En hommage à MIMI et MOMO
Race :EUROPEEN
Il est né le :03/04/1994
Il nous a quitté le :03/07/2006




En hommage à MIMI et MOMO

Mon Mimi le chat chien comme on t appelait tu nous parlais, tu nous suivais partout, tu es parti trop vite aussi et pendant un mois 4 veterinaires ne trouvaient pas ce que tu avais j en étais malade jusqu à ce fameux dimanche ou tu as passé une échographie pour m annoncer que tu avais une tumeur au coeur, le lendemain je t ai emmené pour ton dernier voyage.

MOMO toi tu es partie 10 février fevrier 2006 à cause d une sale maladie aussi; mimi t'as vite rejoint;

10197 Fleurs

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Pour vous aussi.

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Caresses

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Douces pensées et plein de caresses pour vous deux, Mimi et Momo !

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par babounne
Déposé par babounne

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Caresses à vous deux

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par annie
Déposé par annie

Caresses Mimi et Momo 🎋🍃🎍🎋🍃🎍🎋🍃🎍🎋🍃🎍🎋

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Gentilles caresses et pensées pour vous deux, et tous mes voeux de bonne année à votre maman...

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par poussy
Déposé par poussy


143 messages


Déposé par biscuit le 23/01/2018  

Profondeurs de mon coeur
là où personne n'a jamais été.
Je t'écris tous les moments de bonheur que tu as su m'apporter,
Je t'écris des secrets inavoués que toi seul peut mérité,
Je t'écris des morceaux de douceur que tu recevras en plein coeur,
Je t'écris de ma main des mots pour toi,
Mais que j'aimerais te dire tout bas,
Je t'écris que je t'aime,et que c'est devenu un problème,
Je t'écris car ça me fait souffrir,
Je t'écris,je t'écris,sans fin jusqu'à en épuiser mes mains,
Je t'écris des éclats de louange que je te chanterait toi mon ange,
Je t'écris,je t'écris ou plutôt je te le dis!!
...je t'aime,je t'aime...
Oh que oui je t'aime.,

Déposé par biscuit le 22/01/2018  

Mon amie (mais s'adapte aussi aux amis).
Tu as su me tendre la main
À cet instant où je n'allais pas bien
De nos rires, de nos confessions
Est née de l'affection
De notre tristesse, de notre complicité
Est née notre amitié
Mais il ne faut pas que ce cela reste
Un simple mot de six lettres
Si un jour tu es en détresse
N'hésite pas à me lancer un S.O.S.
Même si je ne trouve pas les mots
Ceux qui rendent le monde plus beau
Même si je suis maladroit
Tu pourras toujours compter sur moi
Ne laisse pas la maladie
Prendre le pas sur ta vie
Si aujourd'hui tes larmes sont salées
Demain elles te paraîtront sucrées
Dans une folle farandole
Tout tes amis réunis
Fêteront ainsi ta nouvelle vie
Mon amie tu m'as secouru
Alors que je me croyais perdu
Mon amie tu m'as aidé
Et ça je ne l'oublierais jamais
Aussi loin que tu sois
Je veillerai toujours sur toi.
Maxalexis

Déposé par biscuit le 21/01/2018  


Un nuage
Y a-t-il plus beau paysage
Qu’au ciel un blanc nuage
Qui vous invite au voyage
A la rencontre d’un visage
Ce nuage je l’ai visité
Et j’ai voulu l’habiter
Y vivre en toute liberté
Dès que je t’ai vu,toi mon petit chat
De ton nez tu touche mon visage
Dans ma main tu as glissé ta patte
Quand je suis avec toi
Je suis toute à ma joie
Il n’y a plus rien pour moi
Que la chaleur de ta tendresse
Le floconneux nuage blanc
Est là haut qui m’attend
Je m’y pelotonne sagement
Et m’y endors en rêvant
Et je flotte dans l’air
Avec ma boule de tendresse
Ca a l’air de lui plaire
L’escapade en ciel clair
Voici un gros nuage gris
Qui lâche ses larmes de pluie
Qu’est ce qui lui a pris
De nous réveiller ainsi
Et c’est la descente infernale
Qui nous ramène au point final
Après ce voyage merveilleux
Ce n’était qu’un rêve
Une toute petite trêve
Ces moments sont inoubliables
Et ce bonheur inexplicable.

Déposé par biscuit le 20/01/2018  

Se battre, avancer sans se retourner
Peu importe les malheurs de notre vie
La vie est trop courte pour être gâchée
Il faut continuer à se battre peu importe ce qui est dit
Il ne faut jamais baisser les bras
Ce serait gâcher ce qu'on a fait jusque là
On a pas le droit de tout laisser tomber
Juste parce qu'on en a assez
On a le droit parfois de craquer
Mais il faut réussir à se relever
Faire face aux difficultés
Ce n'est pas les contourner
Mais les surmonter
Et sans jamais se retourner
La vie est un véritable combat
Où il ne faut jamais baisser les bras
La peine est une douleur qu'on ne peut effacer
Il faut juste attendre et se dire que ça va passer
On se dit souvent qu'on y arrivera pas
Mais un ange nous y aidera
Je sais que le mien veille sur moi
Mais même si je ne le vois pas
Je sais qu'il est et sera toujours là
Et j'attends avec impatience le jour où on se reverra
A toi mon ange...
Poème de ElisefanGrég

Déposé par biscuit le 19/01/2018  

"Un être qui s’éteint, ce n’est pas un mortel qui finit,
C’est un immortel qui commence.
C’est pourquoi en attendant que j’aille le rejoindre,
Je ne lui dis pas adieu, je lui dis à bientôt.
Car la douleur qui me serre le cœur raffermit, à chacun de ses battements,
Ma certitude qu’il est impossible d’autant aimer un être et de le perdre pour toujours.
Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont plus où ils étaient,
Mais ils sont toujours et partout où nous sommes.
Cela s’appelle d’un beau mot plein de poésie et de tendresse : le souvenir."
(Doris Lussier)

Déposé par biscuit le 18/01/2018  

Pour la compagne ou le compagnon qui n'est plus
Pour toi qui viens ici pour l'ultime séparation, pour l'ultime hommage à celui ou celle qui t'a donné sa fidélité, son amour, ses joies, sa reconnaissance, et pour lequel ou pour laquelle tu as eu des nuits de veille quand la maladie frappait...
Pour toi qui avais un langage unique pour échanger, pour adoucir, avec celui ou avec celle qui communiquait par un simple battement des paupières, un frémissement du museau, et qui exprimait, qui transmettait tant de messages ineffables, d'un miaulement ou d'un ronron, d'un aboiement particulier, ou qui jappait à ton approche, ou donnait de la voix.
Pour toi qui cheminais avec lui ou avec elle, et qui partageais ses jeux,
Pour toi dont il ou elle était le gardien du logis, Pour toi qui as mille et mille histoires à nous dire sur lui ou sur elle, chien ou chat,
Pour toi dont il ou elle a été le témoin de tant d'évènements familiaux,
Pour toi qui revis à présent la belle histoire d'amour qui vous liait, ne garde au coeur et en ta mémoire que la couleur de ses yeux, et de son pelage, son nom, son image, les heures de complicité, sa force vive, celle d'hier, tout ce que ce compagnon ou cette compagne t'a donné...
Que ta croyance en la survie du souffle qui l'animait soit la plus forte...
Alors ta compagne ou ton compagnon sera présent(e) dans l'invisible qui nous entoure, et tu seras apaisé(e).
Bernard Blancotte
de l'Académie du Languedoc
Paris, le 9 septembre 1988

Déposé par biscuit le 17/01/2018  

Nos doux compagnons
Nous les aimons,
Nous les choyons,
Nous les protégeons,
Nous les soignons,
Nous leur devons
Toute notre protection
Toute leur dévotion...
Ils nous aiment,
Ils nous protègent,
Ils sont fidèles,
Ils sont tendres,
Prêts à nous défendre...
Respect, nous leur devons
A tous ces animaux doux
Nos tendres compagnons,
Ils doivent vivre avec nous
En bonne harmonie
Pendant leur courte vie
C'est notre bouffée de joie ,d'amour ,de tendresse ,c'est notre boule de poil qu'ont aime
C'est notre étoile

Déposé par biscuit le 16/01/2018  

Lui
Tu peux verser une larme parce qu’il est parti,
Ou tu peux sourire parce qu’il a vécu.
Tu peux fermer les yeux et prier pour qu’il revienne
Ou tu peux ouvrir les yeux et t’apercevoir tout ce qu’il a laissé
Ton cœur peut être vide parce que tu ne peux plus le voir
Ou tu peux être comblé de l’amour que vous avez partagé
Tu peux tourner le dos à demain et vivre hier
Ou tu peux être heureux pour demain grâce à hier
Tu peux te souvenir de lui et uniquement qu’il est parti
Ou tu peux chérir sa mémoire et la faire revivre
Tu peux pleurer et te refermer, te vider et tourner le dos
Ou tu peux faire ce qu’il aurait souhaité : sourire, ouvrir les yeux, aimer et avancer.

Déposé par biscuit le 15/01/2018  

'aurais aimé t'avoir encore un peu avec moi..un peu plus longtemps...
...J'aurais aimé que mon chagrin..ne dure qu'un instant mais c'est impossible....
...Et tu sais j'espère au moins..que tu m'entends...
...C'est si dur de briser le silence..même dans les cris..même dehors..
...C'est dur de combattre l'absence ton absence..et personne ne peut comprendre....
...On a chacun sa propre histoire...on m'a dit qu'il fallait attendre...que la peine s'adoucisse...
...Car on ressent une immense peine..qui ne s'efface pas si facilement....
...Aujourd'hui c'est ce qui m'arrive..vu que tu n'es plus à mes cotés...
...Et je suis complètement déchirée...car la souffrance est trop vive....
...Je voulais te dire que j'étais si fière..d'avoir était ta maman et je le serais toujours...
...Mais je sais que tout cela n'est plus possible..et c'est bien pour ça que mon cœur a une plaie...
...Qui mettra du temps à se soigner..pour qu'après,je puisse parler de toi et te regarder sans pleuré.
...Même si la vie nous à séparer tu est là dans un endroit qu'on appelle le coeur mon coeur....je t'aime...

Déposé par biscuit le 14/01/2018  


THICH NHAT HANH
La source de l'amour est profonde en nous et nous pouvons aider les autres a réaliser beaucoup de bonheur. Un seul mot, un geste, un pensée peuvent réduire la souffrance d’une personne et lui apporter de la joie.,

Déposé par biscuit le 13/01/2018  

Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
Et pour ne pas que tout espoir nous abandonne
On joue le rôle de celui pour qui tout va bien
Pourvu que les autres n'en sachent rien
On fait au mieux pour sauver la face
Pour que notre entourage ignore par où l'on passe
On rit on danse on fait les fous comme à Venise
Mais quoiqu'on fasse mais quoiqu'on dise
Les blessures qui ne se voient pas
Nous font du mal bien plus que toutes les autres
On les enferme au fond de soit
Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
L'orgueil nous aide à tenir le coup
Apparemment on pourrait même faire des jaloux
C'est à nous même que l'on se joue la comédie
Pour s'inventer qu'on est guéri
Les blessures qui ne se voient pas
Nous font du mal bien plus que toutes les autres
On les enferme au fond de soit
Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
Ces blessures là
Qui ne se voient pas
Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
Et que ne pas que tout espoir nous abandonne
Il faut se dire que tôt ou tard on va guérir
Les blessures qui ne se voient pas
Parfois semblent avoir perdu nos trace
Et quand on ne s'y attend pas
Sans que jamais les autres le sachent
Elles remontent à la surface
Et nous fusillent une fois encore
Les blessures qui ne se voient pas
Qui nous font du mal bien plus que toutes les autres
Ces blessures là
Qui ne se voient pas
on vit avec chaque jours
vous nous manquez nos petits amours,

Déposé par biscuit le 12/01/2018  

poème à notre petit être aimé
Petit être de douceur,
qui m'a donné tant de bonheur,
toi, qui réchauffais mon coeur,
dans mes moments de pleurs.
Petit être de douceur,
tu as enrichis ma vie,
de souvenirs tellement jolis,
inscris dans le livre de ma vie.
Petite être de douceur,
nous avons traversé des nuits d'orages,
nos coeurs emplis de rage.
Petit être de douceur,
toi, l'ami fidèle pour toujours,
celui qui ne trahi jamais,
quelque soit le parcours.
Après un dernier regard,
qui m'enlevait mon dernier espoir,
tu m'as donne un dernier baiser,
comme pour me dire,
je dois te laisser.
Tu es parti doucement,
et j'ai revu tous nos moments,
te voilà envolé,
vers cette fameuse éternité.
Va mon coeur, mon bonheur,
tu as gagné ta place au paradis,
et si jamais tu croise un ange,
laisses' toi donc emporté,
dans les profondeurs du firmament,
Petit être de douceur,
n'oublies jamais maman et ta soeur
un jour tu verras,
je reviendrai auprès de toi.
Au revoir, mon coeur,
au revoir, mon grand bonheur,
au revoir petit ange,
au revoir,
petit-être de douceur.......

Déposé par biscuit le 11/01/2018  

LETTRES A MES ANIMAUX DISPARUS
Vois-tu le regard de ce chat qui se plante dans mes yeux et les inonde de Mystères, de Rêve et d'Amour...
Le regard du chat dit : ' Je t'aimerai à jamais...'
Et il s'endort et toi tu pleures...
Et tu sais : Bientôt, lorsque nous aurons quitté ce monde,
Nous nous retrouverons et nous continuerons à nous aimer
Par-delà le Temps et l'Espace,
Et avec mes frères et soeurs animaux qui m'attendent,
Nous referons le monde!
Ma chienne aussi avait eu le même regard avant de partir...
Et mes yeux s'étaient embués aussi...
Et à chaque fois que l'un d'eux part, chien ou chat,
J'ai l'impression d'être un peu plus seul...
Mais ils vivent en moi et ils me soufflent à l'oreille, du coin de l'espace:
' Vas ton chemin, fais ce que tu as à faire,
Crées la musique et les mots, continues à jouer de ce piano
Autour duquel nous nous mettions tous en rond pour t'écouter,
Avant de partir...
Nous ne t'avons pas abandonné et les êtres qui s'aiment se retrouvent toujours, par-delà la Vie ou la Mort...
A travers la Musique des instruments et des mots,
Grâce à celle du Coeur, de l'Ame et de l'Amour...'

Déposé par biscuit le 10/01/2018  


Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ton petit ventre ,

Déposé par biscuit le 08/01/2018  

"Même s' il me faut lâcher ta main
Sans pouvoir te dire "à demain"
Rien ne défera jamais nos liens
Même s'il me faut aller plus loin
Couper les ponts, changer de train
L'amour est plus fort que le chagrin
L'amour qui fait battre nos coeurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas
Tu as tant de belles choses devant toi
Même si je veille d'une autre rive
Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arrive
Je serai avec toi comme autrefois
Même si tu pars à la dérive
L'état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois
Dans l'espace qui lie le ciel et la terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l'aurore
Il y a tant de belles choses que tu ignores
La foi qui abat les montagnes
La source blanche dans ton âme
Penses-y quand tu t'endors
L'amour est plus fort que la mort
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache le plus beau des mystères
Penses-y quand tu t'endors.
L'amour est plus fort que la mort."
)
❣ ️ ❣ ️ ❣ ️ Françoise Hardy(tant de jolies choses),

Déposé par biscuit le 03/01/2018  

Paroles de la chanson "Un Jour" par Damien Sargue
Où vont ceux qu’on aime
Quand ils disparaissent,
Tout à coup ?
Quelqu’un qui nous laisse,
Quelqu’un qui vous blesse
Quand il s’en va trop loin de nous.
Ils sont en nous-mêmes,
À portée de nos souvenirs.
Pas un mot de trop,
Que le geste qu’il faut,
Pour une dernière fois,
Les retenir
Personne ne finit dans l’oubli,
Si quelqu’un l’attend encore ici.
Un ami manque toujours,
On pense toujours à son retour.
Un jour, tous les espoirs sont permis,
Que le passé reprenne vie ;
Le présent, les absents réunis.
Un jour, il fera bon s’endormir
Et ne plus penser au pire.
On vit aussi de souvenirs !
Que font ceux qui restent
Quand leur peine est plus forte que tout,
Quand ils se détestent
D’être ceux qui restent,
Ceux qui doivent aller jusqu’au bout ?
Personne ne finit dans l’oubli,
Si quelqu’un l’attend encore ici.
Un ami manque toujours,
On pense toujours à son retour
Un jour, tous les espoirs sont permis,
Que le passé reprenne vie
Le présent, les absents réunis.
Un jour, il fera bon s’endormir
Et ne plus penser au pire.
On vit aussi de souvenirs
Un jour, tous les espoirs sont permis,
Que le passé reprenne vie ;
Les présents, les absents réunis.
Un jour, il fera bon s’endormir
Et ne plus penser au pire.
On vit aussi de souvenirs !
Un jour, tous les espoirs sont permis,
Que le passé reprenne vie ;
Le présent, les absents réunis.
Un jour, il fera bon s’endormir
Et ne plus penser au pire.
On vit aussi de souvenirs !,

Déposé par biscuit le 02/01/2018  

poème
De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
caressée une fois, rien qu'une.
C'est l'esprit familier du lieu ;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire ;
Peut-être est-il fée, est-il dieu.
Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant
Se retournant docilement
Et que je regarde en moi-même,
Je le vois avec étonnement
Le feu de ses prunelle pâles
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement

Déposé par biscuit le 31/12/2017  


🌻 🌻 🌻 🌻 🌻 🌼 🌼 🌼 🌸 🌸 🌺 🌺 💙 💙 💙 💙 💛 💛 💛
Je vous présente tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2018.
Que la santé ,la joie et la prospérité soient avec vous et que vos souhaits se réalisent.
Bien amicalement,Evelyne 🌻 🌻 🌻 🌻 🌻 🌼 🌼 🌼 🌸 🌸 🌺 🌺 💙 💙 💙 💙 💛 💛 💛 ,

Déposé par biscuit le 30/12/2017  


De l'autre coté de la vie
Quand je sortirai de mon corps,
Comme un papillon ou mieux encore
Pour m'envoler vers d'autres ciels,
Et découvrir d'autres soleils
Quand je partirai dans la nuit
Entre les fleurs et les bougies
Quand je partirai pour de bon,
Souviens-toi de cette chanson
Quand j'aurai fini d'en finir
Entre les larmes et les sanglots
Je viendrai vers toi sans rien dire
Et flotterai comme un drapeau
Et dans un signe de la main
Entre les vapeurs et l'encens
Je sais que tu me verras bien
Tu sauras que je suis vivant
De l'autre côté, de l'autre côté de la vie
Des mots de lumière, je t'écris
Entre le silence et la nuit
De l'autre côté, de l'autre côté du miroir
Si tu fermes les yeux, tu peux me voir
Quand j'aurai fini de parler
Que j'n'aurai plus rien à chanter
Alors, j'attendrai l'ascenseur
Et qu'importe le temps et l'heure
Si c'est à Paris dans mon lit
Ou dans un pays loin d'ici
Ce n'est qu'un contrat qui s'termine
Mais surtout pas la fin du film
De l'autre côté, de l'autre côté de la vie
Des mots de lumière, je t'écris
Entre le silence et la nuit
De l'autre côté, de l'autre côté du miroir
Si tu fermes les yeux, tu peux me voir
De l'autre côté, de l'autre côté de la vie
Des mots de lumière, je t'écris
Entre le silence et la nuit
De l'autre côté, de l'autre côté du miroir
Si tu fermes les yeux, tu peux me voir
Paroles: Alain Turban,
,

Déposé par biscuit le 28/12/2017  


Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie,

Déposé par biscuit le 27/12/2017  

Mon Ange
L’, étincelle qui m’éveille chaque matin, car ma première pensée est pour toi Elle apporte la chaleur en mon cœur et souligne mes lèvres d’un sourire.
Mon ange Mon Univers
La tendre présence qui accompagne mes pensées. Même que tu es loin de mes yeux mon esprit reste emplit de toi.
Mon ange Mon Eden
Cette douce lumière qui envahit mes nuits veille silencieusement sur mon sommeil et chasse les ombres de mes songes
…..je sens que tu es là
…..Je t’aime plus que tout
J’aimerai trouver d’autres mots
J’aimerai de mes doigts avec le fil de mon amour
Broder sur ta peau l’image de ma passion toi mon petit chat ,

Déposé par biscuit le 26/12/2017  

AU PAYS DES ETOILES
Dans le vaste infini
Où se noient les étoiles
Il existe un pays
Que l’absence nous voile.
C’est un pays magique,
Baigné de pur amour,
Aux charmes magnifiques
Où seul règne le jour.
Des cascades d’eau pure
Et des prairies fleuries,
Et des lacs, j’en suis sûre
Où l’on s’ébat, ravi.
A ce pays doré
Seules accèdent les âmes
De nos êtres aimés
Par un grand pont diaphane,
Sous un bel arc en ciel,
Vers une chaude lumière,
Dans ce pays de miel
Qui survit dans l’Ether.
S’y retrouvent ensemble
Nos parents, nos amis,
Nos amours et me semble
Nos animaux chéris.
Ils sont devenus anges
Entourés d’une aura,
C’est de là qu’ils s’arrangent
A gommer nos tracas !
Ils nous veillent sans cesse
Et calment nos chagrins,
Écartent nos détresses,
Nous montrant le chemin.
Ils soulagent nos peines
Et apaisent nos larmes,
Toutes nos peurs sont vaines,
Leur amour est une arme.
Dans le vaste infini
Où se noient les étoiles
Il existe un pays
Que l’absence nous voile.
Clau (novembre 2012)

Déposé par biscuit le 25/12/2017  


toi mon beau chat
qui a honnoré
plus que toutes les belles promesses
plus que tous les dons et amours imparfaits
qui a couvert d'or la part d'indignité des relations humaines,
qui a réanimé la part d'amour,
que le hommes n'ont pas pu recueillir,
n'ont pas su regarder et ont laissé mourrir,
sache que mes plus belles pensées
t'accompagne dans ta dernière demeure
récompense ta fidèlité sans faille
ton amour si parfait
toi mon fidèle ami
que j'aurais voulu éternel
puisses tu être une lumière
une étoile au firmament sans pareille.
,

Déposé par poussy le 24/12/2017  


DANS LE JARDIN DE MON COEUR VOUS MANQUEZ À QUELQU UN C EST À MOI,, MOI QUI AI TANT D AMOUR POUR VOUS; DANS LE JARDIN DE MON COEUR, IL N Y A QUE DOUCEUR, VOUS POUVEZ Y VENIR TOUTE LA NUIT TOMBÉE ME RETROUVER; LORSQUE DANS MON SOMMEIL JE SUIS ENTRAIN DE RÊVER; MOI JE VOUS Y ATTENDS ÉPERDUMENT, POUR VOUS DIRE QUE JE VOUS AIME ÉNORMÉMENT; DANS LE JARDIN DE MON COEUR IL N Y A QU UNE FLEUR; JE L ARROSE DE MES LARMES,POUR NE PAS QU ELLE FANE; ELLE PORTE VOTRE NOM, ELLE EST VOTRE ÂME; ELLE EST TOUTE MA VIE; SI ELLE MEURE JE MEURS AUSSI; MA PEINE EST LÀ À CHAQUE INSTANT; MON COEUR A MAL C EST NORMAL; JE SAIS QUE JE NE CHANGERAI RIEN;

Déposé par biscuit le 24/12/2017  

La neige tombait sur la ville sans faire de bruit. Le petit chat marchait dans la neige sans faire de bruit. Les flocons saupoudraient de blanc ses poils roux.
La rue était déserte.
C'était la nuit de Noël.
Bientôt les douze coups de minuit allaient sonner pour la plus belle nuit de l'année.
Mais le petit chat ne le savait pas. Il n'avait que trois mois et avait encore beaucoup de choses à apprendre. Surtout cette nuit où il faisait si froid… et qu'il ne savait pas où se nicher pour dormir. Il était seul pour se débrouiller, si seul et si ignorant des astuces. Ce n'est pas comme ce gros matou gris de tout à l'heure qui l'avait chassé du coin chaud où il s'était blotti. Il en savait des choses, lui, mais alors quel sale égoïste ! Croyez-vous qu'il aurait partagé ce qu'il était en train de manger ?
" Va pleurnicher ailleurs" lui avait-il dit.
Aussi, le petit chat marchait seul dans la rue. Il avait faim, il avait froid. Et il regardait les fenêtres éclairées derrière lesquelles il devait faire bon vivre.
Entendit-il sonner les douze coups de minuit ? Ca n'est pas sûr, mais par contre, il entendit parfaitement quelque chose passer au-dessus de lui, comme le vol d'un gros oiseau. Il s'aplatit au sol de frayeur ; quand il osa relever le museau, un drôle d'engin venait de se poser sur la maison d'en face.
Il n'avait jamais rien vu de pareil !
Et maintenant voilà qu'un gros bonhomme tout en rouge en sortait avec un sac sur le dos.
Et devant le drôle d'engin, deux grands rennes se mettaient à parler au bonhomme tout en rouge :
- Fais attention Père Noël, disait l'un, la cheminée n'a pas l'air bien solide !
- Te mélanges pas dans ta liste, disait l'autre, ici c'est des rollers et une panoplie de "Mulan".
- Mais oui, mais oui… Vous n'allez pas commencer à me surveiller quand même ! Vous savez bien que je ne me trompe jamais.
D'en bas, le petit chat ne pouvait pas voir si ce bonhomme avait une barbe blanche. Il lui trouva quand même une ressemblance avec le bonhomme en manteau rouge des images qu'il voyait partout dans la ville depuis quelques jours.
Mais que faisait-il donc là-haut ?
Pour en avoir le cœur net, il décida d'aller voir ça de plus près.
… Oui, mais comment faire pour monter ? En passant par les escaliers ? C'est que le petit chat gardait le souvenir cuisant des méchants coups de pied qu'on lui donnait quand il voulait rentrer dans une maison.
Il fit donc le tour de l'immeuble, et finit par trouver un endroit pour grimper jusqu'au au premier étage. Ce ne fut pas très difficile.
Restaient deux autres étages… et avec des pattes gelées, c'était pas évident !
Il lui fallut sept essais avant d'arriver en haut. Sept essais dont quatre moments d'équilibres acrobatiques, trois griffes arrachées, et un rétablissement miraculeux.
Mais ça y était, il était sur le toit, il allait savoir.
L'engin était toujours là. Les rennes bavardaient entre eux de choses que le petit chat tout essoufflé ne comprenait pas… Il était question d'une liste avec des noms de garçons et de filles, d'horaire à suivre, d'adresses, etc.
Le petit chat se dirigea sans bruit vers l'engin.
C'était plein de sacs dedans. Et plein de paquets aussi. Des gros, des très gros même, des plus petits, des minuscules. Tous avaient des couleurs joyeuses et scintillantes qui lui donnèrent envie de jouer avec. Il sauta hardiment dessus. Malheur ! Une petite musique se déclencha sous ses pattes. Le cœur battant, il s'enfuit au fond du traîneau où il trouva un sac à demi-ouvert pour se cacher.
C'était tout sombre dedans, mais il y faisait chaud et doux. Le petit chat sentit des poils contre lui. Il renifla pour comprendre si c'était un autre chat ou un des ces monstres de chien, mais comme ça ne sentait ni l'un ni l'autre et que ça ne bougeait pas, il se blottit tout contre, rassuré. Puis il attendit.
Dehors un renne parla :
- Ca doit être un appareil de musique qui s'est encore déclenché tout seul !
Puis la voix du vieux bonhomme à l'habit rouge retentit, sonore et joyeuse :
- Allons-y mes amis, au suivant de la liste !
Le petit chat sentit tout bouger autour de lui. Il eut la sensation de s'envoler puis quelques instants après, un coup de frein suivi d'un choc le déséquilibra. Son cœur tapait fort. Dehors, le vieux bonhomme riait :
- Ah ! Ah ! Ah ! Cette fois, la cheminée est large, je vais pouvoir descendre à l'aise !
Le petit chat commençait à sortir le museau dehors quand tout bascula brusquement. Secoué de droite et de gauche, il roula dans le sac, parmi les paquets qui l'écrasaient.
Une grande descente dans le vide lui remonta l'estomac dans le gosier… il miaula fort. Une main l'attrapa par la peau du cou. Un grand rire résonna à ses oreilles.
- Mais qu'est-ce que je vois là ! Mais croyez-vous, ça !... Un passager clandestin!
Le bonhomme en habit rouge le tenait en l'air, en riant très fort. Ses yeux riaient autant que sa bouche.
- Tu as donc voulu savoir comment je m'y prend pour faire ma tournée ?
Mais le petit chat était effrayé. Et il avait si faim et si froid qu'il miaulait à s'en étrangler et qu'il tremblait à en claquer des dents.
- Dis-moi, dis-moi, tu n'as pas l'air si courageux que ça pour un petit curieux ! Il suffit qu'on te découvre pour que tu appelles maman au secours ? Allons, voyons je suis le Père Noël, tu n'as rien à craindre de moi. Bien sûr, je devrais te punir de m'avoir suivi, alors que personne ne doit accompagner le Père Noël pendant sa tournée, mais comme tu viens de me donner une très bonne idée, je ne dirai rien et je vais même te garder un petit moment avec moi.
Et le Père Noël le mit dans la grande poche de son manteau.
C'était doux à l'intérieur, et c'était chaud. Le petit chat s'y trouva bien de suite.
Il ne savait pas encore qu'il allait vivre ce qui sera la nuit la plus extraordinaire de son existence. Ah, si seulement il n'avait pas cette faim atroce au ventre !
Il se redressa pour sortir le nez et pousser un petit miaulement de détresse… Peut-être que ce gentil bonhomme comprendra son problème…
- Veux-tu bien te taire, tu risques de réveiller les enfants ! Si tu veux m'accompagner, il faut rester silencieux. Aussi silencieux que la neige qui tombe.
Le bonhomme était en train de déposer des paquets auprès de deux paires de chaussons, tout petits, si petits qu'ils disparaissaient sous les paquets.
- Tu vois, ici c'est pour Mélanie ; elle a commandé un poney en peluche et une piscine magique. Là c'est pour Eric, il a demandé un "établi de moulage" et une "batmobile". Et regarde comme ils sont gentils tous les deux, ils ont laissé une tasse de lait et des biscuits pour moi. Ils savent que je suis un peu gourmand, tu comprends, et puis ça me redonne des forces… Hé ! Mais qu'est-ce que tu fais ?
Le petit chat s'était jeté sur le lait et qu'il le lapait en s'étranglant tellement il allait vite.
De retour au traîneau, le Père Noël s'approcha des rennes avec un air mystérieux.
- Regardez qui va passer la nuit avec nous !
Il sortit de sa poche une petit boule de poils ébouriffés et aux babines barbouillées de lait.
- Il avait si faim, le pauvre chaton, que j'ai partagé mon goûter avec lui… enfin, disons qu'il m'en a laissé quelques gouttes ! Allez les rennes, aux suivants.
Le petit chat garda les yeux écarquillés toute la nuit. Jamais il n'avait vu autant de belles choses, jamais il n'avait vu autant de couleurs scintillantes, jamais il n'avait vu autant de jouets, et jamais il n'avait crû que quelqu'un pouvait avoir autant de joie à déposer dans les maisons toutes ces merveilles.
A la fin de sa tournée, le Père Noël rentra dans une demeure où brillait une lampe de chevet dans une chambre. Des pantoufles de grand-mère attendaient près du lit.
- Tu vois, ici habite une gentille mamy qui m'a écrit pour me demander un cadeau. Elle voudrait quelque chose qui puisse la distraire pendant ses longs jours solitaires, et qui en même temps attirerait ses petits enfants pour qu'elle les voit plus souvent. Alors j'ai pensé à toi. Tu seras heureux ici, regarde comme tout est accueillant. Tu seras bien au chaud et je suis sûr que tu te régaleras… les grand-mères savent si bien faire la cuisine ! Mais chut… ne dis à personne que tu m'a accompagné cette nuit.
Il déposa doucement le petit chat dans une pantoufle, lui fit un gros bisou, et attendit qu'il s'endormit, le museau niché dans les pattes, le cœur à jamais étoilé de cette merveilleuse nuit de Noël.

Déposé par biscuit le 23/12/2017  


Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bêtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fête
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre noble sagesse
Pour eux ce n'est rien, c'est du vent
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cœurs battent comme leurs propres cœurs ?
Et que du bonheur
C'est de faire leur bonheur
Ils nous garde bien au chaud
Dans leurs hermétiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boîtes de ronron
Nous sommes décoratifs
Dans leurs impersonnels décors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre détresse
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret désespoir ?
Nous leur apportons le calme
Les allégeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silence
C'est pour le bien-être de leurs ÂMES
Nous les aidons a vivre
A supporter leur monde d'Hommes
Et quand ils partent a la dérive
Nous esquissons un pas de danse
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entier se reflète
Et que s'ils nous trouvent étranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL,

Déposé par biscuit le 21/12/2017  

Souhaiter un joyeux Noël
C’est donner à la pelle
Pas rien qu’à sa famille
Mais aux gens sans famille
Oublier les discordes
Et tendre une jolie corde
A ceux qui n’ont plus rien
Qu’on traite moins que rien
Apporter des mots doux
Qui apaisent de tout
Et partager surtout
Un endroit chaud et doux
Souhaiter un beau Noël
C’est mettre une chandelle
Qui fait qu’on se rappelle
Que la vie doit être belle
Pour tous les êtres humains
Qui sont dans le chagrin.

Déposé par biscuit le 19/12/2017  

CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur réveille en nous,
tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantôt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitié.
Elle nous apprend à lutter pour nous
et pour les autres.

Déposé par biscuit le 18/12/2017  

Le Lait
Tout d'abord, de son nez délicat il le flaire.
Le frole; puis ,à coups de langue très petits,
il le lampe, et dès lors il est à son affaire;
Et l'on entend, pendant qu'il boit un clapotis.
Il boit, bougeant la queue, et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue reche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.
Alors, il se pourlèche un moment les moustaches
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini;
Et, comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il relustre avec soin son pelage terni.
Ses yeux bleus et jaunes sont comme deux agates;
Il les ferme à demi, parfois en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.
"Edmond Rostand", ,

Déposé par biscuit le 17/12/2017  

Profondeurs de mon coeur
là où personne n'a jamais été.
Je t'écris tous les moments de bonheur que tu as su m'apporter,
Je t'écris des secrets inavoués que toi seul peut mérité,
Je t'écris des morceaux de douceur que tu recevras en plein coeur,
Je t'écris de ma main des mots pour toi,
Mais que j'aimerais te dire tout bas,
Je t'écris que je t'aime,et que c'est devenu un problème,
Je t'écris car ça me fait souffrir,
Je t'écris,je t'écris,sans fin jusqu'à en épuiser mes mains,
Je t'écris des éclats de louange que je te chanterait toi mon ange,
Je t'écris,je t'écris ou plutôt je te le dis!!
...je t'aime,je t'aime...
Oh que oui je t'aime., ,

Déposé par biscuit le 15/12/2017  

À fréquenter le chat, on ne risque que de s'enrichir.
Nos compagnons les plus parfaits n'ont jamais moins de quatre pattes.
De la confiance mentale, du murmure télépathique
En s'associant avec un chat, on ne fait que prendre le risque d'être plus riche
Le temps passé avec un chat n'est jamais perdu.
Colette

Déposé par biscuit le 11/12/2017  

.Puisque la vie nous à séparé et avant de là-haut nous retrouver...
...Nous devons apprendre à vivre sans toi ce n' est pas évident crois-moi...
...On à rien d'autre à quoi se raccrocher ton regard est éteint à tout jamais...
...Nous avons appris à faire de tes souvenirs une force qui nous permet de tenir...
...Tu nous à quitté brutalement pour rejoindre la lumière des étoiles...
...Maintenant nous regardons le firmament quand notre coeur nous fait mal...
...Tu as laissé une trace de toi et d'émois ta vie est finie ici,mais continue dans l'au-delà...
...Tu nous a laissé des beaux souvenirs et en parlant de toi,cela fait parfois sourire...
...Mais c'est ce que tu voulais car tu détestais nous voir pleurer...
...Sois heureux,toi qui a semé le bonheur tu resteras vivant à jamais dans nos coeurs...........

Déposé par biscuit le 10/12/2017  


Les morts ne sont pas sous la terre
Ils sont dans le feu éteint,
Ils sont dans les herbes qui pleurent,
Ils sont dans le rocher qui geint ,
Ils sont dans la forêt,
Ils sont dans la demeure,
Les morts ne sont pas morts.
Aimé Césaire,

Déposé par biscuit le 09/12/2017  


Un p'tit hommage à nos fidèles amis ...
Ceux sont des mots venant de nul part
caché au fond de ma mémoire
mais ils reviennent chaque soir
me disant n'oublie pas mon " regard "
alors je t'imagine encore une fois
je t'appelle mais tu ne viens pas
ton absence pèse sur moi
mais je crois toujours en toi ...,

Déposé par biscuit le 08/12/2017  

"Il ne faut pas dire adieu à ceux qui quittent la Terre
Pour un voyage merveilleux vers les sphères de Lumière.
Il ne faut pas dire adieu à ceux et celles que l'on aime,
A l'instant où ils ferment les yeux et qu'un bel Ange les emmène.
Il ne faut pas dire adieu à ceux qui, dans la souffrance,
S'en vont, au Royaume des Cieux,chercher la délivrance.
Il ne faut pas dire adieu à ceux que le Ciel éclaire,
Lorsque, sereins et heureux,ils quittent cette vie éphémère.
A celles et ceux qui vont là-bas,derrière le voile de l'Au-delà,
ce qu'il faut dire, avec espoir,c'est un tout simple : au revoir
Texte de Tommy Lobatcheff
"Ce n'est qu'un au revoir".

Déposé par biscuit le 07/12/2017  


LA PRIERE DU CHAT SANS MAITRE
O passant au coeur tendre,
Regarde comme je suis maigre, comme j'ai faim
Vois ce temps pluvieux qui rend ma vie errante si désespérante.
Vois ma détresse
Ne m'approche pas trop, j'ai si peur de l'homme,
Et pourtant si tu savais comme mon estomac crie et comme mon coeur appelle
Il y a en moi des trésors de tendresse.
Ceux qui ont bien voulu se pencher sur ma pauvre vie le savent :
Le chat sans maître est extraordinaire !
Donne-moi un foyer, des maitres affectueux,
La douceur de vivre et tu seras émerveillé.
Ma reconnaissance sera éternelle,
Ma fidélité sans faille,
Mon intelligence remarquable et
Ma tendresse inépuisable.
Alors partout tu demanderas qu'il n'y ait plus de chat sans maitre.

Déposé par biscuit le 06/12/2017  


"""On doit malheureusement se faire à l'idée que ces souvenirs font désormais partie du passé.""""
Ton départ , laisse de la peine, et la résignation.
S'il est vrai que tu fais partie du passé par ton absence, sache comme tous tes compagnons qui t'ont reçu dans ce Paradis des Animaux, que vous serez toujours présent dans nos pensées, et seule une personne matérialiste ne peut le comprendre. Durant votre vie parmi nous, vous nous avez marqué profondément par votre fidélité sans faille et votre dévouement sans limite.
Tu as pris ta place dans votre Paradis, tu vas recommencer ta nouvelle vie, en pensant à celle que tu viens de quitter, tu t'amuseras et un beau jour, tu arrêteras subitement le jeu, tu pointeras les oreilles, tu humeras l'air, et ton regard se dirigera dans une certaine direction, et subitement tu quitteras avec rapidité ce jeu pour te blottir dans les bras d'un de tes proches qui arrivera dans son Paradis. A ce moment vous serez unis pour l’éternité.
Toi qui n'est pas mort, mais simplement endormi pour un long sommeil, attends tous ceux que tu as aimés sur terre.,

Déposé par biscuit le 05/12/2017  

Dans notre monde vivent des êtres magiques.
Certains d’entre nous ont eu la chance de les rencontrer
et même de vivre avec eux.
Parfois ils ne font que passer
d’autres fois ils restent des années
Mais qu’importe le temps.
Quand on les rencontre
jamais on ne les oublie,
c’est la magie qu’ils créent.
D’un seul regard ils nous apprivoisent
Et pour toujours
Nous les aimons.
Même quand ils s’en vont…., ,

Déposé par biscuit le 03/12/2017  


AVOIR UN CHAT C'EST :
Sortir en pyjama au beau milieu de la nuit.
Passer sans cesse le rouleau à poils sur tous ses vêtements.
Avoir un concert privé chaque soir en rentrant chez soi.
Avoir un concert privé chaque matin aussi ; ).
Dépenser des sommes phénoménales chez le véto.
Avoir une ombre qui te suit partout et ce même jusqu'au wc
Ne plus s'entendre avec tes voisins.
Lui trouver des excuses quand il a fait une bêtise.
Etre ridicule avec une voix de débile quand tu lui parles.
Etre surveillé quand tu manges.
Apprendre le sens du partage et finir par lui donner ton assiette.
Apprendre à s'organiser et ne plus jamais laisser de nourriture sur la table.
Ne plus avoir aucune autorité quand il te fait ses petits yeux de malheureux.
Lui interdire le canapé et finir par céder quand tu te sens seul.
Organiser tes week end en fonction de lui.
Avoir des centaines de photos de lui floues dans ton téléphone.
L'avoir aussi sur ton fond d'écran.
Lui apprendre des tours idiots et être tellement fier de lui.
Avoir envie d'en avoir un deuxième.
Avoir un ami qui te fait des calins quand tu es triste.
Te sentir incomplet quand il n'est pas avec toi.
Des rires à n'en plus finir quand il fait n'importe quoi.
De l'amour inconditionnel tous les jours.
Appréhender le temps qui passe parce qu'il vieillit plus vite que toi.
Etre prêt à tout pour lui.
Un immense bonheur que les gens qui n'en ont pas ne peuvent pas comprendre.
Avoir la chance d'avoir une petite boule de poil qui t'aime plus que tout au monde et qui te sera fidèle à jamais.
Avoir un chat c'est partager tellement d'amour qu'il est devenu impossible de vivre sans.
, ,

Déposé par biscuit le 02/12/2017  

Quand tes yeux peu à peu changeront de couleur
Emporte avec toi ton jardin retrouvé
Et mes caresses folles
Et mon amour qui ne t'a pas sauvé.,

Déposé par biscuit le 01/12/2017  


J'ai vu un mendiant qui n'avait plus de route ...
En le croisant je m'y retrouve un peu ...
Et puisque ton absence me laisse que des doutes...
Est ce que demain ça ira mieux ...
Je pense toujours à toi .,

Déposé par biscuit le 30/11/2017  

***Poème d' hommage à nos chers disparus***
Petit être de douceur,
qui m' a donné tant de bonheur,
toi, qui réchauffais mon coeur,
dans mes moments de pleurs.
Petit être de douceur,
tu as enrichis ma vie,
de souvenirs tellement jolis,
inscris dans le livre de ma vie.
Petite être de douceur,
nous avons traversé des nuits d' orages,
nos coeur's emplis de rage.
Petit être de douceur,
toi, l' ami fidèle pour toujours,
celui qui ne trahi jamais,
quelque soit le parcours.
Après un dernier regard,
qui m' enlevait mon dernier espoir,
Je t 'ai donné un dernier baiser,
comme pour te dire, je dois te laisser.
Tu es parti doucement,
et j' ai revu tous nos moments,
te voilà envolé, vers cette fameuse éternité.
Va mon coeur, mon bonheur,
tu as gagné ta place au paradis,
et si jamais tu croise un ange,
laisses' toi donc emporté,
dans les profondeurs du firmament,
Petit être de douceur,
n 'oublies jamais ta maman,
un jour tu verras,
je reviendrai auprès de toi.
Au revoir, mon coeur,
au revoir, mon grand bonheur,
au revoir petit ange,
petit-être de douceur.

Déposé par biscuit le 29/11/2017  

On ne vit pas sans se dire adieu
On ne vit pas sans souffrir un peu
Sans abandonner pour aller plus loin
Sur son chemin quelque chose ou quelqu'un

Déposé par biscuit le 28/11/2017  


Se battre, avancer sans se retourner
Peu importe les malheurs de notre vie
La vie est trop courte pour être gâchée
Il faut continuer à se battre peu importe ce qui est dit
Il ne faut jamais baisser les bras
Ce serait gâcher ce qu'on a fait jusque là
On a pas le droit de tout laisser tomber
Juste parce qu'on en a assez
On a le droit parfois de craquer
Mais il faut réussir à se relever
Faire face aux difficultés
Ce n'est pas les contourner
Mais les surmonter
Et sans jamais se retourner
La vie est un véritable combat
Où il ne faut jamais baisser les bras
La peine est une douleur qu'on ne peut effacer
Il faut juste attendre et se dire que ça va passer
On se dit souvent qu'on y arrivera pas
Mais un ange nous y aidera
Je sais que le mien veille sur moi
Mais même si je ne le vois pas
Je sais qu'il est et sera toujours là
Et j'attends avec impatience le jour où on se reverra
A toi mon ange...
Poème de ElisefanGrég

Déposé par biscuit le 27/11/2017  

À MON PETIT ANGE
Le temps,les jours passent,
mais la peine jamais ne s’efface,
Pourquoi c’est toi qui es parti ?
Tu aimais tant la vie.
Mon petit ange tu resteras à jamais
dans mon coeur gravé.
Tu m’as donné tant d’amour et de joie, Que ma vie n’est plus la vie sans toi,
Une partie de moi est partie avec toi.
Tu me manques tant, je t’aimerais toujours.
Doux câlins mon ange.

Déposé par biscuit le 25/11/2017  

A UN CHAT
Non moins furtif que l'aube aventurière,
Non moins silencieux que le miroir,
Tu passes et je pense apercevoir
Sous la lune équivoque une panthère.
Par quelque obscur et souverain décret
Nous te cherchons. Nous voulons, fauve étrange
Plus lointain qu'un couchant ou que le Gange,
Forcer ta solitude et ton secret.
Ton dos veut bien prolonger ma caresse;
Il est écrit dans ton éternité
Que s'accordent à ta frileuse paresse
Ma main et son amour inquiété,
Ton temps échappe à la mesure humaine.
Clos comme un rêve est ton domaine.
JOSE LUIS BORGES

Déposé par biscuit le 24/11/2017  

Une fois la nuit tombée,
Quand le sommeil nous a emporté,
Lorsqu'enfin tout est calme et léger,
Loin du tumulte de la journée,
Nos anges, doucement viennent nous frôler.
Tout près de nous délicatement, ils vont se poser.
Sur notre front, une léchouille doucement ils vont déposer.
A notre oreille un "je t'aime" ils vont nous murmurer.
De leurs ailes, ils vont nous envelopper,
Et peut-être même...dans un tourbillon de bonheur ils vont nous emporter.
Puis au matin revenu, à nouveau, ils vont nous quitter.
Non sans nous avoir une dernière fois léchouillés.
Mais de doux rêves ils nous auront laissé.
Et le soir même, ils l'ont promis, ils vont repasser.

Déposé par biscuit le 23/11/2017  

L'essentiel
C'est d'être aimé
Le reste importe peu, la seule vérité
C'est compter pour quelqu'un
quoiqu'il puisse arriver
C'est entrer dans son cœur et n'en sortir jamais

Déposé par biscuit le 22/11/2017  

La vie c'est comme le soleil,
Parfois ça brille de mille feux,
Parfois ça ne brille pas du tout,
La vie est faite de joies et de peines,
De colères et de bonheurs,
La vie c'est aussi être malheureux et souffrir,
Et parfois être heureux,
La vie est un mystère,
Il faut tout accepter dans la vie

Déposé par biscuit le 21/11/2017  


Trop beau ton Paradis…
*****
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis cœurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ? ,

Déposé par biscuit le 20/11/2017  

Je serai toujours près de toi...
Cher maître,
Je voulais que tu saches que parfois la vie
Est sans pitié.
Elle nous sépare, or,
Jamais nous ne l'avions souhaité .
Du ciel parfois je te regarde mais tu
Ne me vois pas. Là- haut , je suis bien mieux .
J'ai trouvé ma place au milieu d'un monde heureux.
Et ce monde , lui , est ETERNITE.
Or, dans celui où je suis né les misères étaient bien réelles.
Elle m'ont emporté avec elle,
Oui maître , j'ai découvert que
Même avec toi , le monde pouvait se montrer
cruel .
Je suis quand même heureux d'avoir pu vivre avec toi.
Car petit ,
J'étais l'esclave de la maltraitance et des
Personnes sans coeur, sans amour.
Et puis tu es arrivé et m'a finalement délivré
Des chaînes qui me retenaient,
Et pour ça maître je te dis merci ...
J'ai encore beaucoup d'espoir .
Je me dis bien que l'on pourra se revoir.
Je reste fort comme je l'ai toujours été mais
Malheureusement , trop impuissant devant
la mort qui me menaçait.
.
Tu restes à jamais dans mon coeur .
Maître et Dieu du du bonheur
Ne m'oublie jamais,
Car moi je ne t'es jamais oublié .

Déposé par biscuit le 18/11/2017  


Un jour, dans un dernier soupir, tu t’es endormi
Pour ton dernier voyage vers le paradis.
Mes yeux pleins de larmes savaient que c’était fini.
Je voudrais trouver l’étincelle
Celle que j’avais avant que tu partes au ciel
Rejoindre l’éternel.
Alors je ferme les yeux
Pour essayer de te voir encore un peu,
Être juste un instant tous les deux.
Je te vois courir vers moi,
Je te tends mes bras,
Tu te blottis tout contre moi.
Le doux parfum des fleurs
Nous enivre de bonheur.
Je t’aime mon ange de tout mon cœur.
Les pétales de chaque fleur effleurent ma peau,
Toi attentif, tu écoutes mes mots,
Ces mots d’amour qui résonnent en écho,
Tu sembles être à des années-lumière de moi,
Et je t’avoue mon ange que j’ai le mal de toi.
C’est ce que l’on appelle l’amour je crois.
Je me souviens de toi,
Je me souviens quand tu étais près de moi,
Il suffit à présent que je ferme les yeux,
Pour te retrouver dans les cieux,
Dans ce paradis merveilleux des rêves bleus.
Quelle chance le destin m'a donné de te connaître,
Toi si doux, si aimant, si parfait…
Ton souvenir ensoleille mon âme,
Jamais le feu sacré de notre amour ne s'éteindra,
Vivant pour toujours dans mon cœur tu resteras,
Malgré mes soupirs et mes larmes,
Je continuerai d'avancer doucement,
Me remémorant les bons moments,
Pas à pas afin de ne pas glisser
Dans cet abîme de tristesse et de douleur,
En pensant au futur bonheur
Qui un jour viendra,
Le jour du grand passage vers le mystérieux au-delà,
Et enfin nos retrouvailles !!,

Déposé par biscuit le 17/11/2017  

Câlin du matin :
J'ai vu un chat, tout petit chat,
Derrière cachés, puis deux, puis trois.
Puis des amis , tout autour, tous les jours
Des amis , pour leur donner de l'amour.
Dans les buissons il y avait plein de chats,
Pas plus gros que des petits rats.
Et encore des amis pour les soigner,
Les dorloter, et même les faire adopter.
Mais il y a encore et toujours des chats,
Qui dehors ont peur, ont faim et froid.
Et des amis qui ne peuvent pas tout,
qui fatigués, pleurent à genoux.
Ha si les gens étaient responsables
mais on sait de quoi ils sont capable !
Pour ces chats non stérilisés et abandonnés
C'est de la souffrance qui est semée .
A tous mes amis, je dis encore merci
Merci pour eux d'être là-bas ou ici.
Car à chaque animal sauvé, stérilisé
c'est de l'amour qui est ressuscité.
(N.Bordaz)

Déposé par biscuit le 16/11/2017  

Il a laissé au coeur de mon âme torturée
La profonde marque de son infinie tendresse
Comme un poignard dont la lame acerée
Encore me torture et, toujours, me blesse
Il a laissé tout au fond de mon cœur
Tant de son amour qui faisait mon bonheur
Qu'envers ce destin je veux croire encore
Que ce doux sentiment n'est pas mort
Il a laissé, au creux de ma mémoire,
Les quelques bribes d'une magnifique histoire
Tant d'amers regrets et d'affreux remords
Pourtant, contre le sort, j'ose y croire encore
J'ai le cœur avili au bord des lèvres closes,
Vois mon âme qui crie au fond de mes yeux,
Ce corps meurtri, de larmes, crève morose
Sans lui, dans ma vie, je suis malheureux
Il a laissé, au fond de mes yeux,
Des images d'une vie merveilleuse
Subtil cadeau d'adieu d'un rêve.......
Que j'ai eu la chance de caresser...

Déposé par biscuit le 15/11/2017  

Un au revoir ne coûte rien
Un adieu augmente mon chagrin
Une larme coule sur ma joue
Et une pensée reste pour toujours
Tu me manques pour la vie et à l’infini
Tu ne le sais pas
Mais je continuerai à penser à toi
Car tu as toujours été là pour moi
C'est vrai que tu n'es plus sur terre
Mais dans mon cœur tu demeures
Je pense à toi, c'est impossible de t'oublier
Je voudrais revenir en arrière
Pour t'empêcher de mourir
Enfin arrêter toute cette tristesse
Et retrouver le petit monde heureux.
Mais je le sais, c'est impossible
Je voudrais juste te retrouver
Et t'embrasser une dernière fois
Te serrer contre moi
Pour sentir ton odeur
Et la graver à jamais dans mon cœur

Déposé par biscuit le 14/11/2017  

À fréquenter le chat, on ne risque que de s'enrichir.
Nos compagnons les plus parfaits n'ont jamais moins de quatre pattes.
De la confiance mentale, du murmure télépathique
En s'associant avec un chat, on ne fait que prendre le risque d'être plus riche
Le temps passé avec un chat n'est jamais perdu.
Colette

Déposé par biscuit le 13/11/2017  

LE PETIT CHAT......................
.
...........................Je suis le petit chat................
..........................Mais j’ai déjà quinze ans.................
...........................Si je présente bien..................
...........................Mon âge,je le sens.............
.
..........................Mon cœur est fatigué...............
........................J’ai des douleurs partout............
.........................Ma vue a bien baissé.................
.......................Je n’entends plus du tout...................
.
........................J’aimais bien la montagne...............
........................Quand j’étais casse cou.................
.........................Le vertige me gagne................
.........................Je fatigue beaucoup...................
.
........................Je vais plus doucement...............
........................Et je marche très peu............
......................Je dors bien plus longtemps.............
.......................J’ai caché tous mes jeux.................
.
........................Quand une chienne passe..............
........................Je redeviens fringant................
.......................Je fais preuve d’audace................
.........................Je me sens élégant................
.
.....................Mais dès qu’elle est partie............
.........................Je retrouve mon âge................
........................Et mon dos s’arrondit...............
.......................Ce n’était qu’un mirage.................
.
.....................Mes maîtres m’aiment autant.............
.......................Que quand j’étais petit.................
.......................Ils me disent souvent....................
......................Que j’ai changé leur vie....................
.
.........................La mienne aura été...............
.......................Faite de grandes joies.............
.........................J’aurai été choyé..................
........................J’aurai été un roi................
.
.......................Quand il faudra partir............
.........................Je ne gémirai pas..............
......................Je voudrais m’endormir............
......................Blotti entre leurs bras..............
..
.........................Madeleine Reynaud............

Déposé par biscuit le 12/11/2017  

comme dis la chanson
tu sais que j'ai du mal à parler encore de toi, il parait que c'est normal, y a pas de règle à çà
tu sais j'ai la voix qui se sert quand je te croise dans les photos
tu sais j'ai le coeur qui se perd je crois qu'il souffre un peu trop
j'aurais aimé te caresser un peu plus longtemps,
j'aurai aimé que mon chagrin ne dure qu'un instant
et tu sais j'espère au moins que tu m'entends
tu sais c'est dur de briser les silences même dans les cris de la fête
c'est dur de combattre l'absence
personne ne peut comprendre on a chacun notre histoire
il parait qu'il faut attendre que la peine devienne dérisoire, c'est comme çà
Je voulais te dire que je suis fier d'avoir été ton amie pendant tout ce temps,
tu sais j'espère au moins que tu m'attends.

Déposé par biscuit le 11/11/2017  


Edmond Rostand, extrait de "Les Musardises"
Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates;
Il les ferme à-demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.
Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,
Et, faisant le gros dos, il a l'air d'un manchon;
Alors pour l'intriguer un peu, je lui balance,
Au bout d'une ficelle invisible un bouchon.
Il fuit en galopant et la mine effrayée,
Puis revient au bouchon, le regarde, et d'abord
Tient suspendue en l'air sa patte repliée,
Puis l'abat, et saisit le bouchon et le mord.
Je tire la ficelle, alors, sans qu'il le voie;
Et le bouchon s'éloigne, et le chat noir le suit,
Faisant des ronds avec sa patte qu'il envoie,
Puis saute de côté, puis revient, puis refuit.
Mais dès que je lui dis: "Il faut que je travaille;
Venez vous asseoir là, sans faire le méchant!"
Il s'assied ... Et j'entends, pendant que j'écrivaille,
Le petit bruit mouillé qu'il fait en se léchant., ,

Déposé par biscuit le 09/11/2017  


Que les étoiles éloignent notre tristesse
que les fleurs remplissent notre coeur de beauté
que l'espoir essuie nos larmes a jamais
que le silence nous rende fort.
pensée Amérindienne.
mais que le souvenir de ce passé si fragile a notre âme ,notre amour pour nos petits anges ne s'éteigne a jamais,que la lueur de cette flamme brille pour toujours dans notre chair meurtri,
afin d'y apporter un peu de lumière ,de sérénité et apaise notre douleur,afin que leur sommeil soit en paix....

Déposé par biscuit le 07/11/2017  

Il y a deux moyens d'oublier les tracas de la vie :la musique et les chats.
A Schweitzer

Déposé par biscuit le 05/11/2017  

CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur réveille en nous,
tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantôt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitié.
Elle nous apprend à lutter pour nous
et pour les autres.

Déposé par biscuit le 04/11/2017  

Si vous me recueillez ....
Alors que je suis sans foyer ....
Si vous me redonner la santé .....
Alors je ne serais que bonté ....
C'est cette différence qui existe entre l'homme et l'animal .....

Déposé par biscuit le 03/11/2017  


On ne vit pas sans se dire adieu
On ne vit pas sans souffrir un peu
Sans abandonner pour aller plus loin
Sur son chemin quelque chose ou quelqu'un,

Déposé par biscuit le 02/11/2017  


"il y a tant d Amour dans leurs regards tant d espace à combler par notre tendresse nos caresses...
Il y a tant de temps perdu où l on se dis j aurais du..
Il y a tant de remord et de regrets que ce soit dans le présent ou le passé
Mais le temps peut être notre assassin où notre allié
Le temps apaise et nous soulève malgré le chagrin qui nous pèse
Il sèche nos larmes range nos souvenirs dans une armoire mais jamais il nous fais oublier le mot aimer j ai aimée, toute personne que l on s autorise à aimer on risque de le perdre ou de la perdre et viens ce jour et l on se sent démunis et l on se sent perdue derrière une porte qui s est refermée vers l inconnue où désormais sans toi je n ai plus d issue que de continuer à vivre dans nos souvenirs....

Déposé par biscuit le 01/11/2017  


Au temps de la Toussaint
Au temps de la Toussaint, quand les cimetières
S’ornent de chrysanthèmes et de bruyère,
Et qu’ainsi joliment embellis, joliment colorés,
Ils donnent à la mort comme un air de gaieté.
Quand auprès des caveaux et des tombes familiales,
Eclairés par la douce lumière automnale,
L’on revient chaque année, prier, se recueillir…
Je suis triste et mon cœur ne cesse de souffrir :
Quelque part tu attends, en lieu insolite,
Esseulé, loin des tiens, sans jamais de visite.
Et pour le souvenir, toi qui aimais les fleurs,
Vois-tu je n’ai rien d’autre à t’offrir que mes pleurs,
Ce modeste bouquet de fleurs, pour t’apporter un peu de douceur…,

Déposé par biscuit le 31/10/2017  

LA LEGENDE DU PONT DE L’ARC EN CIEL
"Il y a un pont qui connecte le ciel et la terre, on l'appelle le Pont de l'Arc-en-ciel".
Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans cette partie du paradis qui connecte le Ciel avec la Terre.
On y retrouve là-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallées luxuriantes et tous les amis à quatre pattes qui y sont réunis peuvent y courir et s'amuser ensemble.
Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu'ils désirent, courir dans de jolies plates-bandes, se rouler dans de généreux marais, bref toutes les interdictions terrestres n'y font plus loi.
Dans cette contrée lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont confortables et bien au chaud, à moins que l'on ne décide d'aller courir un peu dans les hautes montagnes coiffées de neiges éternelles.
Ceux qui étaient malades ou trop vieux ont recouvré ici santé et vigueur; ceux qui étaient blessés ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui étaient abandonnés, négligés ou maltraités ont enfin trouvé chaleur et réconfort.
Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d'entre eux, il manque quelque chose de précieux à leur cœur.
Ils ont perdu quelqu'un de très spécial qu'ils aimeraient tellement avoir de nouveau à leurs côtés.
Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d'interminables jeux et courses folles à l'intérieur de cette grande meute pacifique.
Mais un jour, arrivera le temps ou l'un d'eux s'arrêtera soudainement, tous ses sens se tiendront aux aguets.
Ses yeux perçants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels des miradors, son corps frénétique palpitera de toutes parts.
L'élu commencera à courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pâturages, traversant les larges rivières, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en plus haut.
Ça y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumière au bout du tunnel... en toute fidélité votre animal vous a repéré entre tous et il est venu à cette ultime rencontre.
Vous souriez !
Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antan pleuvant de partout sur votre visage, vos mains pouvant à nouveau caresser son cou, son flanc, sa tête, vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre animal chéri.
Plus rien ne pourra dorénavant vous séparer, vous serez à jamais réunis.
Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l'Arc-en-ciel..."

Déposé par biscuit le 29/10/2017  

Vois-tu le regard de ce chat qui se plante dans mes yeux et les inonde de Mystères, de Rêve et d'Amour...
Le regard du chat dit : ' Je t'aimerai à jamais...'
Et il s'endort et toi tu pleures...
Et tu sais : Bientôt, lorsque nous aurons quitté ce monde,
Nous nous retrouverons et nous continuerons à nous aimer
Par-delà le Temps et l'Espace,
Et avec mes frères et soeurs animaux qui m'attendent,
Nous referons le monde!
Ma chienne aussi avait eu le même regard avant de partir...
Et mes yeux s'étaient embués aussi...
Et à chaque fois que l'un d'eux part, chien ou chat,
J'ai l'impression d'être un peu plus seul...
Mais ils vivent en moi et ils me soufflent à l'oreille, du coin de l'espace:
' Vas ton chemin, fais ce que tu as à faire,
Crées la musique et les mots, continues à jouer de ce piano
Autour duquel nous nous mettions tous en rond pour t'écouter,
Avant de partir...
Nous ne t'avons pas abandonné et les êtres qui s'aiment se retrouvent toujours, par-delà la Vie ou la Mort...
A travers la Musique des instruments et des mots,
Grâce à celle du Coeur, de l'Ame et de l'Amour...',

Déposé par biscuit le 28/10/2017  

Qu'il est long le temps présent
Quand plus rien n'est comme avant
Tout me fait si mal sans ton amour
Mais je garde au fond de moi
Tant de souvenirs de toi
D'une vie où tu étais là chaque jour
Un adieu, un au revoir
Tu es là vivante dans ma mémoire
Ici ou bien ailleurs,
Viendront des jours meilleurs
Un matin nous unira dans un nouveau bonheur
Un adieu, un au revoir
Ce n'est pas la fin de notre histoire
Ta patte a quitté ma main
Je suis seule sur le chemin
Tu es dans mes rêves la nuit, le jour
La maison aux volets bleus
Ne me parle que de nous deux
Et dans mon âme tu vivras pour toujours
Un adieu, un au revoir
Ce n'est pas la fin de notre histoire
Tu vivras toujours dans ma mémoire

Déposé par biscuit le 27/10/2017  

Tendre sa main a nos amis les chats,
C'est si facile et ça ne coute rien !
Tendre sa main c'est aider a se sentir bien,
Et faire avec nos amis les chats un bout de chemin !
Tendre sa main a tous ceux qui en on besoin,
Pour qu'ils puisse entendre des mots de soutien !
Tendre sa main avec tendresse et douceur,
Pour l'aider dans son malheur !
Tendre sa main c'est du bonheur,
A donner a tous ceux qui ont peur !
Tendre sa main et voir dans leur yeux,
que maintenant ils sont heureux !

Déposé par biscuit le 26/10/2017  


La plus belle étoile de mon ciel
Je serai restée avec toi jusqu'au bout,
Au bout d'un chemin qui se termine ainsi
En ce jour où s'est arrêté ta vie
Je t'aimerai toujours malgré tout...
Je n'ai pas décidé pour toi,
Mais te voir souffrir n'était pas ce que je voulais
De tout mon amour, j'ai préféré
Laisser partir une partie de moi quand tu l'as voulu !
La plus belle étoile de mon ciel!
Tu vas me manquer...
Lorsque ton souffle s'est arrêté,
Ma main t’a accompagnée
Jusqu'à ce que tes yeux se vident de vie
Que ta lumière s'envole à jamais
Je n'ai que mes yeux pour pleurer comme on dit...
Mais j'ai toujours mon coeur et mes pensées pour t'aimer
Et tu restes la plus belle étoile de mon ciel
Tu étais tant présente dans ma vie,
Qu'aujourd'hui il y a plus qu'un vide!
Même si tout doit continuer,
Tu restes en moi à jamais.
Ta vie est la mienne, même si tu n'es plus là,
Ta présence est toujours en moi...
Et si tu me vois de là-haut, regarde-moi,
Mes yeux te chercheront, avec des larmes pour toi...
La plus belle étoile de mon ciel s'est éteinte
Je marcherai avec ton souvenir,
Même si je ne pourrai plus te dire,
En te prenant bien fort contre moi,
Que je t'aime, plus de mille fois!
Tu vas énormément me manquer,
Mais je continuerai de penser
Au moment où tu étais collée contre moi.
Aujourd'hui, je pleure après toi!
La plus belle étoile de mon ciel, ce sera toujours toi
Tu étais mon chat
Tu étais moi
Toujours là,
Même quand ça n'allait pas
Tu venais contre moi.
Toute à l'heure, je me suis collée une dernière fois à toi
Mes larmes explosent, j'ai tellement de douleur en moi
Du fait que tu ne seras plus jamais là...
Tu sais, je te l'ai dit, je t'aime, tu me manqueras et je t'aimerai
Mais sache à jamais, que jamais, je ne t'oublierai
Adieu...
Sache qu'ici reste de toi comme une empreinte indélébile!
,

Déposé par biscuit le 25/10/2017  

« Si vous êtes digne de son affection,
un animal deviendra votre ami, mais jamais votre esclave. »
Théophile Gautier.,

Déposé par biscuit le 24/10/2017  

Je pense à toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense à toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu’au loin sur le chemin
La poussière se soulève,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l’étroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t’entends, lorsque des murmures étouffés
La vague monte là-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour écouter
Quand tout se tait.
Je suis auprès de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es près de moi.
Le soleil baisse, bientôt brilleront les étoiles.
Ah ! Si tu étais là !
Goethe

Déposé par biscuit le 23/10/2017  


Que les étoiles éloignent notre tristesse
que les fleurs remplissent notre coeur de beauté
que l'espoir essuie nos larmes a jamais
que le silence nous rende fort.
pensée Amérindienne.
mais que le souvenir de ce passé si fragile a notre âme ,notre amour pour nos petits anges ne s'éteigne a jamais,que la lueur de cette flamme brille pour toujours dans notre chair meurtri,
afin d'y apporter un peu de lumière ,de sérénité et apaise notre douleur,afin que leur sommeil soit en paix....

Déposé par GHETGHET le 22/10/2017  

JOACHIM du BELLAY
petits museau , petites dents , yeux qui n'étaient point trop ardents
Mais desquels la prunelles perses imités la couleurs diverses qu'on voit en cet arc pluvieux qui se courbes au travers des cieux

Déposé par biscuit le 22/10/2017  

L’amitié c’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ça réchauffe et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : On partage.
L’amitié est comme une fleur,
Il faut en prendre soin.
L’amitié a une clé de chaque place,
A toi de la trouver,
Certaines sont cassables……
Mais une amitié fidèle ne peut pas se briser.
L’amitié c’est une écoute quand le cœur est en déroute,
Qui jamais ne se permet de juger, ni de peiner,
Elle peut tout partager de nos joies, de nos secrets,
Que ce soit la nuit, le jour elle vole à notre secours,
Forte comme l’océan,
L’amitié c’est de l’or que l’on garde comme un trésor.

Déposé par biscuit le 21/10/2017  


"Un animal, c'est de la vie enveloppée de fourrure ou d'écailles, habitée par l'inquiétude, capable oh combien capable, de tendresse, de force, de courage et de peur".
Jean-Paul Lebourhis,

Déposé par biscuit le 20/10/2017  


pour toi petit coeur
J’ai de toi une image
Qui ne vit qu’en mon cœur.
Là, tes traits sont si purs
Que tu n’as aucun âge.
Là, tu peux me parler
Sans remuer les lèvres,
Tu peux me regarder
Sans ouvrir les paupières.
Et lorsque le malheur
M’attend sur le chemin,
Je le sais par ton cœur
Qui bat contre le mien.
=========
Maurice Carême

Déposé par biscuit le 19/10/2017  

Si tu prends la peine d'écouter dans le courant d'air de la maison, tu peux entendre ma voix qui te dit : « Ne sois pas triste, ne pleure plus mon départ, où je me trouve maintenant, je suis bien ».
Entourée de l'amour de ceux qui m'ont précédée, je ne souffre plus, mon corps me laisse enfin le repos tant demandé, fini le tourment Je me repose sans douleur, sans contrainte
Je te quitte, mais je reste dans ta mémoire, pense à moi souvent, mais ne soit pas attristée par mon absence, je serai partout avec toi, dans les moments de peine, comme dans les moments de joie.
Dans les villes, dans les forêts et dans les plaines, chaque fois que le vent des contraintes de la vie te couvrira, tends les bras vers le ciel, je t' envelopperai de mes ailes pour te réchauffer de mon amour et chasser tous tes tracas.,

Déposé par biscuit le 18/10/2017  

"il y a tant d Amour dans leurs regards tant d espace à combler par notre tendresse nos caresses...
Il y a tant de temps perdu où l on se dis j aurais du..
Il y a tant de remord et de regrets que ce soit dans le présent ou le passé
Mais le temps peut être notre assassin où notre allié
Le temps apaise et nous soulève malgré le chagrin qui nous pèse
Il sèche nos larmes range nos souvenirs dans une armoire mais jamais il nous fais oublier le mot aimer j ai aimée, toute personne que l on s autorise à aimer on risque de le perdre ou de la perdre et viens ce jour et l on se sent démunis et l on se sent perdue derrière une porte qui s est refermée vers l inconnue où désormais sans toi je n ai plus d issue que de continuer à vivre dans nos souvenirs....

Déposé par biscuit le 17/10/2017  

On a tous quelqu'un de qui on ne parle jamais.
Quelqu'un qui nous importait tant,
Que même en respirant son nom,
L'âme tremble avec ses souvenirs et ses peines.
(Nikita Gill) ,

Déposé par biscuit le 16/10/2017  

Que les étoiles éloignent notre tristesse
que les fleurs remplissent notre coeur de beauté
que l'espoir essuie nos larmes a jamais
que le silence nous rende fort.
pensée Amérindienne.
mais que le souvenir de ce passé si fragile a notre âme ,notre amour pour nos petits anges ne s'éteigne a jamais,que la lueur de cette flamme brille pour toujours dans notre chair meurtri,
afin d'y apporter un peu de lumière ,de sérénité et apaise notre douleur,afin que leur sommeil soit en paix....

Déposé par biscuit le 12/10/2017  

"TU ME MANQUES
Je suis assise ici, seule, si triste et solitaire.
Je pense à toi souvent -- chaque minute du jour, me demandant comment tu vas, ce que tu fais, souhaitant te serrer dans mes bras.
Je suis assise, me souvenant de tout ce que nous avons partagé, rêvant à tout ce qui sera, et je verse une larme pour chaque minute sans toi.
Parfois, je crois en ma force et que le temps qui nous sépare s'écoulera vite, et puis parfois, je m'assieds et pleure et me demande pourquoi faut-il que l'amour fasse ainsi mal...
Bien que parfois dans la solitude... quelque part dans le vide je me sente pourtant très aimée, et je réalise que ce n'est pas l'amour qui fait si mal...
c'est d'être sans toi."

Déposé par biscuit le 01/10/2017  

LOIN DE TOI
Pas de soleil loin de ton cœur
Ni de rossignol, de bonheur,
Dans mon jardin, y’a plus de fleurs
Et plus même de couleurs.
Pas le plus petit coin de ciel bleu
Pour espérer, pour être heureuse
Je n’existe pas loin de tes yeux,
Un jour sans toi, c’est un hiver sans lumière,
Un été sans soleil, un ciel sans étoiles.

Déposé par GHETGHET le 14/09/2017  

Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bêtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fêtes
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre nobles sagesses
Pour eux ce n'est rien, c'est du vents
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cœurs battent comme leurs propres cœurs ?
Et que du bonheurs
C'est de faires leur bonheurs
Ils nous gardes biens au chauds
Dans leurs hermétiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boîtes de ronrons
Nous sommes décoratif
Dans leurs impersonnels décors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre détresses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret désespoir ?
Nous leur apportons le calmes
Les allégeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silences
C'est pour le bien-être de leurs ÂMES
Nous les aidons a vivres
A supporters leurs mondes d'Hommes
Et quand ils partent a la dérives
Nous esquissons un pas de danses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entiers se reflètes
Et que s'ils nous trouvent étranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL

Déposé par SESHAT39 le 18/08/2017  

🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
JE SUIS LIBRE DÉSORMAIS .....LIBRE DE TOUTE ENTRAVE !!
Libre de toute souffrance, de toute vieillesse et de toute maladie .
🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
Je suis devenu un bel Ange, une étoile qui brille à tout jamais.
Mon Ciel est infini et si merveilleux
Une éternité d'Amour, de Joie, de Paix et de Lumière .....
🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
OUI, JE SUIS ENFIN LIBRE .....
Et je vivrai à tout jamais dans le Coeur et la Mémoire des êtres qui m'ont tant aimé(e) sur cette Terre. Un jour, je les retrouverai enfin !!
🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 😍 😍 😍 😍 😍 😍 ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 👼 👼 👼 👼 👼 👼 👼 ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 😍 😍 😍 😍 😍 😍 ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 👼 👼 👼 👼 👼 👼 👼

Déposé par elise2512 le 03/07/2017  

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. »
Jean d’Ormesson

Déposé par GHETGHET le 01/07/2017  

A mon Maitres
ne me prends pas pour esclaves , car j'ai en moi le gouts de la libertés ,
ne cherche pas a deviner mes secrets , car j'ai en moi le gouts du mystères ,
ne me contrains pas aux caresses , car j'ai en moi le gouts de la pudeurs ,
ne m'humilies pas , car j'ai en moi le gouts de la fiertés ,
ne m'abandonne pas , car j'ai en moi le gouts de la fidélités ,
saches m'Aimer et je saurais t'Aimer , car j'ai en moi le gouts de l'Amitiés
anonymes

Déposé par GHETGHET le 02/03/2017  

L'ESSENTIEL RESTERA
Oui, nos mains vont disparaître...
Mais nos poignées de mains, mais nos signes de bonjour, nos gestes d’adieu, nos câlins et nos caresses, l'étreinte de nos bras...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos pieds vont disparaître...
Mais la foulée de nos promenades, l’élan de nos courses, le saut de nos jeux, le pas de nos danses et de nos rendez-vous...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos visages vont disparaître, et nos oreilles, et nos lèvres et nos yeux...
Mais nos sourires, nos paroles, nos éclats de rires, nos écoutes,
nos secrets échangés, notre complicité,
nos regards, nos baisers...
nous n’allons jamais les enterrer.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, tout ce que nous avons vécu ensemble, tout ces moments partagés resteront à jamais dans nos Cœurs ,L'essentiel restera a l'infini
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
GABRIEL RINGLET

Déposé par GHETGHET le 25/11/2016  

Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit éteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu régnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon âme !
L'attrait qui séduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux.
Peut-être autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le désir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succède aux feux du jeune âge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  

Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Où tu reçus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystère,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat léger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cœurs, s'unissant par ce muet langage,
Jurèrent de s'aimer à la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brûlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! Ô mon amour, non, non,
T'écrias-tu soudain. Appelle-moi ton âme ,
J'ai besoin du garant de son éternité :
Ta vie, hélas, la mort en éteindra la flamme !
Mais ton âme est promise à l'immortalité.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  

Ce que je sais
Ce que je sais
c’est que la mort ne détruit pas l’amour
que l’on portait à ceux qui ne sont plus … Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens…
Ce que je sais aussi,
c’est que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c’est que l’amour, le bien, la fidélité
et l’espoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois …
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  

Je pense à toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense à toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu’au loin sur le chemin
La poussière se soulève,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l’étroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t’entends, lorsque des murmures étouffés
La vague monte là-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour écouter
Quand tout se tait.
Je suis auprès de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es près de moi.
Le soleil baisse, bientôt brilleront les étoiles.
Ah ! Si tu étais là !
Goethe

Déposé par GHETGHET le 25/10/2016  

le cimetière virtuel pour chats qui es un belle HOAMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des HOMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS de bontés et de lumières
avec le cimetière virtuel ces partager en écrits vos vie et rituels vécus avec vous les chats en votre présence
avec le cimetière virtuel ces vous envoyer en écrits des belles pensés et des messages de PAIX et d'AMOURS entre terres et ciels
avec le cimetière virtuel ces des hommages en écrits et notre AMOURS pour vous qui se prolonges dan la continuités
avec le cimetière virtuel pour vous un jardins virtuel fleuris pour adoucir nos chagrins d'AMOURS de votre absence visibles
avec le cimetière virtuel ces d'échanger en écrits histoires et rituels de vies vécus en votre présences d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des belles pensés pour vous les chats,vous êtes des êtres d'âmes d'AMOURS comme nous
avec le cimetière virtuel ciels terres vies au arc en ciels des hommages pour vous les chats au âmes d'amours
que vos AMES soit en PAIX es AMOURS a l'infini
PAPA-GHETGHET
Merci a cimetières virtuel de pouvoirs faires des hommages a nos chats d'AMOURS

Déposé par mistigri13 le 23/10/2016  

Une lueur transperça la nuit.
C'était la lueur de milliers de bougies qui luisaient brillantes, fortes et puissantes,
Et j'ai compris qu'elle venait de ton amour cette lueur dorée .
Même si nous ne pouvons pas plus être ensemble comme avant,
Nous sommes toujours reliés par un fil invisible .
Chaque fois que tu le souhaites tu peux me retrouver, car nous ne sommes jamais éloignés,
Regardes au delà de l'arc-en-ciel et écoutes avec ton coeur .

Déposé par GHETGHET le 22/10/2016  

Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'œil sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx émergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'épanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflété
Dans cette goutte de lumière
Qui ouvre sur l'éternité
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn

Déposé par GHETGHET le 19/10/2016  

Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d’être un sablier,
J’entends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent à la paille
Des giclées de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais ça ne le fait guère
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roselières.
Tout près de mon étang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flèches de lumières
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)

Déposé par poussy le 05/10/2016  


MIMI SI TU SAVAIS COMMENT JE PENSE À VOUS TOUS EN CE MOMENT, QUE DE LA MISÈRE TROP MALHEUREUX ET EN PLUS ON ME DIT QU IL NOURRISSE LES SERPENTS AVEC LES PAUVRES CHATONS,QUE FAIRE????

Déposé par GHETGHET le 01/10/2016  

La vie du chat contient une époque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mémoire, elle contient une expérience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une période. L'extinction d'une partie de nous-mêmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont

Déposé par mistigri13 le 21/09/2016  

Lorsqu'ils disparaissent nos petits compagnons laissent de belles empreintes de pattes à tout jamais dans nos cœurs. Cela ne pourrait pas être autrement étant donné qu'il fut notre confident, notre ami, notre compagnon de vie pendant de si longues et belles années.
C'est comme un ange. Il vient dans nos vies pour les remplir d'amour et s'en va un jour tout en continuant de veiller sur nous.
*******
Ne sois pas triste, je suis toujours à tes côtés. Mon corps est parti, mais mon âme est là tout près de toi.
Je t'envoie la brise de mon âme pour que tu continues à penser à moi et pour te montrer que où que je sois je continue à t'aimer.


L'Album photo contient 7 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez