Félix

 
recherchez toutes les informations sur
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  

En hommage à Félix

Race :EUROPEEN
Il est né le :--/--/1999
Il nous a quitté le :13/01/2016
 



En hommage à Félix

Tu as été notre Pacha et nous as donné tout ton amour. Nous espérons te l'avoir rendu au centuple.Tu resteras notre bébé pour toujours.




71 Fleurs

 
Déposé par sylviane83
Déposé par sylviane83
Tu es toujours dans nos pensées
Déposé par Titlaine
Déposé par Titlaine
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par sylviane83
Déposé par sylviane83
caresses
Déposé par sylviane83
Déposé par sylviane83
Un bisou de maman
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par Gigi46
Déposé par Gigi46
Cousin Félix m'a rejoint, nous sommes heureux...Bijou
Déposé par claudinette
Déposé par claudinette
Déposé par poussy
Déposé par poussy
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par chloemarino
Déposé par chloemarino
Pour mon Fé
Déposé par amour59
Déposé par amour59
repose en paix
Déposé par sylviane83
Déposé par sylviane83
Déposé par claudinette
Déposé par claudinette
Pour toi Felix
Déposé par attendrissante
Déposé par attendrissante
Preserve les bons souvenirs Felix On t'aime
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par naz721
Déposé par naz721
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Pour Félix le pacha, caresses
Déposé par Olisa
Déposé par Olisa

12 messages


Déposé par biscuit le 02/02/2016  

ETRE FIDELE A CEUX QUI SONT MORTS
************************************
Etre fidèle à ceux qui sont morts,
Ce n’est pas s’enfermer dans la douleur.
Il faut continuer de creuser son sillon,
droit et profond.
Comme ils l’auraient fait eux-mêmes.
Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.
Etre fidèle à ceux qui sont morts, c’est vivre comme ils
auraient vécu.
Et les faire vivre avec nous.
Et transmettre leur visage, leur voix,
leur message, aux autres.
A un fils, à un frère, ou à des inconnus,
aux autres, quels qu’ils soient.
Et la vie tronquée des disparus,
alors, germera sans fin.
Martin Gray

Déposé par biscuit le 28/01/2016  
Comme une déchirure dans le coeur
Ouvrant une blessure de souffrance,
Ne cédez pas au chagrin et aux larmes.
Dans votre cœur, il vivra à jamais.
Où que vous soyez, il est à vos côtés.
Les souvenirs heureux réconfortent
Et le soutien de l'entourage apaise.
A vous, je suis dévoué et attentif.
N'hésitez pas à solliciter ma présence.
Cherchant à vous rendre le sourire, je serai
En toute occasion présent pour que vous
Surmontiez la perte de votre compagnon tant aimé.

Déposé par biscuit le 26/01/2016  
C'est vrai que je ne reçois plus de caresses ni de baisers,
C'est vrai que les jeux que tu inventais me manquent.
C'est vrai que je n'ai plus de jouets qui couinent pour m'amuser,
Mais ne t'inquiète pas, j'ai emporté tout cela dans mes souvenirs,
J'en rêve chaque jour.
Tu sais, je te vois de mon paradis de chats
Je continue à veiller sur toi et à te suivre partout où tu vas
Car moi non plus je ne t'oublierais jamais.
Tu as été une merveilleuse maîtresse.
Avant je croyais que c'était normal de recevoir tant l'amour.
D'ici je vois toute la misère des animaux battus, maltraités ou abandonnés...
Je te dis un grand Merci pour la vie que tu m'as donnée.
Maintenant,
Oublie tes larmes,
Pense seulement à tous nos merveilleux moments,
Quand je te faisais tellement rire.

Déposé par biscuit le 25/01/2016  
PARCE QUE…
Pour tous les bêtes qui cherche un Maître…Et un ami.
Parce que l’oiseau blessée
A qui j’ai donné asile dans mes mains
Et revenu souvent, chanter sous ma fenêtre,
Et que le chien perdu, affamer de tendresse
Et venu contre moi, confier sa tendresse,
L’échant la main surprise, qui donna la caresse.
Parce que le petit chat, jeté tel un jouet,
Qui n’intéresser plus, les enfants trop gâtés
Ma criée son immense peine,
De découvrir les hommes laids.
Je sens monter en moi,
Cet élan de tendresse envers les animaux,
Qui souffrent et qui sans cessent,
Quémandeur du regret de tristesse.
L’attention d’un ami, rencontré au hasard
D’un coin gris de leurs vies…
Pour vous qui lisez, il n’est pas trop tard,
Pour aimer, adopter, soigner et rendre libre
Un animal perdu, croisant votre chemin…
Il attend de vous, tendez-lui la main,
Vous lui dites « amitié », il vous répond « sans cesse » !
Un amour donner ?
Voilà mille tendresses.
Donnez,
Vous recevrez un trésor de caresse

Déposé par Gigi46 le 24/01/2016  
Ton cousin Bijou du Québec t'a attendu et vous devez à présent vous amuser comme des petits fous...Profitez de votre nouvelle vie sans souffrance ni contrainte, renversez tous les vases que vous voulez, mangez du saumon et du jambon à volonté, vous avez un buffet paradisiaque à ce qu'il paraît !! Et surtout pensez à nous comme nous le faisons pour vous à chaque jour...Caresses et gros câlins mon Félix.

Déposé par biscuit le 21/01/2016  
Regard de chat
Dans l’eau pure d’un lac profond
C’est tout le soleil qui se mire,
Une énigme tombée au fond
D’un puits secret qui vous attire…
Passablement reflet sorcier
D’une lune mystérieuse,
Se faisant parfois messager
De méditation nébuleuse.
Deux prunelles et deux bijoux
Descendus d’une autre planète
Où, grand jamais, pauvres de nous
N’aurons accès, je le regrette.
C’est là leur pouvoir et beauté
Ainsi qu’étrange phénomène,
Un regard de tous, convoité,
Cadeau d’une étoile lointaine

Déposé par biscuit le 20/01/2016  

pour toi mon petit chat adorè,
Avec toi je n'ai pas peur d'être ce que je suis,
Avec toi je n'ai pas peur de ce que je te confis,
Je me sens juste vivre,
Je me sens juste sourire...
Je n'ai peut-être pas des ailes dans le dos,
Je n'ai peut-être pas l'allure d'un oiseau,
Mais je t'ai toi,
Et c'est tellement plus que tout ça...
Tant que tu seras à mes côtés à veiller sur moi,
Je n'aurais pas peur d'affronter la réalité,
Car tu es celui qui est le plus important a mes yeux,
Car tu es celui qui nous à tant apporté
Juste un dernier vers,
Pour te dire qu'à travers,
Toi,
Je me sens moi...,

Déposé par biscuit le 19/01/2016  
Pour toi trésor.
Le cœur brisé je suis partie.
A la maison je t’ai cherchée.
Au jardin j’ai cru apercevoir ton ombre
mais c’était la mienne.
Le temps qui m’a paru si court avec toi à mes côtés
S’étire, n’en finit pas
et pourtant c’est déjà demain
comment ais je survécu à cette nuit sans toi ?
Je te cherche,
tu es là sur le tapis.
Mais non
ce sont mes larmes qui brouillent ma vue.
Des jours,des mois ont passé...
Le vent dans les rideaux
Un bruit comme des pattes sur le parquet,
non le chagrin ne m’a pas rendu folle.
Tu es là
tout prés
dans mon cœur
à l’abri
mon chat, mon ange…

Déposé par biscuit le 17/01/2016  

Puisque l'ombre gagne
Puisqu'il n'est pas de montagne
Au-delà des vents plus haute que les marches de l'oubli
Puisqu'il faut apprendre
A défaut de le comprendre
A rêver nos désirs et vivre des "ainsi-soit-il"
Puisque tu pars
Que les vents te mènent où d'autres âmes plus belles
Sauront t'aimer mieux que nous puisque
L'on ne peut t'aimer plus
Sache qu'ici reste de toi comme une empreinte Indélébile
Sans drame, sans larme
Pauvres et dérisoires armes
Parce qu'il est des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur
Puisque ta maison
Aujourd'hui c'est l'horizon
Dans ton histoire
Garde en mémoire
Notre au revoir
Puisque tu pars

Déposé par biscuit le 16/01/2016  
Pour toi mon chat
Je garderai ton odeur
tout au fond de mon cœur
Je garderai le souvenir de tes fêtes
tout au fond de ma tête
Je garderai ces moments en or
tout au fond d'un trésor
Je garderai ta joie de vivre
tout au fond d'un livre
Je garderai ta gourmandise
tout au fond d'une valise
Je garderai ton collier
tout au fond de mes pensées
Je garderai tout ce qui te plais
tout au fond d'un secret
Je garderai ton amour
tout au fond d'une tour
Je garderai tout ce que tu aimes
tout au fond d'un poème
Tout çà pour dire que je garderai un petit bout de ton regard
tout au fond de ma mémoire.

Déposé par biscuit le 15/01/2016  

Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
Et pour ne pas que tout espoir nous abandonne
On joue le rôle de celui pour qui tout va bien
Pourvu que les autres n'en sachent rien
On fait au mieux pour sauver la face
Pour que notre entourage ignore par où l'on passe
On rit on danse on fait les fous comme à Venise
Mais quoiqu'on fasse mais quoiqu'on dise
Les blessures qui ne se voient pas
Nous font du mal bien plus que toutes les autres
On les enferme au fond de soit
Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
L'orgueil nous aide à tenir le coup
Apparemment on pourrait même faire des jaloux
C'est à nous même que l'on se joue la comédie
Pour s'inventer qu'on est guéri
Les blessures qui ne se voient pas
Nous font du mal bien plus que toutes les autres
On les enferme au fond de soit
Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
Ces blessures là
Qui ne se voient pas
Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
Et que ne pas que tout espoir nous abandonne
Il faut se dire que tôt ou tard on va guérir
Les blessures qui ne se voient pas
Parfois semblent avoir perdu nos trace
Et quand on ne s'y attend pas
Sans que jamais les autres le sachent
Elles remontent à la surface
Et nous fusillent une fois encore
Les blessures qui ne se voient pas
Qui nous font du mal bien plus que toutes les autres
Ces blessures là
Qui ne se voient pas
on vit avec chaque jours
vous nous manquez nos petits amours,

Déposé par elise2512 le 14/01/2016  
CHAT, TU ES MON AMI
Chat, tu es mon ami, mon confident muet,
Tu es la poésie, tu es l’art d’être aimé.
Tu as l’œil perçant au fond duquel scintille,
Le désir envoûtant d’une étoile qui brille.
Cet œil est une Agathe version multicolore,
Il demande l’Amour, l’attend ou bien l’implore,
Tout ton corps se prépare, offert à la caresse,
Aussi tendu de joie qu’une jeune maîtresse.
A peine que ma main ne vienne t’effleurer,
Que tu danses déjà, ne sachant où passer.
Tout ton être me frôle, électrique, impatient,
Recherchant le plaisir traduit en ronronnant.
Il suffit que je te touche et le miracle opère
Tu deviens un enfant, dans les bras du père.
Je te prends contre moi, monte sur mon épaule,
Ta douceur me convient, c’est parti, je te cajole.
Tes griffes sont rentrées, tes pattes sont douces,
Tu rebondis sur moi, comme balle de mousse.
J’arrêterais le temps, sublime instant de paix,
Pour te garder, contre mon cœur, toute l’éternité.
(Gilbert Dumas)


L'Album photo contient 19 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur