éloquents, assez puissants pour traduire tous ces sentiments.
Les définir serait les amoindrir, se serait les vider de leur substance magique.
L’AMOUR ne se défini pas, il se vit.


L'Album photo contient 8 photos



Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur

Retourner en haut