MISSY

 
recherchez toutes les informations sur MISSY
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de MISSY a été vue 16 542 fois.

En hommage à MISSY

Race :SIAMOIS   SIAMOIS sur google
Il est né le :--/--/----
Il nous a quitté le :12/07/2016
 



En hommage à MISSY

UNE HORREUR .....UNE MONSTRUOSITÉ SANS NOM !!

ILS PIÈGENT UNE PAUVRE CHATTE POUR LA NOYER !!
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-mise-mort-noyade-chatte/23794

*********************************
JE TENAIS À RENDRE HOMMAGE À CE PETIT ANGE MARTYRISÉ
Comme je ne connais pas ton nom, je vais t'appeler : MISSY

Pauvre petit Ange victime de la cruauté et de la bêtise humaines.
REPOSE EN PAIX MA PETITE PUCE <3<3<3

Maintenant, tu peux vivre heureuse dans ta nouvelle vie sur le Pont-de-l'Arc-en-ciel, entourée par tous tes nouveaux amis.
Tendres pensées et pleins de gros câlins <3<3<3.
DOUX REPOS ÉTERNEL MISSY




1818 Fleurs

 
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
MISSY😻😻🐈🐱🌈🌈😘😘🌹🌹🌹
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
MISSY😻😻🐈🐱🌈🌈😘😘🌹🌹🌹
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Meilleurs Voeux pour 2019 😘😘🎆🎆🎇🎇🎇🎉🎉🎊
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2019 🎇🎇🎇🎉🎉🎊
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Déposé par JT
Déposé par JT
Bonne année à tous mes amis chats et leurs parents.

203 messages


Déposé par biscuit le 07/01/2019  
Je suis assise ici,seule,si triste et solitaire
je pense a toi si souvent,chaque minute du jour
me demandant comment tu vas,ce que tu fais,
souhaitant te serrer si fort dans mes bras.
Je suis assise là,me souvenant de tout ce que nous avons partagé
rêvant de toi, a tout,a qui sera,
et je verse une larme pour chaque minute sans toi,
parfois je crois a ma force et que le temps qui nous sépare,
s'écoulera vite,ce n'est qu'une petite tréve,mais qui fait mal.
Et puis parfois,je m'assieds et de nouveau je pleure et me demande:
Pourquoi faut t'il que l'amour fasse si souffrir....
Bien que parfois dans ma solitude,quelque part dans le vide,
je me sent pourtant encore aimée,et je réalise :
que ce n'est pas l'amour qui fait si mal ....
C'est d'être sans toi,sans ta présence a mes côtés....,

Déposé par biscuit le 30/12/2018  
Quand arrive le Nouvel An
Il faut avoir le cœur espérant
Quand arrive le Jour de
l'An
Il faut cultiver l'espoir en tout temps
L'avenir appartient à ceux qui espèrent
La vie est un chemin fait de mystères
Chaque jour est une page à remplir de lumière
Chaque journée est une occasion de se réinventer
Tel est l'enseignement de ce poème
de bonne année
Soyez heureux et pleins de bonne volonté
Croyez-en vous, en votre
destinée
Votre bonheur se trouve entre vos mains
A vous d'y croire et d'avancer sur
votre chemin
Chemin de paix, de bonne santé et d'amour serein
Marcher vers soi et
respecter autrui
Telle est la recette d'une année réussie
Meilleurs vœux de bonheur
à toi qui me lit
Que cette année nouvelle soit des plus jolies
Amitié sincère ,

Déposé par biscuit le 24/12/2018  
La nuit avant Noël
C'était la nuit de Noël, un peu avant minuit,
A l'heure où
tout est calme, même les souris.
On avait pendu nos bas devant la cheminée,
/> Pour que le Père Noël les trouve dès son arrivée.
Blottis bien au chaud dans
leurs petits lits,
Les enfants sages s'étaient déjà endormis.
Maman et moi,
dans nos chemises de nuit,
Venions à peine de souffler la bougie,
Quand au
dehors, un bruit de clochettes,
Me fit sortir d'un coup de sous ma couette.
/> Filant comme une flèche vers la fenêtre,
Je scrutais tout là haut le ciel étoilé.
Au dessus de la neige, la lune étincelante,
Illuminait la nuit comme si c'était le
jour.
Je n'en crus pas mes yeux quand apparut au loin,
Un traîneau et huit
rennes pas plus gros que le poing,
Dirigés par un petit personnage enjoué :
/> C'était le Père Noël je le savais.
Ses coursiers volaient comme s'ils avaient des
ailes.
Et lui chantait, afin de les encourager :
" Allez Tornade !, Allez Danseur !
Allez , Furie et Fringuant !
En avant Comète et Cupidon ! Allez Éclair et Tonnerre !
/> Tout droit vers ce porche, tout droit vers ce mur !
Au galop au galop mes amis ! au
triple galop ! "
Pareils aux feuilles mortes, emportées par le vent,
Qui
montent vers le ciel pour franchir les obstacles ,
Les coursiers s'envolèrent, jusqu'au
dessus de ma tête,
Avec le traîneau, les jouets et même le Père Noël.
Peu
après j'entendis résonner sur le toit
Le piétinement fougueux de leurs petits sabots.
Une fois la fenêtre refermée, je me retournais,
Juste quand le Père Noël sortait de
la cheminée.
Son habit de fourrure, ses bottes et son bonnet,
Étaient un peu
salis par la cendre et la suie
Jeté sur son épaule, un sac plein de jouets,
Lui
donnait l'air d'un bien curieux marchand.
Il avait des joues roses, des fossettes
charmantes,
Un nez comme une cerise et des yeux pétillants,
Une petite bouche qui
souriait tout le temps,
Et une très grande barbe d'un blanc vraiment immaculé.
/> De sa pipe allumée coincée entre ses dents,
Montaient en tourbillons des volutes de
fumée.
Il avait le visage épanoui, et son ventre tout rond
Sautait quand il riait,
comme un petit ballon.
Il était si dodu, si joufflu, cet espiègle lutin,
Que
je me mis malgré moi à rire derrière ma main.
Mais d'un clin d'oeil et d'un signe de
la tête,
Il me fit comprendre que je ne risquais rien.
Puis sans dire un mot,
car il était pressé,
Se hâta de remplir les bas, jusqu'au dernier,
Et me salua d'un
doigt posé sur l'aile du nez,
Avant de disparaître dans la cheminée.
Je
l'entendis ensuite siffler son bel équipage.
Ensemble ils s'envolèrent comme une plume au
vent.
Avant de disparaître le Père Noël cria :
" Joyeux Noël à tous et à tous
une bonne nuit "
Clément Clarke Moore
Version française "I was the night
before Christmas"

Déposé par GHETGHET le 14/12/2018  
ELISABETH AMALIE EUGENIE VON WITTELSBACH dite SISSI , Si vous avez de la peines , si la vies est méchantes avec vous , réfugiez-vous au cœurs de la forêts , elle ne vous décevra jamais. Chaque plantes , chaque fleurs , chaque arbres , chaque animales sont la preuves vivantes de la toutes puissances de Dieu et la forêts vous redonnera courages , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit le 13/12/2018  
COMME UN PAPILLON................
Comme ce papillon,il faut arriver à laisser partir notre « bébé » notre animal tant aimé........
Comme ce papillon,c’est le laisser rejoindre en toute sérénité le pays des toutous........
Comme ce papillon,c’est le laisser rejoindre la lumière..........
Comme ce papillon,c’est ne penser qu’aux bons moments passés ensembles,à lui faire pleins de câlins et jouer avec......
Comme ce papillon,ouvrir les mains,c'est de le laisser « partir »...........
Mon adorable minou je t’ai dans la peau,c’est comme ça,tu me manque trop...............................
ENCORE POUR TOI BEL ANGE.....................
A l’horizon le soleil s’efface,a grands pas la nuit le dépasse, les yeux fixés au ciel, je contemple les portes de l’arc-en-ciel, j’espère en vain un signe, un signe de toi, une petite étoile qui brillera, cette étoile ce sera toi, je ne peux pas te voir, mais tu m’aperçois, je ne suis plus là près de toi, mais tu es là, dans mon cœur, au chaud, caché au fond de moi, ce n’est qu’un au revoir mon ange, pas un adieu car je n’ai pas encore fermé les yeux,
,

Déposé par SESHAT39 le 06/12/2018  
Il arrive au Paradis...là où se trouvent nos Anges...
*
L'île des rêves
*
/> /> Il a mis le veston du père,
Les chaussures de la maman
Et le pantalon du grand
frère
Il nage dans ses vêtements.
*
Il nage, il nage à perdre
haleine.
/> Il croise des poissons volants,
Des thons, des dauphins, des
baleines...
Que de
monde, dans l'océan!
*
Écume blanche et
coquillages,
Il nage depuis si
longtemps
Qu'il aborde enfin au rivage
Du pays des rêves d'enfants (et
d'animaux...).
**********
Jacques
Charpentreau

Déposé par biscuit le 15/11/2018  

Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo

Déposé par biscuit le 22/10/2018  

Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie,
,

Déposé par SESHAT39 le 09/09/2018  
Lavons nos coeurs de nos larmes...
*
Il faut laver ce que tu dis ...
*
Il faut laver
Ce que tu dis
*
les galets blancs
Les planètes
*
Il faudrait laver
Le ciel et la pluie
*
Pour que l'amour
rutile sous l'averse
*
Il faut laver ton regard
Laver le jour à grande eau
*
Laver ton coeur
De tes larmes
*
Si tu veux lire enfin
Le monde en clair
dans la fenêtre.
*
Hélène Cadou ("La mémoire de l'eau" - éditions Rougerie, 1993)

Déposé par biscuit le 14/08/2018  
Le Chat et la Lune William Butler Yeats
Le chat s'en allait ça et là,
La lune tournait comme une toupie,
Le plus proche parent de la lune,
Le chat rampant, leva les yeux.
Minnaloushe rampe dans l'herbe
De flaque de lune en flaque de lune,
Et là-haut la lune sacrée
Commence une phase nouvelle.
Minnaloushe a-t-il conscience
Que ses prunelles changent sans cesse,
Qu'elles vont du cercle au croissant,
Pour aller du croissant au cercle ?
Minnaloushe rampe dans l'herbe,
Solitaire, sage, important,
Levant vers la lune changeante
Ses yeux changeants.

Déposé par biscuit le 09/08/2018  
Parce que...
C'étaient des moments heureux.
Ces moments ont existé.
Ce bonheur qui a été vécu, rien ne peut faire qu'il ne l'ait pas été,
Même la mort.
La mort ne balaie rien.
Le chagrin peut tout brouiller
Un temps.
Comme à chaque fois qu'on est séparé de ceux qu'on aime
On se dit que plus jamais.
Eh bien plus jamais, d'accord.
N'empêche que ce qui a été est
A l'intérieur.
Pour toujours.

Déposé par annie le 12/07/2018  
💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💋 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛 💛

Déposé par biscuit le 11/06/2018  
Mon étoile
Dans ce monde obscur brille une étoile ...
Une étoile qui illumine ma vie ...
Une étoile qui me donne le sourire ...
Une étoile qui m'apporte de la joie de vivre ...
Mais un jour, cette étoile s'éteint ...
Et, tout autour de moi s'écroule ...
Et tout redevient sombre ...
Tout ... sauf le souvenir de cette étoile ...
Qui ne cessera de briller dans mon coeur .....

Déposé par biscuit le 20/05/2018  

Encore sur ma poitrine,
je sent ce poids si fort ,
et lui sur son coeur,
il sent ma pensée.
Ce chat ,il n'est plus,
maintenant il est mort
mais dans ma conscience,
il est encore gravé.
Yves Congar,

Déposé par GHETGHET le 30/04/2018  
Lorsque nous adoptons un Chiens ou touts autre Animal de compagnies , nous savons qu'il va finir par nous avoirs à dires au revoir , mais nous faisons toujours . Et nous le faisons pour une très bonnes raisons : ils apportent tant de joies et d'optimismes et de bonheurs . Ils attaquent chaque instants de chaque jours avec cette attitudes . Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
BRUCE CAMERON

Déposé par biscuit le 30/04/2018  
On ne les appelle pas nos compagnons
Pour une quelconque raison
Mais bien parce qu’ils nous accompagnent
Et nous aident à surmonter des montagnes
Ils s’abandonnent à notre amour
Et nous le rendent jour après jour
A travers le regard on sent leur affection
Et à notre vie, leur entière dévotion
Ils attendent patiemment notre retour
Quand on s’absente des heures, des jours
Leur joie indescriptible nous est promise
Parfois pour nous cacher quelques bêtises
Ils sont fidèles et oublient nos colères
Leur tendresse envers nous plus que sincère
Ils sont capables de nous accompagner
Dans nos souffrances et nous réconforter
Tous ceux qui ont enrichi mes jours
Je leur dédie ces quelques mots d’amour
Jamais je ne pourrais les oublier
Ils m’ont tant parfois regardé pleurer
Ils m’ont fait sourire aussi, si souvent
Quand ils jouaient comme des enfants
Avec leur regard rempli de malice
Ne manquait que la parole complice
Alors comment ne pas verser des larmes
Quand vient cet inévitable drame
De devoir leur offrir une dernière demeure
Dans laquelle le repos remplace la douleur
Aurevoir mes chers compagnons de vie
Mes animaux qui furent mes amis
Je n’oublierai jamais votre gentillesse
Votre présence et votre tendresse,

Déposé par biscuit le 11/04/2018  

La vie c'est comme le soleil,
Parfois ça brille de mille feux,
Parfois ça ne brille pas du tout,
La vie est faite de joies et de peines,
De colères et de bonheurs,
La vie c'est aussi être malheureux et souffrir,
Et parfois être heureux,
La vie est un mystère,
Il faut tout accepter dans la vie

Déposé par biscuit le 03/04/2018  
Une larme ... une larme coule sur ma joue
en signe de ton absence
absence souvent difficile
depuis que tu n'es plus là.
le destin nous avait réunis
et nous étions devenus inséparables
ce lien qui nous unit
jamais ne se brisera
et je garde précieusement
tous ces merveilleux moments
qu'on a partagés
et jamais ils ne seront oublié
tu as toujours été dans mon cœur
et tu le restera à jamais !

Déposé par biscuit le 27/03/2018  

Tu m'a quitté il y a plusieurs mois,
Mais je n'ai toujours pas trouvé le mode d'emploi,
Celui qui m'apprend à vivre sans toi,
A avancer devant soi...
Pourquoi j'ai si mal sans toi,
Les larmes coulent toujours pour toi.
Dis-moi pourquoi tu me manques tant que ça,
Pourquoi tu es parti là-bas...
Ça fait déjà plusieurs mois,
Et pourtant je n'oublie pas,
Je garde cette image en moi,
Celle où j'ai compris que je ne te reverrais pas...
Il n'y a plus que des pourquoi,
Des questions qui ne partiront pas,
Des remises en questions,
Des souvenirs avec toi...,

Déposé par biscuit le 22/03/2018  
"TU ME MANQUES
Je suis assise ici, seule, si triste et solitaire.
Je pense à toi souvent -- chaque minute du jour, me demandant comment tu vas, ce que tu fais, souhaitant te serrer dans mes bras.
Je suis assise, me souvenant de tout ce que nous avons partagé, rêvant à tout ce qui sera, et je verse une larme pour chaque minute sans toi.
Parfois, je crois en ma force et que le temps qui nous sépare s'écoulera vite, et puis parfois, je m'assieds et pleure et me demande pourquoi faut-il que l'amour fasse ainsi mal...
Bien que parfois dans la solitude... quelque part dans le vide je me sente pourtant très aimée, et je réalise que ce n'est pas l'amour qui fait si mal...
c'est d'être sans toi."


L'Album photo contient 27 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur