En hommage à Dieselle
Race :EUROPEEN
Il est né le :08/08/2004
Il nous a quitté le :25/06/2014




En hommage à Dieselle

Dieselle était une minette extraordinaire, et elle mérite que je vienne ce soir vous contez un bout de son histoire.
Je l'ai rencontrée alors qu'elle avait 3 mois. Elle était lovée dans le tee-shirt de son papa-chat à l'avant de notre véhicule de l'epoque. Elle était si petite, si belle, je n'osais croire qu'elle était à moi. Un peu plus tard une fois revenus à notre maison nous sommes restées toutes les deux et je lui ai promis de lui offrir la plus belle des vies. Puis les semaines, les mois et les années se sont enchaînés. Tous remplis de bonheur, de facéties, et de câlins.
Dieselle aimait jouer avec les élastiques. Elle les étirait avec ses deux pattes avant et les lançait très loin... Enfin la plupart du temps ils claquaient sur son nez et elle passait l'heure suivante avec son petit œil ferme! Elle aimait aussi boire l'eau dans l'essoreuse de la salade. Des qu'elle entendait le bruit du sachet en plastique elle accourait et attendait près de l'evier. Elle ne supportait pas les vases et les a tous casses même le très cher qu'on nous avait offert pour notre mariage. Elle venait tous les soirs se coucher contre mon ventre sous la couette et nous faisions un énorme câlin du soir. Ses petits pieds de derrière était dans ma main et de l'autre je grattais son ventre. après 5 min elle sortait et grimpait sur mon dos. Quand je bougeais elle partait taper le bout du nez de son papa-chat avec sa truffe jusqu'a ce qu'il se réveille et la gratouille a son tour. Elle adorait le pain. Une fois nous l'avons vu passer devant nous traînant une baguette entière alors qu'elle était toute petite encore. Elle a garde pendant des mois un carton comme refuge. Elle y rangeait ses jouets, les paquets de mouchoirs en papier qu'elle nous volait. On a du le jeter car elle le rongeait petit à petit. Elle détestait aussi les rouleaux de papier ménage. Combien de fois sommes nous rentres pour découvrir le sol de la maison recouvert de confettis? Dieselle adorait les tunnels de jeu. Elle se jetait dedans et le faisait tourner. Des Qu'elle voyait une ombre se rapprocher de la paroie elle devenait furieuse et se transformait en tigre. Mais le soir , elle nous attendait toujours et miaulait doucement jusqu'a ce que l'on caresse. A table elle s'asseyait sur une chaise à côté de moi et lorsque l'odeur lui plaisait elle caressait mon coude de sa patte de velours en léchant ses babines. Elle n'aimait pas sa sœur de cœur Croquette, elle aurait voulu rester toute seule avec nous. Mais elle la tolérait et ne l'a jamais blessée. Elle la lechouillait même quand on ramenait Croquette de la clinique a l'epoque ou elle avait des problèmes de santé. Puis p'tite nessy est arrivée en novembre dernier. Pas le coup de cœur non plus mais elle la tolérait aussi et jouait parfois avec elle, entraînée certainement par l'ardeur de ses jeux de chatons.
Mais ma Didi avait aussi de gros problèmes de santé. A ses 3 ans j'ai appris qu'elle soufrait d'une cardiomyopathie. A partir de la les traitements se sont enchaînés. Des gélules à prendre tous les matins et soirs. Des échographies pour surveiller l'evolution de la maladie. Elle avait une confiance absolue en nous et acceptait tout sans rechigner. Ou presque car la clinique est le second lieu ou elles se transformait en tigre. Personne ne pouvait la toucher à part moi. Heureusement que j'y travaille à la clinique! Puis pour ses sept ans et demi j'ai senti une toute petite boule sur son flanc. Pas plus grosse qu'un grain de riz. Quelques jours après elle était toujours la. Je n'ai pas attendu et j'ai eu raison. Tumeur mammaire. Première opération et exérèse de toute une chaîne mammaire par précaution. Tout le monde me disait que ce n'etait rien car elle était stérilisée. Mais j'ai fait analyser et le verdict est tombé: cancer grade 3. Pas bon du tout, 4 mois d'esperance de vie sans autre traitement. Inimaginable. Alors j.ai contacté un veterinaire oncologue. Chimiothérapie et exérèse de la deuxième chaîne. Elle a supporte tout ça sans aucun soucis, aucun effet secondaire de la chimio si ce n'est la perte de ses moustaches et de ses sourcils. Elle était drôle comme ça. Ce qu'on a pu rigolé. Puis se sont enchaînes plusieurs interventions car il y avait toujours des métastases cutanées. Mais tout se passait bien. Les traitements étaient lourds aussi car nous avons donné tout ce qui pouvait l'aider. Elle nous laissait faire et vivait sa vie de chat joyeux et aimant. Et effectivement elle a battu tous les records! Deux ans et sept mois. Personne n'y croyait au début j'etais la seule. Mais c'est parce qu'ils ne connaissaient pas ma petite battante. Mais il y a 1 mois Didi a commencé à maigrir et vomir. Tumeur au foie. Sûrement une métastase. Nous nous sommes encore battues ensemble mais aujourd'hui en me levant j'ai vu dans ses yeux qu'il me fallait la laisser partir. Il était temps. Alors nous l'avons conduite à la clinique pour la dernière fois. Elle s'est endormi tout doucement en me regardant droit sans les yeux et en sentant sur son dos les caresses de son papa-chat.
Ce soir je suis rentrée et pour la première fois j'affronte la maison sans elle. Tout paraît vide malgré la présence de mes deux autres chats. Depuis 3 semaines c'est moi qui la nourrissais car elle n'avait presque plus d'appétit. Je me sens tellement désœuvrée ce soir, je tourne je vire sans savoir, en ayant l'impression d'oublier quelque chose.
Pourtant je sais qu'il fallait le faire. Je le lui devais...
Ma Didi jolie, tu as été un si gentil chat. Si courageuse. Je suis tellement fière de toi. Quelle leçon de courage tu nous as donné. Je t'avais promis que tu aurai 10 ans. J'ai échoué. Je t'avais promis une belle vie et j'ai aussi l'impression de ne pas y avoir réussi. Je sais que tu as été heureuse mais te voilà déjà partie. Tu es dans mon coeur bien au chaud, tout à côté de mon chat bleu. Et je t'y garderai toujours. Sur ce site les gens pensent que l'on se retrouvera et j'aime croire qu'ils ont raison. Je t'aime tant. Tout ça me paraît si irréel.
Ma Didi je ne te dis pas au revoir car tu es la, tout près. Je sais qu'avec le temps les bons souvenirs seuls resteront. Mais pour l'heure je ne peux m'empecher de pleurer et de te revoir si maigre sous le lit, toi qui était si vive il y a quelques mois.
Merci à ceux qui m'auront lu, merci d'avoir durant cet instant partage l'amour que je porte ma Didi.
Ce soir une nouvelle étoile brille dans le ciel.
Merci pour ces années de bonheur. Bisous sur le nez ma Didi jolie.
Ta maman-chat.

2160 Fleurs

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Coucou ma loupidette d'amour! Je t'aime.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

FRANCOIS de SALIGNAC de La MOTHE-FENELON,L'AMOURS,sans confiances,ni défiances,est l'uniques assurances pour un jamais Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MARIE de RABUTIN-CHANTAL MADAME DE SÉVIGNÉ , Si quelquefois un peu d'absences faits grands biens, quelquefois beaucoup d'absences faits grands mal Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JULES SANDEAU,L'AMOURS,c'est le soleils de la jeunesses,et le rêves des nobles ÂMES Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par JT
Déposé par JT

Un bouquet de tendresse.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

AMANTINE AURORE LUCILE DUPIN dite GEORGE SAND , La jeunesse de l'ÂMES est longues , la vies de l'esprits est immortelles Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

PHOCYLIDE de MILET , Nos ÂMES seule ne peut éprouver la vieillesses , seule , elles jouiras d'une Vies éternelles Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Tendresses pour toi jolie Dieselle et merci à ta maman pour Mr mimi

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Coucou ma doucette. Jolie princesse aux yeux verts.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Coucou princesse je t'aime! Un peu de vacances pour s'aerer et passer du temps avec vous.

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

tendresse ma belle

Déposé par JT
Déposé par JT

En souvenir.

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Je m'éloigne un peu et reviendrai te voir mi-septembre.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma didijolieprincesse, accueille p'tit Keny notre petit rat de l'opera qui a danse son dernier ballet ce soir. Prends soin de lui.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime!

Déposé par canou42
Déposé par canou42

On ne vous oubliera jamais nos amours de petits chats.

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

douces caresses

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Douces caresses pour toi qui es si belle ! tu vivras éternellement dans le coeur de ceux qui t'ont aimée, belle petite fée...

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

VICTOR HUGO , Si l'âmes n'était pas immortelles , la morts serait un guets apens Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Bissous jolie Dieselle, amitiés à ta Maman.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonsoir ma nouillibus. J'ai appele Nessy, Didi, tout a l'heure... comme quoi le temps passe mais les habitudes restent. Je t'aime.

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma nouilibus que j'aime....

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par JT
Déposé par JT

En souvenir.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Coucou ma nouillibus!'je t'aime.

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Douces caresses

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

2 ans ce 21/08/2017 que l'âme de Socrate s'est envolée. Je vous remercie pour votre gentil message.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma nouillibus d'amour!

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ALI MCGRAW , la cruautés envers les Animaux peut devenir violences envers les Hommes Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Merci pour Papou. Caresses à Dieselle

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime! Gratouilles de menton et bisous sur le nez et les petits pieds.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

FRANCINE OUELLETTE , la folies , c'est le propres des Hommes , non des Animaux Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ARTHUR SCHOPENHAUER , le Mondes n'est pas une fabriques et les Animaux ne sont pas des produits a l'usages de nos besoins Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime ma nouillibus. Fort, fort, fort!

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GEORGE BERNARD SHAW , les Animaux sont mes Amis.. et je ne manges pas mes Amis Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

STONE , Ce que je ressens pour toi n'existes pas ailleurs,je suis perdu sur une terres inconnues, personnes ne peut comprendre, personnes ne peut m'aider Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime p'tite nouillibus! Douce nuit.

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime fort.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Douce nuit ma beauté.

Déposé par doris07
Déposé par doris07

Je lis aujourd'hui l'histoire de votre amour Dieselle. Merci pour petie Miya.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bon anniversaire ma nouillibus. Tu aurais eut 13 ans..... je t'aime fort. Tu me manques tant.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Une douce pensée pour toi belle Dieselle en ce jour pour te souhaiter un joyeux anniversaire pour tes 13 ans et courage a ta maman ! !

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour petit chat de ma vie. Quelle betise vas tu faire aujourd'hui? Je t'aime.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime. T'es ma didi jolie.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Un bouquet de tendresse pour toi jolie Dieselle

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Mon petit soleil......

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MATHIAS MALZIEU Les jours passent la nuits restes Maintenant tu me manques Des fois c'est tes bras des fois c'est tes pas dont je crois reconnaître le bruits La pluparts du temps c'est toi en entiers

Déposé par domini
Déposé par domini

Tendres pensées adorable Dieselle.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Coucou ma doucette. Tiens toi au frais! Je t'aime.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MATTHIEU , Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âmes Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime. Tu me manques.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Coucou ma nouillibus. Tu sais quoi? Je t'aime!

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Tendres caresses

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Tendresses pour toi jolie Dieselle

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Bonjour venté mon bébé chat! Calins.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Douces pensées pour toi, avec mille câlinous cachés dans mes roses !

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

💜💜💐💐💐🌻🌻🌼🌼🌼👼👼

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Calins ma princesse aux yeux verts! Je t'aime fort comme l'univers.

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma princesse aux yeux verts que j'aime!

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

un petit message plein de tendresse pour toi, des bisous...

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Ma doucette qui me manque. Je t'aime!

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime fort ma crapulette! Bisous sur le nez et les petits pieds.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Calins ma princesse.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Câlins de soirée ma princesse aux yeux verts. Je t'aime.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Câlins ensoleillés ma doucette. Je t'aime.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Tendresses jolie Dieselle

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Pour toi joli minou et merci à ta mamn pour mon MIMI

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Douce nuit ma princesse! Je t'aime ma crapouillette. Gratouilles de menton.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime mon coeur d'amour joli! Douce nuit.

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime!

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JIM DAVIS , une simples poussées de Chats , un bonds géants pour le bons gouts Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par tinoue
Déposé par tinoue

POUR LA COURAGEUSE DIESELLE

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime!

Déposé par mumubert
Déposé par mumubert

avec toute ma tendresse

Déposé par MISTRAL
Déposé par MISTRAL

mistral de la sauvagette et ramsès II

Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21

Que les anges te protègent jolie Dieselle.❤️❤️❤️

Déposé par superfetatoire
Déposé par superfetatoire

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Un gros coeur de fleurs pour ce troisième anniversaire.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Pour toi Dieselle en ce jour anniversaire.

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Un bouquet rempli de caresses pour toi, jolie Dieselle, en ce triste anniversaire

Déposé par sky
Déposé par sky

Pour toi petite DIDI en ce triste jour anniversaire. Tu vis toujours dans le coeur de tes maitres

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Je t'aime!

Déposé par Titlaine
Déposé par Titlaine

Déposé par JHYL
Déposé par JHYL


206 messages


Déposé par GHETGHET le 14/09/2017  

Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bêtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fêtes
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre nobles sagesses
Pour eux ce n'est rien, c'est du vents
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cœurs battent comme leurs propres cœurs ?
Et que du bonheurs
C'est de faires leur bonheurs
Ils nous gardes biens au chauds
Dans leurs hermétiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boîtes de ronrons
Nous sommes décoratif
Dans leurs impersonnels décors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre détresses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret désespoir ?
Nous leur apportons le calmes
Les allégeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silences
C'est pour le bien-être de leurs ÂMES
Nous les aidons a vivres
A supporters leurs mondes d'Hommes
Et quand ils partent a la dérives
Nous esquissons un pas de danses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entiers se reflètes
Et que s'ils nous trouvent étranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL

Déposé par sky le 25/06/2017  

Petite histoire pour Papa chat et Maman chat
Il y a quelques jours, je me trouvais chez une amie, qui a toujours du mal à accepter le départ de sa maman décédée il y a 3 ans.Cette amie a une sorte de don ( elle ressent certaines choses ). Il y a quelques temps, elle s'est rendue à un salon sur la voyance, et s'est entretenue avec un médium. Ce dernier a tout de suite vu qu'elle venait pour sa mère, et que cette dernière avait un message pour elle. Il lui a dit qu'elle devait se détacher d'elle (ne pas aller si souvent au cimetière), qu'elle devait la laisser partir.
Mais le plus surprenant, c'est qu'il a vu que sa maman était accompagnée d'un chien marron.
Mon amie s'est alors souvenue qu'un chien correspondant à la description avait fait partie de son enfance, et que selon les dires de sa maman, il l'aurait aidée à faire ses premiers pas.
Mon amie était bouleversée,mais a décidée de laisser partir sa maman, tout en la gardant dans son coeur.
Quant à moi, cela me réconforte de penser que ma maman disparue elle aussi il y a bientot 30 ans, se trouve entourée de ses fidèles compagnons pour l'éternité.

Déposé par Didijolie le 25/06/2017  

Ma doucette,
Il y a 3 ans nous vivions nos dernières minutes ensemble. Nous étions probablement en route pour la clinique ou déjà la_bas a cette heure ci. Et a 12h00 tu t'envolais. Déjà trois ans mon bébé chat... tu es toujours la, avec nous, petite étoile rassurante et précieuse. Tu es irremplaçable, tu es notre Didijolie. Notre petite tribu s'est agrandie mais aucun n'a pris ta place. Tu en fais parti comme si tu n'étais jamais partie. Personne ne nous suit comme tu le faisais. Personne ne dort dans l'essoreuse a salade. Personne ne vient sous les draps le soir se faire gratouiller. Personne ne dort a la verticale contre les oreillers du lit. Personne ne prend ses médicaments sans rechigner. Personne ne vient durant les repas gratter mon coude pour quémander depuis la chaise a côté de la mienne. Personne ne vient se coucher entre nous devant les films. Personne ne nous reveille en faisant des guillis de nez avec les moustaches. Tu es unique, tu es mon amour de nouillibus.
Nous t'aimons Papachat et moi. Bisous sur le nez et les petits pieds.
Ta mamanchat a qui tu manques fort comme l'univers.

Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  

Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Où tu reçus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystère,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat léger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cœurs, s'unissant par ce muet langage,
Jurèrent de s'aimer à la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brûlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! Ô mon amour, non, non,
T'écrias-tu soudain. Appelle-moi ton âme ,
J'ai besoin du garant de son éternité :
Ta vie, hélas, la mort en éteindra la flamme !
Mais ton âme est promise à l'immortalité.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par mistigri13 le 09/11/2016  

Ne sois pas triste, je suis toujours à tes côtés. Mon corps est parti, mais mon âme est là tout près de toi.
Je t'envoie la brise de mon âme pour que tu continues à penser à moi et pour te montrer que où que je sois je continue à t'aimer !!!
Quand on veut jouer tous ensemble on va sur un grand nuage et quand je veux prendre un peu de temps pour penser à toi, pour veiller sur toi, je reste sur mon petit nuage et je te regarde avec plein d'amour dans le regard...
Ce que je préfère, c'est te voir sourire...Je ne t'oublierai jamais !!!

Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  

Ce que je sais
Ce que je sais
c’est que la mort ne détruit pas l’amour
que l’on portait à ceux qui ne sont plus … Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens…
Ce que je sais aussi,
c’est que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c’est que l’amour, le bien, la fidélité
et l’espoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois …
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  

Je pense à toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense à toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu’au loin sur le chemin
La poussière se soulève,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l’étroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t’entends, lorsque des murmures étouffés
La vague monte là-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour écouter
Quand tout se tait.
Je suis auprès de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es près de moi.
Le soleil baisse, bientôt brilleront les étoiles.
Ah ! Si tu étais là !
Goethe

Déposé par GHETGHET le 01/10/2016  

La vie du chat contient une époque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mémoire, elle contient une expérience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une période. L'extinction d'une partie de nous-mêmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont

Déposé par GHETGHET le 16/09/2016  

Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas là ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermé comme la nuit.
Tu ne tiens guère plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercé comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carême )

Déposé par GHETGHET le 12/09/2016  

l'AMIS LE CHATS
celui qui te connais par ta voix , par ton pas ,
celui qui vient en passent te parler de ces chasse et de ces nuit de prince errant ,
celui qui donne sans demander ,
celui qui par sans dire adieu ,
l'amis ,
le chats
( Luce Guillaud )

Déposé par GHETGHET le 05/08/2016  

DIESELLE
en ton ETRE , en ton AME , tu donne pleins d'AMOURS ,
ton AMOURS es LUMIERES ,
ton AME es LUMIERES ,
ton départ assombrie la vue ,
la vue de ton physique ,
ne te vois ,
un ressenties ,
un ressenties de ton AMOURS en ton AME qui es infini ,
une AME es infiniment vivantes ,
la PAIX es en ton AME pleins d'AMOURS ,
de ton AME d'AMOURS et de LUMIERES ,
ton AME es lié aux AME qui t'AIME avec un AMOURS de plénitudes ,
en expansions ,
l'univers es infini ,
en expansions ,
laissent place aux AMOURS infini ,
aux LUMIERES ,
les moments sont a l'infini ,
rien n'es fini ,
vos rencontres ,
que vos AME se rencontres avec AMOURS a l'infini ,
a chaque instants ,
tu es l'AMOURS de s'eux qui t'AIME ,
leur plénitudes ,
l'ami(e) qui a acquis leur AME ,
ton AME leur a séduit d'AMOURS ,
de ta Bonté ,
de respects ,
tu es ,
vous êtes ,
a l'infini lié d'AMOURS ,
ils t'AIME a l'infini de tous leur AME
PAPA-GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 31/07/2016  

Je clame
Que la vie est indestructible Malgré la mort.
Que l’autre est un frère
Que l’espoir est un vent vif qui doit balayer le désespoir avant d’être un ennemi.
Qu’il ne faut jamais désespérer de soi-même et du monde.
Que les forces qui sont en nous,
les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.
Qu’il faut parler d’amour
et non les mots de la tempête et du désordre.
Que la vie commence aujourd’hui et chaque jour
et qu’elle est l’espoir.
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 22/07/2016  

Je me suis simplement glissé dans une autre dimension...
La mort n'est rien.
Je suis MOI et tu es TOI.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, nous le sommes toujours!
Appelle-moi par mon nom familier,
Parle-moi comme tu l'as déjà fait.
Que le ton de ta voix ne soit pas différent!
Ne prends pas un air solennel ou chagrin.
Ris, comme tu as toujours ri.
Amuse-toi des petites plaisanteries que nous aimions.
Joue, souris, pense à moi et prie pour moi !
Que mon nom continue à être prononcé dans la maison,
sans ombre de tristesse.
Que la vie soit ce qu'elle a été.
Il n'y a qu'une invincible continuité.
Pourquoi serais-je hors de vos esprits parce que
je suis loin de votre regard?
Je vous attends, pour un intervalle, quelque part, très près d'ici.
Tout est bien.
Cannon Scott Holland

Déposé par GHETGHET le 15/07/2016  

Toi que j’avais besoin
D’embrasser,
De toucher, de regarder,
Toi qui t’en es allé,
Dont le souvenir
Est si vivant en moi,
Toi qui as disparu
De ma vie quotidienne,
De mes allées et venues,
Je sais que tu es là,
Je sais que ton absence
Provoque ma présence,
Non pas à de vains souvenirs,
Mais à une autre façon
D’être présent à toi,
D’être aimé de toi,
Non pas comme une fleur fanée,
Mais comme une fleur
Dont, un jour, le parfum
Te retrouvera.
Père André-Marie

Déposé par KEKER le 14/07/2016  

La mort n'est qu'un passage inéluctable,
Je l'ai emprunté.
Je suis maintenant ma route en toute sérénité.
Je suis restée moi-même,
L'être que vous avez connu.
Pourquoi pleurer, je n'ai pas changé !
Appelez moi toujours comme vous le faisiez avant
Je vous entendrai,
Je continue de vous aimer.
Il faut reprendre le cours de votre vie,
Ne pas être triste
Le fil ne sera jamais coupé.
J'ai pris une route différente,
Je ne suis pas loin, juste à côté
Je fais partie de vos pensées.
Je vous demande de prier, d'enlever ce voile gris,
Je suis en pleine lumière
Je suis sûr que vous m'apercevez.
Tendresses pour toi, jolie petite fée en robe grise...

Déposé par GHETGHET le 01/07/2016  

Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie

Déposé par GHETGHET le 26/06/2016  

Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu es la saveur et le sens
De ce qui jamais ne finit
Dans les moments de soif intense
Tu m'as abreuvé d'infini
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le beau poème de mes jours
Je te rejoins sur l'autre rive
Là où patiente ton amour
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu donnes sens à mon existence
Je ne peux oublier ce jour
Où frôlée d'un amour immense
Je t'ai senti là tout autour
Comme le doux murmure du vent
Fredonne une chanson de ciel
Rien ne sera plus comme avant
Je ne vis plus que d'essentiel
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le baume à mes peines d'avant
Tu ensoleilles ce qui m'arrive
Autour de moi et au-dedans
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Longtemps c'est vrai je t'ai cherché
Sans voir que tu étais toujours
Tout près de moi à peine caché
Dans les recoins de mon amour.
Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout.
Fabienne Marsaudon

Déposé par KEKER le 25/06/2016  

LES DATES ANNIVERSAIRES
***********************
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir un instant nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous.
***
Je suis toujours surpris par les coïncidences
Qui nous font un clin d'oeil du fond de leur mémoire
En posant des bonheurs sur les journées d'absence
Et nous laissent à penser que rien n'est un hasard
***
Peut-être est-ce un moyen lorsqu'ils se manifestent
Pour ceux qui sont partis dans un autre univers
De nous tendre la main par l'amour qui nous reste
Pour nous aider parfois à franchir des frontières
***
Est-ce nous qui pouvons au travers de l'espace
Influencer ainsi la course des années
Ou serait-ce un lambeau de leur chagrin qui passe
En déposant des fleurs sur le calendrier
***
Il existe en tous cas dans les anniversaires
Une part de magie qui fait surgir d'ailleurs
Les visages ou les mots de ceux qui nous sont chers
Des êtres qui nous manquent et dorment dans nos cœurs
***
Ils sont là quelque part pour un instant fugace
Et dans les joies souvent qu'ils partagent avec nous
Se rendorment certains que rien n'a pris leur place
Et que leur souvenir nous est resté très doux
***
Sans amour notre vie n'est plus qu'un long voyage
Un train qui nous emporte à travers les années
Mais celui qui regarde un peu le paysage
Ouvre déjà son coeur pour une éternité
***
Au delà des paroles et de la bienveillance
Il existe des voies difficiles à cerner
Faites de souvenirs, d'amour et de silence
Et que bien des savants vous diront ignorer
***
Elles sont un privilège au coeur de la souffrance
Un baume pour les jours qu'on ne peut oublier
Qui pourraient avoir l'air d'être sans importance
Mais qui soignent des plaies difficiles à fermer
***
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous
***
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au présent de nous sembler plus doux.
***
(Yves Duteil)

Déposé par Didijolie le 24/06/2016  

Bonsoir mà nouillibus,
Il y a deux ans ce meme soir etait un soir particulier pour nous mon amour de chat, c'etait le dernier de notre histoire ici bas. Et nous ne le savions pas... Enfin il m'arrive de penser qu'une de nous le savait. Ce soir la tu es venue dormir avec nous dans le lit comme à la belle époque alors qu'il y avait bien longtemps que tu ne l'avais plus vraiment fait. Je me souviens très bien t'avoir aperçue a la fenêtre de notre chambre, ta silhouette si fine et si gracile se découpant dan spa lumiere faible et enveloppante de la lune. Tu regardais pour la dernière fois la nuit tomber sur ton royaume telle la reine que tu etes et que tu restes pour nous. Cette nuit la je savais que nous n'avions plus beaucoup de temps car tu t'affaiblissais mais je me disais que peut-être nous serions chanceux et que tu passerai un bel ete entouree de notre amour. Mais il en a ete différemment. C'est ainsi. Nous avons eut de belles années ensemble. Douces, remplies d'amour partage et de confiance, de belle assurance aussi. Elles sont précieuses a mon coeur et a mon âme ces années. Tu as vécu a nos cotés beaucoup d'evements importants. Et tu t'es toujours montré bienveillante, rassurante. Tes ronrons apaisaient toutes mes peines et chassaient tous mes doutes. Tu pouvais etre si drôle, si forte tellement toi. Peu d'humains sont aussi sûrs d'eux mêmes, aussi fidèles et vrais dans leurs sentiments. Jamais tu ne m'a déçue et aujourd'hui encore je te sens pres de moi. Tu sais que je ne suis pas croyante, que je suis plutôt cartesienne mais c'est ainsi. Tu es pres de moi toujours et encore depuis cette dernière nuit. Tu n'es jamais partie loin de moi. Certains diront que je suis folle, d'autres qu'ils ne comprennent pas cet attachement à un chat. Et je dois dire que parfois moi meme je ne saisis pas tout de cette étrange relation. Mais c'est ainsi et je suis riche de ce que tu m'as donné.
Je t'aime mon chat d'amour. Demain il y aura ta photo sur la page d'accueil et ce sera un peu plus dur que les autres jours. Alors reste pres de moi mon ange.
Bisous sur le nez et les petits pieds.

Déposé par GHETGHET le 24/06/2016  

par GHETGHET le 24/06/2016
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même
Que vais-je faire maintenant de nos projets de nos je t'aimes
Et tu me vois,perdu,errant là,au milieu des chrysanthèmes
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même.
Il y aura toujours une lampe qui brilles
Il y aura toujours une lampe allumée
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existence
Que vais-je faire maintenant de ces journées sans importance
Je n'ai plus rien que seulement une présence dans l'absence
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existences
Tu es parti en me laissant bien plus qu'une immense blessure
Que vais-je faire maintenant de toutes mes journées si dures
Mais tu me pousses je le sens à inventer ma vie future
Pour aller encore de l'avants je ferai de mon mieux,je te l'assures
de Jean-Claude GIANADDA

Déposé par GHETGHET le 18/06/2016  

les CHATS
les chats on une lumière en eux qui nous illumines ,
on cette lumière qui font leur beauté ,
une fidélité félinement adorable ,
des pouvoirs qui nous rend serin , apaisent , etc.......
quand nous rentrons après une dur journée nous font oublier cette dur journée ,
dan les journées nous avons des transmissions de pensées de nos chats ,pas vous ?
moi oui ,
ces l'un de leur pouvoir d'amours,
sont il dan se monde pour propager leur lumières et l'amours ?
leur lumières pour guider ceux qui on l'amours en eux ?
oui , ces des caractéristiques qui on nos êtres d'amours ,
quand il parte il nous laisse se chagrin unique ,
cette unicité fait parti de la statures de leur êtres ,
avec tous ces caractéristiques il es en aucun doute quand même parti nos chats sont auprès de nous a l'infini ,
car il on des pouvoirs ,
sont fidèles avec beaucoup d'amours ,
leur amours ces leur lumières ,
l'amours ces la vies ,
la lumières ces la vies ,
la lumières ces la guidances ,
la mort ces la vies ,
cette existence es infini ,
le seul moyen de garder nos lien avec nos êtres d'amours parti ces l'amours et la lumières qui nous on laissez ,
la lumière pour l'amours ,
l'amours pour la vies ,
la vies pour la vies ,
l'infini pour les êtres d'amours .
GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 12/06/2016  

Tant de belles choses
Même s’il me faut lâcher ta main
Penses-y quand tu t’endors
L’amour est plus fort que la mort
Sans pouvoir te dire « à demain »
Rien ne défera jamais nos liens
Même s’il me faut aller plus loin
Couper des ponts, changer de train
L’amour est plus fort que le chagrin
L’amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas
Tu as tant de belles choses devant toi
Même si je veille d’une autre rive
Quoi que tu fasses, quoi qu’il t’arrive
Je serai avec toi comme autrefois
Même si tu pars à la dérive
L’état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois
Dans l’espace qui lie ciel et terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l’aurore
Il y a tant de belles choses que tu ignores
La foi qui abat les montagnes
La source blanche dans ton âme
Penses-y quand tu t’endors
L’amour est plus fort que la mort
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache les plus beau des mystères
Françoise Hardy

Déposé par GHETGHET le 11/06/2016  

L’envol des anges
L’ombre est bleu et la nuit palpite d’ors tremblants
Dans l’azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère.
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit, en une
Ascension dont l’essor tremble au clair de lune.
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
Fernand Gregh

Déposé par GHETGHET le 08/06/2016  

OU ES-TU ?
« Où es-tu, petit ange, où es-tu?
On aurait bien voulu,
À force d’amour,
t’empêcher de partir,
mais le monde est trop lourd,
petit ange léger,
Et n’a pas su te retenir.
Où faut-il te chercher, maintenant ?
Sous les gouttes de rosée? Sur les ailes du vent?
Qui saura nous le dire?
» Maman, »
Là où je suis, je ne crains rien.
J’ai les yeux pleins d’étoiles blondes,
J’ai l’âme vaste comme le monde.
Là où je suis, la joie est sans mélange.
Ne me cherchez pas, je suis dans chaque chose…
sur les ailes d’un ange,
dans la rosée, dans le vent,
dans le cœur d’une rose,
Dans le cœur de mes parents.
Ne me cherchez pas, je suis partout,
Je suis avec vous, je suis chez moi. »
Albert Gui

Déposé par KEKER le 05/06/2016  

La plus belle étoile de mon ciel
Je serais restée avec toi jusqu'au bout,
Au bout d'un chemin qui se termine ainsi
En ce jour où s'est arrêté ta vie
Je t'aimerai toujours malgré tout...
J'aurais voulu ne pas décider pour toi,
Mais te voir souffrir n'était pas ce que je voulais
De tout mon amour, j'ai préféré
Laisser partir une partie de moi
La plus belle étoile de mon ciel!
Tu vas me manquer...
Lorsque ton souffle s'est arrêté,
Ma main t’a accompagnée
Jusqu'à ce que tes yeux se vident de vie
Que ta lumière s'envole à jamais
Je n'ai que mes yeux pour pleurer comme on dit...
Mais j'ai toujours mon coeur et mes pensées pour t'aimer
Et tu restes la plus belle étoile de mon ciel
Tu étais tant présente dans ma vie,
Qu'aujourd'hui il y a plus qu'un vide!
Même si tout doit continuer,
Tu restes en moi à jamais.
Ta vie est la mienne, même si tu n'es plus là,
Ta présence est toujours en moi...
Et si tu me vois de là-haut, regarde-moi,
Mes yeux te chercheront, avec des larmes pour toi...
La plus belle étoile de mon ciel s'est éteinte
Je marcherai avec ton souvenir,
Même si je ne pourrai plus te dire,
En te prenant bien fort contre moi,
Que je t'aime, plus de mille fois!
Tu vas énormément me manquer,
Mais je continuerai de penser
Au moment où tu étais collée contre moi.
Aujourd'hui, je pleure après toi!
La plus belle étoile de mon ciel, ce sera toujours toi
Tu étais mon chat
Tu étais moi
Toujours là,
Même quand ça n'allait pas
Tu venais contre moi.
Toute à l'heure, je me suis collée une dernière fois à toi
Mes larmes explosent, j'ai tellement de douleur en moi
Du fait que tu ne seras plus jamais là...
Tu sais, je te l'ai dit, je t'aime, tu me manqueras et je t'aimerai
Mais sache à jamais, que jamais, je ne t'oublierai
Adieu...
Sache qu'ici reste de toi comme une empreinte indélébile!

Déposé par GHETGHET le 05/06/2016  

A UN CHAT
Non moins furtif que l'aube aventurière,
Non moins silencieux que le miroir,
Tu passes et je pense apercevoir
Sous la lune équivoque une panthère.
Par quelque obscur et souverain décret
Nous te cherchons. Nous voulons, fauve étrange
Plus lointain qu'un couchant ou que le Gange,
Forcer ta solitude et ton secret.
Ton dos veut bien prolonger ma caresse;
Il est écrit dans ton éternité
Que s'accordent à ta frileuse paresse
Ma main et son amour inquiété,
Ton temps échappe à la mesure humaine.
Clos comme un rêve est ton domaine.
JOSE LUIS BORGES

Déposé par GHETGHET le 01/06/2016  

a nos êtres cher qu'on surnomme animal !
vous que on appel animaux ou animal vous êtes par-dessus tous des êtres d'amours qui rayonne en vous une merveilleuse lumière unique a chaque 'un d'entre vous !
vous qu'on surnomme animal qui a pas de paroles comme celle de l'êtres humains qui es autre que nous vous savez parlez mieux que nous mais seulement à ceux qui savent écouter !
vous qu'on surnomme animal qui a une vie bien plus courte malheureusement que la notre vous nous rendez nos vies bien complètes avec beaucoup d'amours et de bontés !
vous qu'on surnomme animal vous remplissez nos vie avec plein d'amours pure et gratitudes le vide que nous ne savions même pas que nous avions !
vous qu'on surnomme animal vous avez une fidélités pure et sincères avec gratitudes vous nous abandonnez que pour mourir, mais vous nous laissez beaucoup d'amours avec vos merveilleux souvenirs en éclaircissent le reste de nos chemins !
vous qu'on surnomme animal vous mériter bien plus de respects car la créations de la vie et de la nature vous a créer pas pour la décorations de notre belle terre nature !
vous qu'on surnomme animal nous vous devons beaucoup de respects en vivent en harmonies avec vous et notre belle natures !
vous qu'on surnomme animal nous vous demandons pardon pour toutes la place et le désordres que nous faisons dan notre belle terre natures qui es autan la votre !
vous qu'on surnomme animal nous vous demandons de nous apprendre comment vivre en harmonies avec notre belle natures !
vous qu'on surnomme animal sans vous nous sommes désorienter et inexistant sur notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal sans vous il n'aurais pas de vie sur notre belle terre natures vous estes tous autant que nous des êtres avec une âme !
vous qu'on surnomme animal vous êtes pas différant de nous dan vos âmes vous êtes des êtres de notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal vous êtes des êtres qui se surpasse des pensées humaines vous êtes des êtres source et soutien de tous êtres !
vous qu'on surnomme animal nous vous adorons avec respects car vous êtes des êtres de vie avec beaucoup d'amours !
vous qu'on surnomme animal nous vous disons merci pour toutes l'amoure que vous rependez sur notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal je vous es écris avec amours de la part de mon GHETGHET que j'AIME qui es un animal d'êtres d'amours tous comme vous es qui es parti rejoindre les êtres d'amours ,les archanges ,les anges , les êtres de lumières le 25 MARS 2016

Déposé par GHETGHET le 29/05/2016  


Hautain, libre, mystérieux, voluptueux, babylonien, impersonnel, il est l'éternel compagnon de la supériorité et de l'art - incarnation de la beauté parfaite et frère de la poésie - le chat doucereux, grave, savant et patricien."
H.P. Lovecraft

Déposé par GHETGHET le 14/05/2016  

pour TOI DIESELLE
DEPUIS TON EXISTENCE TU A SEMEE QUE DU BONHEUR DIESELLE QUI ES TANT AIMER !
TU A SEMEE TON AMOURS AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA TENDRESSE
TU A SEMEE TA TENDRESSE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TON AMOURS
TU A SEMEE TA GENTILLESSE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA SYMPATHIE
TU A SEMEE TA SYMPATHIE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA BONTÉ
TU A SEMEE TA BONTÉ AUJORD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA BIENVEILLANCE
TU A SEMEE TA BIENVEILLANCE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TON SOUTIEN MORAL
TU A SEMEE TES CALINS AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA DOUCEURE
TU A SEMEE TA DOUCEURE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TES RONRONNEMENTS
TU A SEMEE TA FIDÉLITÉ AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA PRÉSENCE
TU A SEMEE BAUCOUP DE TES QUALITÉS DIESELLE QUI ES TANT AIMER QUE POUR L'ÉTERNITÉ ON TE DIT MERCI !
DIESELLE AVEC TOUS LES MANQUES DE TA BONTÉS QUE TU FAIT RÉCOLTER TU A LAISSEZ DES JOLIE PLANTES INCOMPARABLE QUI FAIT DE BELLE FLEURS UNIQUE PLEIN D'AMOURS DAN LES SENTIMENTS DE CEUX QUI T'ON TANT AIMER POUR L'ÉTERNITÉ !
DE LA PART DE GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 11/05/2016  

A toi cher DIESELLE qui est parti vers un monde meilleurs,
tu n'appartiens pas, pas plus que t'appartiens.
La plus belle preuve d'amours a t'offrir,
en reconnaissance de touts l'amours que tu a donné,
c'est ta libertés d'être là où les êtres de lumières et de la créations de la vie as choisi pour toi DIESELLE que tu es tant aimé , tu es dans la paix et la lumière DIESELLE .
Sache que tu es tant aimé,tu es pour L'ETERNITER dans les cœur de se qui t'on tant aimé et qui t'aime toujours .
Que tu soit en PAIX ,en sécurité ,soulagé et libre la ou tu soit .

Déposé par KEKER le 01/05/2016  

Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo ,

Déposé par KEKER le 26/04/2016  

A toi mon petit chat,
je voudrais te dire.. des mots tendres
aussi tendres que ton souvenir..
Je voudrais te dire.. des mots légers
Aussi légers qu’une bulle de savon..
Je voudrais te dire..des mots parfumés
Aussi parfumés qu'un bouquet de roses..
Je voudrais te dire.. des mots simples
Aussi simples que l’eau pure d’une source..
Je voudrais te dire.. des mots doux
Aussi doux que le miel de l’abeille..
Je voudrais te dire.. des mots violents
Aussi violents qu’un orage..
Je voudrais te dire..des mots tristes
Aussi tristes que mon chagrin..
Je voudrais te dire.. des mots fous
Aussi fous que les battements de mon cœur..
Je voudrais te dire des mots purs..
aussi purs que notre amour..

Déposé par KEKER le 06/03/2016  

Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe
Je n'y suis pas, je n'y dors pas...
Je suis le vent qui souffle dans les arbres
Je suis le scintillement du diamant sur la neige
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr
Je suis la douce pluie d'automne...
Quand tu t'éveilles dans le calme du matin
Je suis l'envol de ces oiseaux silencieux
Qui tournoient dans le ciel...
Alors ne reste pas là à te lamenter devant ma tombe
Je n'y suis pas, je ne suis pas morte !
Pourquoi serais-je hors de ta vie simplement
Parce que je suis hors de ta vue ?
La mort tu sais, ce n'est rien du tout.
Je suis juste passée de l’autre côté.
Je suis moi et tu es toi.
Quelque soit ce que nous étions l'une pour l'autre avant,
Nous le resterons toujours.
Pour parler de moi, utilise le prénom
Avec lequel tu m'as toujours appelée.
Parle de moi simplement comme tu l'as toujours fait.
Ne change pas de ton, ne prends pas un air grave et triste.
Ris comme avant aux blagues qu'ensemble nous appréciions tant.
Joue, souris, pense à moi, vis pour moi et avec moi.
Laisse mon prénom être le chant réconfortant qu'il a toujours été.
Prononce-le avec simplicité et naturel,
Sans aucune marque de regret.
La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
Tout est toujours pareil, elle continue, le fil n’est pas rompu.
Qu'est-ce que la mort sinon un passage ?
Relativise et laisse couler toutes les agressions de la vie,
Pense et parle toujours de moi autour de toi et tu verras,
Tout ira bien.
Tu sais, je t'entends, je ne suis pas loin,
Je suis là, juste de l’autre coté du chemin.

Déposé par KEKER le 27/01/2016  

Bonsoir, petite Dieselle,
Ces quelques lignes afin de te demander d'accueillir la p'tite mocheté qui vient de rejoindre le paradis des minous... Je connais ton grand coeur à travers les écrits de ta mamanchat, et puis je crois qu'une fois qu'on est là-haut, dans le paradis des minous gentils, il n'y a plus d'échange de coups de griffe ou de coups de dents !
La p'tite mocheté n'a pas eu ta chance, celle de vivre dans un foyer aimant et chaleureux. Elle a eu seulement la "chance" de finir sa vie entourée d'un peu d'amour et de chaleur, sans le souci du lendemain, et avec les câlins de ta mamanchat qui l'avait prise en pitié. Les attentions et les soins qu'elle a pu lui donner ne t'enlèvent rien, tu sais, elle est toujours ta mamanchat qui t'aimait et qui t'aimera toujours, celle qui écrit de si jolies pages sur sa vie et la tienne, celle grâce à qui je dois d'avoir pu te connaître un peu...
Je t'ai aussi écrit cette lettre afin de te dire que tu as eu une jolie vie et que tu étais sûrement une minette exceptionnelle ; je n'ai pas toujours le temps de passer te dire bonjour, mais je pense souvent à toi, qui a rejoint ma Duchesse environ 4 mois après son arrivée au paradis, tu as sûrement dû la rencontrer, peut-être êtes-vous devenues une paire d'amies ?
Je te fais de grosses papouilles, à partager bien entendu avec la p'tite mocheté et Frisco, que tu as sûrement rencontré lui aussi !!
Amitiés aussi à ta mamanchat, pour son aide si précieuse pour moi...

Déposé par Didijolie le 27/01/2016  

Bonsoir ma douce,
Je viens sur la demande de Duchesse raconter un peu plus l'histoire de ma p'tite mocheté! Bien que je l'appelle ainsi tu sais toi que c'est affectueux, et je suis sure qu'elle aussi. P'tite mocheté est une minette noire tres âgée qui a ete déposée dans notre clinique par une dame qui l'avait trouvée errante, désorientée sans doute suite à un choc avec une voiture. Elle etait d'une maigreur effrayante, probablement sourde et rendue aveugle par sa mauvaise rencontre avec les risques de la route. Mais en deux jours elle avait recouvre la vue, un peu. Par contre elle etait bel et bien sourde! Çe qui nous valait des concerts de miaulements, que dis je de hurlements pour signifier ses demandes! Elle boitait bas du postérieur gauche. Tres certainement que l'accident datait de quelques jours deja, il n'y avait pas grand chose de plus à faire que gérer son confort par rapport à çe handicap. Mais dans son box elle n'avait pas besoin de beaucoup marcher et pouvait se livrer à son activité favorite: la sieste, enroulée comme un escargot sur sa bouillotte et sa grosse couverture. Il faut bien le reconnaître elle ne présentait par vraiment les critères d'une miss! Une bouche presque édentée, de grands yeux piquetés de tâches de vieillesse et pratiquement toujours en myriade du fait de sa faible vue, un poil un peu hirsute surtout sur la queue et des os saillant de partout. Mais quelle câlinouille! Elle bavait énormément et ne mangeait pas proprement! Elle etait toujours pastichée de partout de résidus de croquettes et avait la fâcheuse habitude de plonger sa tete entière dans sa gamelle d'eau qu'elle renversait au moins deux à trois fois par jour, se trempant et nous obligeant non seulement a la sécher elle mais tout le box!
Elle a progressivement gagné mon coeur. Je me suis beaucoup attachée a elle et je crois qu'elle le sentait. Elle se frottait a moi de toutes ses maigres forces partageant ses résidus de croquettes et me recouvrant les bras de bavouilles pas très catholiques! Mais bon c'etait devenu ma p'tite mocheté. On a attendu quelques jours mais personne ne l'a réclamée. Aucune identification, pas d'annonce dans le quartier, rien sur internet. En fait on n'avait pas vraiment pas d'espoirs mais on prenait comme prétexte d'attendre encore un peu pour voir, parce que une si gentille minette devait avoir une maison... Elle était implacable en maison... On l'a gardée deux mois avant que sa santé se détériore. Elle s'est mise à saigner de la bouche en mangeant et les quantités de sang perdu augmentaient l'affaiblissant. Alors il a fallut prendre une décision... Et je n'etais pas la... Quel déchirement quand j'ai trouvé son box vide. J'avais deja compris en rentrant dans ma clinique. Le silence m'avait deja tout expliqué. D'habitude le simple bruit de la clé dans la serrure la faisait réagir. Çe qui m'impressionnait tjrs puisqu'elle était sourde... Mystère. Je sais que c'etait le mieux mais j'aurai voulu l'accompagner jusqu'au bout. Je ne pouvais pas lui offrir de l'adopter. Je rencontre deja de tels soucis de cohabitation avec mes 3 chats. Je ne pouvais pas imposer une nouvelle venue a ma vieille croquette qui supporte si mal mon chat bleu. J'ai tout fait pour qu'elle se sente aimée. Mais j'ai l'impression d'avoir fait si peu. Elle a finit sa vie au chaud, nourrie, câlinée mais cela ne console pas. Je voudrai tant tous les sauver. Je sais que dehors elle aurait rapidement dépérie et se serait envoler vers le paradis dans d'horribles conditions. Je ne sais pas quelle a ete sa vie mais elle a connu un peu d'amour à la fin. Je la sentais en confiance, reconnaissante.
P'tite mocheté m'a marquée a jamais. Elle vient écrire une nouvelle page du grand album des nouillibus que j'ai l'honneur de rencontrer dans mon travail et qui m'apprennent tant sur la vie, le courage et la fidélité.
Je pense fort a elle.

Déposé par KEKER le 24/12/2015  

LES DATES ANNIVERSAIRE
***********************
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir un instant nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous.
***
Je suis toujours surpris par les coïncidences
Qui nous font un clin d'oeil du fond de leur mémoire
En posant des bonheurs sur les journées d'absence
Et nous laissent à penser que rien n'est un hasard
***
Peut-être est-ce un moyen lorsqu'ils se manifestent
Pour ceux qui sont partis dans un autre univers
De nous tendre la main par l'amour qui nous reste
Pour nous aider parfois à franchir des frontières
***
Est-ce nous qui pouvons au travers de l'espace
Influencer ainsi la course des années
Ou serait-ce un lambeau de leur chagrin qui passe
En déposant des fleurs sur le calendrier
***
Il existe en tous cas dans les anniversaires
Une part de magie qui fait surgir d'ailleurs
Les visages ou les mots de ceux qui nous sont chers
Des êtres qui nous manquent et dorment dans nos cœurs
***
Ils sont là quelque part pour un instant fugace
Et dans les joies souvent qu'ils partagent avec nous
Se rendorment certains que rien n'a pris leur place
Et que leur souvenir nous est resté très doux
***
Sans amour notre vie n'est plus qu'un long voyage
Un train qui nous emporte à travers les années
Mais celui qui regarde un peu le paysage
Ouvre déjà son coeur pour une éternité
***
Au delà des paroles et de la bienveillance
Il existe des voies difficiles à cerner
Faites de souvenirs, d'amour et de silence
Et que bien des savants vous diront ignorer
***
Elles sont un privilège au coeur de la souffrance
Un baume pour les jours qu'on ne peut oublier
Qui pourraient avoir l'air d'être sans importance
Mais qui soignent des plaies difficiles à fermer
***
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous
***
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au présent de nous sembler plus doux.
***
(Yves Duteil)

Déposé par KEKER le 14/12/2015  

Bien que les fleurs se fanent, meurent et disparaissent,
leurs précieux parfums demeurent toujours.
Tout comme ces fleurs éclatantes,
ceux que nous aimons ne meurent jamais réellement.
Ils demeurent avec nous à jamais,
empreints dans nos souvenirs les plus précieux.
Nos sentiments et notre amour à leur égard sont intarissables
et, quand bien même, nous ne pouvons ni les toucher, ni les sentir,
il nous suffit de fermer les yeux pour les voir.
Grosses papouilles petit cœur.

Déposé par JULIETTE0805200 le 21/11/2015  

Que votre didi repose en paix votre histoire est bien semblable a la mienne moi aussi j ai perdue la maman de juliette d une tumeur mammaire, et ma juliette a eu une insuffisance renale et plein d autres symptome en plus de sa tumeur des sinus qui montait au cerveau arf que c 'est horrible leur fin de vie ils ne vivent pas vieux nos amours de chat et c 'est toujours les chats les plus cool les plus gentil quipartent si vite
Amitié

Déposé par KEKER le 13/10/2015  

...Puisque la vie nous à séparées et avant de là-haut nous retrouver...
...Nous devons apprendre à vivre sans toi ce n'est pas évident crois-moi...
...On n’a rien d'autre à quoi se raccrocher ton sourire est éteint à tout jamais...
...Nous avons appris à faire de tes souvenirs une force qui nous permet de tenir...
...Tu nous a quittés brutalement pour rejoindre la lumière des étoiles...
...Maintenant nous regardons le firmament quand notre coeur nous fait mal...
...Tu as laissé une trace de toi et d'émois ta vie est finie ici, mais continue dans l'au-delà...
...Tu nous a laissé des beaux souvenirs et en parlant de toi, cela fait parfois sourire...
...Mais c'est ce que tu voulais car tu détestais nous voir pleurer...
...Sois heureuse, toi qui a semé le bonheur tu resteras vivante à jamais dans nos coeurs...........

Déposé par Didijolie le 12/10/2015  

Ma nouillibus que j'aime,
Pour la seconde fois tu es venue me visiter dans mes reves. Comme la première fois ta présence etait si tangible, je te sentais contre moi alors que je te serrais dans mes bras. Ton odeur m'impregnait et tes ronrons berçaient mon âme enfin apaisée de te savoir à nouveau avec moi.
Mais cette fois je ne comprends exactement ce que veut dire ce reve. Il me laisse perplexe. A priori nous t'avions mise a la porte ou quelque chose d'approchant. La raison est restée floue car nous étions très malheureux de cet état de fait. Et puis n'y tenant plus nous avons décidés de te chercher. Alors nous allions ensemble crier ton nom dans le jardin de ce qui fut ma deuxième maison pendant quelques années a cause de mon travail et ou tu me suivais lorsque Papachat s'absentait. Et tu es apparue. Tu as couru vers nous et tu t'es jetée dans nos bras et il nous etait si difficile de croire à notre chance de te retrouver. Je ne me rappelle pas pourquoi tu n'etais plus la mais je nourrissais une forte culpabilité vis a vis de ça. Et te revoir à nouveau, obtenir de la vie une deuxième chance avec toi etait une telle joie. J'ai du mal à expliquer ce reve car il semble qu'il etait fait plutôt de sentiments que d'images. Peut être est ce la culpabilité de t'avoir endormie. Pourtant je suis certaine et convaincue d'avoir fait le meilleur pour toi. Si seulement la vie etait aussi simple que les reves et que en criant ton nom je pouvais te ramener aupres de moi. ...
Je t'aime fort. Même si cela fait mal de se réveiller apres de tels songes, je suis contente de les vivre car ils sont de vrais moments passés avec toi. Je te sens pour de vrai, tu redeviens réelle. Tu sors de mon cœur pour retrouver ta place a mes côtés.
Calins ma nouillibus sur le nez et les petits pieds.

Déposé par KEKER le 08/10/2015  

Mon petit chat,
Personne ne pourras remplacer le vide que tu as laissé derrière toi.
Tu étais tout pour moi, et je t'ai tant aimée
Même aujourd'hui encore je t'aime plus que tout et ça pour toujours.
Maintenant tu as une nouvelle demeure tout là-haut dans le ciel
et j'espère que tu est heureuse avec tous les autres animaux
Tu te reposes maintenant, tu ne souffres plus
La vie sans toi n'est plus la même, tu me manques tellement
Ta place sera pour l'éternité dans mon coeur je veux que tu le saches
Tu es devenu mon ange gardien, mon ange de douceur, mon ange de tendresse, mon ange de bonheur
Dans ton petit paradis je sais que tu aimerais recevoir mes petits câlins
Alors je vais t'en souffler par milliers pour qu'ils arrivent jusqu'à toi mon petit chat
Et j'y mettrai également une multitude de bisous
Je veux que tu sois heureuse là-haut et que le soleil brille dans ton coeur
comme quand tu étais sur terre.
Je t'aime mon petit chat

Déposé par KEKER le 01/09/2015  

Pour mon chat
Si les fleurs poussent au ciel,
Seigneur,cueilles-en un bouquet pour moi
Place-les dans les pattes de mon chat,
et dis-lui que ça vient de moi.
Dis-lui que je l'aime et qu'il me manque.
Lorsqu'il te sourira,donne-lui un gros bisou,
et serre-le fort dans tes bras.

Déposé par Didijolie le 05/08/2015  

Bonsoir ma princesse,
Aujourd'hui est venu te rejoindre le ténébreux Frisco. Chat de personne venu me trouver il y a quelques semaines, avec pour bagages sa gentillesse et sa confiance aveugle en l'homme. Je me suis rapidement aperçue qu'il etait en mauvaise sante car il portait de multiples plaies superficielles mais sanguinolentes. Au début je me suis dit que j'allais le guerir, que quelques soins suffiraient. Mais je me trompais, je le voilais la face. Car Frisco etait en fait porteur du virus du sida et de le leucose avec des charges virales très élevées. Cela explique que durant toutes ces semaines de soin il n'ait pas gueri de ces plaies qui sur tout autre minou auraient disparu en quelques jours. La prise de sang a aussi révélé qu'il etait anémie et commençait a se déshydrater. Quand j'ai ouvert sa gueule alors qu'il dormait sous l'effet des anesthésiques j'ai pu constater que certaines de ses dents étaient abimees. Il m'a fallut me rendre à l'evidence: La ou les maladies etaient deja déclarées et le temps de Frisco sur cette terre compté.
Que faire alors? L'adoption par qui? Qui aurait eut le cran de recueillir ce minou? Moi, impossible car croquette est deja en souffrance depuis l'arrivee de sirius. Il fallait quelqu'un capable de l'isoler afin qu'il ne transmettre pas les virus a un autre chat. Quelqu'un capable de lui prodiguer les nombreux soins dont il aurait rapidement besoin et d'assumer a Moyen terme au mieux sa déchéance et son départ. Une telle perle rare ne se trouve malheureusement pas dans mon entourage.... Le remettre dans la rue? Impensable. Comment aurais je pu affronter le regard de mes voisins laissant sortir leurs chats dans le quartier en toute confiance sans parfois penser a les vacciner? Comment me serai je supporter lorsque j'aurai appris que l'un d'entre eux aurait ete contamine? et me serai je sentie mieux en voyant décliner Frisco plus rapidement encore car son organisme deja fatigue n'aurait pas su se défendre contre les infections, les parasites..... Et le jour ou il aurait disparu pour aller mourrir seul, qu'aurai je pense de moi meme? Les associations? Deja peu nombreuses à accueillir les chats positifs à l'une de ces maladies, je sais par expérience qu'elles n'auraient pas assumer un chat doublement positif et ayant déjà déclaré les premiers symptômes. Elles sont debordees et donnent leur chance a des minous adoptables, a juste titre si l'on réfléchit un peu. Alors devant toutes ces portes fermées, après maintes discussion et hésitations avec mon veterinaire j'ai libéré Frisco de son petit corps malade. Il nous ait apparu à tous que cette solution de facilité etait pourtant la meilleure en dépit de sa violence. Frisco s'est endormi ppur venir te rejoindre. Je n'ai pas eut le cran de rester jsuqu'au bout tant je m'en voulais. Je l'ai laissé perdre conscience, je l'ai caressé et je suis partie. J'attends désormais que ces cendres me reviennent.
Ma Didi quelle horrible decision a prendre! Je mérite cette culpabilité qui çe soir m'etouffe. Je m'en veux tant. Frisco pourra t il me pardonner un jour? Dis lui combien je l'aime, qu'il n'est pas un chat de personne, il ne l'a plus ete des l'instant ou j'ai posé mes yeux sur lui. Il est MON chat, comme toi, comme Nessie, Sirius ou Croquette. Il va dormir dans mon coeur aupres de tous ceux qui m'ont quitté. Et je lui promets que je ne me pardonnerai jamais même si je sais que je n'avais guère de choix et que mon geste à ete guide par l'amour avant tout. Je me souviendrai de lui pour toujours. Il m'a appris que l'amour et la confiance ne suffisent pas toujours. Il est mon premier chat positif et je souhaite ne plus revivre ça. J'ai toujours trouvé une solution pour les laissés pour compte qui ont traversé ma vie. Il est le premier pour lequel j'echoue. Lui si gentil, avide de Calins et bavard. Il est parti pour toujours, il ne viendra plus m'accueillir devant le garage a mon retour du travail, je ne pourrais plus gratouiller ses bajoues grassouillettes, il ne dormira plus lové dans la vigne grimpante en face. Pour toujours lorsque je lèverai les yeux sur ces branches tortueuses je le verrai beau et noir comme la nuit avec son regard vert d'eau. Je n'ai même pas pris une photo de lui.
Je voudrai que ceux et celles qui liront l'histoire de mon Frisco comprennent combien il est important de faire stériliser les chats et de les vacciner contre la leucose. Ce n'est qu'a force de prévention que nous drainerons ces maladies et ferons que plus jamais il n'y ait d'autres Frisco. Mon beau Frisco je t'aime et j'espere que tu sais que je suis devenue ta Mamanchat et que tu ne regrettes pas de m'avoir fait confiance. Moi je suis fiere de toi et heureuse de t'avoir connu meme si çe soir je souffre et pleure, et que je sais que je vais encore beaucoup verser de larmes pour toi. Papachat dit ppur me consoler que tu es venu à moi car tu savais que j'aurai le courage de te libérer que je prendrai la meilleure decision pour toi. Comme j'aimerai qu'il ait raison!
Merci ma Didi de m'ecouter et de me permettre de te parler de Frisco comme ça.
Je vous embrasse tous les deux sur le nez et sur tous les petits pieds. Faites connaissance et si vous le pouvez veillez sur moi même si çe soir je ne suis pas sûre de le mériter....
Votre Mamanchat, bonne nuit les nouillibus.

Déposé par KEKER le 17/07/2015  

Maman, un coucou du paradis pour chats
J’ai mis du temps Maman à t’écrire,
Mais je voulais te rassurer car je sais que tu es très triste depuis mon départ.
Et oui, dans une autre dimension, dans le monde astral,
Il y a un nid rempli d'amour et très douillet pour nous.
Il y a des balles de laine, de l'herbe à chat,
Des rivières de lait, des souris à profusion et surtout…
Il y a plein de toutous, et l’on s’entend super bien
Comme quoi, les humains racontent un peu n’importe quoi, Maman.
Je suis bien où je suis.
Je suis bien entouré.
Toutes les caresses, toutes les tendres attentions, tous les derniers soins que tu m'as offerts,
Je les ai apportés avec moi.
La plus importante des choses que tu dois savoir,
C'est qu'il y a une ouverture dans les nuages d'où je peux te voir.
C'est comme si tu étais avec moi.
D'ici, je peux prendre soin de toi en pensée.
Il m'est impossible de t'oublier, ton image et ta gentillesse sont gravées dans mon coeur.
Si un matin, tu te réveilles avec un sourire aux lèvres et un ronronnement dans les oreilles,
C'est que je t'aurai rendu une petite visite dans tes songes.
Merci pour ton amour.
Je t'aimerai éternellement!

Déposé par KEKER le 12/07/2015  

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout...
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilà !"...
C'est cela la mort
"William Blake"

Déposé par KEKER le 27/06/2015  

Va mon ange
Va mon petit ange, déplie tes douces ailes
puisque la vie ici te quitte
envole-toi vers ce grand ciel
et tant pis si mes yeux me piquent.
Tu as bien assez souffert ici bas
envole-toi vers l'au-delà
même si cette douloureuse absence
restera pour moi ici souffrance.
Tu sera toujours au fond de moi
dans le creux de mon coeur tu dormiras
et dans mes heures de grands combats
ta douce présence me réchauffera.
Va mon petit ange, va
ne te retiens pas pour moi
Je resterai debout, ne t'inquiète pas
je garderai pour que rien ne change
le bonheur en moi d'avoir ici-bas
rencontré un ange ....
et dans mon coeur à jamais et pour toujours
je saurai ce que signifie le mot AMOUR ......
(vu sur la page de Gribouille)

Déposé par KEKER le 25/06/2015  

..Puisque la vie nous a séparées et avant de là-haut nous retrouver...
...Je dois apprendre à vivre sans toi, ce n' est pas évident crois-moi...
...Je n'ai rien d'autre à quoi se raccrocher, ton sourire est éteint à tout jamais...
...J'ai appris à faire de tes souvenirs une force qui me permet de tenir...
...Tu m'as quittée brutalement pour rejoindre la lumière des étoiles...
...Maintenant je regarde le firmament quand mon coeur me fait mal...
...Tu as laissé une trace de toi et de moi, ta vie est finie ici, mais continue dans l'au-delà...
...Tu m'as laissé des beaux souvenirs et en parlant de toi, cela fait parfois sourire...
...Mais c'est ce que tu voulais car tu détestais me voir pleurer...
...Sois heureuse, toi qui a semé le bonheur tu resteras vivante à jamais dans mon coeur...........
Repose en paix, jolie Dieselle, ta mamanchat t'aime d'un amour éternel, vous vous retrouverez...

Déposé par tonton le 25/06/2015  

A toi mon petit chat,
je voudrais te dire.. des mots tendres
aussi tendres que ton souvenir..
Je voudrais te dire.. des mots légers
Aussi légers qu’une bulle de savon..
Je voudrais te dire..des mots parfumés
Aussi parfumés qu'un bouquet de roses..
Je voudrais te dire.. des mots simples
Aussi simples que l’eau pure d’une source..
Je voudrais te dire.. des mots doux
Aussi doux que le miel de l’abeille..
Je voudrais te dire.. des mots violents
Aussi violents qu’un orage..
Je voudrais te dire..des mots tristes
Aussi tristes que mon chagrin..
Je voudrais te dire.. des mots fous
Aussi fous que les battements de mon cœur..
Je voudrais te dire des mots purs..
aussi purs que notre amour..

Déposé par elise2512 le 25/06/2015  

"Tout le monde dit que le premier anniversaire d'un deuil est un moment terrible, non seulement parce que l'on réalise que toute une année s'est écoulée depuis que son univers a volé en éclats mais aussi parce que l'on se rend compte que le temps n'a pas refermé la blessure et ne la refermera jamais".
(Douglas Kennedy)
***
Nous sommes le 25 juin et cela fait un an que tu as quitté ta famille et rejoint le paradis blanc. Je te fais mes plus tendres caresses et plein de doux bisous ma jolie Dieselle. N'oublie pas que la flamme de ton amour brulera éternellement dans le cœur de ta maman car il ne se passe pas une journée sans qu’elle ne pense à toi.

Déposé par sky le 25/06/2015  

La mort laisse un chagrin que nul ne peut consoler.
L'amour laisse un souvenir que nul ne peut voler.
Ce n'est pas un jour triste,juste le jour pour se souvenir des bons moments.
A la mémoire de Dieselle
De tout coeur avec sa maman chat et son papa chat,en ce triste jour anniversaire

Déposé par Didijolie le 25/06/2015  

Ma Didijolie,
Voila nous y sommes. Une année s'est écoulée depuis que nous nous sommes quittées. Incroyable, inimaginable. En repensant a tous ces longs mois j'ai l'impression que tu n'es finalement jamais partie. En le prononçant, je réalise que une année cela parait très long mais à l'échelle du coeur cela n'est rien. Tout est comme si tu étais partie hier. Tu as vécu cette année auprès de moi, tu es toujours la, bien présente. Hier soir avec Papachat nous avons parlé de toi, de toutes les fois ou nous avons ri grâce a toi, celles ou tu nous as émus, ou mis en colère. Je me souviens de ton odeur, de ton ronronnement, de chacune de tes mimiques et de ce qu'elles voulaient dire. Tu es gravée en moi et tu vis bel et bien en nous deux.
Je savais que cette journée serait teintée d'une couleur particulière mais je ne pensais pas souffrir autant. Je pleure comme il y a un an alors que tu avais déployé tes ailes depuis un heure et demi seulement. Je suis restée à la clinique manger comme pour être plus près de toi. J'avais un peu peur de rentrer et de revivre les memes choses que l'an passé. Je me souviens avoir rangé méthodiquement tes boites de médicaments, tes seringues de gavage et ton joujou préféré dans une belle boite en fer. Je devais le faire c'était un besoin irrépressible. Je venais tout juste de te laisser dans la chambre froide et je crois que c'était ma façon de ne pas t'abandonner, de continuer encore un peu à m'occuper de toi. Je n'ai plus jamais ouvert cette boite. Je la conserve incapable de me séparer de ces objets ou de les utiliser pour un autre chat.
Ta caisse de transport est restée intacte elle aussi. Je n'y ai plus touche. Ta dernière couverture est toujours en place. J'ai préféré acheter une nouvelle caisse pour tes frères et soeurs.
Tout a été si vite ce jour là. Tu étais si fatiguée. Une seule petite dose du produit dans ton petit ventre et en dix secondes tu a laissé la vie s'échapper de toi. Il ne devait vraiment pas en rester beaucoup. Je suis heureuse que cela se soit passé ainsi. Je n'aurai pas supporté que tu luttes ou que cela soit long. Nous étions tous les 3...
Aujourd'hui cela fait un an et je pleure toujours. Contrairement a ce que l'on dit souvent pour consoler les gens, non le tels ne guerrit pas les blessures. Il les érodent à peine, juste ce qu'il faut pour qu'on puisse les supporter au quotidien mais le moindre petit coup du sort les ravive et cet anniversaire est un immense coup du sort. Mon chagrin est identique à celui d'il y a un an. Tu me manques. Quelle rencontre ma Didi, quelle chance de t'avoir connue. Comment croire qu'une si petite créature puisse apporter autant? Tu es une partie de ma vie, une partie de moi. A jamais, ma toute belle nouillibus, à jamais tu seras mienne et je serai tienne. Je ne sais pas si j'ai été une chouette Mamanchat et je sais encore moins si je suis une bonne Mamanch'ange mais qu'est ce que je t'aime!
Bisous mon bebe chat, bisous sur le nez et les petits pieds, mille fois, dix mille, des milliards de fois.

Déposé par Migisa le 25/06/2015  

vous lui avez tout donné et même plus. pensées pour elle et pour vous...

Déposé par tonton le 24/06/2015  

Juste un moment avec toi ,
Juste un instant pouvoir te serrer,
Ca n'arrivera pas,
Mais je rêve tellement de ça
Juste un instant de tendresse
Avec toi comme avant,
Juste te faire un gros câlin,
Juste un moment partagé
Et quelques mots murmurés à ta petite oreille ,
Juste te faire un bisou,
Pour ça, je donnerais tout
Juste que tu reviennes,
Et que s'envolent mes peines ,
Juste parce que j'ai besoin de toi,
(Auteur inconnu - Internet)

Déposé par elise2512 le 18/06/2015  

*** Trop beau ton Paradis… ***
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis cœurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ?

Déposé par KEKER le 16/06/2015  

Je suis assise ici, seule, si triste, et solitaire,
Je pense à toi souvent,
Chaque minute du jour,
Me demandant comment tu vas,
Ce que tu fais,
Souhaitant te serrer dans mes bras.
Je suis assise,
Me souvenant de tout ce que nous avons partagé,
Rêvant à tout ce qui sera,
Et je verse une larme pour chaque minute sans toi.
Parfois, je crois en ma force
Et que le temps qui nous sépare s'écoulera vite,
Et puis parfois,
Je m'assieds et pleure et me demande,
Pourquoi faut-il que l'amour fasse ainsi mal...
Et je réalise que ce n'est pas l'amour qui fait si mal...
Mais d'être là sans toi.

Déposé par Didijolie le 01/06/2015  

Ma princesse aux yeux verts,
Il y a un an jour pour jour, on m'apprenait que notre combat contre ce foutu cancer arrivait à sa fin. Nous allions perdre la dernière bataille et elle était proche. Cette fois point de tumeur cutané a affronter mais une tumeur hepatique, déjà avancée. Elle avait grandit dans ton petit ventre sans que je la détecte. Et lorsque les premiers symptômes sont apparus il etait trop tard. Tu avais perdu beaucoup de poids en quelques jours à peine et tu t'es mise à vomir en cette toute fin mai. Tu t'es même isolée au dessus des meubles de cuisine... J'ai su en te voyant la haut que quelque chose de grave arrivait. Cela faisait deux ans et demi que nous luttions et j'en étais presque arrivée a oublier ce maudit crabe. A me dire que nous avions gagné, que tu feterai tes 10 ans et que tu serai la au prochain noel.... Mais j'avais tort. Cette fois il nous a pris par surprise, insidieusement.
Te faire opérer? Non, je ne voulais pas. Tu me semblais si faible et te perdre sur la table, ou t'infliger une convalescence douloureuse, longue et inconfortable pour gagner tout au plus quelques semaines c'etait impensable. Je t'avais poussée deja tres loin avec toutes ces opérations. Je ne pouvais pas me résoudre a faire de toi une convalescent éternelle.
Alors doucement jour après jour, j'ai essayé de te rendre ta fin de vie plus douce. J'espere que tu as compris combien je t'aimais. J'espere ne pas trop avoir attendu pour te laisser partir vers ta douce éternité. C'est ma hantise. Mais je n'etais pas prête. L'annonce a ete un vrai coup de massue. On est jamais prêt finalement, meme apres deux ans et demi de "préparation" au pire.
Un an ma belle. Comment est ce possible? La vie continue avec son lot de joie et de problèmes et toit tu n'es pas la. Tout s'est arrêté pour toi et je trouve cela si injuste. Tu avais tant de choses encore à vivre. De Calins et d.amour à recevoir. Je te sens si souvent pres de moi. Mais j'aimerai tant pouvoir te prendre encore une fois dans bras, te câliner et de murmurer combien je t'aime. Tu serai couchée contre moi dans le lit et on ne le quitterai pas comme nous avions fait ce fameux vendredi ou j'ai appris la gravité de ton mal. On se rassasierai l'une de l'autre jsuqu'a ce que tu disparaisses à nouveau.
Je t'aime tellement fort. Le temps n'efface rien et surtout pas la force des sentiments. Un an ce n'est rien, 10 non plus et il peut bien se passer des siècles que mon amour pour toi sera intact.
Je t'embrasse sur le nez et les petits pieds. Tu es mon tout petit bébé d'amour de chat. A tout jamais.

Déposé par KEKER le 12/05/2015  

Juste un instant de tendresse
Avec toi comme avant,
Juste te faire un gros câlin,
Juste un moment partagé
Et quelques mots murmurés à ta petite oreille ,
Juste te faire un bisou,
Pour ça, je donnerais tout
Juste que tu reviennes,
Et que s'envolent mes peines ,
Juste parce que j'ai besoin de toi,
(Auteur inconnu - Internet)

Déposé par SESHAT39 le 27/04/2015  

CE PEU (1939-1945)
**************
Ce peu d'océan, arrivant de loin,
Mais c'est moi, c'est moi qui suis de ce monde,
Ce navire errant, rempli de marins,
Mais c'est moi, glissant sur la mappemonde,
Ce bleu oublié, cette ardeur connue,
Et ce chuchotis au bord de la nue,
Mais c'est moi, c'est moi qui commence ici,
Ce coeur de silence étouffant ses cris,
Ces ailes d'oiseaux, près d'oiseaux sans ailes
Volant, malgré tout, comme à tire d'ailes,
Mais c'est moi, c'est moi dans l'humain souci,
Courage partout, il faut vivre encore
Sous un ciel qui n'a plus mémoire de l'aurore!
Jules Supervieille

Déposé par elise2512 le 20/04/2015  

"Dieu a créé le chat pour que l'homme puisse caresser le tigre."
Rudyard Kipling

Déposé par SESHAT39 le 13/04/2015  

LA SOLIDARITÉ
Qu'est-ce que la solidarité ?
En gros, vous le savez
Mais la vraie solidarité
C'est bien plus compliqué
La solidarité bien que vous le pensez
Ce n'est pas que donner de l'argent
Non, la solidarité c'est bien plus
Que vous ne l'imaginez...
La solidarité, c'est donner de son temps
Pour aider les gens
La solidarité c'est donner sans compter
La solidarité, ce n'est pas rester
Devant sa télé à pleurer
Non, la solidarité c'est se lever
Pour aller aider
Donner, partager
Du mieux que vous le pouvez...
Auteur inconnu

Déposé par Didijolie le 12/04/2015  

Ma nouillibus des neiges,
Merci pour m'avoir offert mon premier rêve de toi! Depuis tous ces mois jamais tu n'etais venue me visiter la nuit. Parfois en m'endormant je me forçais a te visualiser pour t'attirer dans les rets de mes songes mais jamais je n'étais parvenue à t'y retenir. J'etais un peu jalouse de ces personnes qui décrivaient leur rêve et le bienfait qu'il leur avait apporté. Et désormais je les comprends car en me réveillant j'ai ressenti une paix et un calme, un accord avec toi et moi que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. Tu étais bien avec moi ce matin, je t'ai senti aussi nettement que dans la réalité.
Le contenu de ce rêve est un peu bizarre. Tu n'etais pas partie, encore malade chétive. Je t'avais confiée a une autre clinique et je ne t'avais pas vue depuis plusieurs jours je pense. Tu étais enfermme dans une espèce de chambre. Et tu allais mieux! Tu remangeais un peu et avais repris 250 gr tres précisément! Quand je suis rentrée tu étais sous une chaise en train de jouer doucement avec un petit objet que je n'ai pas vu. Quand tu m'as vue tu as penchée ta tête sur le côté comme tu le faisais si souvent quand tu voulais comprendre une situation. Tu t'es ensuite roulée par terre en une petite boule gesticulante comme tu le faisais quand tu nous accueillais. Et la personne qui s'occupait de toi m'a dit que tu pourrais bientôt rentrer a la maison. Pas pour longtemps mais pour au moins quelques temps de plus. Et je ressentais un tel soulagement. Un nouveau rab. J'avais le sentiment d'avoir fait ce qu'il fallait pour toi. Je te sentais bien en forme comme tu ne l'avais pas ete depuis bien longtemps. Je t'ai vue, touchée, sentie. Comme cela m'a apaisée!
Je ne sais pas ce que veut dire ce rêve pour de vrai. Moi j'y vois le message que désormais tu es bien, que j'ai fais ce qu'il fallait. Tu étais si présente. C'etait toi j'en suis convaincue.
Merci mon bébé chat. Après tous ces mois de questionnement, d'absence meme si je sais que tu es dans mon coeur pas très loin, j'avais besoin de ça. Certains diront que cela ne veut rien dire. Que c'est mon inconscient qui a tout imaginé pour soulager une douleur présente depuis trop longtemps. Mais moi je garde ma certitude. C'etait toi.
Je t'aime et je t'embrasse sur le nez et les petits pieds!

Déposé par elise2512 le 10/04/2015  

Le 9 avril 2014 était une bien triste date anniversaire pour moi. Merci à ta maman pour sa gentille attention ; ça m’a réchauffé le cœur. Je te fais mes plus tendres caresses, jolie petite Dieselle.

Déposé par Didijolie le 05/04/2015  

Bonsoir ma belle princesse aux yeux verts,
Cela fait longtemps que je n'ai pas écrit un long message. Sans doute est ce parce que désormais j'arrive a te parler dans mon cœur plus facilement. J'ai enfin accepté l'idée que tu sois accrochée a mon ame et que tu me suives partout, que je n'avais qu'a penser a toi pour que tu sois la. Comme avant finalement, sauf que je n'ai plus a crier ton nom pour te faire venir. Je le murmure en moi meme et tu es la. Parfois je le prononce ce nom et j'aime entendre à nouveau cette sonorité que je redécouvre. Je goute à nouveau sa douceur dans ma bouche et il fait désormais fleurir une tonne de souvenirs heureux qui viennent embaumer mes journées.
Mais ce soir c'est spécial. J'ai envie de te raconter ici la petite mésaventure de croquette. Je suis certaine que tu as tout vu de la scène d'autant que je pourrais penser que tu n'y es pas étrangère car outre croquette, l'autre personnage principal est l'armoire de la chambre, ton armoire, celle ou tu passais tes nuits d'ete et celle où désormais tu dors à l'ombre chaleureuse de mes pulls.
Donc cette après midi je décide de me changer pour aller au dîner auquel nous étions invités. J'ouvre l'armoire et le grincement qu'elle émet a fait fuir croquette qui faisait la sieste sur notre lit. Elle est passé comme à son habitude derrière la tête de lit si bien que je l'ai un peu oubliée. Apres m'etre changée j'ai fermé la dite armoire et je suis partie dans la salle de bains me coiffer. Alors j'ai entendu ma croquette miauler comme si elle était loin de moi. J'ai pensé que encore une fois elle se retrouvait coincée face à sirius et commençait a paniquer. Je l'ai cherchée sans la trouver . Mais elle continuait à miauler. Alors je l'ai appelle sans qu'elle vienne et comme j'etais un peu presse je suis descendue terminer de faire cuire les muffins pour ce soir. Je me suis appliquer tout en continuant à appeler ma croquette que je n'ai pas plus entendu miauler. Et puis en mettant la dernière cuillère de pâte dans le moule j'ai eut un flash! L'armoire! Et je suis partie libérer ta sœur qui effectivement etait rentre dans le meuble sans que je la voie elle qui ne fait jamais rien comme un chat et qui n'est jamais discrète. Je n'ai pas encore compris comment elle s'etait laissée enfermer, elle qui a si peur du grincement émis a la fermeture et qui est si trouillarde qu'elle préfère redescendre des étagères des qu'elle sent que je m'approche de la porte, avant même que je la pousse. Mais si cette fois elle s'est laissée enfermer! je peux te dire qu'elle a pris ses pattes à son cou des que j'ai ouvert! Et je ne l'ai plus vue pendant une heure!
Cela m'a rappelé tes talents de cachenouille! Combien de fois t'ai je chercher? J'ai deja raconter ici quelques anecdotes. Je crois que tu as du te faire enfermer dans tous les placards de toutes nos maisons! Et bien je vais faire attention désormais car une nouvelle cachenouille vit dans notre maison!
Je t'aime ma princesse des cachenouilles, et je t'embrasse sur le nez et les petits pieds.

Déposé par SESHAT39 le 31/03/2015  

Demain, dès l'aube...
*
Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
*
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.
*
Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.
VICTOR HUGO

Déposé par SESHAT39 le 29/03/2015  

La bonne chienne.
Les deux petits jouaient au fond du grand pacage;
La nuit les a surpris, une nuit d’un tel noir
Qu’ils se tiennent tous deux par la main sans se voir :
L’opaque obscurité les enclot dans sa cage.
Que faire ? les brebis qui paissaient en bon nombre,
Les chèvres, les cochons, la vache, la jument,
Sont égarés ou bien muets pour le moment,
Ils ne trahissent plus leur présence dans l’ombre.
Puis, la vague rumeur des mauvaises tempêtes
Sourdement fait gronder l’écho.
Mais la bonne chienne Margot
A rassemblé toutes les têtes
Du grand troupeau... si bien que, derrière les bêtes,
Chacun des deux petits lui tenant une oreille,
Tous les trois, à pas d’escargot,
Ils regagnent enfin, là-haut,
Le vieux seuil où la maman veille.
Maurice Rollinat.

Déposé par SESHAT39 le 27/03/2015  

Une jolie petite histoire de « noisettes » pour toi, doux Ange…
*
Les trois noisettes
*
Trois noisettes dans le bois
Tout au bout d'une brindille
Dansaient la capucine vivement au vent
En virant ainsi que filles de roi.
*
Un escargot vint à passer :
« Mon beau monsieur, emmenez-moi dans votre carrosse,
Je serai votre fiancée «
Disaient-elles toutes trois.
*
Mais le vieux sire sourd et fatigué,
Le sire aux quatre cornes
Sous les feuilles
Ne s'est point arrêté,
*
Et, c'est l'ogre de la forêt, je crois,
C'est le jeune ogre rouge, gourmand et futé,
Monseigneur l'écureuil,
Qui les a croquées
*
Tristan Klingsor
--------------------
--------------------
LES CHIENS PLEURENT AUSSI
Moi je sais que les chiens pleurent aussi
Quand ils ont du chagrin,
Que parfois ils se cachent
Pour souffrir à loisir
Sans que leur maître sache
Ni où ils sont,
Ni le grand mal qui les conduit.
J'en sais un qui partit au fond d'une forêt
Pour fuir les longs soupirs,
De cet enfant malade.
Cet enfant qui jouait avec lui
Ses chamades,
Et qu'il ne s'en revînt
Que lorsqu'il fut sauvé.
Et j'en sais aussi un qui se laissa mourir,
De faim, de désespoir
Au départ de son maître
Pour les Terres d'Ailleurs,
Où seules ne pénètrent,
Que les ombres de ceux
Dont la vie va finir.
Mais moi je sais aussi
Que dans ces Pays Hauts,
Les hommes et les chiens,
Chaque fois se retrouvent,
Sur les vastes prairies
Quand les portes s’entrouvrent
Parmi l'immensité des joies
Et des repos.
Louis AMADE
*****************
CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur réveille en nous,
tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantôt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitié.
Elle nous apprend à lutter pour nous
et pour les autres.

Déposé par SESHAT39 le 23/03/2015  

MARS
*****
Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c'est pour rire.
Quand les nuages se déchirent,
Le ciel écume de rayons.
Le vent caresse les bourgeons
Si longuement qu'il les fait luire.
Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c'est pour rire.
Les fauvettes et les pinsons
Ont tant de choses à se dire
Que dans les jardins en délire
On oublie les premiers bourdons.
Il tombe encore des grêlons …
****
Maurice CARÊME

Déposé par SESHAT39 le 17/03/2015  

Parce qu’il y a un temps pour pleurer,
Mais également un temps pour espérer ;
Ne te détourne pas par lâcheté du désespoir.
Traverse-le.
C’est par-delà qu’il sied de retrouver motif d’espérance.
Va droit. Passe outre.
De l’autre côté du tunnel, tu retrouveras la lumière.
André Gide

Déposé par KEKER le 15/03/2015  

Comment faire pour traverser la nuit des temps?
Pour que pendant longtemps, longtemps
On t’aime encore, on t’aime autant
Comment faire pour mériter un long amour
Pour qu’on se rappelle toujours
Que tu as existé un jour
Cela dépend de toi
D’être éternel ou pas…
La fin du monde, et pourquoi ?
Si tu as su te faire aimer de ci et de là
Des Noirs, des Bleus, des Rouges, et cætera
Tu vivras tant qu’on t’aimera, qu’on t’aimera...
Tant qu’une femme parlera
Tant que quelqu’un se souviendra
Du seul nom de toi
Une petite flamme s’allumera
Tu vivras tant qu’on t’aimera
Qu’on t’aimera...
Si un jour quelqu’un te dit que je suis mort
Ne le crois pas ce croque-mort
Mais aime-moi un peu plus fort
Ton amour, j’en aurai ce jour-là besoin
Bien plus encore que de chagrins
Bien plus encore que ce matin
Cela dépend de toi
Que je survive ou pas…
Je vivrai tant qu’on m’aimera
Qu’on m’aimera
Tant que ton âme chantera
Pour éclairer un souvenir
Un instant de moi
Une petite flamme s’allumera
Je vivrai tant que tu m’aimeras
Que tu vivras pour moi ...

Déposé par Daisy2008 le 14/03/2015  

bonjour, vous avez eu beaucoup de chance de vous rencontrer et quelle belle histoire, tout comme moi vous avez partagé de bons moments avec Dieselle et comme ma Daisy la maladie s'est installée et par amour nous avons dû les laisser partir. Un grand vide s'est installée dans la maison et dans notre lit et dans notre quotidien. Nos si fidèles amis nous ne les oublierons jamais

Déposé par SESHAT39 le 13/03/2015  

Le désintéressement est l'un des caractères nécessaires de l'amitié, et ajoutons que le devoir d'un ami qui peut rendre un service, est de deviner les soucis de l'autre et de rendre le service avant qu'il ait été demandé. André Maurois
*************
L'amitié est plus tolérante que l'amour, mais elle aussi a son honneur qui ne peut être impunément blessé, et vilipendé ; l'amitié exige qu'on pense d'elle avec noblesse, et ne condescend pas à demander le respect de sa dignité.
Citation de Henri-Frédéric Amiel,

Déposé par SESHAT39 le 12/03/2015  

"Il est plus nécessaire qu'on ne croit, de s'imposer l'obligation d'être tous les jours utiles à ses semblables ; cela tient en haleine, et même pour faire le bien, nous avons besoin bien souvent d'une force qui nous pousse".
******************
" Hélas ! après avoir perdu un être cher, les arbres retrouveront leur verdure et les fleurs leur parfum ; un feu secret circulera dans toutes les sèves ; tout revivra après cette mort, et tout renaîtra pour aimer : moi seule je n'aimerai plus ; et le temps, en s'écoulant, ne peut m'apporter d'autre bien que de m'approcher de mon dernier jour ".
Sophie Cottin

Déposé par KEKER le 28/01/2015  

Loin des yeux, loin du coeur
Tous ces trains de nuit, ces aéroports,
tous ces longs courriers m' eloignent de toi
ta photographie est dans mon passeport
et j'ai dans le coeur un sourire de toi
Toutes ces lumières, tous ces paysages
je les donnerais pour être avec toi
je passe la frontiére au long du voyage
je sais que tu es à côté de moi
Loin des yeux loin du coeur ça n'existe pas
loin des yeux loin du coeur moi je pense à toi
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours lá
Moi je me réveille un matin a Londres
et je me promène le soir dans Athènes
le jour tu es là un peu comme un ombre,
la nuit tu reviens comme un grand soleil
Loin des yeux loin du coeur ça n'existe pas
loin des yeux loin du coeur moi je oense à toi
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là
Loin des yeux loin du coeur pas pour toi et moi
Loin des yeux loin du coeur moi je n'oublie pas
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là
Loin des yeux loin du coeur ça n'existe pas
loin des yeux loin du coeur moi je oense à toi
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là

Déposé par chacaju le 24/01/2015  

Le petit prince et les étoiles
- Ce qui est important, ça ne se voit pas…
- Bien sûr…
C’est comme pour la fleur. Si tu aimes une fleur
qui se trouve dans une étoile, c’est doux, la nuit, de regarder le ciel.
Toutes les étoiles sont fleuries.
- Bien sûr…
- Tu regarderas, la nuit, les étoiles.
C’est trop petit chez moi pour que je te montre où se trouve la mienne. C’est mieux comme ça.
Mon étoile, ça sera pour toi une des étoiles. Alors, toutes les étoiles, tu aimeras les regarder… Elles seront toutes tes amies.
Et puis je vais te faire un cadeau… Il rit encore.
Ah ! petit bonhomme, petit bonhomme j’aime entendre ce rire !
- Justement ce sera mon cadeau… ce sera comme pour l’eau…
- Que veux-tu dire ?
- Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes.
Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides.
Pour d’autres elles ne sont rien que de petites lumières.
Pour d’autres qui sont savants elles sont des problèmes.
Pour mon businessman elles étaient de l’or.
Mais toutes ces étoiles-là elles se taisent.
Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a…
- Que veux-tu dire ?
- Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi
comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !
Et il rit encore.
Et quand tu seras consolé (on se console toujours) tu seras content de m’avoir connu. Tu seras toujours mon ami. Tu auras envie de rire avec moi.
Et tu ouvriras parfois ta fenêtre, comme ça, pour le plaisir…
Et tes amis seront bien étonnés de te voir rire en regardant le ciel.
Alors tu leur diras: “Oui, les étoiles, ça me fait toujours rire !”
Et ils te croiront fou. Je t’aurai joué un bien vilain tour…
Antoine de St Exupéry

Déposé par KEKER le 23/01/2015  

LES YEUX DU CHAT
Regarde bien les yeux du chat.
Il rêve, il fait semblant, il dort
Tout éveillé. Pourtant c'est toi
C'est bien toi qu'il épie.
Mais plonge tes yeux dans les siens
Ne les laisse pas t'échapper.
Très lentement, tu vas glisser
Dans l'eau dorée de ce regard,
Glisser sans fin jusqu'à
T'anéantir dans son immensité.
Regarde bien les yeux du chat.
Bientôt tu seras devenu,
Sans le savoir, le chat lui-même,
Les yeux du chat qui te regarde.
"Albert Uriet"
Pour toi, petite Dieselle, et ta mamanchat si gentille, bisous...

Déposé par Didijolie le 18/01/2015  

Bonsoir ma nouillibus,
Hier nous avons beaucoup parlé de toi avec Papachat. Nous sommes allés mange chez tata Eveline dans notre ancienne résidence, celle ou tu as vécu tes 7 premières années. Tata vous gardez lorsque nous partions quelques jours. Il faut dire que son mari et elle étaient nos voisins de paliers. Elle t'aimait beaucoup tu sais et se rappelle bien de toi.
Du coup revenir la bas a fait afflué des tonnes de souvenirs. En passant devant notre fenêtre de cuisine je t'ai revue, assise sur le plan de travail me regardant partir au travail ou en revenir. C'etait d'autant plus fort que les nouveaux propriétaires de l'appartement n'ont pas changé les rideaux. Alors ce store de bois clair a été une véritable madeleine de proust. Et celui de la chambre m'a rappelé tes longues heures de planque au pied de la fenêtre a guetter la tarante qui avait élu domicile dans le rideau roulant extérieur et qui est reste quelques années. Tu l'avais débusquée et lorsqu'il faisait beau et qu'elle sortait de sa cachette tu la lorgnais méthodiquement.
Ha lala mà nouillibus, cet appartement c'est l'ecrin inusable de notre temps du bonheur. Tu y es arrivée chaton. Je me souviens du premier week-end que nous y avons passés ensemble. Je t'avais promis alors que tu t'endormais lovée sur le canapé en cuir, toute petite encore, que nous allions te donner la plus belle des vies de chat et que nous t'aimerions plus encore qu'il etait humainement possible. J'espere que nous n'avons pas failli et que mes promesses ont été tenues. En tout cas je peux te dire que je t'aime comme au premier regard et que tu restes mà nouillibus, le petit chat de mà vie, mà Didi jolie.
Je t'aime et je t'embrasse sur le nez et les petits pieds.

Déposé par KEKER le 13/01/2015  

Je te dédie ce poème, jolie Dieselle ...
Pour la compagne ou le compagnon qui n'est plus
Pour toi qui viens ici pour l'ultime séparation, pour l'ultime hommage à celui ou celle qui t'a donné sa fidélité, son amour, ses joies, sa reconnaissance, et pour lequel ou pour laquelle tu as eu des nuits de veille quand la maladie frappait...
Pour toi qui avais un langage unique pour échanger, pour adoucir, avec celui ou avec celle qui communiquait par un simple battement des paupières, un frémissement du museau, et qui exprimait, qui transmettait tant de messages ineffables, d'un miaulement ou d'un ronron, d'un aboiement particulier, ou qui jappait à ton approche, ou donnait de la voix.
Pour toi qui cheminais avec lui ou avec elle, et qui partageais ses jeux,
Pour toi dont il ou elle était le gardien du logis, Pour toi qui as mille et mille histoires à nous dire sur lui ou sur elle, chien ou chat,
Pour toi dont il ou elle a été le témoin de tant d'évènements familiaux,
Pour toi qui revis à présent la belle histoire d'amour qui vous liait, ne garde au coeur et en ta mémoire que la couleur de ses yeux, et de son pelage, son nom, son image, les heures de complicité, sa force vive, celle d'hier, tout ce que ce compagnon ou cette compagne t'a donné...
Que ta croyance en la survie du souffle qui l'animait soit la plus forte...
Alors ta compagne ou ton compagnon sera présent(e) dans l'invisible qui nous entoure, et tu seras apaisé(e).
Bernard Blancotte
de l'Académie du Languedoc
Paris, le 9 septembre 1988
Isaflodai ,

Déposé par KEKER le 05/01/2015  

Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo

Déposé par KEKER le 01/01/2015  

Pour toi, trésor.
Le cœur brisé, je suis partie.
A la maison je t’ai cherchée.
Au jardin j’ai cru apercevoir ton ombre,
Mais c’était la mienne.
Le temps qui m’a paru si court avec toi à mes côtés,
S’étire, n’en finit pas,
Et pourtant c’est déjà demain.
Comment ais je survécu à cette nuit sans toi ?
Je te cherche,
Tu es là sur le tapis,
Mais non,
Ce sont mes larmes qui brouillent ma vue.
Des jours, des mois ont passé...
Le vent dans les rideaux,
Un bruit comme des pattes sur le parquet,
Non le chagrin ne m’a pas rendue folle.
Tu es là,
Tout près,
Dans mon cœur,
A l’abri,
Mon chat, mon ange... Dieselle...

Déposé par KEKER le 31/12/2014  

Toi qui dors à jamais
Dans la grande prairie,
Que ton coeur souffle
Dans le vent,
Qu'il vive
Dans les hautes herbes,
Dans les fleurs,
Sous les pas de la biche,
Dans la force du bison,
Face au grand ciel,
Au ciel immense,
Toi qui dors mon amour,
Sache que jamais
Mon coeur ne t'oubliera;
Petite Dieselle, pour finir 2014 en beauté, un poème pour toi et ta mamanchat

Déposé par KEKER le 28/12/2014  

Quand j’observe le ciel
Je rêve à des merveilles
Mais souvent la nuit
Je rêve à elle.
Elle est mon étoile, mon berger
Dans la soirée sacrée
Elle est l’étoile perdue,
Que j’ai aperçue.
Cette étoile du berger parmi tant d’autres,
Est comme les secondes d’une montre,
On l’aperçoit peu,
Mais elle est avec elles.
Alors, je me suis retournée
Et dans la nuit étoilée
Et je t’ai vue, sur le chemin
Me tendant la patte, ma chatte
Me disant : ne te laisse pas envahir par le chagrin,
Tu restes à jamais mon amie, je veille sur toi,
Ma vie était belle, j’ai vécu comme une reine
Je te regarde, je t’entends, je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.

Déposé par KEKER le 18/12/2014  

Lettre d'une maman à son chat
Petit être de douceur qui m'a donné tant de bonheur, toi qui réchauffais mon coeur dans mes moments de pleurs.
Petit être de douceur, tu as enrichi ma vie de souvenirs tellement jolis inscrits dans le livre de ma vie.
Petit être de douceur, toi l'amie fidèle pour toujours, celle qui ne trahit jamais quel que soit le parcours.
Après un dernier regard, qui m'enlevait mon espoir, je t'ai donné un dernier baiser, comme pour te dire : Je dois te laisser. Tu es partie doucement et j'ai revu tous nos moments, te voila envolée vers cette fameuse éternité.
Va mon coeur, mon bonheur, tu as gagné ta place au paradis, laisse-toi donc emporter dans les profondeurs du firmament.
Petit être de douceur, n'oublie jamais ta maman, un jour tu verras je reviendrai auprès de toi !
(vu sur la page de Suzie),

Déposé par chacaju le 17/12/2014  

A mon papa chat , à ma maman chat
Lorsque la nuit tombe et que les étoiles brillent,
Séchez vos larmes et regardez-moi.
Là-haut dans le ciel, je suis une de ces belles étoiles qui brillent,
Et quand passe une étoile filante, c’est un million de bisous que je vous envoie,
Recevez-les en plein cœur.
Lorsque le vent souffle, c’est encore moi qui me glisse dans les branches,
qui joue dans vos cheveux, qui vous caresse la joue.
Et lorsque le soleil brille, c’est encore moi qui souris, qui vous inonde de ma lumière, de cette chaleur dont je veux vous envelopper, comme votre amour qui me réchauffe.
Papa, Maman,
Nous serons toujours ensemble, car j’habite l’endroit le plus doux et le plus merveilleux qui soit,
J’habite dans vos cœurs.
Diéselle

Déposé par timlechat le 14/12/2014  

Petite Didi, tu as eu une belle vie. Tim s'occupe de toi, j'en suis sûre comme une belle er douce petite soeur...pleins de caresses à vous deux.vous êtes merveilleux.

Déposé par Didijolie le 30/11/2014  

Ma jolie Nenette,
Il y a trois ans tu subissais ta première intervention. Sans doute la plus lourde. Par précaution j'ai fais retirer toute la chaîne mammaire. Et la suite des événements m'a donné raison. Il aurait de toute façon fallut le faire.
Que j'ai eut peur ce jour la. Peu de jours avant nous avions fait l'échographie qui nous a dit que ton petit cœur fonctionnait normalement grâce aux traitements et que nous pouvions donc t'anesthésier sereinement. Si cela n'avait pas été le cas nous n'aurions pas eut tous ces mois devant nous. Je crois que cette nuit la je n'ai pas dormi. J'imaginais le pire. Allais tu te réveiller? Allais tu avoir mal?
Je t'ai amenée pendant une semaine de vacances. Comme ça je ne ne travaillais pas. Il était impossible pour moi de me concentrer et je n'aurai pas bien fait mon travail. Et puis je voulais pouvoir être la pour les suites post-ops. Durant le trajet tu as beaucoup miaulé. Et moi je te parlais pour te rassurer. Une fois la bas j'ai attendu que tu dormes, que l'on t'installe sur la table et je suis partie. J'ai téléphone en fin de matinée et le docteur m'a dit que tout c'etait bien passe. Tu étais en train de te réveiller. Je pouvais venir te chercher.
Quand je suis arrivée tu avais émergé mais tu étais groggy. Tu avais un énorme pansement tout le long de ton ventre. J'ai attendu un peu et nous sommes réparties à la maison. Je ne voulais pas te laisser trop longtemps à la clinique. Arrivées à la maison tu étais en pleine forme! Tu as remangé, feule sur croquette et tu es partie t'installer sur notre lit.
Tu as eut un peu mal les jours suivants. Mais j'etais la alors tu supportais. Au bout de deux jours tu t'es attaquée à ton pansement et il a fallut te le retirer car nous ne dormions pas de la nuit. Tu venais sur le lit et sur tu le léchais frénétiquement. Tu faisais un de ces boucans avec ta toute petite langue râpeuse! Heureusement que tu n'as pas touché aux points et que tu as attendu sagement 12 jours que je te les retire.
Tu t'es remise de tout ça très vite. Ton petit ventre était tout rasé et tu avais une longue balafre allant de ton aisselle à ton aine. Mais tu as été très courageuse. Toi a qui il n'était rien arrive de mal jusque-là à part ce problème cardiaque. Tu m'as montre combien tu voulais te battre et la j'ai su qu'on pouvait avoir espoir.
Ma couragenouille, je suis fière de toi. Cette date me rappelle combien tu t'es battue. Je t'aime fort et je t'embrasse sur le nez et les petits pieds.

Déposé par melleka le 29/11/2014  

Petite Dieselle, peut-être rencontrera-tu ma Tetiotte au paradis des chats..elle a eu un parcours de santé aussi compliqué, mais comme toi , elle s'est battue avec courage, et a tout accepté sans broncher..Je salue le courage de minettes comme toi , et ta maman-chat qui t'as accompagné durant ces épreuves.Je comprends aussi, que rien ne peux combler le vide de ces êtres uniques, même la présence de ceux qui leur survivent..Mes amitiés à ta maman qui t'aime si profondément

Déposé par Didijolie le 26/11/2014  

Bonjour mon bébé chat,
Hier cela a fait 5 mois que tu es partie pour le paradis. Le temps passe tellement vite. J'ai du mal à associer ce laps de temps avec ce qu'il s'est réellement passe. J'ai l'impression que tu m'échappes. Les souvenirs sont la intacts mais quand je regarde des vidéos je me rends compte que ta façon de bouger est finalement différente de celle que j'ai garde en tête. Ma façon de t'aimer n'a pas changé. Tu es dans mon cœur et tu restes mon petit chat, ma nouillibus à yeux verts. Celle avec qui je me suis battue presque durant toute sa vie pour que nous ne soyons pas séparées. Que d'anecdotes nous avons partage. Je me souviens de ta fâcheuse habitude de toujours te cacher quand je devais partir. Il me fallait parfois te chercher pendant de longues minutes. Toi qui arrivait des que l'on prononçait ton nom tu restais silencieuse et invisible. Je te maudissais dans ces moments! Et l'instant d'après lorsque enfin je te retrouvais tout ça s'effaçait et je te serrais dans les bras, incapable de te gronder. Je te soupçonne d'avoir trouve les pires cachettes juste pour pouvoir profiter de ces câlins!
Sirius s'installe à la maison, on prend nos habitudes. Il est presque aussi câlin que toi. Ce week-end il s'est blotti contre moi sur le canapé et je n'ai plus osé bouge jusqu'a ce qu'il se réveille de sa sieste. Il apprécie de rester au chaud sous le plaid comme toi. C'est un gourmand qui comme toi sa damnerait pour un morceau de brioche. Je pense que tu ne l'aurai pas aimé car tu nous voulais que pour toi. Mais je sais que depuis ton paradis tu le protégés et que tu es contente qu'un petit minou prenne soin de moi. Parfois je me sens un peu coupable de refaire avec lui des gestes qui t'etaient réserve. Mais je ne l .ai pas sorti de la rue pour l'aimer à moitié. Et comme j'ai dis je sens que tu approuves sa venue à ce moment de ma vie. Nessy l'aime bien. C'est un bon compagnon de jeu pour elle. Ils font de ces parties! Croquette est plus sur la réserve. Je suis sûre que tu ne la reconnaît pas! Elle grogne après lui et le fait fuir. Elle qui était si effacée avec toi! Elle s'affirme et lui fait bien comprendre qu'il est arrive après elle! Elle profite de ton absence pour venir se blottir contre moi tous les soirs avant que je m'endorme.
Tu me manques ma cachenouille. Je t'aime si fort. Encore un mercredi, encore une semaine. Je t'embrasse sur le nez et les petits pieds.

Déposé par Didijolie le 15/11/2014  

Ma Didi jolie,
Il y a 3 ans tout juste je t'amenais à la clinique car j'avais senti quelques jours auparavant un petit poids sur ton flanc gauche. J'avais pense qu'il allait disparaître seul mais il était toujours la. Un petit lipome me disais-je. Mais une autre petite voix me disait de ne pas attendre, de te montrer tout de suite.
Quand ta vétérinaire attitrée a palpé la petite masse elle m'a regarde et m'a dit " il faut l'enlever rapidement". C'était le début du cauchemar, notre cauchemar. À partir de la c'est mis en branle une machine infernale, une course contre la montre. D'abord vérifier que ton petit cœur nous permettait d'opérer. Puis l'opération, la première. Et toutes les autres ensuite. Jusqu'a ce 25 juin 2014. Ton dernier jour.
Plus rien n'a été pareil pour toi et moi après ce 15 novembre 2011...
Et ce matin j'amenais Sirius à la clinique. Il était souillé d'urine et j'ai craint une cystite ou pire un globe vésical. Alors je suis vite partie et pendant le trajet je me suis rappelée cette date fatidique. J'ai eut peur que ce soit un mauvais signe mais non heureusement rien de grave. Il faut le surveiller mais pas de soucis. Je veux croire que tu nous soutenais!
Je t'aime fort mon bébé chat. Ces dates sont douloureuses. D.habitude lorsqu'elles arrivaient je me disais " elle est encore et la malgré les pronostics sombres". On est en train de gagner. Ces dates elles étaient presque comme des petites victoires. Mais cette année elle revêt une toute autre signification. On ne gagne pas contre le cancer mon bébé chat. Même si on se bat très fort. Je suis triste de ne pas t'avoir donné plus de temps encore.
Je pense fort à toi. Je t'embrasse sur le nez et les petits pieds.

Déposé par elise2512 le 15/11/2014  

"Quelle beauté que le chat qui dort, la posture de ses pattes, ses griffes rétractées et tous les anneaux formant la géologie de sa queue couleur de sable."

Déposé par elise2512 le 13/11/2014  

Il suffit de croiser regard avec celui d'un chat pour mesurer la profondeur des énigmes que chaque paillette de ses yeux pose aux braves humains que nous sommes.
(Jacques Laurent)

Déposé par KEKER le 11/11/2014  

Autant j'ai aimé la vie que nous avons eue et toutes ces fois où nous avons joué,
Autant j'étais si fatiguée et j'ai compris que mon temps sur terre était terminé .
J'ai entrevu une image merveilleuse d'un endroit qui est sans chagrin
Où nous nous retrouvons tous pour y passer l'éternité .
J'ai vu le plus beau des arcs-en-ciel et, de l'autre côté, il y avait d'immenses prairies verdoyantes.
Courant à travers prés, aussi loin que mes yeux pouvaient voir, des animaux de toutes sortes resplendissaient de santé !
Et j'ai voulu courir avec eux, mais j'avais oublié de faire quelque chose.
Je voulais venir vers toi et te dire que je suis bien, que cet endroit est vraiment merveilleux.
Et une lueur transperça la nuit,
C'était la lueur de milliers de bougies qui luisaient brillantes, fortes et puissantes,
Et j'ai compris qu'elle venait de ton amour cette lueur dorée.
Même si nous ne pouvons pas plus être ensemble comme avant,
Nous sommes toujours reliées par un fil invisible.
Chaque fois que tu le souhaite tu peux me retrouver, car nous ne sommes jamais éloignées,
Regarde au delà de l'arc-en-ciel et écoute avec ton coeur. ,

Déposé par KEKER le 06/11/2014  

Puisque tu sais le temps qu´il m´a fallu
Pour arriver au coin de ta rue
Puisque derrière tes paupières baissées
Tu as suivi les routes où j´ai marché
Puisque tu vois la couleur de mes nuages
Et les photos qui rient dans mes bagages
Je garderai tous ces morceaux de nous
Que tu as laissés cassés un peu partout...
Un jour ou l´autre, on se retrouvera
Comme un matin d´enfance
Un jour tout autre, on se reconnaîtra
Pour une autre danse...
Tu as réveillé des soleils endormis
Entre tes cils, ils m´ont souri
Par tes yeux , j´ai vu des arcs-en-ciel
Là où j´avais laissé fondre mes ailes
Même si tu vis dans d´autres vies que moi
Si chaque nuit nous éloigne pas à pas
Même si j´ai peur des ombres qui s´avancent
Dans cette chambre qui part vers le silence
Un jour ou l´autre, on se retrouvera
Comme un matin d´enfance
Un jour tout autre, on se reconnaîtra
Au-delà du silence...
Un jour ou l´autre, on se retrouvera
Comme un matin d´enfance
Un jour tout autre, on se retrouvera
Au-delà du silence...
Un jour ou l´autre, on se retrouvera
Comme un matin d´enfance
Un jour tout autre, on se retrouvera
Pour une autre danse...
Un jour ou l´autre...
Un jour ou l´autre...
**********

Déposé par elise2512 le 01/11/2014  

MON ETOILE
Dans ce monde obscur brille une étoile ...
Une étoile qui illumine ma vie ...
Une étoile qui me donne le sourire ...
Une étoile qui m'apporte de la joie de vivre ...
Mais un jour, cette étoile s'éteint ...
Et, tout autour de moi s'écroule ...
Et tout redevient sombre ...
Tout ... sauf le souvenir de cette étoile ...
Qui ne cessera de briller dans mon coeur .....

Déposé par KEKER le 31/10/2014  

Si tu me vois rire et sourire c'est seulement pour ne pas pleurer,
si tu vois mes yeux briller c'est seulement mes larmes qui essaient de ne pas couler..
Si regarder en arrière te donne du chagrin,
Si regarder en avant t’inspire ce chagrin,
Alors regarde à côté de toi, je serai toujours là.

Déposé par KEKER le 29/10/2014  

Ne pleure pas si tu m'aimes
( texte de Saint Augustin d'Hippone)
"...... La mort n'est rien. Je suis seulement passée de l'autre côté.
Je suis moi et tu es toi.
Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.
Donne moi le nom que tu m'as toujours donné.
Parle moi comme tu l'as toujours fait.
N'emploie pas de ton différent.
Ne prend pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Prie, souris, pense à moi et prie pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été, sans emphase d'aucune sorte et sans une trace d'ombre.
La vie signifie ce qu'elle a toujours signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été.
Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Non, je ne suis pas loin.
Juste de l'autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien.
Tu retrouveras mon coeur et tu en retrouveras les tendresses épurées.
Alors, s'il te plaît, essuie tes larmes et ne pleure pas si tu m'aimes..."

Déposé par Didijolie le 27/10/2014  

Coucou ma jolie princesse,
Cette semaine c'est farniente à la maison. Et tu n'es pas la.... Comme j'aimais ces journées à se prélasser avec toi sur mes genoux ou mon ventre. On attendait le soir que Papachat rentre en lui préparant de bons petits plats. Ce sont les premier es vacances seule à la maison sans ma Didijolie...
Hier en partant se promener nous avons parler et toi avec Papachat. Il y avait des embouteillages alors on avait le temps. Nous nous sommes rappelés ce soir ou tu chassais une sorte de moucheron avec beaucoup d'application. Cela faisait plusieurs minutes que tu sautais, cabriolais en le suivant partout ou il essayait de s'enfuir. Il réussissait parfois à t'échapper et à se planquer mais tu le trouvais toujours. Et puis soudain tu t'es assise et tu as tourné ta tête de tous les côtés. Tu as claqué des dents pour montrer ta colère. Nous nous sommes dis que cette fois il avait réussi à se carapater pour de bon. Tu as semble adhérer toi aussi à cette évidence. Tu es venue vers nous et t'es arrêtée en chemin. Tu t'es assise et a pris ta tête des mauvais jours. Quelque chose n'allait pas. Alors nous avons allumé la lumière en grand et on a éclaté de rire. Le moucheron avait trouve la meilleure des cachettes: le bout de ton nez. Il y a était colle, en mauvais état, mais bien colle! On a du te l'enlever nous même car tu ne comprenais pas vraiment ce qui se passait! Il t'a quand même fait louche! Et tu étais très déçue de ne pas pouvoir l'avaler!
Ma princesse jolie, je t'aime tant. Tu occupes toujours autant de place dans mon cœur. Quelque chose me manque dans mon monde et rien ne pourra le remplacer. Sirius prend une nouvelle place, pas la tienne. Rien ne t'efface.
Je t'aime mon chat d'amour et je t'embrasse sur ton nez (pas de moucheron hein?) et sur les petits pieds.

Déposé par KEKER le 25/10/2014  

Maman, un coucou du paradis pour chats
J’ai mis du temps Maman à t’écrire,
Mais je voulais te rassurer car je sais que tu es très triste depuis mon départ.
Et oui, dans une autre dimension, dans le monde astral,
Il y a un nid rempli d'amour et très douillet pour nous.
Il y a des balles de laine, de l'herbe à chat,
Des rivières de lait, des souris à profusion et surtout…
Il y a plein de toutous, et l’on s’entend super bien
Comme quoi, les humains racontent un peu n’importe quoi, Maman.
Je suis bien où je suis.
Je suis bien entourée.
Toutes les caresses, toutes les tendres attentions, tous les derniers soins que tu m'as offerts,
Je les ai apportés avec moi.
La plus importante des choses que tu dois savoir,
C'est qu'il y a une ouverture dans les nuages d'où je peux te voir.
C'est comme si tu étais avec moi.
D'ici, je peux prendre soin de toi en pensée.
Il m'est impossible de t'oublier, ton image et ta gentillesse sont gravées dans mon coeur.
Si un matin, tu te réveilles avec un sourire aux lèvres et un ronronnement dans les oreilles,
C'est que je t'aurai rendu une petite visite dans tes songes.
Merci pour ton amour.
Je t'aimerai éternellement!

Déposé par KEKER le 17/10/2014  

Ouvre grand ta fenêtre, toi qui m'a donné tant d'amour.
Ouvre grand
Chut !
Écoute le vent
Qui te porte un poème
Des milliers de "je t'aime"
Chut !
Écoute le vent
Comme un jour de printemps
Il t'apporte un baiser
Celui de ta boule de tendresse.

Déposé par elise2512 le 14/10/2014  

"Les souvenirs sont des trésors que nous gardons enfouis au fond de notre âme, pour garder notre coeur au chaud quand nous sommes seuls."
Becky Aligada

Déposé par KEKER le 12/10/2014  

Au revoir, ce n'est pas toujours adieu
Au revoir, c'est à bientôt si tu veux
Au revoir, c'est pourtant toujours
Des larmes aux yeux…
Au revoir, ce n'est parfois qu'une absence,
Au revoir, c'est aussi un long silence,
Au revoir c'est toujours,
Un chagrin qui recommence…
Au revoir, ce n'est pas toujours adieu
Au revoir, c'est peut-être parfois mieux
Au revoir c'est pourtant toujours,
Des larmes aux yeux.


L'Album photo contient 26 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez