En hommage à DUCHESSE
Race :ANGORA-TURC
Il est né le :--/05/2002
Il nous a quitté le :22/02/2014




En hommage à DUCHESSE

Adieu, petite Dudu, nous garderons de toi une image pleine de ta douceur, de ta gentillesse et de ton amour pour nous.

Tu étais la joie de la maison, qui est désormais bien vide et triste sans toi !

Ma seule consolation est que tu n'as pas eu le temps de souffrir trop, j'espère t'avoir rendue heureuse pendant ton trop court séjour parmi nous, cette page est pour te rendre hommage.

Repose en paix, nous ne t'oublierons jamais.

Anne-Marie

********************************************************
le 22 juillet 2014

J'ai désiré modifier ta page, ma belle princesse, afin de présenter celle que tu étais, avec tes petits miaulements, tes ronrons, tes sourires (oui, tu souriais de contentement !)...

Tu es née près de Perpignan, dans une famille où l'une des filles connaissait ma fille aînée.
Tu as eu des bébés au printemps 2003, et ma fille as demandé à ta maîtresse d'alors de lui réserver un petit chaton de ta portée pour sa grand'mère, ma maman, car celle-ci désirait adopter un chat blanc ! Et toi, non seulement tu étais toute blanche, mais tous tes petits aussi !!
L'amie de ma fille, étudiante elle aussi, a donc amené un de tes petits à Montpellier afin que j'aille le récupérer pour l'apporter à ma maman.
Mais entre-temps, le chat appartenant à ma fille, un minou roux et blanc, avait accueilli ton chaton et celle-ci a décidé de le garder car tous deux s'entendaient bien et jouaient ensemble.
Sur ces entrefaites, ta maîtresse a décidé de se séparer de toi car elle avait plusieurs autres chats et ne voulait pas tous les garder ; c'est ainsi que tu as atterri chez ma fille de Montpellier où je suis allée te chercher pour t'amener chez ma maman qui t'a accueillie avec joie et bonheur !
Durant le trajet entre Montpellier et Alès, tu miaulais dans ta cage de transport, tu étais peut-être incommodée par la voiture ?
Nous t'avons lavée dès ton arrivée car tu avais fais pipi (la peur), nous t'avons soignée car on avait donné tous tes petits mais tu avais encore du lait et tu en as été malade, nous t'avons chouchoutée...
Ton nom était DUCHESSE, mais nous t'avons bien vite surnommée DUDU !
Quand je venais rendre visite à ma maman, tu me faisais fête, tu pensais peut-être que j'étais aussi ta nouvelle maîtresse ??
Tu es restée deux mois à peine avec ma maman, la canicule de l'été 2003 l'a emportée... C'est toi qui es restée à ses côtés et l'a veillée dans sa dernière nuit...
Je t'ai emmenée alors chez nous, où tu m'as aidée de toutes tes forces à faire mon deuil. Je ne compte plus les petits matins frais ou les longues nuits barbouillées de larmes et de chagrin, avec toi à mes côtés qui m'apportait tout le réconfort de ton coeur de chat, lovée contre moi sur le canapé du salon.
Tu es restée 10 ans 1/2 avec nous.
Tes siestes sur la fenêtre de la cuisine l'été, tes après-midis sur la terrasse parmi les fleurs dès le printemps, tes longues stations devant la cheminée l'hiver, tout ce qui était toi, a brutalement disparu il y a cinq mois.
Ce vendredi 21 février donc, tu étais un peu dolente dans l'après-midi et tu as beaucoup dormi. Tu as à peine mangé, tu t'es recouchée. Te voyant ainsi dolente, j'ai décidé de t'emmener chez le vétérinaire le lendemain samedi.
Je suis allée me coucher ; toi, tu dormais sur ton coussin sur une chaise près du radiateur de la cuisine. Je suis venue te voir dans la nuit, après minuit, tu m'as regardée et tu as ronronné encore une fois.
Je me suis éveillée brusquement le matin du 22 février à 4h45, tu m'as regardée, tu n'avais plus la force de miauler, tu m'as regardée comme un adieu, et tu es partie dans mes bras... Je reste persuadée que c'est ton âme qui m'as appelée, tu n'es pas partie seule !
Je suis restée avec toi, je t'ai fermé les yeux, et je suis restée là à te veiller.
Notre histoire ne s'arrête pas là, puisque je peux encore parler de toi sur ce site et raconter combien tu étais exceptionnelle !
Nous nous retrouverons un jour, pour ne plus jamais nous séparer, ma beauté !
Merci pour tout ce que tu m'as apporté, toutes ces années de bonheur...
Je t'aime !

******************************************

4697 Fleurs

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Gros Câlins pour toi belle DUCHESSE et bonne soirée à ta maman

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Merci pour Câline.

Déposé par annie
Déposé par annie

💛

Déposé par grisette
Déposé par grisette

❤️

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

😘💝🌺🌸😘

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Gros Câlins pour toi belle DUCHESSE et merci à ta maman pour Mr mimi

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GARRISON KEILLOR , Les Chats sont destinés à nous apprendre que pas tout dans la natures a une fonctions Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Touky
Déposé par Touky

Douces caresses

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Ces belles fleurs pour toi, belle Duchesse, de la part de Fisto, avec plein de gentilles caresses...

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

4 ans et 8 semaines depuis ton départ vers les étoiles...

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Tendresses et des bisous pour toi belle DUCHESSE et bon Weekend à ta gentille maman

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

WILLIAM S. BURROUGHS Comme toutes les Créatures Pures, les Chats sont pratiques Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par grisette
Déposé par grisette

❤️

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Coucou Duchesse 💝 Je te fais plein de caresses 🌺

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Des Câlinous pour toi belle DUCHESSE

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Un rayon de soleil pour toi et ta mama

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par annie
Déposé par annie

🌹 Tendresse Duchesse 🌹

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Lcj65
Déposé par Lcj65

💜💙💜

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Doux bisous pour toi belle DUCHESSE

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Tendres caresses

Déposé par mag
Déposé par mag

pour toi joli chat

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Mille mercis pour votre soutien pour Paco en ce triste jour !

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Combien je pense à toi, ma minette ! tendresses...

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MARTIN BUBER , Les yeux d'un Animal ont le pouvoirs de parler un merveilleux langages Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par annie
Déposé par annie

🌸 Merci beaucoup d’avoir pensé à Tycoeur ce 6 avril, caresses à Duchesse 🌸

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Gros Câlins pour toi belle DUCHESSE et bon weekend à ta maman chat

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

4 ans et 7 semaines sans toi, ma beauté... que tu me manques !

Déposé par sandy85
Déposé par sandy85

Bisous du soir et amitié a ta maman

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par annie
Déposé par annie

🌹

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Câlinous pour toi belle Duchesse et bonne soirée a ta maman

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Douceur pour toi belle DUCHESSE et bonne soirée à ta maman

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Ces belles fleurs pour toi, belle Duchesse, avec de gentilles caresses...et merci à ta maman pour Fisto !

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Un ti-coucou pour toi

Déposé par sandy85
Déposé par sandy85

Déposé par Mystic
Déposé par Mystic

Déposé par annie
Déposé par annie

🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Des Câlins pour toi belle DUCHESSE et merci à ta maman pour mon Ange c'est gentil

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

avec vous les CHATS nous sommes surs de êtres en bonnes compagnies avec votre AMOURS Fidel et votre Sagesses mesurés etc.... on vous AIMES a l'infini Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Des bisous pour toi belle Duchesse et bon Dimanche de Pâques à ta maman que je remercie , et pour mon Ange ohh oui c'était un pèpère Câlin , merci pour lui

Déposé par Touky
Déposé par Touky

Joyeuses Fêtes de Pâques. Duchesse, ainsi qu'à maman

Déposé par grisette
Déposé par grisette

💛

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

🐔🐥🐔🐣🐔😘 Joyeuses fêtes de Pâques à ta maman 🎀

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Joyeuses Pâques

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Câlins du soir pour toi belle DUCHESSE et bon Weekend de pâques à ta maman

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

4 ans et 6 semaines depuis ton départ pour l'au-delà, doux bisous juste pour toi...

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par annie
Déposé par annie

🌹

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Un Câlinous pour toi belle DUCHESSE et merci à ta maman chat pour Mr mimi

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

🌺😘😘😘🌸

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Coucou du soir petite Duchesse 💕

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Gros Câlins pour toi aussi belle DUCHESSE , bonne journée à ta maman chat

Déposé par Baneb
Déposé par Baneb

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Coucou du soir jolie Duchesse 💝

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Une pensée spéciale en ce jour en amitié avec ta maman, belle Duchesse.

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Pensée pour toi aussi belle Duchesse 💝

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Des fleurs pour toi aussi belle Duchesse.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

vous les CHATS vous restez toujours des CHATS , chez nous les HUMAINS il y en a qui changes en INHUMAINS , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Manalie
Déposé par Manalie

Merci pour ma Pucynette

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Une tendre pensée pour toi aussi ma belle Duchesse

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Douces pensées pour toi, belle Duchesse, et de gentilles caresses de la part de Fisto


400 messages


Déposé par biscuit le 07/04/2018  


Les adieux sont seulement pour
ceux qui aiment avec leurs yeux.
Parce que pour ceux qui aiment avec leur coeur
et leur âme, il n'y a pas de séparation.
Repose en paix, tu ne seras jamais oublié...,

Déposé par KEKER le 15/03/2018  

Salut, fleur de la Vierge, humble fleur, toi qui rends
L'espoir de jours meilleurs à nos esprits souffrants,
Et console les cœurs assombris et moroses.
Des vents plus tièdes vont succéder aux autans
Qui font trembler l'arbuste où fleuriront les roses.
À bientôt la chanson joyeuse du printemps.
Léon Barat, En passant par la Lorraine, 1892.

Déposé par annie le 22/02/2018  

💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙 💚 ❤ ️ 💛 💜 💙

Déposé par biscuit le 22/02/2018  


…Passe ma chance, tournent les vents
Reste l’absence, obstinément.
J’ai beau me dire que c’est comme
ça
Que sans vieillir, on n’oublie pas.
QUOI QUE JE FASSE , OU QUE JE SOIS
RIEN NE T’EFFACE, JE PENSE A TOI…., ,

Déposé par KEKER le 13/02/2018  

Je suis le chat de cimetière,
De terrain vague et de gouttière,
De Haute-Egypte et du ruisseau
Je suis venu de saut en saut.
Je suis le chat qui se prélasse
A l'instant où le soleil passe,
Dans vos jardins et dans vos cours
Sans avoir patte de velours.
Je suis le chat de l'infortune,
Le trublion du clair de lune
Qui vous réveille dans la nuit
Au beau milieu de vos ennuis.
Je suis le chat des maléfices
Condamné par le Saint-Office;
J'évoque la superstition
Qui cause vos malédictions.
Je suis le chat qui déambule
Dans vos couloirs de vestibules,
Et qui fait ses petits besoins
Sous la porte cochère du coin.
Je suis le félin bas de gamme,
La bonne action des vieilles dames
Qui me prodiguent le ron-ron
Sans souci du qu'en dira-t-on.
Epargnez-moi par vos prières
Le châtiment de la fourrière
Où finissent vos émigrés
Sans demeure et sans pedigree.
Henri Monnier,

Déposé par KEKER le 04/02/2018  

"Il ne faut pas dire adieu à ceux qui quittent la Terre
Pour un voyage merveilleux vers les sphères de Lumière.
Il ne faut pas dire adieu à ceux et celles que l'on aime,
A l'instant où ils ferment les yeux et qu'un bel Ange les emmène.
Il ne faut pas dire adieu à ceux qui, dans la souffrance,
S'en vont, au Royaume des Cieux,chercher la délivrance.
Il ne faut pas dire adieu à ceux que le Ciel éclaire,
Lorsque, sereins et heureux,ils quittent cette vie éphémère.
A celles et ceux qui vont là-bas,derrière le voile de l'Au-delà,
ce qu'il faut dire, avec espoir,c'est un tout simple : au revoir
Texte de Tommy Lobatcheff
"Ce n'est qu'un au revoir".
Un jour, je le sais, nous serons toutes les deux réunies dans la lumière...

Déposé par biscuit le 22/01/2018  

Etoile de mon coeur,
c'est dans la nuit de mes pensées,
que ta lumière à su pénétrer
au fin fond de mon coeur pour y effacer tous mes malheurs,
c'est dans mon coeur,
que ton éclat à rayonné pour y déposer la chaleur,de l'amour passionné.
c'est dans l'éclat de tes beaux yeux
en moi cet éclat brillera à jamais.
car tu as su éclairé mon coeur,de ta lumière chaude et passionnée
et je ne pourrai jamais l'oublier.
je t'Aime petit Ange ,

Déposé par KEKER le 12/01/2018  

Sur le drapé froissé qui recouvre son promontoire
L'absence a fait son lit au val de mon félin;
Oh, je hais ce trépas en mon coeur solitaire !
Et je pleure l'ami qui me fait orpheline... RIP
(vu sur la page de Merlin)

Déposé par KEKER le 09/01/2018  

Lorsqu’un animal décède, il retrouve le monde de l’astral des animaux, en relation avec les fréquences vibratoires de son monde animal.
Beaucoup de « nos » animaux, nous attendent.
Tous ceux qui ont été aimé, protégé, attendent pour la plupart leur « compagnon » de vie.
Ils évoluent sur des fréquences qui leur sont propres, c’est vrai, et peuvent aussi rejoindre leur compagnon humain désincarné.
Lorsque notre heure est venue de revenir « à la maison », nous pouvons, si nous le souhaitons, retrouver ceux qui ont partagé notre vie, que nous avons et qui nous ont aimé.
Bon nombre de désincarnés retrouvent ainsi, leurs animaux de leur vie, dès l’instant où leur amour a été pur.
Les animaux qui nous accompagnent toute leur vie, nous aiment, et lorsque leur destin les sépare de nous, ils sont sur une fréquence, sur une vibration spéciale, qui leur permet de nous attendre en ressentant encore notre amour, lorsque nous pensons souvent à eux.
Sachez , que vous retrouverez votre animal aimé dans votre vie.
Celui-ci vous attend et sera près de vous.
Il vous suffira de l’appeler, pour qu’il arrive près de vous en traversant les fréquences humaines.
L’astral n’est qu’amour et toutes les fréquences d’amour se retrouvent toujours.
Les animaux ont donc eux aussi leur monde astral. Leur lieu de repos qui s’appelle aussi pour eux « Au-delà »
tendrement, ma douce...

Déposé par KEKER le 09/01/2018  

De l'autre coté de la vie
Quand je sortirai de mon corps,
Comme un papillon ou mieux encore
Pour m'envoler vers d'autres ciels,
Et découvrir d'autres soleils
Quand je partirai dans la nuit
Entre les fleurs et les bougies
Quand je partirai pour de bon,
Souviens-toi de cette chanson
Quand j'aurai fini d'en finir
Entre les larmes et les sanglots
Je viendrai vers toi sans rien dire
Et flotterai comme un drapeau
Et dans un signe de la main
Entre les vapeurs et l'encens
Je sais que tu me verras bien
Tu sauras que je suis vivant
De l'autre côté, de l'autre côté de la vie
Des mots de lumière, je t'écris
Entre le silence et la nuit
De l'autre côté, de l'autre côté du miroir
Si tu fermes les yeux, tu peux me voir
Quand j'aurai fini de parler
Que j'n'aurai plus rien à chanter
Alors, j'attendrai l'ascenseur
Et qu'importe le temps et l'heure
Si c'est à Paris dans mon lit
Ou dans un pays loin d'ici
Ce n'est qu'un contrat qui s'termine
Mais surtout pas la fin du film
De l'autre côté, de l'autre côté de la vie
Des mots de lumière, je t'écris
Entre le silence et la nuit
De l'autre côté, de l'autre côté du miroir
Si tu fermes les yeux, tu peux me voir
De l'autre côté, de l'autre côté de la vie
Des mots de lumière, je t'écris
Entre le silence et la nuit
De l'autre côté, de l'autre côté du miroir
Si tu fermes les yeux, tu peux me voir
Paroles: Alain Turban,
(vu sur la page de Didi)

Déposé par KEKER le 02/01/2018  

AVOIR UN CHAT C'EST :
Sortir en pyjama au beau milieu de la nuit.
Passer sans cesse le rouleau à poils sur tous ses vêtements.
Avoir un concert privé chaque soir en rentrant chez soi.
Avoir un concert privé chaque matin aussi ; ).
Dépenser des sommes phénoménales chez le véto.
Avoir une ombre qui te suit partout et ce même jusqu'aux wc
Ne plus s'entendre avec tes voisins.
Lui trouver des excuses quand il a fait une bêtise.
Etre ridicule avec une voix de débile quand tu lui parles.
Etre surveillé quand tu manges.
Apprendre le sens du partage et finir par lui donner ton assiette.
Apprendre à s'organiser et ne plus jamais laisser de nourriture sur la table.
Ne plus avoir aucune autorité quand il te fait ses petits yeux de malheureux.
Lui interdire le canapé et finir par céder quand tu te sens seul.
Organiser tes week-end en fonction de lui.
Avoir des centaines de photos de lui floues dans ton téléphone.
L'avoir aussi sur ton fond d'écran.
Lui apprendre des tours idiots et être tellement fier de lui.
Avoir envie d'en avoir un deuxième.
Avoir un ami qui te fait des câlins quand tu es triste.
Te sentir incomplet quand il n'est pas avec toi.
Des rires à n'en plus finir quand il fait n'importe quoi.
De l'amour inconditionnel tous les jours.
Appréhender le temps qui passe parce qu'il vieillit plus vite que toi.
Etre prêt à tout pour lui.
Un immense bonheur que les gens qui n'en ont pas ne peuvent pas comprendre.
Avoir la chance d'avoir une petite boule de poil qui t'aime plus que tout au monde et qui te sera fidèle à jamais.
Avoir un chat c'est partager tellement d'amour qu'il est devenu impossible de vivre sans.
(vu sur la page de Minette)

Déposé par KEKER le 24/12/2017  

Devant ma tombe ne pleure pas
Devant ma tombe ne pleure pas
Je n'y suis pas, je ne dors pas
Dans le ciel je suis mille vents qui soufflent
Je suis l'éclat du diamant sur la neige
Je suis la lumière qui éclaire les champs
Je suis la pluie d'automne tombant doucement
Devant ma tombe ne pleure pas
Je ne suis pas mort, je n'y suis pas
Je suis les rivières qui courent, libres
Je suis les étoiles de l'infini, je brille
Je suis les rêves qui n'ont pas de fin
Je suis le soleil qui caresse tes matins.
En hiver je suis la neige qui tombe à ta fenêtre
Au printemps je suis les fleurs dans ton jardin
En été je suis je suis les feuilles où tu t'endors
Je ne suis ni vérités ni torts.
Je suis la rose que tu tiens sur ton coeur
Douce et amère comme tes larmes intérieures
Je suis l'ange qui a toujours veillé sur toi,
Devant ma tombe ne pleure pas
Je ne suis pas mort, je n'y suis pas.
Pour toi ma chérie, sache mon petit cœur que jamais je ne t'oublierai ni n'oublierai notre complicité.

Déposé par fifi le 09/12/2017  

merci pour tant de gentillesse ,oui j'étais magnifique et ma maman n'a pas pu faire un album photos pour le moment ,mais duchesse n'avait rien à m'envier ,oui nous étions magnifiques pas tant pour notre robe ou la couleur de nos yeux mais parce que nous avions une personnalité unique et nous offrions un amour infini à nos mamans mais rassurez vous là où nous sommes nous veillons sur vous à chaque instant

Déposé par KEKER le 03/12/2017  

HARMONIE DU SOIR - Charles Baudelaire
Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Déposé par biscuit le 03/12/2017  


AVOIR UN CHAT C'EST :
Sortir en pyjama au beau milieu de la nuit.
Passer sans cesse le rouleau à poils sur tous ses vêtements.
Avoir un concert privé chaque soir en rentrant chez soi.
Avoir un concert privé chaque matin aussi ; ).
Dépenser des sommes phénoménales chez le véto.
Avoir une ombre qui te suit partout et ce même jusqu'au wc
Ne plus s'entendre avec tes voisins.
Lui trouver des excuses quand il a fait une bêtise.
Etre ridicule avec une voix de débile quand tu lui parles.
Etre surveillé quand tu manges.
Apprendre le sens du partage et finir par lui donner ton assiette.
Apprendre à s'organiser et ne plus jamais laisser de nourriture sur la table.
Ne plus avoir aucune autorité quand il te fait ses petits yeux de malheureux.
Lui interdire le canapé et finir par céder quand tu te sens seul.
Organiser tes week end en fonction de lui.
Avoir des centaines de photos de lui floues dans ton téléphone.
L'avoir aussi sur ton fond d'écran.
Lui apprendre des tours idiots et être tellement fier de lui.
Avoir envie d'en avoir un deuxième.
Avoir un ami qui te fait des calins quand tu es triste.
Te sentir incomplet quand il n'est pas avec toi.
Des rires à n'en plus finir quand il fait n'importe quoi.
De l'amour inconditionnel tous les jours.
Appréhender le temps qui passe parce qu'il vieillit plus vite que toi.
Etre prêt à tout pour lui.
Un immense bonheur que les gens qui n'en ont pas ne peuvent pas comprendre.
Avoir la chance d'avoir une petite boule de poil qui t'aime plus que tout au monde et qui te sera fidèle à jamais.
Avoir un chat c'est partager tellement d'amour qu'il est devenu impossible de vivre sans.
, ,

Déposé par SESHAT39 le 26/11/2017  

Jolie fabulette !
*
Les souris et le chat luthier
*
Sur le pont d'un chalutier,
Un chat chic jouait du luth.
Il avait mis des souliers,
Une cravate de jute.
*
Pendant que le chat luthier
Amusait les marins soûls,
Les souris du chalutier
Rongeaient le chalut à trous.
*
Personne ne devina
Que les souris et le chat
S'étaient mis de connivence
Pour que les poissons distraits,
Désormais, nagent en paix
Dans leur monde de silence.
*
Pierre Coran ("Jaffabules" - Collection Hachette Jeunesse, 1983)

Déposé par biscuit le 01/10/2017  

LOIN DE TOI
Pas de soleil loin de ton cœur
Ni de rossignol, de bonheur,
Dans mon jardin, y’a plus de fleurs
Et plus même de couleurs.
Pas le plus petit coin de ciel bleu
Pour espérer, pour être heureuse
Je n’existe pas loin de tes yeux,
Un jour sans toi, c’est un hiver sans lumière,
Un été sans soleil, un ciel sans étoiles.

Déposé par KEKER le 30/09/2017  

"La mort n'est pas éteindre la lumière, c'est éteindre la lampe, car l'aube est venue" Rabindranath Tagore..

Déposé par KEKER le 30/09/2017  

UN BATEAU S’EN VA
Un bateau s’en va ; il quitte notre rive.
Pour nous qui sommes sur cette rive, nous voyons les passagers du bateau qui nous quittent ; Cela nous rend tristes.
Mais pour ceux de l’autre rive, quelle joie !... Car ils les voient arriver.
Et pour ceux qui sont partis, après la tristesse des adieux à ceux qu’ils aiment et qui les aiment, quel bonheur de découvrir enfin ces horizons infinis…
Horizons plus beaux que ceux qu’ils ont laissés ici, sur notre rive.
Et voilà qu’en pensant au bonheur qui les attend, nous oublions notre tristesse, notre peine, et nous nous réjouissons de les savoir bientôt plus heureux qu’ici.
Notre rive, à nous qui pleurons, c’est la terre.
L’autre rive, où ils parviennent, c’est le ciel. C’est ça la mort.
Il n’y a pas de morts, mais des vivants sur les deux rives.
DANS LE CALME PROFOND DE TON ETRE ETERNEL
(vu sur la page de Myrtille)

Déposé par Touky le 21/09/2017  

Ta maman est émue par l'histoire de Raya, Duchesse...
Mais que dire de toi dont la route, allait d'abord croiser la fille, et ainsi t'amener à faire le bonheur de la grand-maman, trop peu de temps hélas, et enfin de consoler la maman, comprenant si bien son désarroi dans une période si difficile ? J'en suis sûre, ton destin était bien de vivre dans cette famille, où l'on t'aimerait autant que tu as su aimer et donner de tendresse.
Rassures ta maman, ne meurent que ceux que l'on oublie, ce qui ne sera jamais ton cas, et continues de veiller sur elle, auprès de Bibou, puisque dans cette famille chaque génération aime les chats.
Tendres caresses, bel ange blanc

Déposé par KEKER le 17/09/2017  

Avec le tien, mon coeur s'est arrêté de battre il y a tout juste un mois...
Comment vivre sans l'Amour pur que tu étais? Comment vivre sans celui qui est parti, a dit notre Ami? Je ne le sais pas encore, mon petit coeur...
Le temps me l'apprendra surement, doucement...
Mais en attendant que mon coeur cicatrise, je sais que tu n'es pas loin, juste au bout de l'horizon, pour continuer à m'accompagner... je t'y vois si belle et en pleine santé.
Comme cela a déjà été autrefois, nous nous retrouverons parce que l'Amour est éternel et réunit toujours.
A bientôt, mon Aimée,
Ta maman
(vu sur la page de Minnie)

Déposé par KEKER le 03/09/2017  

Belle princesse, j'ai regardé à nouveau tes photos, j'ai pleuré... Tu n'étais pas si âgée, pourquoi être partie si vite ?? Tu étais si belle ! Mais je crois que, du haut du ciel, tu veilles sur moi comme j'ai veillé sur toi sur cette terre...
Le temps a filé trop vite, nous aurions pu vivre encore tant de belles années ensemble, côte à côte...
Je sais qu'un jour nous nous retrouverons tous dans ce beau paradis où vous êtes allés nous attendre, vous, nos minous les plus aimés.
Je t'embrasse sur ta jolie fourrure, et te fais mille câlins, avec toute ma tendresse...

Déposé par KEKER le 31/08/2017  

Les Yeux...
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l’aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux
Et le soleil se lève encore.
Les nuits plus douces que les jours
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours
Et les yeux se sont remplis d’ombre.
Oh! qu’ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n’est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu’on nomme l’invisible ;
Et comme les astres penchants,
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n’est pas vrai qu’elles meurent :
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l’autre côté des tombeaux
Les yeux qu’on ferme voient encore.
Sully Prudhomme,

Déposé par TaNounou le 31/08/2017  

Belle Duchesse,
Sais-tu que certains chats blancs très beaux comme toi ont sauvé, par leur présence, l'assassinat de nombreux chats avant Louis XV ?
Hélas, en ces temps, on brûlait toujours "sorcières" et chats noirs...Il faudra attendre le règne de Louis XV (1710-1774), qui tomba sous le charme des angoras blancs de la jeune Marie-Antoinette, pour voir ordonner l'arrêt des bûchers de chats à la St Jean, "tradition barbare et primitive" selon Louis XV.

Déposé par KEKER le 10/08/2017  

Maintenant que je suis partie, laissez-moi aller
Même s’il me restait encore des choses à voir et à faire.
Ma route ne s’arrête pas ici.
Ne vous attachez pas à moi à travers vos larmes.
Soyez heureux de toutes les années passées ensemble.
Je vous ai donné mon amour,
Et vous pouvez seulement deviner combien de bonheur vous m’avez apporté.
Je vous remercie pour l’amour que vous m’avez témoigné
Mais il est temps maintenant que je poursuite ma route.
Pleurez-moi quelque temps, si pleurer il vous faut.
Et ensuite, laissez votre peine se transformer en joie
Car c’est pour un moment seulement que nous nous séparons
Bénissez donc les souvenirs qui sont dans votre cœur.
Je ne serai pas très loin, car la vie se poursuit
Si vous avez besoin de moi, appelez-moi, je viendrai
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher.
Je serai près de vous.
Et si vous écoutez avec votre cœur,
Vous percevrez tout mon amour autour de vous dans sa douceur et sa clarté.
Et puis, quand vous viendrez à votre tour par ici,
Je vous accueillerai avec le sourire
Et je vous dirai: « bienvenue chez nous ».
Poème Hawaïen

Déposé par KEKER le 12/07/2017  

Si tu prends la peine d'écouter dans le courant d'air de la maison, tu peux entendre ma voix qui te dit : « Ne sois pas triste, ne pleure plus mon départ, où je me trouve maintenant, je suis bien ».
Entourée de l'amour de ceux qui m'ont précédée, je ne souffre plus, mon corps me laisse enfin le repos tant demandé, fini le tourment. Je me repose sans douleur, sans contrainte.
Je te quitte, mais je reste dans ta mémoire, pense à moi souvent, mais ne sois pas attristée par mon absence, je serai partout avec toi, dans les moments de peine, comme dans les moments de joie.
Dans les villes, dans les forêts et dans les plaines, chaque fois que le vent des contraintes de la vie te couvrira, tends les bras vers le ciel, je t'envelopperai de mes ailes pour te réchauffer de mon amour et chasser tous tes tracas".
(vu sur la page de Papou)

Déposé par KEKER le 28/06/2017  

"C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes
Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit
D'autres viennent Ils ont le cœur que j'ai moi-même
Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s'éteignent les voix
Il y aura toujours un couple frémissant
Pour qui ce matin-là sera l'aube première
Il y aura toujours l'eau le vent la lumière
Rien ne passe après tout si ce n'est le passant
C'est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont chez eux
Comme si ce n'était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre...
Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici
N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle"
Louis Aragon
extrait de Les yeux et la mémoire (1954), chant II: Que la vie en vaut la peine
(trouvé sur le net)

Déposé par biscuit le 19/06/2017  

JE PENSE
Je pense que le temps passe trop vite
Je pense au moment ou tu nous a quitté
Je pense que c’était trop tôt
Je pense que tu es bien trop loin de nous
Je pense à tout ce que nous avons fait
Je pense à tout ce que nous aurions pu faire
Je pense à tous ces bons moments
Je pense à tous ces jours heureux
Je pense à toi tout le temps
Je pense à ce que tu es maintenant
Je pense à ce que tu fais en ce moment
Je pense à la merveille que tu étais et que tu es
Je pense à l’avenir
Je pense à ce qu’il aurait pu être avec toi
Je pense à ce que nous avons vécu
Je pense que nous aurions été heureux
Je pense que nous nous retrouverons
Je pense que tu sera là lors de notre passage
Je pense que tu nous attends patiemment
Je pense que tu veille sur nous
Je pense que notre avenir, de l’autre côté, sera radieux et rempli d’amour, car nous serons à nouveau ensemble
Je t’Aime mon coeur
Merci d'être présente

Déposé par KEKER le 25/05/2017  

A tous nos chatmours au paradis, à ma Duchesse
Petits chats d'amour, au paradis blanc
Vous avez été comme des roses de nos jardins,
Des parfums délicats qui ont embelli nos vies,
Dans nos coeur vous resterez à jamais,
Comme vos câlins qu'on n'oubliera jamais...
Pour certains,vous avez été abandonnés,
Pour trouver un maître,qui vous a tant aimés,
Pour vous faire oublier que l'être humain
N'est pas toujours joli...
Il reste dans nos mains la douceur de votre fourrure,
Vos regard remplis d'amour,
Votre fidélité jamais égalée...
On ne veut pas oublier
Chaque fois que vous nous avez fait rire,
Vous êtes passés dans nos foyers
Pour adoucir nos vies
Qui ne sont pas toujours un long fleuve tranquille...
Dormez là, doucement, dans nos coeurs, à jamais
Pour tout cela, nous aussi,
On veut savoir vous dire MERCI.
(trouvé sur le net),

Déposé par fifi le 03/05/2017  

Mon pauvre Ratine s'en est allé après une longue maladie mais il a été courageux et fier il est parti plein d'amour que nous lui avons prodigué depuis de longues années ,j'ai été obligée d'accepter l'euthanasie mais j'ai failli moi même en mourir de douleur tellement je l'aimais ce merveilleux rouquin envoutant aujourd'hui il est dans mon cœur et partout ou je me tourne dans la maison son image m'apparait intacte comme au premier jour ou je l'ai accueilli et qu'il a bien accépté que je sois sa maitresse il m'a fait le grand honneur d’être mon ami alors je comprends votre chagrin qui n'est hélas pas très compris par ceux qui n'aiment pas les animaux

Déposé par KEKER le 25/04/2017  

Une étoile est tombée, la Lune pleure....J'ai regardé le firmament .....J'ai recherché la tiédeur de ta présence.... je n'ai trouvé que le froid glacial de ton absence....Mon coeur bat doucement mais je sais que tu es là belle âme .....et ce coeur qui t'aimera toujours peut encore vivre par le souvenir de ces moments si beaux que nous avons créés dans la complicité de notre amour.
(trouvé sur le net).

Déposé par KEKER le 23/04/2017  

Un jour, tes beaux yeux se sont tournés vers l'autre rive, non pas que tu voulais me quitter, mais simplement parce que c'était comme ça. Tu étais rappelée au pays merveilleux des anges de Dieu. Ton départ m'a laissée anéantie, le vide laissé par ton départ devenait un immense gouffre impossible à combler. Tu n'étais qu'amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu'un humain est capable de donner. Ton nom, ta frimousse, tes attitudes et tout ce qui faisait de toi ce que tu étais sont gravés à jamais dans mon coeur en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre. A ton évocation, tout me revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments (quand tu es partie) passés ensemble. Ce qu’il me reste est un sentiment d'amour, une énergie magique qui me fait baigner dans une euphorie où se mêlent sourires et larmes. Oh oui tu me manques, mais je sais qu'en ce paradis où tu es dorénavant, tu es à l'abri de la maladie et du malheur et dans la plénitude du devoir accompli. De cet endroit merveilleux continue à veiller sur nous comme tu le faisais de ton vivant en attendant notre venue. De tout cela, je te remercie du fond de mon coeur. Amour et tendresse.
(vu sur la page de FIFI)

Déposé par KEKER le 21/04/2017  

Tant de belles choses
Même s'il me faut lâcher ta main
Sans pouvoir te dire "à demain"
Rien ne défera jamais nos liens.
Même s'il me faut aller plus loin
Couper les ponts, changer de train,
L'amour est plus fort que le chagrin.
L'amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur,
Transformer le plomb en or !
Tu as tant de belles choses à vivre encore.
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas.
Tu as tant de belles choses devant toi.
Même si je veille d'une autre rive,
Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arrive,
Je serai avec toi comme autrefois.
Même si tu pars à la dérive,
L'état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois.
Dans l'espace qui lie le ciel et la terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l'aurore.
Il y a tant de belles choses que tu ignores :
La foi qui abat les montagnes,
La source blanche dans ton âme,
Penses-y quand tu t'endors :
L'amour est plus fort que la mort.
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache le plus beau des mystères.
Penses-y quand tu t'endors :
L'amour est plus fort que la mort.
Françoise Hardy

Déposé par KEKER le 16/04/2017  

Depuis ton départ un grand vide s’est fait au fond de moi,
Mon coeur saigne beaucoup car cette place ne sera plus
jamais comblée par tout l’amour que tu me donnais.
Pour ma chatte qui me manque,
Si les roses rouges poussent au Paradis
je voudrais petits Anges que vous en fassiez un joli bouquet
et que de ma part vous lui offriez en lui disant que je l’aime beaucoup,
et qu’elle me manque terriblement à chaque instant
toujours je pense à elle.

Déposé par KEKER le 11/04/2017  

Si tu prends la peine d'écouter dans le courant d'air de la maison, tu peux entendre ma voix qui te dit : « Ne sois pas triste, ne pleure plus mon départ, où je me trouve maintenant, je suis bien ».
Entouré de l'amour de ceux qui m'ont précédé, je ne souffre plus, mon corps me laisse enfin le repos tant demandé, fini le tourment Je me repose sans douleur, sans contrainte
Je te quitte, mais je reste dans ta mémoire, pense à moi souvent, mais ne soit pas attristé par mon absence, je serai partout avec toi, dans les moments de peine, comme dans les moments de joie.
Dans les villes, dans les forêts et dans les plaines, chaque fois que le vent des contraintes de la vie te couvrira, tends les bras vers le ciel, je t' envelopperai de mes ailes pour te réchauffer de mon amour et chasser tous tes tracas.
(vu sur la page de Papou)

Déposé par KEKER le 16/03/2017  

L'ESSENTIEL RESTERA
Oui, nos mains vont disparaître...
Mais nos poignées de mains, mais nos signes de bonjour, nos gestes d’adieu, nos câlins et nos caresses, l'étreinte de nos bras...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos pieds vont disparaître...
Mais la foulée de nos promenades, l’élan de nos courses, le saut de nos jeux, le pas de nos danses et de nos rendez-vous...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos visages vont disparaître, et nos oreilles, et nos lèvres et nos yeux...
Mais nos sourires, nos paroles, nos éclats de rires, nos écoutes,
nos secrets échangés, notre complicité,
nos regards, nos baisers...
nous n’allons jamais les enterrer.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, tout ce que nous avons vécu ensemble, tout ces moments partagés resteront à jamais dans nos cœurs.
L'essentiel restera a l'infini.
Gabriel RINGLET

Déposé par biscuit le 01/03/2017  

OU ES-TU ?
« Où es-tu, petit ange, où es-tu?
On aurait bien voulu,
À force d’amour,
t’empêcher de partir,
mais le monde est trop lourd,
petit ange léger,
Et n’a pas su te retenir.
Où faut-il te chercher, maintenant ?
Sous les gouttes de rosée? Sur les ailes du vent?
Qui saura nous le dire?
» Maman, »
Là où je suis, je ne crains rien.
J’ai les yeux pleins d’étoiles blondes,
J’ai l’âme vaste comme le monde.
Là où je suis, la joie est sans mélange.
Ne me cherchez pas, je suis dans chaque chose…
sur les ailes d’un ange,
dans la rosée, dans le vent,
dans le cœur d’une rose,
Dans le cœur de mes parents.
Ne me cherchez pas, je suis partout,
Je suis avec vous, je suis chez moi. »
Albert Gui,
,

Déposé par KEKER le 22/02/2017  

C'est vrai que tu n'es plus sur terre
Mais dans mon cœur tu demeures
Je pense à toi, c'est impossible de t'oublier
Je voudrais revenir en arrière
Pour t'empêcher de mourir
Enfin arrêter toute cette tristesse
Et retrouver le petit monde heureux.
Mais je le sais, c'est impossible
Je voudrais juste te retrouver
Et t'embrasser une dernière fois
Te serrer contre moi
Pour sentir ton odeur
Et la graver à jamais dans mon cœur

Déposé par elise2512 le 22/02/2017  

" Le vrai tombeau des morts, c'est le cœur des vivants. "
Jean Cocteau
*****
Déjà 3 ans que tu es au paradis des félins, ma belle Duchesse et tu es toujours autant aimée par ta maman car tu continues à vivre dans son coeur.
Mes plus tendres et affectueuses pensées vont vers toi et je t'envoie, là-haut sur ton beau nuage, mes plus douces caresses. Repose en paix ma jolie...

Déposé par KEKER le 29/01/2017  

en mémoire de d'un ange de passage dans notre vie
Pour toutes ces années de bonheur passées à ton côté, pour toute cette tendre complicité qu'au fil du temps nous avons partagée, pour cet amour qui perdure part delà la mort et qui un jour nous réunira dans l’éternité, pour tous ces rires, ces joies, ces émotions, ce bonheur au quotidien.
Pour cette fidélité, qu'un seul de ton regard pouvait exprimer, pour avoir effacé le commun de notre vie, pour cet amour infini que nous avons puisé dans ton regard, un petit être de passage dans notre vie qui nous a appris la douceur de vivre à son côté, tu n'es pas loin ; juste de l'autre côté du chemin, ce n'est qu'un au revoir, on se reverra dans une autre vie ; dans l'attente, tu resteras dans nos mémoires et dans nos cœur à jamais.
Tu me manqueras TOUJOURS
(vu sur la page de Ponette)

Déposé par KEKER le 17/01/2017  


Pour toi, un beau poème qui m'a fait pleurer...
Assieds-toi à côté de moi, j'ai à te parler.
Je t'ai, maintenant je le crois, assez écoutée.
Je me souviens de notre rencontre, c'était un jour où le soleil brillait, l'air était doux. Un parfum de muguet, que je n'avais encore jamais respiré, se répandait tout autour de nous. Tu es venue vers moi, tu semblais si fatiguée, si triste, que je me suis tout de suite sentie proche de toi. Les arbres, les fleurs, l'herbe même sentaient la naissance, le début, la fraîcheur.
Quand tu m'as prise dans tes bras, ton cœur battait encore plus fort que le mien. Je me le rappelle bien, j'en étais stupéfaite!
Tu me donnais tant d'amour qu'il me semblait que l'éternité était en nous, que ma vie était elle.
Tu m'as connu jeune, je suis maintenant beaucoup plus vieille que toi, au crépuscule de ma vie.
C'est moi maintenant qui suis fatiguée, si fatiguée, éreintée. Je ne sens plus mes membres, je ne sens presque plus rien. Il est pour moi l'heure .
Tu es ce que tu es, celle que j'ai aimée, que j'ai toujours aimée. La première, la dernière.
Notre sort aurait pu être si différent… le mien surtout.
J'aurais pu me retrouver seule, dans le froid, attendant jusqu'à ma mort ton retour.
J'aurais pu me sentir abandonnée mais confiante, même si cela peut paraître incompatible.
J'aurais pu croire en un faux Dieu, perdre ce que vous appelez des illusions.
Comme je me sens bien près de toi… il me semble sentir à nouveau le muguet comme ce jour de mai ; je sens ta chaleur, ta vie, il me semble même entendre battre ton cœur, comme au premier jour.
Pour moi, c'est le dernier. Ne pleure pas mon amie. Ton tour viendra, et je ne peux m'empêcher de te promettre que je t'attendrai, même si je sais que tu crois à ces choses-là.
Que nous reste-t-il donc ?
Rien d'autre que ce que tu penses être un fol espoir.
Mais tu en sais sans doute plus que moi sur ce sujet ?
Je vais continuer de vivre dans ton cœur, aussi longtemps que tu le souhaiteras. Je serai toujours tout près de toi, tant que mon image sera présente en toi.
Je dois maintenant m'arrêter.
S'il te plait…
Pose ta main sur ma tête… caresse-moi. Je vais partir, et j'ai un peu peur. Il me faut ton odeur… Adieu...

Déposé par KEKER le 14/01/2017  

Chacun donnant et chacun recevant.
Autant de fleurs qui ne flétrissent pas.
Pas plus que les arbres ne tombent et ne s`écroulent.
Que même les pierres…
Car même les pierres, ne peuvent résister au vent et à la pluie.
Et avec le temps, même les cimes de la montagne majestueuse.
Sont réduites à du sable.
Ce que nous étions, nous le sommes encore.
Ce que nous avions, nous l`avons encore.
Tout notre passé conjoint demeure impérissablement présent.
Alors, quand tu marcheras dans le jardin
Comme nous l`avons déjà fait ensemble
Tu chercheras en vain la tache de mon ombre à tes côtés.
Et tu t`arrêteras au sommet de la colline.
Comme nous l`avons toujours fait, pour contempler la plaine.
Et tu remarqueras quelque chose, tout en cherchant.
Comme d`habitude, ma main qui n`est plus là.
Et si tu te sens envahie par le chagrin.
Ne bouge pas, ferme les yeux, écoute mes pas dans ton cœur.
Je ne t`ai pas quittée, je marche tout simplement dans ton cœur !

Déposé par KEKER le 31/12/2016  

J'ai perdu l'ange avec qui j'ai avancé pendant 11 ans. J'ai perdu ce bonheur quand je le voyais à mes côtés. Ah.. Ce que je l'aimais, cette chatte. Oui, bien sûr vous allez me dire : Mais ce n'était qu'un chat ! A vos yeux oui, mais aux miens c'était plus que ça. Comment vous expliquer, qu'un matin vous vous réveillez en vous disant que tout est fini en le voyant ne plus revenir. Alors, à ce moment-là, c'est un coup de poignard qui s'enfonce et s'enfonce encore jusqu'à ça vous fasse mal au point de ne plus pouvoir crier. C'est votre coeur, que vous sentez se briser doucement. C'est cette larme amère qui vous brûle la joue en coulant et c'est ces sanglots qui vous rappelleront pour toujours que plus jamais vous ne le reverrez. A présent, je regrette tellement de ne pas lui avoir dit au revoir. J'aurais tellement voulu l'accompagner jusqu'au bout. J'aurais tellement voulu lui faire un dernier bisou, qui lui aurait donné la force de quitter ce monde avec un peu moins de souffrance. Il faut que vous compreniez la douleur que ça fait de se dire qu'il va falloir, maintenant, avancer sans elle. sa présence, son coeur qui battait. Sa présence, son coeur qui battait, lui, me manqueront pour l'éternité. Elle me manque, oui, elle me manque énormément. Il faut qu'elle sache que mon amour pour elle restera à jamais en moi, que jamais je ne l'oublierai et que même après ma mort et le temps qui passera, il y aura toujours écrit en lettre d'or son prénom gravé dans mon coeur. Repose en paix ma belle amie ... :'(
(vu sur la page de Daisy)...,

Déposé par KEKER le 31/12/2016  

« Toi qui as disparu, je sais que tu es là » :
« Toi que j’avais besoin d’embrasser, de toucher, de regarder…
Toi qui t’en es allée, dont le souvenir est si vivant en moi…
Toi qui as disparu de ma vie quotidienne, de mes allées et venues, je sais que tu es là,
je sais que ton absence provoque ma présence, non pas à de vains souvenirs,
mais à une autre façon d’être présent à toi, d’être aimée de toi,
non pas comme une fleur fanée, mais comme une fleur dont, un jour,
le parfum te retrouvera. »
Père André Marie
(vu sur la page de Cléo)

Déposé par KEKER le 25/12/2016  

En ce jour de Noël, un poème pour toi...
Poème pour quelqu’un au paradis
Je ne cesse de penser à toi
Tu étais la minette la plus formidable sur cette terre
Depuis ton départ un grand vide s’est fait au fond de moi
Mon coeur saigne beaucoup car cette place ne sera plus
jamais comblée par tout l’amour que tu me donnais.
Pour mon chat qui me manque
Si les roses rouges poussent au Paradis
je voudrais petits Anges que vous en fassiez un joli bouquet
et que de ma part vous lui offriez en lui disant que je l’aime beaucoup.
et qu’il me manque terriblement à chaque instant
toujours je pense à elle.
Si le temps a passé
Je n’ai rien oublié.
J’ai pu te retrouver
Au détour d’un sentier
Et dans cette forêt
Où nous aimions marcher
Avant ta maladie
Avant ta fin de vie.
tu es ma plus belle pensée
tu es mon énergie et ma force
à chaque pas tu seras en moi dans mon coeur
en chaque jour de soleil je te reconnaîtrai
j’étais ton petit ange et tu es devenue le mien
au paradis tu m’attendras
Puisque la vie nous a séparées
Et avant de là-haut nous retrouver
Nous devons apprendre à vivre sans toi
Ce n’est pas évident crois-moi
On n’a rien d’autre à quoi se raccrocher
Ton sourire est éteint à tout jamais
Nous avons appris à faire de tes souvenirs
une force qui nous permet de tenir
Tu nous as quittés brutalement
pour rejoindre la lumière des étoiles

Déposé par biscuit le 24/12/2016  


La neige tombait sur la ville sans faire de bruit. Le petit chat marchait dans la neige sans faire de bruit. Les flocons saupoudraient de blanc ses poils roux.
La rue était déserte.
C'était la nuit de Noël.
Bientôt les douze coups de minuit allaient sonner pour la plus belle nuit de l'année.
Mais le petit chat ne le savait pas. Il n'avait que trois mois et avait encore beaucoup de choses à apprendre. Surtout cette nuit où il faisait si froid… et qu'il ne savait pas où se nicher pour dormir. Il était seul pour se débrouiller, si seul et si ignorant des astuces. Ce n'est pas comme ce gros matou gris de tout à l'heure qui l'avait chassé du coin chaud où il s'était blotti. Il en savait des choses, lui, mais alors quel sale égoïste ! Croyez-vous qu'il aurait partagé ce qu'il était en train de manger ?
" Va pleurnicher ailleurs" lui avait-il dit.
Aussi, le petit chat marchait seul dans la rue. Il avait faim, il avait froid. Et il regardait les fenêtres éclairées derrière lesquelles il devait faire bon vivre.
Entendit-il sonner les douze coups de minuit ? Ca n'est pas sûr, mais par contre, il entendit parfaitement quelque chose passer au-dessus de lui, comme le vol d'un gros oiseau. Il s'aplatit au sol de frayeur ; quand il osa relever le museau, un drôle d'engin venait de se poser sur la maison d'en face.
Il n'avait jamais rien vu de pareil !
Et maintenant voilà qu'un gros bonhomme tout en rouge en sortait avec un sac sur le dos.
Et devant le drôle d'engin, deux grands rennes se mettaient à parler au bonhomme tout en rouge :
- Fais attention Père Noël, disait l'un, la cheminée n'a pas l'air bien solide !
- Te mélanges pas dans ta liste, disait l'autre, ici c'est des rollers et une panoplie de "Mulan".
- Mais oui, mais oui… Vous n'allez pas commencer à me surveiller quand même ! Vous savez bien que je ne me trompe jamais.
D'en bas, le petit chat ne pouvait pas voir si ce bonhomme avait une barbe blanche. Il lui trouva quand même une ressemblance avec le bonhomme en manteau rouge des images qu'il voyait partout dans la ville depuis quelques jours.
Mais que faisait-il donc là-haut ?
Pour en avoir le cœur net, il décida d'aller voir ça de plus près.
… Oui, mais comment faire pour monter ? En passant par les escaliers ? C'est que le petit chat gardait le souvenir cuisant des méchants coups de pied qu'on lui donnait quand il voulait rentrer dans une maison.
Il fit donc le tour de l'immeuble, et finit par trouver un endroit pour grimper jusqu'au au premier étage. Ce ne fut pas très difficile.
Restaient deux autres étages… et avec des pattes gelées, c'était pas évident !
Il lui fallut sept essais avant d'arriver en haut. Sept essais dont quatre moments d'équilibres acrobatiques, trois griffes arrachées, et un rétablissement miraculeux.
Mais ça y était, il était sur le toit, il allait savoir.
L'engin était toujours là. Les rennes bavardaient entre eux de choses que le petit chat tout essoufflé ne comprenait pas… Il était question d'une liste avec des noms de garçons et de filles, d'horaire à suivre, d'adresses, etc.
Le petit chat se dirigea sans bruit vers l'engin.
C'était plein de sacs dedans. Et plein de paquets aussi. Des gros, des très gros même, des plus petits, des minuscules. Tous avaient des couleurs joyeuses et scintillantes qui lui donnèrent envie de jouer avec. Il sauta hardiment dessus. Malheur ! Une petite musique se déclencha sous ses pattes. Le cœur battant, il s'enfuit au fond du traîneau où il trouva un sac à demi-ouvert pour se cacher.
C'était tout sombre dedans, mais il y faisait chaud et doux. Le petit chat sentit des poils contre lui. Il renifla pour comprendre si c'était un autre chat ou un des ces monstres de chien, mais comme ça ne sentait ni l'un ni l'autre et que ça ne bougeait pas, il se blottit tout contre, rassuré. Puis il attendit.
Dehors un renne parla :
- Ca doit être un appareil de musique qui s'est encore déclenché tout seul !
Puis la voix du vieux bonhomme à l'habit rouge retentit, sonore et joyeuse :
- Allons-y mes amis, au suivant de la liste !
Le petit chat sentit tout bouger autour de lui. Il eut la sensation de s'envoler puis quelques instants après, un coup de frein suivi d'un choc le déséquilibra. Son cœur tapait fort. Dehors, le vieux bonhomme riait :
- Ah ! Ah ! Ah ! Cette fois, la cheminée est large, je vais pouvoir descendre à l'aise !
Le petit chat commençait à sortir le museau dehors quand tout bascula brusquement. Secoué de droite et de gauche, il roula dans le sac, parmi les paquets qui l'écrasaient.
Une grande descente dans le vide lui remonta l'estomac dans le gosier… il miaula fort. Une main l'attrapa par la peau du cou. Un grand rire résonna à ses oreilles.
- Mais qu'est-ce que je vois là ! Mais croyez-vous, ça !... Un passager clandestin!
Le bonhomme en habit rouge le tenait en l'air, en riant très fort. Ses yeux riaient autant que sa bouche.
- Tu as donc voulu savoir comment je m'y prend pour faire ma tournée ?
Mais le petit chat était effrayé. Et il avait si faim et si froid qu'il miaulait à s'en étrangler et qu'il tremblait à en claquer des dents.
- Dis-moi, dis-moi, tu n'as pas l'air si courageux que ça pour un petit curieux ! Il suffit qu'on te découvre pour que tu appelles maman au secours ? Allons, voyons je suis le Père Noël, tu n'as rien à craindre de moi. Bien sûr, je devrais te punir de m'avoir suivi, alors que personne ne doit accompagner le Père Noël pendant sa tournée, mais comme tu viens de me donner une très bonne idée, je ne dirai rien et je vais même te garder un petit moment avec moi.
Et le Père Noël le mit dans la grande poche de son manteau.
C'était doux à l'intérieur, et c'était chaud. Le petit chat s'y trouva bien de suite.
Il ne savait pas encore qu'il allait vivre ce qui sera la nuit la plus extraordinaire de son existence. Ah, si seulement il n'avait pas cette faim atroce au ventre !
Il se redressa pour sortir le nez et pousser un petit miaulement de détresse… Peut-être que ce gentil bonhomme comprendra son problème…
- Veux-tu bien te taire, tu risques de réveiller les enfants ! Si tu veux m'accompagner, il faut rester silencieux. Aussi silencieux que la neige qui tombe.
Le bonhomme était en train de déposer des paquets auprès de deux paires de chaussons, tout petits, si petits qu'ils disparaissaient sous les paquets.
- Tu vois, ici c'est pour Mélanie ; elle a commandé un poney en peluche et une piscine magique. Là c'est pour Eric, il a demandé un "établi de moulage" et une "batmobile". Et regarde comme ils sont gentils tous les deux, ils ont laissé une tasse de lait et des biscuits pour moi. Ils savent que je suis un peu gourmand, tu comprends, et puis ça me redonne des forces… Hé ! Mais qu'est-ce que tu fais ?
Le petit chat s'était jeté sur le lait et qu'il le lapait en s'étranglant tellement il allait vite.
De retour au traîneau, le Père Noël s'approcha des rennes avec un air mystérieux.
- Regardez qui va passer la nuit avec nous !
Il sortit de sa poche une petit boule de poils ébouriffés et aux babines barbouillées de lait.
- Il avait si faim, le pauvre chaton, que j'ai partagé mon goûter avec lui… enfin, disons qu'il m'en a laissé quelques gouttes ! Allez les rennes, aux suivants.
Le petit chat garda les yeux écarquillés toute la nuit. Jamais il n'avait vu autant de belles choses, jamais il n'avait vu autant de couleurs scintillantes, jamais il n'avait vu autant de jouets, et jamais il n'avait crû que quelqu'un pouvait avoir autant de joie à déposer dans les maisons toutes ces merveilles.
A la fin de sa tournée, le Père Noël rentra dans une demeure où brillait une lampe de chevet dans une chambre. Des pantoufles de grand-mère attendaient près du lit.
- Tu vois, ici habite une gentille mamy qui m'a écrit pour me demander un cadeau. Elle voudrait quelque chose qui puisse la distraire pendant ses longs jours solitaires, et qui en même temps attirerait ses petits enfants pour qu'elle les voit plus souvent. Alors j'ai pensé à toi. Tu seras heureux ici, regarde comme tout est accueillant. Tu seras bien au chaud et je suis sûr que tu te régaleras… les grand-mères savent si bien faire la cuisine ! Mais chut… ne dis à personne que tu m'a accompagné cette nuit.
Il déposa doucement le petit chat dans une pantoufle, lui fit un gros bisou, et attendit qu'il s'endormit, le museau niché dans les pattes, le cœur à jamais étoilé de cette merveilleuse nuit de Noël.
Bon Noël à vous

Déposé par KEKER le 16/12/2016  

«Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants.» (Jean d’Ormesson).

Déposé par biscuit le 03/12/2016  


Que les étoiles éloignent notre tristesse
que les fleurs remplissent notre coeur de beauté
que l'espoir essuie nos larmes a jamais
que le silence nous rende fort.
pensée Amérindienne.
mais que le souvenir de ce passé si fragile a notre âme ,notre amour pour nos petits anges ne s'éteigne a jamais,que la lueur de cette flamme brille pour toujours dans notre chair meurtri,
afin d'y apporter un peu de lumière ,de sérénité et apaise notre douleur,afin que leur sommeil soit en paix....

Déposé par KEKER le 02/12/2016  

«Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants.» (Jean d’Ormesson).

Déposé par KEKER le 23/11/2016  

"Je vais bien ne t'en fais pas <3
Des hauteurs du paradis des chats, si tu ne peux me voir, moi je te vois toujours.
Profite au maximum du temps précieux que tu as encore devant toi pour expérimenter les délices de la matière, c'est ce qui de mon nuage pourra me rendre la plus heureuse du monde.
Plus tu vivras dans la joie, plus je serai heureuse, et dès lors nos retrouvailles n'en seront que plus radieuses le moment venu.
Tu n'as pas à te sentir coupable, encore moins triste car aujourd'hui je te parle par la voix des Châmes pour te dire combien je t'aime et que tout va bien. Merci pour tout, tu es vraiment une personne formidable, alors s'il te plaît, continue de vivre comme tu le faisais avant, c'est vraiment cela qui pourra me rendre heureuse.
Mille baisers des cimes du paradis, on se retrouvera juste quand il le faudra "

Déposé par heredia le 09/10/2016  

repose en paix jolie duchesse

Déposé par mistigri13 le 28/09/2016  

Quand on veut jouer tous ensemble on va sur un grand nuage et quand je veux prendre un peu de temps pour penser à toi, pour veiller sur toi, je reste sur mon petit nuage et je te regarde avec plein d'amour dans le regard...
Ce que je préfère, c'est te voir sourire...Je ne t'oublierai jamais !!!Je t'aime!!!

Déposé par Aristida le 27/09/2016  


pour la maman chat de la jolie minette Duchesse, je vous remercie pour votre gentil message ainsi que pour la fleur.Thaï est parti depuis 2 ans 1/2 et je n'arrive pas à l'oublier,j'ai gardé ses cendres à la maison.Je lui parle tous les jours, les signes que je reçois deviennent très rare mais je sais qu’il n 'est pas loin.
Duchesse était super belle je sais que tout comme moi vous penser beaucoup à elle. le site est très beau, et j'ai énormément de plaisir à le regarder.
Merci pour tout ce que vous faites, il y a des personnes qui ne comprennent pas notre ressenti après la perte d'un animal.
je suis certaine qu' au paradis des chats Duchesse et Thaï s’amusent follement.

Déposé par mistigri13 le 21/09/2016  

Lorsqu'ils disparaissent nos petits compagnons laissent de belles empreintes de pattes à tout jamais dans nos cœurs. Cela ne pourrait pas être autrement étant donné qu'il fut notre confident, notre ami, notre compagnon de vie pendant de si longues et belles années.
C'est comme un ange. Il vient dans nos vies pour les remplir d'amour et s'en va un jour tout en continuant de veiller sur nous.

Déposé par mistigri13 le 18/09/2016  

Mon chat, mon ami.
Toi qui est entré dans ma vie.
Toi qui m'as apporté plein de bonheur.
Et, même parfois, un peu de malheur.
Toi, mon chat.
Sache que j'ai aimé
Te chatouiller et te caresser
Le matin, t'entendre miauler.
Dès qu’on était réveillé
Pour avoir ta pâtée.
Car tu savais nous charmer.
Avec tes miaulements mélodiques et tes mouvements si gracieux.
Tu faisais de nous des êtres heureux.
Tu étais toujours très drôle dans tes jeux imaginaires.
Tu nous faisais rire sans en avoir l'air.
Jamais on ne t'oubliera.
Car, dans nos coeurs, tu resteras.
Ne soyons pas tristes de t'avoir perdu.
Mais soyons reconnaissants de t'avoir eu.
Car, c'est ainsi, et la vie continue.

Déposé par GHETGHET le 16/09/2016  

Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas là ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermé comme la nuit.
Tu ne tiens guère plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercé comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carême )

Déposé par GHETGHET le 12/09/2016  

l'AMIS LE CHATS
celui qui te connais par ta voix , par ton pas ,
celui qui vient en passent te parler de ces chasse et de ces nuit de prince errant ,
celui qui donne sans demander ,
celui qui par sans dire adieu ,
l'amis ,
le chats
( Luce Guillaud )

Déposé par KEKER le 12/09/2016  

Même s'il me faut lâcher ta main
Sans pouvoir te dire "à demain"
Rien ne défera jamais nos liens
Même s'il me faut aller plus loin
Couper les ponts, changer de train
L'amour est plus fort que le chagrin
L'amour qui fait battre nos coeurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas
Tu as tant de belles choses devant toi
Même si je veille d'une autre rive
Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arrive
Je serai avec toi comme autrefois
Même si tu pars à la dérive
L'état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois
Dans l'espace qui lie le ciel et la terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l'aurore
Il y a tant de belles choses que tu ignores
La foi qui abat les montagnes
La source blanche dans ton âme
Penses-y quand tu t'endors
L'amour est plus fort que la mort
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache le plus beau des mystères
Penses-y quand tu t'endors
L'amour est plus fort que la mort
(Françoise Hardy)

Déposé par biscuit le 07/09/2016  

La petite espérance
***********
C'est la petite lumière qui brille au fond du cœur
Et nul au monde ne saurait l'éteindre.
Si ton cœur est brisé, malheureux, éperdu,
Si ta vie est triste, monotone, sans saveur,
Si l'angoisse parfois et souvent te saisit,
La petite espérance est là, au fond de ton cœur
Qui va te permettre de remonter la pente.
Elle est le doux printemps qui surgit après l'hiver,
Elle est ta bonne étoile qui scintille dans le ciel,
Elle est le souffle du vent qui chasse les nuages...
Si tu te crois sans force, sans idée, sans espoir,
Tout au fond d'une impasse, dans le noir d'un tunnel,
Si tu n'as plus le gout à rien, ni même celui de vivre...
La petite espérance est encore là, au fond de ton cœur
Qui te donne du courage quand tout semble fini.
Elle est la goutte d'eau pure qui jaillit de la source
Le bourgeon qui permet à l'arbre de reverdir
La clarté du jour, là-bas, au bout de la nuit.
Merci d'être toujours là, ma petite espérance, tout au fond de mon cœur
Ma merveilleuse lampe magique où je puise tous mes rêves,
Toi qui ne connais pas le mot fin

Déposé par KEKER le 21/08/2016  

Ma belle, tu es partie trop tôt, nous avions encore de belles années à vivre ensemble…
Toi ma chatte-chienne, toi qui ne vivait que pour moi, je ne sais pas vivre sans toi...
Tu es ma plus belle rencontre, ma plus belle histoire d'amour, car tu m'as confié ta vie quand tu es venue à la maison, et ta confiance tu m'as accordée.
Ton fantôme gambade dans ton jardin, mon coeur le sait, tu es là, près de moi, comme toujours.
Tous les jours nous étions ensemble, rester avec moi était ta grande joie.
Tu étais triste quand j'allais travailler, et tu m'accueillais avec tant de câlins!
Je suis si triste, la maison est en deuil, toi seule m'avait choisie telle que je suis, je survis difficilement, j'ai perdu ma fille, ta chaleur me manque, ma belle, attend-moi là-bas, et continue de gambader partout, tu ne quitteras jamais mon cœur. Je t'aime ma blanchette, n'en doute jamais, rien ne sera plus jamais pareil, ma vie a perdu de sa saveur sans toi...
Mon chat, mon ange...

Déposé par KEKER le 18/08/2016  

Les yeux
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux
Et le soleil se lève encore.
Les nuits plus douces que les jours
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours
Et les yeux se sont remplis d'ombre.
Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;
Et comme les astres penchants,
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent :
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l'autre côté des tombeaux
Les yeux qu'on ferme voient encore.
(Sully Prudhomme)

Déposé par KEKER le 18/08/2016  

Le ciel est à moi
J'étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que se sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l'univers
Je pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole,
Je brille, je brille,
Je vis
Le ciel est à moi
L'infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux !
J'étais sans vie et sans voix
L'âme pleine de « pourquoi »
Perdu dans les silences et dans les mots
Quelle est la raison des choses
Des galaxies et des roses ?
On le sait quand on sait
Que tout est beau
Je pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole,
Je brille, je brille,
Je vis
Le ciel est à moi
L'infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux !
J'étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que se sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l'univers !
(vu sur la page de Titeuf)

Déposé par KEKER le 17/08/2016  

Tu m'as quittée pour rejoindre la lumière des étoiles, maintenant je regarde le firmament quand mon coeur me fait mal. Ta vie est finie ici, mais continue dans l'au-delà.
Tu m'as laissé des beaux souvenirs. Sois heureuse toi qui a semé le bonheur ; tu resteras vivante à jamais dans mon coeur, ma Duchesse !

Déposé par KEKER le 07/08/2016  

La chose la plus difficile à supporter quand ils s'en vont, ces amis tranquilles, c'est qu'ils emportent avec eux tant d'années de nos propres vies (John Galsworthy)

Déposé par GHETGHET le 05/08/2016  

DUCHESSE
en ton ETRE , en ton AME , tu donne pleins d'AMOURS ,
ton AMOURS es LUMIERES ,
ton AME es LUMIERES ,
ton départ assombrie la vue ,
la vue de ton physique ,
ne te vois ,
un ressenties ,
un ressenties de ton AMOURS en ton AME qui es infini ,
une AME es infiniment vivantes ,
la PAIX es en ton AME pleins d'AMOURS ,
de ton AME d'AMOURS et de LUMIERES ,
ton AME es lié aux AME qui t'AIME avec un AMOURS de plénitudes ,
en expansions ,
l'univers es infini ,
en expansions ,
laissent place aux AMOURS infini ,
aux LUMIERES ,
les moments sont a l'infini ,
rien n'es fini ,
vos rencontres ,
que vos AME se rencontres avec AMOURS a l'infini ,
a chaque instants ,
tu es l'AMOURS de s'eux qui t'AIME ,
leur plénitudes ,
l'ami(e) qui a acquis leur AME ,
ton AME leur a séduit d'AMOURS ,
de ta Bonté ,
de respects ,
tu es ,
vous êtes ,
a l'infini lié d'AMOURS ,
ils t'AIME a l'infini de tous leur AME
PAPA-GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 31/07/2016  

Je clame
Que la vie est indestructible Malgré la mort.
Que l’autre est un frère
Que l’espoir est un vent vif qui doit balayer le désespoir avant d’être un ennemi.
Qu’il ne faut jamais désespérer de soi-même et du monde.
Que les forces qui sont en nous,
les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.
Qu’il faut parler d’amour
et non les mots de la tempête et du désordre.
Que la vie commence aujourd’hui et chaque jour
et qu’elle est l’espoir.
Martin Gray

Déposé par KEKER le 31/07/2016  

Tu m'a quitté pour rejoindre la lumière des étoiles, maintenant je regarde le firmament quand mon coeur me fait mal. Ta vie est finie ici, mais continue dans l'au-delà.
Tu m'a laissé des beaux souvenirs. Sois heureuse toi qui a semé le bonheur ; tu resteras vivante à jamais dans mon coeuir. Je t'aime tant douce Duchesse !!

Déposé par GHETGHET le 22/07/2016  

Je me suis simplement glissé dans une autre dimension...
La mort n'est rien.
Je suis MOI et tu es TOI.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, nous le sommes toujours!
Appelle-moi par mon nom familier,
Parle-moi comme tu l'as déjà fait.
Que le ton de ta voix ne soit pas différent!
Ne prends pas un air solennel ou chagrin.
Ris, comme tu as toujours ri.
Amuse-toi des petites plaisanteries que nous aimions.
Joue, souris, pense à moi et prie pour moi !
Que mon nom continue à être prononcé dans la maison,
sans ombre de tristesse.
Que la vie soit ce qu'elle a été.
Il n'y a qu'une invincible continuité.
Pourquoi serais-je hors de vos esprits parce que
je suis loin de votre regard?
Je vous attends, pour un intervalle, quelque part, très près d'ici.
Tout est bien.
Cannon Scott Holland

Déposé par KEKER le 19/07/2016  

Ne sois pas triste, je suis toujours à tes côtés. Mon corps est parti, mais mon âme est là tout près de toi.
Je t'envoie la brise de mon âme pour que tu continues à penser à moi et pour te montrer que où que je sois je continue à t'aimer.
(vu sur la page de Minette)

Déposé par GHETGHET le 15/07/2016  

Toi que j’avais besoin
D’embrasser,
De toucher, de regarder,
Toi qui t’en es allé,
Dont le souvenir
Est si vivant en moi,
Toi qui as disparu
De ma vie quotidienne,
De mes allées et venues,
Je sais que tu es là,
Je sais que ton absence
Provoque ma présence,
Non pas à de vains souvenirs,
Mais à une autre façon
D’être présent à toi,
D’être aimé de toi,
Non pas comme une fleur fanée,
Mais comme une fleur
Dont, un jour, le parfum
Te retrouvera.
Père André-Marie

Déposé par GHETGHET le 01/07/2016  

Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie

Déposé par KEKER le 01/07/2016  

NOS ABSENTS NOUS ACCOMPAGNENT
Où s’en vont ceux qui nous manquent ?
Nous accompagnons leurs corps jusqu’en terre et puis après ?...
Nous fleurissons leur mémoire, nous leur parlons comme s’ils étaient encore là, quelque part inaccessibles mais présents, bienveillants et sages.
Que ne donnerait-on pour une réponse, un conseil de leur part, un mot pour dire… « Je veille sur vous » ?
Et il nous suffit de les évoquer pour qu’ils nous sourient dans notre plus beau souvenir, de leur visage le plus lumineux.
Nos absents nous accompagnent.
On ne peut rien leur cacher puisqu’ils nous regardent avec nos propres yeux.
C’est une étrange et intime conviction que l’on ne peut partager qu’avec ceux que l’on aime, dans la confiance de n’être pas raillé, mais au contraire, conforté.
Ceux qui nous manquent remplissent le vide de leur absence par une présence silencieuse et tendre.
Toujours disponibles, ils sont auprès de nous, derrière nos paupières closes, dans les moments de doute et de peur, dans les joies profondes.
Dans la douleur de les avoir perdus, il y avait cette impuissance à les retenir, à les aider, à les accompagner.
Dans le chagrin de leur absence, on a le sentiment d’être guidé par eux, de leur conférer un rôle qu’ils n’ont ainsi jamais perdu.
En fermant les yeux, ils nous laissent leur regard à la façon d’une boussole.
Peut-être ont-ils besoin eux aussi de nos pensées, de nos lumières pour éclairer leur route ?
Le chagrin n’est que le revers de l’amour. Mais c’est encore de l’amour.
Qu’il serait triste de n’être plus triste sans eux…
Au panthéon de nos cœurs, nos absents ont toujours raison.
Si l’on devait faire le portrait du bonheur, il aurait parfois le visage du chagrin, et la quiétude bienveillante de ceux qui nous ont quittés mais qui veillent sur nous tendrement.
C’est une image apaisante pour s’endormir, pour s’orienter, ou se perdre dans leur sourire.
Il y a un peu d’infini dans cet amour-là.
Ceux qui nous manquent semblent si sereins, si proches, comme en apesanteur…
Est-ce qu’ils trouvent en nous leur chemin vers ailleurs ?
Alors les vivants deviendraient la maison de ceux qui les ont aimés.
Et si un jour ils n’existent plus pour personne, auront-ils vraiment disparu ?
Se sentir aimé de son vivant, c’est savoir qu’il existe quelque part un après, un moyen de poursuivre la route ensemble.
L’absence n’est pas qu’un vide.
C’est aussi de l’amour qui nous accompagne…
(Yves Duteil)

Déposé par GHETGHET le 26/06/2016  

Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu es la saveur et le sens
De ce qui jamais ne finit
Dans les moments de soif intense
Tu m'as abreuvé d'infini
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le beau poème de mes jours
Je te rejoins sur l'autre rive
Là où patiente ton amour
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu donnes sens à mon existence
Je ne peux oublier ce jour
Où frôlée d'un amour immense
Je t'ai senti là tout autour
Comme le doux murmure du vent
Fredonne une chanson de ciel
Rien ne sera plus comme avant
Je ne vis plus que d'essentiel
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le baume à mes peines d'avant
Tu ensoleilles ce qui m'arrive
Autour de moi et au-dedans
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Longtemps c'est vrai je t'ai cherché
Sans voir que tu étais toujours
Tout près de moi à peine caché
Dans les recoins de mon amour.
Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout.
Fabienne Marsaudon

Déposé par KEKER le 26/06/2016  

Hippocrate a dit "L'âme est la même chose chez toutes les créatures vivantes, bien que le corps de chacun soit différent".
Oui, c'est sûr, comme tu me comprenais, ma blanchette !

Déposé par GHETGHET le 24/06/2016  

Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même
Que vais-je faire maintenant de nos projets de nos je t'aimes
Et tu me vois,perdu,errant là,au milieu des chrysanthèmes
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même.
Il y aura toujours une lampe qui brilles
Il y aura toujours une lampe allumée
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existence
Que vais-je faire maintenant de ces journées sans importance
Je n'ai plus rien que seulement une présence dans l'absence
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existences
Tu es parti en me laissant bien plus qu'une immense blessure
Que vais-je faire maintenant de toutes mes journées si dures
Mais tu me pousses je le sens à inventer ma vie future
Pour aller encore de l'avants je ferai de mon mieux,je te l'assures
de Jean-Claude GIANADDA

Déposé par GHETGHET le 18/06/2016  

les CHATS
les chats on une lumière en eux qui nous illumines ,
on cette lumière qui font leur beauté ,
une fidélité félinement adorable ,
des pouvoirs qui nous rend serin , apaisent , etc.......
quand nous rentrons après une dur journée nous font oublier cette dur journée ,
dan les journées nous avons des transmissions de pensées de nos chats ,pas vous ?
moi oui ,
ces l'un de leur pouvoir d'amours,
sont il dan se monde pour propager leur lumières et l'amours ?
leur lumières pour guider ceux qui on l'amours en eux ?
oui , ces des caractéristiques qui on nos êtres d'amours ,
quand il parte il nous laisse se chagrin unique ,
cette unicité fait parti de la statures de leur êtres ,
avec tous ces caractéristiques il es en aucun doute quand même parti nos chats sont auprès de nous a l'infini ,
car il on des pouvoirs ,
sont fidèles avec beaucoup d'amours ,
leur amours ces leur lumières ,
l'amours ces la vies ,
la lumières ces la vies ,
la lumières ces la guidances ,
la mort ces la vies ,
cette existence es infini ,
le seul moyen de garder nos lien avec nos êtres d'amours parti ces l'amours et la lumières qui nous on laissez ,
la lumière pour l'amours ,
l'amours pour la vies ,
la vies pour la vies ,
l'infini pour les êtres d'amours .
GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 12/06/2016  

Tant de belles choses
Même s’il me faut lâcher ta main
Penses-y quand tu t’endors
L’amour est plus fort que la mort
Sans pouvoir te dire « à demain »
Rien ne défera jamais nos liens
Même s’il me faut aller plus loin
Couper des ponts, changer de train
L’amour est plus fort que le chagrin
L’amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas
Tu as tant de belles choses devant toi
Même si je veille d’une autre rive
Quoi que tu fasses, quoi qu’il t’arrive
Je serai avec toi comme autrefois
Même si tu pars à la dérive
L’état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois
Dans l’espace qui lie ciel et terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l’aurore
Il y a tant de belles choses que tu ignores
La foi qui abat les montagnes
La source blanche dans ton âme
Penses-y quand tu t’endors
L’amour est plus fort que la mort
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache les plus beau des mystères
Françoise Hardy

Déposé par GHETGHET le 08/06/2016  

OU ES-TU ?
« Où es-tu, petit ange, où es-tu?
On aurait bien voulu,
À force d’amour,
t’empêcher de partir,
mais le monde est trop lourd,
petit ange léger,
Et n’a pas su te retenir.
Où faut-il te chercher, maintenant ?
Sous les gouttes de rosée? Sur les ailes du vent?
Qui saura nous le dire?
» Maman, »
Là où je suis, je ne crains rien.
J’ai les yeux pleins d’étoiles blondes,
J’ai l’âme vaste comme le monde.
Là où je suis, la joie est sans mélange.
Ne me cherchez pas, je suis dans chaque chose…
sur les ailes d’un ange,
dans la rosée, dans le vent,
dans le cœur d’une rose,
Dans le cœur de mes parents.
Ne me cherchez pas, je suis partout,
Je suis avec vous, je suis chez moi. »
Albert Gui

Déposé par mistigri13 le 06/06/2016  

Ne sois pas triste, je suis toujours à tes côtés.
Mon corps est parti, mais mon âme est là tout près de toi.
Je t'envoie la brise de mon âme pour que tu continues à penser à moi et pour te montrer que où que je sois je continue à t'aimer.

Déposé par maninette le 06/06/2016  

LE PARADIS DE NOS ANGES
Regardez, mais regardez donc là haut ! Oui levez les yeux !,
Ne le voyez-vous pas ce Paradis de nos Chers Animaux ?
Là ! Au-dessus de ce nuage dont la forme est un chien
Et à côté de celui-ci dont la forme est un chat !
Il est là ce Paradis !
Et puis si votre regard se coule vers la droite,
Il y a le coin des rongeurs :
Regardez, mais regardez donc !
Laissez aller maintenant votre regard vers la gauche :
Là est le coin des chevaux, des ânes.
Vous le voyez n'est-ce-pas ?!
Dans le ciel si bleu, au-dessus de nos têtes
Ils sont là, Ils vivent ailleurs en pleine santé,
Dans de grands prés verts bien fleuris
Où coule la Source du Paradis, et,
Quand vient la nuit Ils allument pour nous
Les étoiles afin que nous ayons nous aussi
Cette lumière qui les entoure.
Le Paradis des Animaux : il est là !
Vous le voyez n'est-ce-pas ?

Déposé par GHETGHET le 05/06/2016  

A UN CHAT
Non moins furtif que l'aube aventurière,
Non moins silencieux que le miroir,
Tu passes et je pense apercevoir
Sous la lune équivoque une panthère.
Par quelque obscur et souverain décret
Nous te cherchons. Nous voulons, fauve étrange
Plus lointain qu'un couchant ou que le Gange,
Forcer ta solitude et ton secret.
Ton dos veut bien prolonger ma caresse;
Il est écrit dans ton éternité
Que s'accordent à ta frileuse paresse
Ma main et son amour inquiété,
Ton temps échappe à la mesure humaine.
Clos comme un rêve est ton domaine.
JOSE LUIS BORGES

Déposé par KEKER le 02/06/2016  

Ma belle, tu es partie trop tôt, nous avions encore de belles années à vivre ensemble…
Toi ma chatte-chienne, toi qui ne vivait que pour moi, je ne sais pas vivre sans toi...
Tu es ma plus belle rencontre, ma plus belle histoire d'amour, car tu m'as confié ta vie quand tu es venue à la maison, et ta confiance tu m'as accordée.
Ton fantôme gambade dans ton jardin, mon coeur le sait, tu es là, près de moi, comme toujours.
Tous les jours nous étions ensemble, rester avec moi était ta grande joie.
Tu étais triste quand j'allais travailler, et tu m'accueillais avec tant de câlins!
Je suis si triste, la maison est en deuil, toi seule m'avait choisie telle que je suis, je survis difficilement, j'ai perdu ma fille, ta chaleur me manque, ma belle, attend-moi là-bas, et continue de gambader partout, tu ne quitteras jamais mon coeur.
Je t'aime ma blanchette, n'en doute jamais, rien ne sera plus jamais pareil, ma vie a perdu de sa saveur sans toi...

Déposé par GHETGHET le 31/05/2016  

a nos êtres cher qu'on surnomme animal !
vous que on appel animaux ou animal vous êtes par-dessus tous des êtres d'amours qui rayonne en vous une merveilleuse lumière unique a chaque 'un d'entre vous !
vous qu'on surnomme animal qui a pas de paroles comme celle de l'êtres humains qui es autre que nous vous savez parlez mieux que nous mais seulement à ceux qui savent écouter !
vous qu'on surnomme animal qui a une vie bien plus courte malheureusement que la notre vous nous rendez nos vies bien complètes avec beaucoup d'amours et de bontés !
vous qu'on surnomme animal vous remplissez nos vie avec plein d'amours pure et gratitudes le vide que nous ne savions même pas que nous avions !
vous qu'on surnomme animal vous avez une fidélités pure et sincères avec gratitudes vous nous abandonnez que pour mourir, mais vous nous laissez beaucoup d'amours avec vos merveilleux souvenirs en éclaircissent le reste de nos chemins !
vous qu'on surnomme animal vous mériter bien plus de respects car la créations de la vie et de la nature vous a créer pas pour la décorations de notre belle terre nature !
vous qu'on surnomme animal nous vous devons beaucoup de respects en vivent en harmonies avec vous et notre belle natures !
vous qu'on surnomme animal nous vous demandons pardon pour toutes la place et le désordres que nous faisons dan notre belle terre natures qui es autan la votre !
vous qu'on surnomme animal nous vous demandons de nous apprendre comment vivre en harmonies avec notre belle natures !
vous qu'on surnomme animal sans vous nous sommes désorienter et inexistant sur notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal sans vous il n'aurais pas de vie sur notre belle terre natures vous estes tous autant que nous des êtres avec une âme !
vous qu'on surnomme animal vous êtes pas différant de nous dan vos âmes vous êtes des êtres de notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal vous êtes des êtres qui se surpasse des pensées humaines vous êtes des êtres source et soutien de tous êtres !
vous qu'on surnomme animal nous vous adorons avec respects car vous êtes des êtres de vie avec beaucoup d'amours !
vous qu'on surnomme animal nous vous disons merci pour toutes l'amoure que vous rependez sur notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal je vous es écris avec amours de la part de mon GHETGHET que j'AIME qui es un animal d'êtres d'amours tous comme vous es qui es parti rejoindre les êtres d'amours ,les archanges ,les anges , les êtres de lumières le 25 MARS 2016

Déposé par GHETGHET le 29/05/2016  

Hautain, libre, mystérieux, voluptueux, babylonien, impersonnel, il est l'éternel compagnon de la supériorité et de l'art - incarnation de la beauté parfaite et frère de la poésie - le chat doucereux, grave, savant et patricien."
H.P. Lovecraft

Déposé par biscuit le 26/05/2016  

Là où je vais...
Comme la rosée qui s'éteint,
Aux premiers rayons du matin,
Demain. je partirai.
Ici, je ne peux rester plus longtemps,
Vois-tu, là où je vais. je sais que l'on m'attend.
J'avancerai, vers ma nouvelle destinée.
Remplie de sérénité,
Comme une Blanche Mariée.
Parce que là où je vais. je sais que l'on m'attend.
Tu verras comme ils sont nombreux,
Ceux et Celles qui m'espéraient.
Ils seront si heureux,
Alors, ne sois pas inquiet !
Là où je vais, il n'y a plus de pleurs,
L'été est perpétuel
Et les arbres sont toujours en fleurs.
Le jour à chassé la nuit
Et je n'ai plus peur.
Enfin, comme je me sens bien !!!
Entourée des miens.
Par malheur, j'ai dû vous quitter.
Je sais que vous êtes affligés.
Mais ne soyez, ni tristes, ni préoccupés,
Je suis bel et bien arrivé !
Jetez vos armes,
Séchez vos larmes,
Je vous fais le serment,
Qu'à compter de maintenant,
Et pour l'Éternité,
Jamais plus, je ne vous quitterai.
Ni cesserai de vous AIMER !

Déposé par KEKER le 23/05/2016  


À mon maître, à ma maîtresse :
Le fardeau de mes ans et de mes infirmités me pèse lourdement, et je sais ma fin prochaine.
C'est pourquoi moi, Boule de Poils dépose en secret dans l'âme de mes deux grands amis, mon maître et ma maîtresse, mon testament.
J'ai peu de biens matériels à léguer. Les chats sont plus sages que les hommes.
Ils n'attachent pas grand prix aux choses de la terre.
Je n'ai aucun bien précieux à transmettre, si ce n'est mon affection et ma fidélité.
Je les lègue à mes doux maîtres qui ont été si bons pour moi.
Peut-être ai-je tort de m'enorgueillir, mais j'ai toujours été un chat extrêmement affectueux.
Je demande à mes maîtres de toujours se souvenir de moi, mais de ne pas me pleurer trop longtemps.
Au cours de mon existence, j'ai essayé de les réconforter dans la peine et de leur apporter un surcroît de joie dans le bonheur.
Il m'est pénible de penser que, même dans la mort, je pourrais leur causer du chagrin.
Je les prie de ne pas oublier qu'à leur tendresse et à leur sollicitude je dois d'avoir été le plus heureux des chats.
Mais maintenant me voici devenu pratiquement aveugle, sourd
et j'ai de très gros problèmes de dentition m'empêchant de manger;
ainsi ma fierté a fait place à une humiliation qui me déroute.
Je sens que la vie me reproche d'avoir trop prolongé la fête.
Je dois faire mes adieux avant de devenir un poids insupportable
pour moi et pour ceux qui m'ont donné leur affection.
Il me sera douloureux de les quitter, mais pas de mourir.
Contrairement aux hommes les chats ne redoutent pas la mort.
Que se passe-t-il après? Nul ne le sait.
En tout cas, je suis au moins sûr de trouver la paix et un long repos pour mon vieux coeur las,
ma vieille tête, mes vieux membres ainsi qu'un sommeil éternel dans cette terre que j'ai tant aimée.
Il est un dernier voeu que je formule en toute sincérité.
J'ai entendu ma maîtresse, dire: "Quand Boule de Poils mourra, nous n'aurons jamais plus de chat.
Je l'aime tellement que je ne pourrai plus en aimer un autre.
" Maintenant pour l'amour de moi, je lui demande de revenir sur sa décision.
Ce serait un bien piètre tribut à ma mémoire que de ne jamais plus avoir de chat.
Je voudrais tant garder le sentiment que, maintenant que j'ai fait partie de la famille,
il lui est désormais impossible de vivre sans la compagnie du meilleur ami de l'homme!
Je n'ai jamais été exclusif ni jaloux.
J'ai toujours soutenu que la plupart de mes congénères sont bons même ma co-locataire,
une chienne, à qui j'ai quelques fois autorisé à partager mon lit avec moi.
J'ai toléré son amitié dans un esprit de générosité et, dans mes rares moments de sentimentalité,
je lui ai même rendu un peu la pareille.
Aussi je conseille à ma maîtresse de choisir un autre chat à son goût pour me succéder.
Il pourra difficilement être aussi bien élevé, aussi poli, aussi distingué et aussi beau que je fus dans ma jeunesse.
Mais, je suis sûr qu'il fera de son mieux et aussi que ses défauts inévitables
contribueront, par contraste, à perpétuer mon souvenir.
Je lui lègue mon collier, ma gamelle, mon lit, mon ensemble de Noël.
Un dernier mot à vous, mes maîtres chéris.
Chaque fois que vous penserez à moi dites-vous avec regret, mais aussi avec bonheur,
en vous rappelant ma longue vie à vos côtés
"Boule de Poils était un être qui nous aimait et que nous aimions."
Si profond que soit mon sommeil, je vous entendrai,
et tout le pouvoir de la mort n'empêchera pas mon âme de chat de miauler avec reconnaissance.
Boule de Poils,
Votre chat fidèle qui veillera toujours sur vous.

Déposé par biscuit le 19/05/2016  

Etoile de mon coeur,
c'est dans la nuit de mes pensées,
que ta lumière à su pénétrer
au fin fond de mon coeur pour y effacer tous mes malheurs,
c'est dans mon coeur,
que ton éclat à rayonné pour y déposer la chaleur,de l'amour passionné.
c'est dans l'éclat de tes beaux yeux
en moi cet éclat brillera à jamais.
car tu as su éclairé mon coeur,de ta lumière chaude et passionnée
et je ne pourrai jamais l'oublier.
je t'Aime petit Ange ,

Déposé par GHETGHET le 14/05/2016  

pour TOI DUCHESSE
DEPUIS TON EXISTENCE TU A SEMEE QUE DU BONHEUR DUCHESSE QUI ES TANT AIMER !
TU A SEMEE TON AMOURS AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA TENDRESSE
TU A SEMEE TA TENDRESSE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TON AMOURS
TU A SEMEE TA GENTILLESSE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA SYMPATHIE
TU A SEMEE TA SYMPATHIE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA BONTÉ
TU A SEMEE TA BONTÉ AUJORD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA BIENVEILLANCE
TU A SEMEE TA BIENVEILLANCE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TON SOUTIEN MORAL
TU A SEMEE TES CALINS AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA DOUCEURE
TU A SEMEE TA DOUCEURE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TES RONRONNEMENTS
TU A SEMEE TA FIDÉLITÉ AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA PRÉSENCE
TU A SEMEE BAUCOUP DE TES QUALITÉS DUCHESSE QUI ES TANT AIMER QUE POUR L'ÉTERNITÉ ON TE DIT MERCI !
DUCHESSE AVEC TOUS LES MANQUES DE TA BONTÉS QUE TU FAIT RÉCOLTER TU A LAISSEZ DES JOLIE PLANTES INCOMPARABLE QUI FAIT DE BELLE FLEURS UNIQUE PLEIN D'AMOURS DAN LES SENTIMENTS DE CEUX QUI T'ON TANT AIMER POUR L'ÉTERNITÉ !
DE LA PART DE GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 11/05/2016  

A toi mon cher DUCHESSE que t'ai tant aimé et t'aime encore autant,
toi qui est parti vers un monde meilleurs,
tu n'appartiens pas, pas plus que t'appartiens.
La plus belle preuve d'amours a t'offrir,
en reconnaissance de touts l'amours que tu a donné,
c'est ta libertés d'être là où les êtres de lumières et de la créations de la vie as choisi pour toi DUCHESSE que tes tant aimé tu es dans la paix et la lumière DUCHESSE.
Sache que tes tant aimé DUCHESSE,et tu es pour L'ETERNITER dans les cœur de ceux qui t'aime .
Que tu soit en sécurité,soulagé et libre la ou tu soit

Déposé par GHETGHET le 09/05/2016  

Les chats ouvrit les yeux
le soleil y entra
les chats ferma les yeux
le soleil y resta
voila pourquoi le soir
quand les chats se réveille
j'aperçois dans le noir
des morceaux de soleil

Déposé par maninette le 01/05/2016  


MUGUET
Cloches naïves du muguet,
Carillonnez ! car voici Mai !
Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !
Les yeux brillants, l'âme légère,
Les fillettes s'en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !
Maurice Carême

Déposé par KEKER le 26/04/2016  

ETRE FIDELE A CEUX QUI SONT MORTS
************************************
Etre fidèle à ceux qui sont morts,
Ce n’est pas s’enfermer dans la douleur.
Il faut continuer de creuser son sillon,
droit et profond.
Comme ils l’auraient fait eux-mêmes.
Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.
Etre fidèle à ceux qui sont morts, c’est vivre comme ils
auraient vécu.
Et les faire vivre avec nous.
Et transmettre leur visage, leur voix,
leur message, aux autres.
A un fils, à un frère, ou à des inconnus,
aux autres, quels qu’ils soient.
Et la vie tronquée des disparus,
alors, germera sans fin.
Martin Gray
(vu sur la page de Tibili)

Déposé par biscuit le 24/04/2016  


Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo

Déposé par KEKER le 15/04/2016  

en mémoire d'un ange de passage dans ma vie...
Pour toutes ces années de bonheur passées à ton côté, pour toute cette tendre complicité qu'au fil du temps nous avons partagé, pour cet amour qui perdure par-delà la mort et qui un jour nous réunira dans l’éternité, pour tous ces rires, ces joies, ces émotions, ce bonheur au quotidien.
Pour cette fidélité, qu'un seul de ton regard pouvait exprimer, pour avoir effacé le commun de ma vie, pour cet amour infini que nous avons puisé dans ton regard, un petit être de passage dans ma vie qui m'a appris la douceur de vivre à son côté, tu n'es pas loin, juste de l'autre côté du chemin, ce n'est qu'un au revoir, on se reverra dans une autre vie ; dans l'attente, tu resteras dans ma mémoire et dans mon cœur à jamais...
Tu me manqueras TOUJOURS...
(Vu sur la page de Flocon),

Déposé par KEKER le 29/03/2016  

A quoi sert de compter les jours,
Les semaines et les années :
Je ne te reverrais plus jamais !
En mon coeur je t'emmène partout
Là où tu aimais te promener
Et partout où tu ne pouvais aller.
Tu me manques parfois si cruellement
Que je n'arrive pas à retenir mes larmes,
Et la colère qui me ronge dans ces moments là
Me fait haïr Dieu et tous Ses Saints.
Pourquoi mes petites bêtes devez-vous mourir ?
Vous méritez tellement ce Paradis
Que nous les hommes avons perdu.
Si je pouvais, je vous créerais une nouvelle
Terre et de nouveaux cieux
Où vous vous retrouveriez tous !
Car c'est VOUS et bien VOUS
Les Anges de cette Terre, nos Anges à NOUS
(vu sur la page d'Oscar)

Déposé par MINDY le 20/03/2016  

« Je ne crains pas demain, car j'ai vécu hier et j'adore aujourd'hui. »
Douces pensées en ce jour de printemps

Déposé par KEKER le 17/03/2016  

VOUS NE SAUREZ JAMAIS
Vous ne saurez jamais que votre âme voyage
Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté ;
Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge,
N’empêcheront jamais que vous ayez été.
Que la beauté du monde a pris votre visage,
Vit de votre douceur, luit de votre clarté,
Et que ce lac pensif au fond du paysage
Me redit seulement votre sérénité.
Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme
Comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant ;
Qu’un peu de votre voix a passé dans mon chant.
Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme,
M’instruisent des sentiers que vous avez suivis,
Et vous vivez un peu puisque je vous survis.
MARGUERITE YOURCENAR. (1903-1987)
(vu sur la page de Mélusine)

Déposé par biscuit le 10/03/2016  


De nombreuses années nous sépareras mais je penserai toujours à toi,
On savait que ce moment allait arriver,
On se disait pas maintenant...
Chaque moment passé avec toi n'était que du bonheur,
Mais maintenant c'est l'heure,
L'heure de se dire "au revoir"...
Jamais autant de temps nous serons séparés,
Mais ce moment est arrivé,
Et cela me parait une éternité...
Je me souviens de chaque moment passé avec toi,
Et de chaque moments de complicité passer à deux,
Et de cette belle phrase que tu m'as fait comprendre avec ton regard,
Je t'aime merci de m'avoir donner une si belle vie remplie d'amour,
Celle qui pendant tout ce temps m'as faite rêver...
"De longues années nous sépareras avant de pouvoir être ensembles mais je ne cesserai de t'aimer",

Déposé par dimmi le 22/02/2016  

Belle Duchesse,je sais que 2ans c'est peut-être long,mais pour Keker,c'est comme si c'est hier que tu traversais le pont du pays de l'arc-en-ciel.En ce triste jour ,veille sur elle de là-haut ,que sa peine soit adoucie.Ton souvenir et toujours présent et tant et aussi longtemps que le cœur se souvient,les êtres que nous avons aimé y demeurent et vivent.Tu es dans celui de Keker éternellement.

Déposé par elise2512 le 22/02/2016  

Ma tendre Duchesse, mon enfant-chat
Lorsque je revois tes beaux yeux clairs,
Doucement, avec amour, se poser sur moi,
C’est comme un soleil de velours
Caressant mon âme chagrine.
J'en appelle à ta douceur
Réminiscence du bonheur enfui
Pour adoucir toutes les ecchymoses,
De mon coeur à jamais blessé,
Depuis que tu nous a quittés.
Mais évoquer toutes les joies que tu m'as données
Ressuscite, un instant, mon coeur brisé.
Désormais, nos âmes liées par ce même pur amour
Vogueront pour l'éternité, sur les ailes du temps.
*****
En ce triste 22 février, je t'adresse mille caresses et tendres pensées, ma jolie Duchesse et j'ai une pensée pour ta gentille maman. Ton étoile brillera toujours ses yeux et dans son cœur car tous les jours, elle pense à toi. Repose en paix ma toute belle...


L'Album photo contient 36 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez