Junior

 
recherchez toutes les informations sur Junior
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de Junior a été vue 3 832 fois.

En hommage à Junior


Il est né le :11/11/2008
Il nous a quitté le :--/07/2009
 



En hommage à Junior

Junior,frère de portée de Nespresso,petit chat perdu fin janvier 2009,
réapparu par miracle après une semaine d'angoisses dans la joie et le soulagement,fauché par une voiture en juillet 2009.
Tu nous a donné 8 mois de bonheur.
Tu étais si affectueux.Nous ne t'avons jamais oublié.
Nespresso et toi,courez,jouez à perdre haleine au pays de l'arc-en-ciel
Merci au site qui me permet d'honorer ta mémoire




194 Fleurs

 
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Tendres pensées ♥♥♥♥♥♥
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Plein de gros gros câlins ♥♥♥♥♥♥
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Tendres pensées ♥♥♥♥♥♥
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
De la part de tous tes copains ♥♥♥♥
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Plein de gros gros câlins <3<3<3<3
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Pour toi petit Ange et gros câlins <3<3<3
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Pour toi petit Ange et gros câlins <3<3<3
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Un bouquet pour le 1er jour du printemps.
Déposé par dimmi
Déposé par dimmi
Pour toi mon Junior.
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Plein de gros câlins <3<3<3
Déposé par dimmi
Déposé par dimmi
Notre cher petit Junior.
Déposé par dimmi
Déposé par dimmi
pour toi mon Junior.
Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39
Plein de gros câlins <3<3<3
Déposé par Daisy2008
Déposé par Daisy2008
Déposé par Daisy2008
Déposé par Daisy2008
Déposé par Daisy2008
Déposé par Daisy2008
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
A toi Junior petit ange domino
Déposé par elise2512
Déposé par elise2512
Ce coeur fleuri de tendresse pour toi Junior
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
Tendres pensées pour votre adorable Junior compagnon de Nespresso. Doux repos au paradis des chats petit ange.

46 messages


Déposé par TaNounou le 21/08/2015  
Pour toi Junior, un petit poème d'un écrivain amoureux des chats :
Mon petit Chat
J'ai un petit chat
Petit comme ça,
Je l'appelle Orange.
Je ne sais pourquoi
jamais il ne mange
Ni souris ni rat
C'est un chat étrange
Aimant le nougat
et le chocolat.
Mais c'est pour cela,
dit tante Solange
Qu'il ne grandit pas
(Maurice Carême)

Déposé par KEKER le 19/07/2015  
« Maman,
Je suis désolé, désolé d'être parti sans prendre soin de t'avertir avant. Désolé que tu sois prise avec cette douleur que je ressens de là où je suis. Je ne voulais pas partir, j'étais bien avec toi, j'étais heureux, le plus heureux des chats. Mais vois-tu maman, j'avais peut-être un cœur faible et moi-même je ne le savais pas et un jour il a tout simplement arrêté et je me suis endormi. Je regrette, car, moi aussi j'aimerais tant te revoir, tu me manques, maman. Toutes les larmes que tu verses pour moi témoignent de ta douleur que je partage. Tu n'as pas pu me dire adieu mais je t'ai vue pleurer sur moi quand tu m'as trouvé, inerte. J'étais avec toi, malgré tout. J'avais peur, moi aussi, de ne plus jamais pouvoir te toucher, te réconforter. Tu as été une bonne maman! Ne te blâme pas, tu ne pouvais pas savoir. Je ne t'ai donné aucun signe et moi-même je ne savais pas que je m'endormais pour la dernière fois. Merci, pour toutes ces années de bonheur et d'amour. Merci de faire perdurer ma mémoire et de dire que j'ai vécu. Je sais que je suis important pour toi et pleure si cela te fait du bien, car toutes les larmes ne sont pas mauvaises. Elles sont le symbole de tout l'amour que tu m'as porté et que tu me porteras encore. Je sais que tu ne m’oublieras pas, je connais ton cœur. Je te promets de toujours être là quand tu en sentiras le besoin. Pense à moi et je viendrai, tu sentiras ma présence. Je t'aime ! »
(vu sur la page de Lestat)

Déposé par KEKER le 13/06/2015  
Bien que les fleurs se fanent, meurent et disparaissent,
leurs précieux parfums demeurent toujours.
Tout comme ces fleurs éclatantes,
ceux que nous aimons ne meurent jamais réellement.
Ils demeurent avec nous à jamais,
empreints dans nos souvenirs les plus précieux.
Nos sentiments et notre amour à leur égard sont intarissables
et, quand bien même, nous ne pouvons ni les toucher, ni les sentir,
il nous suffit de fermer les yeux pour les voir.
Grosses papouilles petit cœur, veille sur ta mamanchat avec ton frère Nespresso, câlins tendres !

Déposé par SESHAT39 le 01/06/2015  
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme des pas
Qui s'arrêtent.
Mais si c'était un départ
Pour un nouveau voyage...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme une porte
Qui claque.
Mais si c'était un passage
S'ouvrant sur d'autres paysages...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme un arbre
Qui tombe,
Mais si c'était une graine
Germant dans une terre nouvelle...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme un silence
Qui hurle.
Mais s'il nous aidait à entendre
La fragile musique de la vie...
******
Benoît Marchon

Déposé par SESHAT39 le 26/05/2015  
LE PARADIS DE NOS ANGES
Regardez. Mais regardez donc là-haut. Que voyez vous ?
Ne le voyez vous pas, ce paradis de nos chers animaux ?
Là, au dessus de ce nuage où la forme est un chien.
Et à côté de celui-ci, où la forme est un chat.
Il est là ce paradis.
Et puis, si votre regard se tourne vers la droite,
Il y a le coin des rongeurs.
Regardez. Mais regardez donc.
Laissez aller maintenant votre regard vers la gauche.
Là, est le coin des chevaux, des ânes.
Vous le voyez, n'est ce pas?
Dans le ciel si bleu, au-dessus de nos têtes,
Ils sont là. Ils vivent ailleurs, en pleine santé,
Dans de grands prés verts bien fleuris,
Où coule la source du paradis.
Et quand vient la nuit,
Ils allument pour nous les étoiles,
Afin que nous ayons nous aussi,
Cette lumière qui les entoure.
Le paradis des animaux, il est là.
Vous le voyez, n'est ce pas?,

Déposé par KEKER le 11/05/2015  
Je suis debout au bord de la plage,
Un voilier passe dans la brise du matin,
Et part vers l’océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon.
Quelqu’un à mon côté me dit :
Il est parti!
Parti vers où?
Parti de mon regard, c’est tout!
Son mât est toujours aussi haut.
Sa coque a toujours la force
De porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue
Est en moi, pas en lui.
Et juste au moment où quelqu’un près de moi dit :
Il est parti!
Il y en a d’autres qui,
Le voyant poindre à l’horizon et venir vers eux,
S’exclament avec joie :
Le voilà!
C’est ça, la mort!
(William Blake)

Déposé par SESHAT39 le 03/05/2015  
Enfin te voilà,
Un joli brin de senteur
Petit brin de bonheur
Sur les ailes de ton cœur
Pose sa blancheur;
**
Vive les clochettes
D’un petit brin de muguet
Rends la vie plus gaie
De ton essence irriguée
Pensée.
********
C'est le premier mai
Cherchons, cherchons...
Les brins de muguet.
Dans les bois, sur les talus,
Sentez, sentez...
Ces belles clochettes parfumées.
Regardez ce massif de fleurs :
Cueillons, cueillons..
Ce porte-bonheur.
**********************
Cloches naïves du muguet
Carillonnez ! car voici Mai !
Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.
**
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !
Les yeux brillants, l’âme légère,
Les fillettes s'en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !"
Maurice Carême
........................
JOLI MOIS DE MAI
Quelques brins de douceur
Quelques brins de bonheur
Pour apporter la chance
Et la joie à ceux qui t’aiment.
**
Je vous offre ce poème,
C’est bien peu
Mais c'est avec mon coeur
Que je vous souhaite
Toute une année de bonheur.
<3<3<3
De milliers de brins de muguet,
je recouvre ta jolie frimousse
Que ces clochettes t’apportent
Douceur, bonheur au paradis.
,

Déposé par SESHAT39 le 27/04/2015  
CE PEU (1939-1945)
**************
Ce peu d'océan, arrivant de loin,
Mais c'est moi, c'est moi qui suis de ce monde,
Ce navire errant, rempli de marins,
Mais c'est moi, glissant sur la mappemonde,
Ce bleu oublié, cette ardeur connue,
Et ce chuchotis au bord de la nue,
Mais c'est moi, c'est moi qui commence ici,
Ce coeur de silence étouffant ses cris,
Ces ailes d'oiseaux, près d'oiseaux sans ailes
Volant, malgré tout, comme à tire d'ailes,
Mais c'est moi, c'est moi dans l'humain souci,
Courage partout, il faut vivre encore
Sous un ciel qui n'a plus mémoire de l'aurore!
Jules Supervieille

Déposé par SESHAT39 le 13/04/2015  
LA SOLIDARITÉ
Qu'est-ce que la solidarité ?
En gros, vous le savez
Mais la vraie solidarité
C'est bien plus compliqué
La solidarité bien que vous le pensez
Ce n'est pas que donner de l'argent
Non, la solidarité c'est bien plus
Que vous ne l'imaginez...
La solidarité, c'est donner de son temps
Pour aider les gens
La solidarité c'est donner sans compter
La solidarité, ce n'est pas rester
Devant sa télé à pleurer
Non, la solidarité c'est se lever
Pour aller aider
Donner, partager
Du mieux que vous le pouvez...
Auteur inconnu

Déposé par elise2512 le 10/04/2015  
Le 9 avril 2014 était une bien triste date anniversaire pour moi. Merci à ta maman pour sa gentille attention ; ça m’a réchauffé le cœur. Je te fais mes plus tendres caresses, petit trésor.

Déposé par SESHAT39 le 10/04/2015  
L'attachement peut se passer de retour, jamais l'amitié ; elle est un échange, un contrat comme les autres, mais elle est le plus saint de tous. Le mot d'ami n'a point d'autre corrélatif que lui-même. Tout homme qui n'est pas l'ami de son ami est très sûrement un fourbe, car ce n'est qu'en rendant l'amitié qu'on peut l'obtenir.
Citation de Jean-Jacques Rousseau

Déposé par SESHAT39 le 31/03/2015  
Demain, dès l'aube...
*
Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
*
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.
*
Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.
VICTOR HUGO

Déposé par SESHAT39 le 27/03/2015  
Une jolie petite histoire de « noisettes » pour toi, doux Ange…
*
Les trois noisettes
*
Trois noisettes dans le bois
Tout au bout d'une brindille
Dansaient la capucine vivement au vent
En virant ainsi que filles de roi.
*
Un escargot vint à passer :
« Mon beau monsieur, emmenez-moi dans votre carrosse,
Je serai votre fiancée «
Disaient-elles toutes trois.
*
Mais le vieux sire sourd et fatigué,
Le sire aux quatre cornes
Sous les feuilles
Ne s'est point arrêté,
*
Et, c'est l'ogre de la forêt, je crois,
C'est le jeune ogre rouge, gourmand et futé,
Monseigneur l'écureuil,
Qui les a croquées
*
Tristan Klingsor
--------------------
--------------------
LES CHIENS PLEURENT AUSSI
Moi je sais que les chiens pleurent aussi
Quand ils ont du chagrin,
Que parfois ils se cachent
Pour souffrir à loisir
Sans que leur maître sache
Ni où ils sont,
Ni le grand mal qui les conduit.
J'en sais un qui partit au fond d'une forêt
Pour fuir les longs soupirs,
De cet enfant malade.
Cet enfant qui jouait avec lui
Ses chamades,
Et qu'il ne s'en revînt
Que lorsqu'il fut sauvé.
Et j'en sais aussi un qui se laissa mourir,
De faim, de désespoir
Au départ de son maître
Pour les Terres d'Ailleurs,
Où seules ne pénètrent,
Que les ombres de ceux
Dont la vie va finir.
Mais moi je sais aussi
Que dans ces Pays Hauts,
Les hommes et les chiens,
Chaque fois se retrouvent,
Sur les vastes prairies
Quand les portes s’entrouvrent
Parmi l'immensité des joies
Et des repos.
Louis AMADE
*****************
CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur réveille en nous,
tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantôt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitié.
Elle nous apprend à lutter pour nous
et pour les autres.

Déposé par SESHAT39 le 17/03/2015  
Parce qu’il y a un temps pour pleurer,
Mais également un temps pour espérer ;
Ne te détourne pas par lâcheté du désespoir.
Traverse-le.
C’est par-delà qu’il sied de retrouver motif d’espérance.
Va droit. Passe outre.
De l’autre côté du tunnel, tu retrouveras la lumière.
André Gide

Déposé par elise2512 le 16/03/2015  
CHAT, TU ES MON AMI
Chat, tu es mon ami, mon confident muet,
Tu es la poésie, tu es l’art d’être aimé.
Tu as l’œil perçant au fond duquel scintille,
Le désir envoûtant d’une étoile qui brille.
Cet œil est une Agathe version multicolore,
Il demande l’Amour, l’attend ou bien l’implore,
Tout ton corps se prépare, offert à la caresse,
Aussi tendu de joie qu’une jeune maîtresse.
A peine que ma main ne vienne t’effleurer,
Que tu danses déjà, ne sachant où passer.
Tout ton être me frôle, électrique, impatient,
Recherchant le plaisir traduit en ronronnant.
Il suffit que je te touche et le miracle opère
Tu deviens un enfant, dans les bras du père.
Je te prends contre moi, monte sur mon épaule,
Ta douceur me convient, c’est parti, je te cajole.
Tes griffes sont rentrées, tes pattes sont douces,
Tu rebondis sur moi, comme balle de mousse.
J’arrêterais le temps, sublime instant de paix,
Pour te garder, contre mon cœur, toute l’éternité.
(Gilbert Dumas)

Déposé par SESHAT39 le 13/03/2015  
Le désintéressement est l'un des caractères nécessaires de l'amitié, et ajoutons que le devoir d'un ami qui peut rendre un service, est de deviner les soucis de l'autre et de rendre le service avant qu'il ait été demandé. André Maurois
*************
L'amitié est plus tolérante que l'amour, mais elle aussi a son honneur qui ne peut être impunément blessé, et vilipendé ; l'amitié exige qu'on pense d'elle avec noblesse, et ne condescend pas à demander le respect de sa dignité.
Citation de Henri-Frédéric Amiel,

Déposé par SESHAT39 le 12/03/2015  
"Il est plus nécessaire qu'on ne croit, de s'imposer l'obligation d'être tous les jours utiles à ses semblables ; cela tient en haleine, et même pour faire le bien, nous avons besoin bien souvent d'une force qui nous pousse".
******************
" Hélas ! après avoir perdu un être cher, les arbres retrouveront leur verdure et les fleurs leur parfum ; un feu secret circulera dans toutes les sèves ; tout revivra après cette mort, et tout renaîtra pour aimer : moi seule je n'aimerai plus ; et le temps, en s'écoulant, ne peut m'apporter d'autre bien que de m'approcher de mon dernier jour ".
Sophie Cottin

Déposé par SESHAT39 le 11/03/2015  
Premier sourire du printemps
*
Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.
*
Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d'or.
*
Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.
*
La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin désert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.
*
Tout en composant des solfèges,
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.
*
Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d'argent du muguet.
*
Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.
*
Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "
*
Théophile GAUTIER

Déposé par SESHAT39 le 10/03/2015  
Ne reste pas à pleurer devant ma tombe,
Je n’y suis pas, je n’y dors pas.
Je suis un millier de vents qui soufflent ;
Je suis le scintillement du diamant sur la neige.
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr ;
Je suis la douce pluie d’automne.
Quand tu t’éveilles dans le calme du matin,
Je suis le prompt essor
Qui lance vers le ciel où ils tournoient les oiseaux silencieux.
Je suis la douce étoile qui brille la nuit.
Ne reste pas à te lamenter devant ma tombe.
Je n’y suis pas ; je ne suis pas mort.
Anonyme

Déposé par SESHAT39 le 09/03/2015  
Les deux amitiés
Il est deux Amitiés comme il est deux Amours.
L’une ressemble à l’imprudence ;
Faite pour l’âge heureux dont elle a l’ignorance,
C’est une enfant qui rit toujours.
Bruyante, naïve, légère,
Elle éclate en transports joyeux.
Aux préjugés du monde indocile, étrangère,
Elle confond les rangs et folâtre avec eux.
L’instinct du coeur est sa science,
Et son guide est la confiance.
L’enfance ne sait point haïr ;
Elle ignore qu’on peut trahir.
Si l’ennui dans ses yeux (on l’éprouve à tout âge)
Fait rouler quelques pleurs,
L’Amitié les arrête, et couvre ce nuage
D’un nuage de fleurs.
On la voit s’élancer près de l’enfant qu’elle aime,
Caresser la douleur sans la comprendre encor,
Lui jeter des bouquets moins riants qu’elle-même,
L’obliger à la fuite et reprendre l’essor.
C’est elle, ô ma première amie !
Dont la chaîne s’étend pour nous unir toujours.
Elle embellit par toi l’aurore de ma vie,
Elle en doit embellir encor les derniers jours.
Oh ! que son empire est aimable !
Qu’il répand un charme ineffable
Sur la jeunesse et l’avenir,
Ce doux reflet du souvenir !
Ce rêve pur de notre enfance
En a prolongé l’innocence ;
L’Amour, le temps, l’absence, le malheur,
Semblent le respecter dans le fond de mon coeur.
Il traverse avec nous la saison des orages,
Comme un rayon du ciel qui nous guide et nous luit :
C’est, ma chère, un jour sans nuages
Qui prépare une douce nuit.
L’autre Amitié, plus grave, plus austère,
Se donne avec lenteur, choisit avec mystère ;
Elle observe en silence et craint de s’avancer ;
Elle écarte les fleurs, de peur de s’y blesser.
Choisissant la raison pour conseil et pour guide,
Elle voit par ses yeux et marche sur ses pas :
Son abord est craintif, son regard est timide ;
Elle attend, et ne prévient pas.
Marceline Desbordes-Valmore


L'Album photo contient 3 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur