En hommage à à ceux qui ont partagé ma vie
Race :EUROPEEN
Il est né le :--/--/1968
Il nous a quitté le :--/--/2013




En hommage à à ceux qui ont partagé ma vie

Ils ont passé plus ou moins d'années selon leur age d'arrivée à la maison,quelques uns tout bébés,d'autres déjà plus vieux,ils sont tous dans mon coeur:Mikey,Pompon,Frisette,Minette,Mimoune,Griset ,Réglisse,qu'ils veillent sur nos 3 derniers compagnons

591 Fleurs

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GRAHAM GREENE , L'espoir est un instincts que seul peut tuer un raisonnements de l'esprits , les Animaux ne connaissent pas le désespoirs Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Les animaux sont de très bons amis,ils ne posent pas de questions et ils ne donnent pas de critiques. Georges Elliot

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

AMANTINE AURORE LUCILE DUPIN dite GEORGE SAND , L'Amour Vrai , l'Amour Sacré , l'Amour de l'âme n'habite point le Cœur de l'incrédule Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Aimer à perdre la raison Aimer à n'en savoir que dire A n'avoir que toi d'horizon Et ne connaitre de saisons Que par la douleur du partir Aimer à perdre la raison J.Ferrat

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GUADALUPE NETTEL , En générale on apprend beaucoup des Animaux avec lesquels on vit,même le poisson,il sont comme un miroir qui reflète l'émotion,le comportement latent que nous n'osons voir

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

KONRAD ZACHARIAS LORENZ , Celui qui connaît vraiment les Animaux est par là mêmes capables de comprendre pleinement le caractères uniques de l'Hommes Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

BILL BOYD WATTERSON II , Comment les gens réagiraient-ils si les Animaux passaient le bulldozers sur leurs maisons pour planter des Arbres ?" Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par fabher
Déposé par fabher

Déposé par annie
Déposé par annie

Une pensée pour vous tous copains chats

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

PLINE L'ANCIEN , Tous les Animaux connaissent ce qui leur est nécessaires , exceptés l'Hommes , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ARTHUR SCHOPENHAUER,la vues des Animaux nous Charmes tant,surtouts parce que nous goûtons une satisfactions a voir devant nous notre propres êtres si simplifiés Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

Tendres pensées ♥♥♥♥

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JEAN GUEHENNO , La Fraternités est ce qui distingues les Humains , Les Animaux ne connaissent que l'AMOURS Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ALPHONSE VAN BREDENBECK de CHATEAUBRIANT , L'amour , dès qu'il est le véritable amour , rejoint la joies de l'éternels au seins de l'unités Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par Caroleja
Déposé par Caroleja

douces caresses et tendres pensées à vous les chats qui avaient eu la chance de partager de doux moments avec des personnes aimantes

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

VICTOR HUGO , C'est par le réel qu'on vits ,c'est par l'idéals qu'on existes,on veut se rendre comptes de la différences ? Les Animaux vivent,L'Hommes existes " Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

FRIEDRICH NIETZSCHE , J'ai trouver plus de danger parmi les Hommes que parmi les Animaux , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

BORIS CYRULNIK,Quand nous comprendrons que les animaux ont une pensées sans langages,alors nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés,Soit en PAIX et AMOUR

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

"Lorsque des gens me disent que je prête aux animaux des sentiments qu'ils n'ont pas, je leur répond que je ne leur prête rien, je leur rend simplement leur dû." Jean Prieur,

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

AMANTINE AURORE LUCILE DUPIN dite GEORGE SAND , La vie d'un ami , c'est la nôtre , comme la vraie vie de chacun est celle de tous Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MARC LEVY,Même si je meurs,je ne te quitterai jamais,Dans mon éternités tu seras ma raisons d'avoir été.Accomplis-toi,tu es ma gloire et ma fiertés, Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ARMAND SILVESTRE , Ces Animaux énigmatiques ont dans leurs yeux la profondeurs et les étoiles d'un morceau de Ciel , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Le véritable roi des animaux est l'homme car sa brutalité dépasse celle de tous les autres .Léonard de Vinci

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

ROBERT SOUTHEY , Un CHATON est un bouton de roses dans le jardins du règnes animal , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JEAN GASTALDI , Le CHAT incarnes la Sagesses , il est confiants et méfiants a la fois , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JEAN LE ROND D'ALEMBERT , La tendresse se borne au sentiment qui fait aimer , la sensibilité a pour ojet tout ce qui peut affecter l'AMES en bien ou en mal Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

HONORE DE BALZAC , AIMER c'est se plonger dans l'infini , n'apercevoir aucunes bornes au sentiments

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Tendres Pensées,caresses

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GEORGE SAND,AMOUR,est l'idéal de l'égalité,est le suprême effort vers l'assimilation des AMES,quand cette égalité se dérange,la joie des AMES est troublé l'enthousiasme chancelle Soit en PAIX et AMOUR

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GABRIEL GIRARD , L'absences sépares les amis sans en désunir les cœurs , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

DOREEN VIRTUE Chacun peut recevoir des messages de ses ANGES , en fait , nous en recevons tous en ce moments mêmes , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JEAN de SPONDE , la Présences fait naître un Amoureux effets , l'Absences le renforces et le fait plus parfaits , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par Dulce
Déposé par Dulce

Reposez en paix petits Anges du Ciel Mikey,Pompon,Frisette,Minette,Mimoune,Griset ,Réglisse

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

LOUIS BELMONTET , L'amitiés ,c'est l'esprits qui choisit et s'épures ,une pensée un sentiment , c'est une lumières qui dure , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

L'homme contrairement à l'animal pense,mais l'animal n'a pas a penser,il sait .

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GOETHE , La pensées nobles et le souvenir doux , c'est de la vies dans toutes sa profondeur Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MARCHETTE CHUTE,le chat sort,et le chat rentre,et nul ne peut suivre sa trace,il sait ou il va,il sait ou il est allé,tout se que nous pouvons faire c'est le laissez entrer,soit en PAIX et AMOURS

Déposé par Amapolas
Déposé par Amapolas

Merci pour laisser des fleurs pour Boris en ce triste jour. Je suis très émue.

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MIJ COLSON BARNUM,c'est sur quand le chat prend une position avec un regard méditatifs a traveres ses paupieres plissées,il médite d'une grande profondeur,Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

John R.F. Breen , Comme nous le savons tous , à présent les chats mènent le mondes , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par Amapolas
Déposé par Amapolas

Doux repos, petits minous

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

HENRI-FREDERIC AMIEL , Quand l'amour résistes a l'absence , il est à l'épreuves de touts , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Joyeux Noël à vous avec tous les anges du ciel

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

JOSEPH JOUBERT , il faut compenser l'absence par le souvenirs , la mémoires est le miroir où nous regardons les absents , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Si le père Noël existait, je lui demanderais de vous ramener du paradis pour que nous puissions passer le réveillon tous ensemble.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21

Ces roses en hommage à tous les petits compagnons qui ont partagés votre vie.

Déposé par Judi
Déposé par Judi

🎄🎁🎄 Pour toute la belle ribambelle de minous, merci à vous et merci pour mon bon Léonard 🎄🎁🎄

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

DIDIER HALLEPEE , Du fond de son regard énigmatiques , 40 siècle d'amitiés félines contemplent , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

BILL DANA , On ma dit que l'entrainements avec les chats était difficile , ça ne l'est pas le mien m'a entrainer en deux jours Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par poupou
Déposé par poupou

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par Pandharold
Déposé par Pandharold

Pour tous les chats qui ont eu la chance de partager votre vie. Bravo et merci pour la petite prière au Père Noël !

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par Pandharold
Déposé par Pandharold

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

GHETGHET , nos CHATS reste toujours fidèlement nos compagnons nos amis nos amours a l'infini , notre amours lié ne peut s'en séparer Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par chris7
Déposé par chris7

De gros câlins à eux. Merci pour Mouette

Déposé par brigitte
Déposé par brigitte

le coeur panse ses blessuresmais les cicatrices demeurent a jamais

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET


296 messages


Déposé par biscuit le 19/02/2017  


Pour toi.......
Ne me dis pas au revoir,c’est inutile!
Ne me dis pas au revoir,car je suis toujours avec toi!
Ne me dis pas au revoir,ne pleure pas!
Car je suis toujours là......
Allume une bougie et fais une prière!
Crie victoire,car l’amour est encore présent!
Souris en pensant aux souvenirs de ces années!
Car je suis toujours là......
Prends tout ce que je te donne,garde-le en toi!
Lorsque tu te sens seule,je suis à tes côtés!
Et quand l’orage éclate,n’aie pas peur!
Car je suis toujours là........
Alors marche la tête haute et sois forte!
N’oublie pas que tu n’es pas seule!
Je te souris d’en haut!
N’oublie pas que je suis toujours là.....,

Déposé par biscuit le 16/02/2017  


Le rayon de lune,
Mais non mon petit chat, tu n’attraperas pas
ce doux rayon de lune, qui est tombé du toit.
Il est bien plus léger, bien plus souple qu’un chat,
Mais non n’insiste pas, Il se moque de toi.
Regarde le danser,
Là sur les hortensias sans les faire plier.
Allons, ne vois-tu pas qu’il est tout transparent,
Ce petit rat d’argent ?
Maurice Carême,

Déposé par biscuit le 12/02/2017  


La compassion c'est toujours la même que se soit pour un animal,pour un humain ou pour un arbre.
Tolstoy,

Déposé par biscuit le 12/02/2017  

.
...........................Mon amour déjà parti..................
.................Tu n'as pas été qu'une simple partie de ma vie...........
.....................Ton départ m'a laissé abasourdie.................
.............................Mon amour éternel................
.........................Tu es désormais au ciel..................
................Je ne cesserai jamais de penser à ce jour si cruel....................
.................Ou j'ai compris à quel point tu m'étais fidèles.................
........................Nos années passés ensemble................
.........................Ne seront jamais oubliés..............
.....................Tout au fond de mon coeur,gravé................
.................Ces quelques lignes qui nous ressemblent tellement...................
.........Mon bébé,Mon tout beau,Mon minou tu me manques plus que jamais...........
..,

Déposé par biscuit le 11/02/2017  


"Si Dieu nous prend un à un nos amis c'est pour faire d'eux les étoiles de notre ciel"
(C Journet),

Déposé par biscuit le 09/02/2017  

Lorsque des gens me disent que je prête aux animaux des sentiments qu'ils n'ont pas,
je leur répond que je ne leur prête rien, je leur rend simplement leur dû."
Jean Prieur,

Déposé par biscuit le 07/02/2017  


Le chemin de mon cœur
Il y a un chemin bordé de mille fleurs
Qui serpente en mon sein, qui serpente en mon coeur,
Un chemin sinueux jonché de souvenirs
Et c’est sur celui-ci que tu viens de partir.
Marchant la tête haute de ton pas cadencé
Je te revois encore, si près à mes côtés.
Au creux de mon oreille j’entends toujours ta voix,
Je sens encore ta tête le soir posée sur moi.
A qui donc me confier puisque tu es parti ?
A qui donc raconter mes joies et mes soucis ?

Il me reste ma peine et mon profond chagrin,
Il me reste la graine de souvenirs lointains
Qui fleurira les bords du chemin de mon cœur
Et qui me donnera encore bien du bonheur.
En pensant aux instants si doux et chaleureux
Que nous avons passés toi et moi, tous les deux,
J’aurai les yeux humides et la gorge nouée
Car tous ces bons moments je n’pourrais oublier !
Cette larme qui coule deviendra diamant,
Comme un cadeau précieux, comme un joyeux présent.
Cet amour tempétueux que tu m’as tant donné
Au fond de ma mémoire restera à jamais…
….
Il y a un chemin qui n’est pas si lointain
Et c’est sur celui-ci que tu es mon bon chat,

Déposé par biscuit le 06/02/2017  


JE PENSE
Je pense que le temps passe trop vite
Je pense au moment ou tu nous a quitté
Je pense que c’était trop tôt
Je pense que tu es bien trop loin de nous
Je pense à tout ce que nous avons fait
Je pense à tout ce que nous aurions pu faire
Je pense à tous ces bons moments
Je pense à tous ces jours heureux
Je pense à toi tout le temps
Je pense à ce que tu es maintenant
Je pense à ce que tu fais en ce moment
Je pense à la merveille que tu étais et que tu es
Je pense à l’avenir
Je pense à ce qu’il aurait pu être avec toi
Je pense à ce que nous avons vécu
Je pense que nous aurions été heureux
Je pense que nous nous retrouverons
Je pense que tu sera là lors de notre passage
Je pense que tu nous attends patiemment
Je pense que tu veille sur nous
Je pense que notre avenir, de l’autre côté, sera radieux et rempli d’amour, car nous serons à nouveau ensemble
Je t’Aime mon coeur
* * * * * * *, ,

Déposé par biscuit le 06/02/2017  

L'ABSENCE:
au-dela des peines , des souffrances
aucun mot ne peut d'écrire l'absence
le coeur , avec raison , saigne
le corps , en silence , traine
sa grande peine est sa solitude
aucun mot ne remplace l'habitude
les souvenirs alimentent la peine omniprésente
sourde et parfois muette
longtemps je serai prisonniere
de cette absence, mais le pionnier
de ma mémoire fatiguée et usée
afin de te garder dans mon coeur blessé,

Déposé par biscuit le 04/02/2017  


Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo

Déposé par biscuit le 26/01/2017  

Nos doux compagnons
Nous les aimons,
Nous les choyons,
Nous les protégeons,
Nous les soignons,
Nous leur devons
Toute notre protection
Toute leur dévotion...
Ils nous aiment,
Ils nous protègent,
Ils sont fidèles,
Ils sont tendres,
Prêts à nous défendre...
Respect, nous leur devons
A tous ces animaux doux
Nos tendres compagnons,
Ils doivent vivre avec nous
En bonne harmonie
Pendant leur courte vie
C'est notre bouffée de joie ,d'amour ,de tendresse ,c'est notre boule de poil qu'ont aime
C'est notre étoile

Déposé par biscuit le 25/01/2017  

"Les souvenirs ne se dissipent jamais.
Ils demeurent tous cachés sous la fine croûte de la conscience, y compris ceux que nous croyions à jamais perdus.
Parfois un geste, une image suffisent à les ramener à la réalité...
Gianrico Carofiglio

Déposé par biscuit le 23/01/2017  

MON PETIT CHAT
J'ai un petit chat
Petit comme ça,
Je l'appelle Orange.
Je ne sais pourquoi
jamais il ne mange
Ni souris ni rat
C'est un chat étrange
Aimant le nougat
et le chocolat.
Mais c'est pour cela,
dit tante Solange
Qu'il ne grandit pas
Maurice CARÊME,

Déposé par biscuit le 23/01/2017  

Il a neigé
Il a neigé dans l'aube rose
Si doucement neigé,
Que le chaton croit rêver.
C'est à peine s'il ose
Marcher.
Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé,
Que les choses
Semblent avoir changé.
Et le chaton noir n'ose
S'aventurer dans le verger,

Déposé par biscuit le 23/01/2017  


Devant la cheminée
Quand le sommeil tombe sur nous,
Tu te blottis sur mes genoux.
Mes mains caressent les contours
De ton amitié de velours.
La lueur dansante du feu
N’est qu’une fente dans tes yeux.
Le chas d’aiguille est si subtil
Qu’à grande peine y passe le fil.
Et si doux se fait le ronron
Que je crois sentir sous mes doigts
La lueur du feu qui décroît,
Le silence de la maison.
Pierre Menanteau.,

Déposé par biscuit le 22/01/2017  


LETTRES A MES ANIMAUX DISPARUS
Vois-tu le regard de ce chat qui se plante dans mes yeux et les inonde de Mystères, de Rêve et d'Amour...
Le regard du chat dit : ' Je t'aimerai à jamais...'
Et il s'endort et toi tu pleures...
Et tu sais : Bientôt, lorsque nous aurons quitté ce monde,
Nous nous retrouverons et nous continuerons à nous aimer
Par-delà le Temps et l'Espace,
Et avec mes frères et soeurs animaux qui m'attendent,
Nous referons le monde!
Ma chienne aussi avait eu le même regard avant de partir...
Et mes yeux s'étaient embués aussi...
Et à chaque fois que l'un d'eux part, chien ou chat,
J'ai l'impression d'être un peu plus seul...
Mais ils vivent en moi et ils me soufflent à l'oreille, du coin de l'espace:
' Vas ton chemin, fais ce que tu as à faire,
Crées la musique et les mots, continues à jouer de ce piano
Autour duquel nous nous mettions tous en rond pour t'écouter,
Avant de partir...
Nous ne t'avons pas abandonné et les êtres qui s'aiment se retrouvent toujours, par-delà la Vie ou la Mort...
A travers la Musique des instruments et des mots,
Grâce à celle du Coeur, de l'Ame et de l'Amour...'

Déposé par biscuit le 18/01/2017  


Parfois, dans la nuit ombragée, je suis devenu l'esprit,
Les murs, les barres, les grillages,
se dissolvent dans la lumière et je relâche mon âme
Et je vole à travers la noirceur de mon être,
Je suis devenu transparent, une ombre brillante,
un oiseau de rêves chantant l'arbre de la vie.
Léonard Peltier (Etats-Unis),

Déposé par biscuit le 15/01/2017  

Tu m'as quitté il y a plusieurs années
Date que je n'oublierai jamais,
Qui restera un des plus douloureux moment de ma vie,
Tu t'es doucement endormi,
Bercé par mes paroles, mes caresses,
Avec mon odeur prés de toi,
Pour devenir ange ...
Tu étais mon fidéle compagnon,
L'amour que tu m'apportais, était si fort,
Tu étais hyperattaché à moi,
Comme moi je l'étais pour toi,
Tu m'as appris à savoir aimer et donner,
Tant de souvenir avec toi,
De joie, de bonheur, de gentillesse,
Tu étais un être exceptionnel,
Tu me manque plus que tout,
Sentir ta truffe qui vient me reveiller chaque matin,
Te voir débordant de joie quand je portais même juste un regard sur toi,
et j'en passe des meilleures qui ne se décrivent pas par les mots,
Mais par des émotions que seuls nous deux avons ressenti,
Je donnerai pourtant tout pour te serrer encore un fois dans mes bras ...
Accordes moi ton unique pardon,
de ne pas avoir su te protéger et te garder prés de moi ...
Au déla de la mort qui nous sépare,
Notre lien était si fort,
Que je sais que rien ne détruira cette force,
Mes souvenirs pour toi sont intenses et éternels,
Tu resteras à jamais mon bébé,
L'un des plus joli cadeau de ma vie,
Je t'adresse tout mon amour, tout mon coeur,
Et ce pour toujours ...
Je t'aime et je t'aimerai éternellement ...
Adieu mon ange ...,

Déposé par biscuit le 08/01/2017  

L’ignorance du mal
Il était une fois un garçon qui était d’une méchanceté sans égale. Il ne se passait pas une journée sans qu’il ne commette quelque terrible bêtise.
Un jour, il résolut d’emmener son chien sur le fleuve pour le noyer. Il le mit dans sa barque et la dirigea vers le milieu du fleuve. Mais en ramant, il se pencha trop et tomba à l’eau.
- Au secours, à moi, je me noie !!
Criait-il désespérément.
Et le chien fidèle plongea, attrapa le garçon par son vêtement et le tira jusqu’à la berge.
(Conte africain)
smile
« La méchanceté gratuite semble bien être une spécialité humaine, inconnue des autres espèces vivantes. Certes les animaux se dévorent entre eux, mais uniquement dans le but de subsister et de permettre à leur espèce de se perpétuer. Un lion repu n’attaquera pas la gazelle qui passe à sa portée. Il arrive par ailleurs que des chiens se sacrifient pour leurs maîtres ou que des dauphins sauvent des marins de la noyade. Les animaux seraient-ils plus « moraux » que les hommes ? (Michel Piquemal)

Déposé par biscuit le 07/01/2017  


Presse papier
C’est un petit chat noir, effronté comme un page.
Je le laisse jouer sur ma table, souvent,
Quelquefois il s’assied sans faire de tapage ;
On dirait un job presse-papier vivant.
Rien de lui, pas un poil de sa toison ne bouge.
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces matous, tirant leur langue de draps rouge,
Qu’on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.
Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,
Et faisant le gros dos, il a l’air d’un manchon ;
Alors, pour l’intriguer un peu, je lui balance,
Au bout d’une ficelle invisible, un bouchon.
Il fuit en galopant et la mine effrayée,
Puis revient au bouchon, le regarde, et d’abord
Tient suspendue en l’air sa patte repliée,
Puis l’abat, et saisit le bouchon, et le mord.
Je tire la ficelle, alors, sans qu’il la voie ;
Et le bouchon s’éloigne, et le chat noir le suit,
Faisant des ronds avec sa patte qu’il envoie,
Puis saute de côté, puis revient, puis s’enfuit.
Mais dès que je lui dis : « Il faut que je travaille ;
Venez-vous asseoir là, sans faire le méchant ! »
Il s’assied … Et j’entends, pendant que j’écrivaille,
Le petit bruit mouillé qu’il fait en se léchant.
Edmond Rostand

Déposé par biscuit le 05/01/2017  

**** Le chemin des Anges ****
Les petits anges danse autour d'un être s'endormant
douceur immense pour le départ d'un compagnon.
puis le vent s’arrête un instant
le temps peint aux couleurs des saisons
des bleus lisses roses et blancs ce répand
Lentement visages tendres et humide
des mains tremblantes te glisse dans ton jardin du paradis
Se sourient de larme sans chuchotant…
sans le moindre tourment
ont prend sur nous ce long moment de ce départ
nos pensées folles s'envolent dans nos yeux brillants et rougies..
elles s'unissent aux lucioles pour vivre un dernier instant
pour qu’à jamais restent en suspens
nous avons si souvent souhaités que ce jour n’excitait pas
pour ne pas hériter de cette flamme qui s'éteint
en gardant le sentiment que nous vivront éternellement
et simplement qu'ils fassent que les nuit soit claire
comme aux feux de la Saint-Jean
que nos yeux soient grands ouverts
Pour fêter ce triste enterrement… celle du relâchement
nous qui t’aimons puissamment
N'adressons aucune prière mais des milliers de pensées
Où que tu aille nous te retrouverons... nos cœurs veillent
si le corps n’est plus… l’âme reste et Vie hors du temps...
alors les anges nous réuniront à nouveaux

Déposé par biscuit le 31/12/2016  


**Le temps est...
Trop lent, pour moi qui t'attends...
Trop rapide, quand j'ai peur...
Trop long quand je suis malheureuse...
Trop court quand je suis heureuse...
Mais pour toi que j'aime,
Le temps est éternel.** ,

Déposé par biscuit le 29/12/2016  

Cette année s’achève
Emportant avec elle nos rêves.
Tous nos beaux souhaits
Ne se sont pas réalisés.
Beaucoup de nos serments
Ont été balayés par le vent.
Mais il reste dans notre cœur,
De doux instants de bonheur.
Voici qu’arrive le nouvel an.
Certains veulent un enfant,
D’autres jurent d’arrêter de fumer.
Tous nos rêves vont se réaliser.
Le bonheur c’est certain,
Ne sera plus pour demain.
Quant à moi je vous souhaite ;
De passer de très belles fêtes
De fin d’année
En compagnies de ce que vous aimés.
Et que l’année entière
Vous soit douce et légère,
Vous apporte le bonheur,
Vous préserve du malheur

Déposé par biscuit le 27/12/2016  

Le soir quand la nuit est tombée
Et que j'ai envie de te parler
Je regarde l'étoile la plus scintillante
Mon regard s'arrête sur la plus brillante
Dedans, ta frimousse rayonne comme le soleil
Et derrière l'étoile, un arc-en-ciel
Qui, de toutes ces couleurs
Forme ta frimousse pour embellir mon coeur
Il a formé avec douceur ton regard si beaux
Se regard remplie de tendresse
Maintenant j'aimerai encore plus te revoir
M'amuser ,te câliner être avec toi comme avant
Aujourd'hui tu es loin d'ici
Et j'aimerai te dire que tu comptes dans ma vie
Car maintenant sans toi je n'arrive plus à rire comme autrefois
Ce soir je te regarde les yeux plein de tristesse
Car ce n'est qu'une étoile qui m'a fait la promesse
La promesse que tu ne m'oublierais pas
Je commence à pleurer je ne veux pas te laisser
Tu resteras dans ma vie, et mon coeur à jamais

Déposé par biscuit le 27/12/2016  


L'homme voudrait être poisson et oiseau,
Le serpent voudrait avoir des ailes,
Le chien est un lion désorienté,
L'ingénieur veut être poète,
La mouche étudie pour devenir hirondelle,
Le poète essaie d'imiter la mouche,
Mais le chat,
Ne veut être que le chat,
Et chaque chat est chat,
De la tête à la queue.
(Pablo Neruda),

Déposé par biscuit le 24/12/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 24/12/2016  


La neige tombait sur la ville sans faire de bruit. Le petit chat marchait dans la neige sans faire de bruit. Les flocons saupoudraient de blanc ses poils roux.
La rue était déserte.
C'était la nuit de Noël.
Bientôt les douze coups de minuit allaient sonner pour la plus belle nuit de l'année.
Mais le petit chat ne le savait pas. Il n'avait que trois mois et avait encore beaucoup de choses à apprendre. Surtout cette nuit où il faisait si froid… et qu'il ne savait pas où se nicher pour dormir. Il était seul pour se débrouiller, si seul et si ignorant des astuces. Ce n'est pas comme ce gros matou gris de tout à l'heure qui l'avait chassé du coin chaud où il s'était blotti. Il en savait des choses, lui, mais alors quel sale égoïste ! Croyez-vous qu'il aurait partagé ce qu'il était en train de manger ?
" Va pleurnicher ailleurs" lui avait-il dit.
Aussi, le petit chat marchait seul dans la rue. Il avait faim, il avait froid. Et il regardait les fenêtres éclairées derrière lesquelles il devait faire bon vivre.
Entendit-il sonner les douze coups de minuit ? Ca n'est pas sûr, mais par contre, il entendit parfaitement quelque chose passer au-dessus de lui, comme le vol d'un gros oiseau. Il s'aplatit au sol de frayeur ; quand il osa relever le museau, un drôle d'engin venait de se poser sur la maison d'en face.
Il n'avait jamais rien vu de pareil !
Et maintenant voilà qu'un gros bonhomme tout en rouge en sortait avec un sac sur le dos.
Et devant le drôle d'engin, deux grands rennes se mettaient à parler au bonhomme tout en rouge :
- Fais attention Père Noël, disait l'un, la cheminée n'a pas l'air bien solide !
- Te mélanges pas dans ta liste, disait l'autre, ici c'est des rollers et une panoplie de "Mulan".
- Mais oui, mais oui… Vous n'allez pas commencer à me surveiller quand même ! Vous savez bien que je ne me trompe jamais.
D'en bas, le petit chat ne pouvait pas voir si ce bonhomme avait une barbe blanche. Il lui trouva quand même une ressemblance avec le bonhomme en manteau rouge des images qu'il voyait partout dans la ville depuis quelques jours.
Mais que faisait-il donc là-haut ?
Pour en avoir le cœur net, il décida d'aller voir ça de plus près.
… Oui, mais comment faire pour monter ? En passant par les escaliers ? C'est que le petit chat gardait le souvenir cuisant des méchants coups de pied qu'on lui donnait quand il voulait rentrer dans une maison.
Il fit donc le tour de l'immeuble, et finit par trouver un endroit pour grimper jusqu'au au premier étage. Ce ne fut pas très difficile.
Restaient deux autres étages… et avec des pattes gelées, c'était pas évident !
Il lui fallut sept essais avant d'arriver en haut. Sept essais dont quatre moments d'équilibres acrobatiques, trois griffes arrachées, et un rétablissement miraculeux.
Mais ça y était, il était sur le toit, il allait savoir.
L'engin était toujours là. Les rennes bavardaient entre eux de choses que le petit chat tout essoufflé ne comprenait pas… Il était question d'une liste avec des noms de garçons et de filles, d'horaire à suivre, d'adresses, etc.
Le petit chat se dirigea sans bruit vers l'engin.
C'était plein de sacs dedans. Et plein de paquets aussi. Des gros, des très gros même, des plus petits, des minuscules. Tous avaient des couleurs joyeuses et scintillantes qui lui donnèrent envie de jouer avec. Il sauta hardiment dessus. Malheur ! Une petite musique se déclencha sous ses pattes. Le cœur battant, il s'enfuit au fond du traîneau où il trouva un sac à demi-ouvert pour se cacher.
C'était tout sombre dedans, mais il y faisait chaud et doux. Le petit chat sentit des poils contre lui. Il renifla pour comprendre si c'était un autre chat ou un des ces monstres de chien, mais comme ça ne sentait ni l'un ni l'autre et que ça ne bougeait pas, il se blottit tout contre, rassuré. Puis il attendit.
Dehors un renne parla :
- Ca doit être un appareil de musique qui s'est encore déclenché tout seul !
Puis la voix du vieux bonhomme à l'habit rouge retentit, sonore et joyeuse :
- Allons-y mes amis, au suivant de la liste !
Le petit chat sentit tout bouger autour de lui. Il eut la sensation de s'envoler puis quelques instants après, un coup de frein suivi d'un choc le déséquilibra. Son cœur tapait fort. Dehors, le vieux bonhomme riait :
- Ah ! Ah ! Ah ! Cette fois, la cheminée est large, je vais pouvoir descendre à l'aise !
Le petit chat commençait à sortir le museau dehors quand tout bascula brusquement. Secoué de droite et de gauche, il roula dans le sac, parmi les paquets qui l'écrasaient.
Une grande descente dans le vide lui remonta l'estomac dans le gosier… il miaula fort. Une main l'attrapa par la peau du cou. Un grand rire résonna à ses oreilles.
- Mais qu'est-ce que je vois là ! Mais croyez-vous, ça !... Un passager clandestin!
Le bonhomme en habit rouge le tenait en l'air, en riant très fort. Ses yeux riaient autant que sa bouche.
- Tu as donc voulu savoir comment je m'y prend pour faire ma tournée ?
Mais le petit chat était effrayé. Et il avait si faim et si froid qu'il miaulait à s'en étrangler et qu'il tremblait à en claquer des dents.
- Dis-moi, dis-moi, tu n'as pas l'air si courageux que ça pour un petit curieux ! Il suffit qu'on te découvre pour que tu appelles maman au secours ? Allons, voyons je suis le Père Noël, tu n'as rien à craindre de moi. Bien sûr, je devrais te punir de m'avoir suivi, alors que personne ne doit accompagner le Père Noël pendant sa tournée, mais comme tu viens de me donner une très bonne idée, je ne dirai rien et je vais même te garder un petit moment avec moi.
Et le Père Noël le mit dans la grande poche de son manteau.
C'était doux à l'intérieur, et c'était chaud. Le petit chat s'y trouva bien de suite.
Il ne savait pas encore qu'il allait vivre ce qui sera la nuit la plus extraordinaire de son existence. Ah, si seulement il n'avait pas cette faim atroce au ventre !
Il se redressa pour sortir le nez et pousser un petit miaulement de détresse… Peut-être que ce gentil bonhomme comprendra son problème…
- Veux-tu bien te taire, tu risques de réveiller les enfants ! Si tu veux m'accompagner, il faut rester silencieux. Aussi silencieux que la neige qui tombe.
Le bonhomme était en train de déposer des paquets auprès de deux paires de chaussons, tout petits, si petits qu'ils disparaissaient sous les paquets.
- Tu vois, ici c'est pour Mélanie ; elle a commandé un poney en peluche et une piscine magique. Là c'est pour Eric, il a demandé un "établi de moulage" et une "batmobile". Et regarde comme ils sont gentils tous les deux, ils ont laissé une tasse de lait et des biscuits pour moi. Ils savent que je suis un peu gourmand, tu comprends, et puis ça me redonne des forces… Hé ! Mais qu'est-ce que tu fais ?
Le petit chat s'était jeté sur le lait et qu'il le lapait en s'étranglant tellement il allait vite.
De retour au traîneau, le Père Noël s'approcha des rennes avec un air mystérieux.
- Regardez qui va passer la nuit avec nous !
Il sortit de sa poche une petit boule de poils ébouriffés et aux babines barbouillées de lait.
- Il avait si faim, le pauvre chaton, que j'ai partagé mon goûter avec lui… enfin, disons qu'il m'en a laissé quelques gouttes ! Allez les rennes, aux suivants.
Le petit chat garda les yeux écarquillés toute la nuit. Jamais il n'avait vu autant de belles choses, jamais il n'avait vu autant de couleurs scintillantes, jamais il n'avait vu autant de jouets, et jamais il n'avait crû que quelqu'un pouvait avoir autant de joie à déposer dans les maisons toutes ces merveilles.
A la fin de sa tournée, le Père Noël rentra dans une demeure où brillait une lampe de chevet dans une chambre. Des pantoufles de grand-mère attendaient près du lit.
- Tu vois, ici habite une gentille mamy qui m'a écrit pour me demander un cadeau. Elle voudrait quelque chose qui puisse la distraire pendant ses longs jours solitaires, et qui en même temps attirerait ses petits enfants pour qu'elle les voit plus souvent. Alors j'ai pensé à toi. Tu seras heureux ici, regarde comme tout est accueillant. Tu seras bien au chaud et je suis sûr que tu te régaleras… les grand-mères savent si bien faire la cuisine ! Mais chut… ne dis à personne que tu m'a accompagné cette nuit.
Il déposa doucement le petit chat dans une pantoufle, lui fit un gros bisou, et attendit qu'il s'endormit, le museau niché dans les pattes, le cœur à jamais étoilé de cette merveilleuse nuit de Noël.

Déposé par biscuit le 20/12/2016  


L'animal ne possède rien,
sauf sa vie que si souvent nous lui prenons.
Marguerite Yourcenar,

Déposé par biscuit le 17/12/2016  


Cher Papa Noël,
Nous sommes déjà le 18 décembre, alors il est grand temps que je t'écrive mes souhaits de Noël.
Je voudrais que tu redonnes la chaleur d'un foyer aux chats et aux chiens qui ont été abandonnés, afin qu'ils puissent manger à leur faim, se reposer sur les genoux d'un bon maître ou jouer à ses pieds...
Je voudrais que tu dises aux Hommes de leur apporter le meilleur, qu'ils ne restent pas indifférents à la misère et à la détresse animale, qu'ils comprennent enfin que les animaux ne sont ni des objets, ni des jouets que l'on jette...
Alors si un petit enfant te demande un chaton ou un chiot sous le sapin, de grâce, apporte-lui comme cadeau, une poupée ou un ours en peluche.
J'espère, Père Noël, que tu entendras ma prière, dans ton beau pays de Laponie.
Prends-bien soin de tes rennes et Joyeux Noël à toi aussi !
Une amie des Chats et des chien

Déposé par biscuit le 17/12/2016  

TU VAS ME MANQUER (Maitre Gims)
Je ne peux plus porter cette solitude,
tu me manques.
Je n'ai plus personne à qui me confier.
Je passe mon temps à regarder par la fenêtre,
et je ne te vois toujours pas rentrer.
Tout semble faux.
J'en perds mes mots.
Que vais-je devenir?
Je garde espoir de te revoir dans un proche avenir.
Je t'attends comme si tu allais rentrer
TU VAS ME MANQUER. TU VAS ME MANQUER
Les souvenirs ne cessent de me hanter .
TU VAS ME MANQUER. TU VAS ME MANQUER.......

Déposé par biscuit le 17/12/2016  

L'avantage d'être tout petit :
Comme un brin d'herbe
qui lève les yeux vers les arbres,
Comme un torrent qui regarde vers l'océan,
Comme une lanterne dans la chaumière
qui regarde les étoiles du ciel,
C'est que, en étant tout petit,
Je peux voir ce qui est grand.
Auteur chinois anonyme - Extrait de "Le chat zen" de Kwong Kuen Shan

Déposé par biscuit le 11/12/2016  

Souhaiter un joyeux Noël
C’est donner à la pelle
Pas rien qu’à sa famille
Mais aux gens sans famille
Oublier les discordes
Et tendre une jolie corde
A ceux qui n’ont plus rien
Qu’on traite moins que rien
Apporter des mots doux
Qui apaisent de tout
Et partager surtout
Un endroit chaud et doux
Souhaiter un beau Noël
C’est mettre une chandelle
Qui fait qu’on se rappelle
Que la vie doit être belle
Pour tous les êtres humains
Qui sont dans le chagrin.

Déposé par biscuit le 11/12/2016  

AU PAYS DES ETOILES
Dans le vaste infini
Où se noient les étoiles
Il existe un pays
Que l’absence nous voile.
C’est un pays magique,
Baigné de pur amour,
Aux charmes magnifiques
Où seul règne le jour.
Des cascades d’eau pure
Et des prairies fleuries,
Et des lacs, j’en suis sûre
Où l’on s’ébat, ravi.
A ce pays doré
Seules accèdent les âmes
De nos êtres aimés
Par un grand pont diaphane,
Sous un bel arc en ciel,
Vers une chaude lumière,
Dans ce pays de miel
Qui survit dans l’Ether.
S’y retrouvent ensemble
Nos parents, nos amis,
Nos amours et me semble
Nos animaux chéris.
Ils sont devenus anges
Entourés d’une aura,
C’est de là qu’ils s’arrangent
A gommer nos tracas !
Ils nous veillent sans cesse
Et calment nos chagrins,
Écartent nos détresses,
Nous montrant le chemin.
Ils soulagent nos peines
Et apaisent nos larmes,
Toutes nos peurs sont vaines,
Leur amour est une arme.
Dans le vaste infini
Où se noient les étoiles
Il existe un pays
Que l’absence nous voile.
Clau (novembre 2012)

Déposé par biscuit le 03/12/2016  

Dans la nuit de l'hiver
Galope un grand homme blanc
C'est un bonhomme de neige
Avec une pipe en bois,
Un grand bonhomme de neige
Poursuivi par le froid.
Il arrive au village.
Voyant de la lumière
Le voilà rassuré.
Dans une petite maison
Il entre sans frapper ;
Et pour se réchauffer,
S'assoit sur le poêle rouge,
Et d'un coup disparaît.
Ne laissant que sa pipe
Au milieu d'une flaque d'eau,
Ne laissant que sa pipe,
Et puis son vieux chapeau.
Jacques Prévert

Déposé par biscuit le 03/12/2016  

Il a neigé
Il a neigé dans l'aube rose
Si doucement neigé,
Que le chaton croit rêver.
C'est à peine s'il ose
Marcher.
Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé,
Que les choses
Semblent avoir changé.
Et le chaton noir n'ose
S'aventurer dans le verger,
Se sentant soudain étranger
À cette blancheur où se posent,
Comme pour le narguer,
Des moineaux effrontés.
Maurice Carême,

Déposé par biscuit le 03/12/2016  


Un brouillard épais noie
L'horizon où tournoie
Un nuage blafard,
Et le soleil s'efface,
Pâle comme la face
D'une vieille sans fard.
La haute cheminée,
Sombre et chaperonnée
D'un tourbillon fumeux,
Comme un mât de navire,
De sa pointe déchire
Le bord du ciel brumeux.
Sur un ton monotone
La bise hurle et tonne
Dans le corridor noir :
C'est l'hiver, c'est décembre,
Il faut garder la chambre
Du matin jusqu'au soir.
Les fleurs de la gelée
Sur la vitre étoilée
Courent en rameaux blancs,
Et mon chat qui grelotte,
Se ramasse en pelote
Près des tisons croulants.
Théophile Gautier (

Déposé par biscuit le 02/12/2016  

Il était un petit chat
Miaou, Miaou !
Il était un petit chat
Qui n’écoutait papa ni maman
Un jour dans sa tasse de lait
Miaou, Miaou !
Un jour dans sa tasse de lait
Il vit une mouche qui buvait
Le petit chat veut l’attraper
Miaou, Miaou !
Le petit chat veut l’attraper
Mais la mouche s’est vite envolée
Par la fenêtre elle vola
Miaou, Miaou !
Par la fenêtre elle vola
Et le petit chat vite y grimpa
Il tomba de très, très haut
Miaou, Miaou !
Il tomba de très, très haut
Heureusement dans un baquet d’eau
Il sortit tout frissonnant
Miaou, Miaou !
Il sortit tout frissonnant
Maintenant il écoute sa maman

Déposé par biscuit le 28/11/2016  


Le chat et l’oiseau
Un village écoute désolé
Le chant d’un oiseau blessé
C’est le seul oiseau du village
Et c’est le seul chat du village
Qui l’a à moitié dévoré
Et l’oiseau cesse de chanter
Le chat cesse de ronronner
Et de se lécher le museau
Et le village fait à l’oiseau
De merveilleuses funérailles
Et le chat qui est invité
Marche derrière le petit cercueil de paille
Où l’oiseau mort est allongé
Porté par une petite fille
Qui n’arrête pas de pleurer
Si j’avais su que cela te fasse tant de peine
Lui dit le chat
Je l’aurais mangé tout entier
Et puis je t’aurais raconté
Que je l’avais vu s’envoler
S’envoler jusqu’au bout du monde
Là-bas où c’est tellement loin
Que jamais on n’en revient
Tu aurais eu moins de chagrin
Simplement de la tristesse et des regrets
Il ne faut jamais faire les choses à moitié.

Déposé par biscuit le 28/11/2016  


Chat
Le feu : jolis poissons rouges,
Endormait le chat fermé.
Si, par mégarde, je bouge
Le chat peut se transformer.
Il ne faut jamais que cesse
Le rouet des vieilles tours ;
Car se changer en princesse
Est le moindre de ses tours.

Déposé par biscuit le 28/11/2016  


Mon nom est Chance
Contre mon cœur,
Je serre ton petit corps
Je sens que tu as peur
Mais non, dors mon chaton dors
Tu avais à peine une semaine
Tu découvrais la vie
Une décision humaine
Voulait que l’on t’euthanasie
Le destin en a voulu autrement
Tes jours ne sont plus comptés
Tu vis dans un foyer aimant
Le refuge t’a adopté
Maintenant c’est à mon tour
De ressentir la peur
Car je vois venir le jour
Où la peine, envahira mon cœur
Tu vas devoir partir
Quitter notre confort
Je te promets de bien choisir
Dors, mon chaton dors
J’ai essayé de ne pas m’attacher
Mais chaque fois, c’est pareil
Une partie de mon cœur s’est brisée
Pour moi, tu es ma merveille
Je fais des efforts pour ne pas pleurer
Pour refouler mes sanglots
Mes larmes ne cessent de couler
Ces larmes qui coulent à flots
Bonne vie à toi, mon petit Chance
Tu as maintenant un bon foyer
Profite bien de ta vie, danse
Car à l’euthanasie, tu as échappé
,

Déposé par biscuit le 28/11/2016  

Tu étais mon cœur, mon bonheur,
Ce qui m’est arrivé de meilleur,
Tu m'écoutais avec tendresse,
Toi mon petit ange
Tu n’étais que câlins et caresses,
T'avais les yeux remplis d'affection
Tu me donnais sans compter
Je t’ai aimé comme mon enfant,
Tu étais mon ami, mon confident
Mais tu es parti, un matin au paradis
Sans rien dire, sans faire de bruit
Juste un bisous pour me dire merci
Ton dernier soupir s’est enfuit,
Laissant mon cœur meurtri,
Me laissant dans mon silence
Enfermée dans cette peine immense.
Ton absence est une souffrance au quotidien
Toi mon ange, mon amour de petit chat d’amour
Au paradis où tu reposes, sois heureux,
Pour toujours dans mon coeur tu demeures.
Ta famille qui t’aime et t’aimeras
câlins et bisous sur ta tête ,je t'aime

Déposé par biscuit le 26/11/2016  


Patte
Le chat s’établit dans la nuit pour crier,
Dans l’air libre, dans la nuit, le chat crie.
Et, triste, à hauteur d’Homme, I’Homme entend son cri.

Déposé par biscuit le 26/11/2016  


Sonnet du chat
Le chat lutte avec une abeille
autour de sa fourrure,
je vois l’azur et ses merveilles,
un arbre, une mâture,
la mer apporte à mon oreille
le bruit des aventures
que nous vivrons si tu t’éveilles,
témérité future.
Je me consacre aux vertes îles,
favorables au sage
qui sait trouver un dieu tranquille
entre palme et rivage.
Le chat s’en va, brillant et beau,
pour guetter les oiseaux.
Henri THOMAS « Signe de vie » (Gallimard),

Déposé par GHETGHET le 25/11/2016  

Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit éteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu régnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon âme !
L'attrait qui séduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux.
Peut-être autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le désir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succède aux feux du jeune âge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit le 25/11/2016  

Oh! ma maîtresse ,
Comme tu m'as aimé,
Je ne sais comment te remercier,
De m'avoir dorloté,
De m'avoir tant choyé.
Merci pour ta tendresse
Ton amour et ta gentillesse,
Ma vie auprès de toi
A été une merveille , merci!
Merci de ne pas m'avoir laissé souffrir
Il n'y avait plus de solution pour me guérir,
J'aurais voulu rester près de toi
Ne pas te causer de peine,
En te laissant seule dans la détresse.
De là où je suis, je te vois
Sur toi je veille...
Encore MERCI...
Ma maitresse, ma maman ,mon amie,
Je t'aime et jamais, O grand jamais,
Je ne t'oublierai.

Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  

Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Où tu reçus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystère,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat léger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cœurs, s'unissant par ce muet langage,
Jurèrent de s'aimer à la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brûlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! Ô mon amour, non, non,
T'écrias-tu soudain. Appelle-moi ton âme ,
J'ai besoin du garant de son éternité :
Ta vie, hélas, la mort en éteindra la flamme !
Mais ton âme est promise à l'immortalité.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par biscuit le 23/11/2016  

Mon Ange,
Aujourd'hui j'aimerais tant que tu sois encore avec vers moi,
je sais que tu es parmi les étoiles
et que de là-haut tu brille pour nous protéger,
que tu es près de nous à chaque instant,
que tu me donnes la force de surmonter ton absence.
a chaque jour qui passe...
ton absence se fait sentir très fort,
quand j'ai le coeur lourd de tristesse,
quand mes larmes coulent,
je peux sentir tes baisers de papillon
qui par tes Ailes d'Ange,
tu viens me les sécher.
avec ta douceur qui est la tienne...
je sais que tu seras toujours là
jusqu'au jour ou l'on se retrouveras...
et ce jour ,je pourrais te dire je t'Aime en te serrant très fort dans mes bras...
on t'Aime t'Aime ,on pense très fort à toi mon Ange.

Déposé par biscuit le 23/11/2016  

Vivre dans la douleur,en essayant de sécher mes pleurs
Sourire a la vie malgré ma peine,me laissant derrière soit toute sa haine!!
Tu manques a ma vie ,et dans ce ciel immense toi et moi
Ou que tu soit on se retrouvera !pour jouer ensemble comme autrefois ici bas!!
J'avance pas a pas vers toi,en murmurant des mots du cœur qui bercent ma douleur!!
Lorsque l'Ange viendra,il me conduira jusqu’à toi!!
Nous serons réunis a tout jamais,toi et moi pour l'éternité!!
Je t'aime tant
Je voyage par la pensée,pour essayer de te trouver
Je souffre en silence,je ne peux retenir mes larmes d'encre noire
Ce sont des cris de joies,des cris de haine
Des jours de joies,des jours de peines sans toi
Dans ce monde,mon esprit vagabonde
J'avance sans avoir peur de tomber
Avec l'espoir de pouvoir te retrouver
Toi mon chat ,je ne pourrai jamais t'oublier
Tu es dans mon cœur,pour l'éternité

Déposé par biscuit le 22/11/2016  


L’amitié c’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ça réchauffe et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : On partage.
L’amitié est comme une fleur,
Il faut en prendre soin.
L’amitié a une clé de chaque place,
A toi de la trouver,
Certaines sont cassables……
Mais une amitié fidèle ne peut pas se briser.
L’amitié c’est une écoute quand le cœur est en déroute,
Qui jamais ne se permet de juger, ni de peiner,
Elle peut tout partager de nos joies, de nos secrets,
Que ce soit la nuit, le jour elle vole à notre secours,
Forte comme l’océan,
L’amitié c’est de l’or que l’on garde comme un trésor.

Déposé par biscuit le 20/11/2016  

Le temps passe mais rien ne s'efface
Les blessures restent, laissent des traces
Tu ne souffres plus, c'est mieux ainsi
Mais le vide a envahi ma vie
Je repense à toutes ces années
A tout ce que nous avons partagé
A tout ce merveilleux bonheur
Qui nous gonfle le cœur
Je me souviens de tous ces moments
Qu’ils fussent bons ou méchants
Car nous les avons vécus ensemble
Et tous ces souvenirs nous rassemblent
Je ne peux oublier
Toutes ces folles journées
Passé à nous amuser
Et surtout à nous aimer
Ces pensées me ramènent à toi
Et l’espoir à jamais à moi uni
Présent au fond de moi
De nous revoir un jour réunis ,

Déposé par biscuit le 16/11/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 15/11/2016  


....LA HAUT.........................
Depuis que t'es monté là-haut !! Les anges n'ont jamais été plus beaux.........
Depuis que t'es monté là-haut !! Ici moi je me sens toujours de trop.......
Depuis que t'es monté là-haut !! Les anges n'ont jamais été plus beaux.........
Depuis que t'es monté là-haut !! Ici moi je me sens toujours de trop........
Depuis que t'es monté là-haut !! Ici moi je me sens toujours de seule..

Déposé par biscuit le 11/11/2016  


Poème d'un chat
Je suis celui qui t'attend ...
Ta voiture fait un bruit spécial et je la reconnaîtrais entre mille.
Tes pas résonnent de manière magique, c'est une musique pour moi.
Ta voie est le signe le plus évident de mon bonheur, il n'est pas nécessaire de parler : j'entends ta tristesse.
Si je vois ton bonheur, je suis heureux!
Je ne fais pas de différence entre une bonne et une mauvaise odeur, je sais uniquement que ton arôme est le meilleur.
Certaines présences me plaisent, d'autres moins.
Mais ta présence est celle qui émeut mes sens.
Ton réveil, me réveille.
Toi, qui dors à la maison, tu es mon Dieu et moi, je suis le gardien de tes rêves.
Ton regard est un rayon de soleil, lorsque je m'aperçois que tu te réveilles ...
Ses mains sur moi ont la légèreté de la paix.
Et lorsque tu pars, tout est vide à nouveau...
Et moi, je continue à t'attendre, encore et encore ...
J'attends le bruit de ta voiture
Le son de tes pas
De ta voix
J'attends ton humeur toujours lunatique
Ton odeur
Ton repos sous ma vigilance
J'attends tes yeux
Tes mains
Et moi, je suis content ainsi.
Je suis celui qui t'attend
ton chat

Déposé par biscuit le 11/11/2016  


Petit félin de laine grise
Tu marches sur les eaux
Tu vas t'arrimer au coeur de l'appartement
Où tu te berces
Doucement dormeur
Petit félin de sable et d'épines
Tu sors de ton velours
Et tes griffes et tes crocs
Egratignent dérisoires
Le marbre mort
Petit félin mon ombre grise
Pas à patte
Nous tissons notre marche
Tu sais mieux que moi où l'on va
Et quand la nuit tombe
Tu roules contre ma tête et ses douleurs
Et tu me calmes
En laissant battre simplement ton coeur.

Déposé par biscuit le 08/11/2016  


Certaines personnes ne comprennent pas que la perte de son animal, son confident,cet ami, toujours présent , fidèle, affectueux, qui font parti de nous....certains ne comprennent pas la peine, le ventre noué, la tristesse que celà engendre
Cet
Amour qui nous liais à Toi Mon chat,
Comment peuvent t'ils en étre si insensible
Toi qui faisait un tout dans notre vie
Ton regard, ta présence, toi simplement car tu était douceur et Amour
Dans notre coeur toujours tu resteras
Et encore du aujourd'hui de réalisé que tu n'est plus là
Dur de regarder tes photos
Une cicatrice qui resteras à jamais sur mon coeur ,
, ,

Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  

Ce que je sais
Ce que je sais
c’est que la mort ne détruit pas l’amour
que l’on portait à ceux qui ne sont plus … Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens…
Ce que je sais aussi,
c’est que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c’est que l’amour, le bien, la fidélité
et l’espoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois …
Martin Gray

Déposé par biscuit le 01/11/2016  

La grande et triste erreur de quelques-uns, c'est de s'imaginer que ceux que la mort emporte nous quittent : ils ne nous quittent pas, ils restent.
Où sont-ils ? Dans l'ombre ? oh non, c'est nous qui sommes dans l'ombre. Eux, sont à côté de nous, sous le voile, plus présents que jamais.
Nous ne les voyons pas, parce que le nuage obscur nous enveloppe, mais eux nous voient.
Ils tiennent leurs beaux yeux pleins de lumière arrêtés sur nos yeux pleins de larmes.
ô consolation ineffable, les morts sont des invisibles, ce ne sont pas des absents.
J'ai souvent pensé à ce qui pourrait le mieux consoler ceux qui pleurent. Voici : c'est la foi en cette présence réelle et ininterrompue de nos morts chéris ; c'est l'intuition claire, pénétrante, que, par la mort, ils ne sont ni éteints, ni éloignés, ni même absents, mais vivants près de nous, heureux, transfigurés, et n'ayant perdu, dans ce changement glorieux, ni une délicatesse de leur âme, ni une tendresse de leur cœur, ni une préférence de leur amour, mais ayant au contraire, dans ces profonds et doux sentiments, grandis de cent coudées.
La mort, pour les bons, est la montée éblouissante dans la lumière, dans la puissance et dans l'amour.

Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  

Je pense à toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense à toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu’au loin sur le chemin
La poussière se soulève,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l’étroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t’entends, lorsque des murmures étouffés
La vague monte là-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour écouter
Quand tout se tait.
Je suis auprès de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es près de moi.
Le soleil baisse, bientôt brilleront les étoiles.
Ah ! Si tu étais là !
Goethe

Déposé par biscuit le 31/10/2016  


Berceuse
Dors, mignon chat blanc, dors;
Reste à ronronner, reste couché
Et ferme un peu tes yeux semés d'or;
Les souris montrent leurs nez aux trous du plancher.
Dors, mignon chat blanc, mignon chat gris,
Avec ton ruban de soie au cou;
Les souris vont venir, les jolies souris
Que tu griffes à petits coups.
Les souris aux yeux vifs d'émeraude
Vont danser la ronde dans le buffet;
Dors mignon chat blanc : les souris rôdent
En minuscules pantoufles de fées.
Elles vont s'attabler autour
De la bonne assiette au gâteau;
Dors, mignon chat blanc à patte de velours,
Et ne t'éveille pas trop tôt.
(Tristan Klingsor)

Déposé par biscuit le 30/10/2016  

Upload images

Déposé par biscuit le 29/10/2016  


« Un chat de plus, un chat de moins …la différence est le chagrin » et c’était le mien.
Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même,
Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales
Qui me contemplent fixement.
— Charles Baudelaire,

Déposé par biscuit le 28/10/2016  


...POUR TOI BEL ANGE D'AMOUR..................
Parti trop tôt...Parti trop jeune...Parti avant son heure...ou...Parti tout simplement............
Mais pourquoi lui( pourquoi elle )??? trop de questions,en regardant le ciel,on se dit qu'ils veillent sur nous..........
On pense souvent à eux...Le matin...Le midi... Le soir en regardant les étoiles..........
La lune...Une date...Une chanson....Un endroit...Une odeur...Une photo...et une larme...qui s'échappe...en mémoire de ceux qui nous ont quittés..........
Pour mon ange adoré,toi l'ange de ma vie.......J'ai pleuré quand tu nous à quitté........
Je pleure encore aujourd'hui........Même si je t'aimais de tout mon cœur............
.............Je n'ai pas pu te garder auprès de moi..............
Un cœur en or à cesser de battre,Dieu ma brisé le cœur pour me prouver qu'il ne prend que le meilleurs........
Pour tous nos petits minous au ciel que nous avons perdu,mais nous les gardons dans nos cœurs à tout jamais.........
J'envoie à tous ses petits anges un panier rempli de tendre câlins et qu'ils reposent tous dans la joie et dans la paix......

Déposé par GHETGHET le 25/10/2016  

le cimetière virtuel pour chats qui es un belle HOAMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des HOMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS de bontés et de lumières
avec le cimetière virtuel ces partager en écrits vos vie et rituels vécus avec vous les chats en votre présence
avec le cimetière virtuel ces vous envoyer en écrits des belles pensés et des messages de PAIX et d'AMOURS entre terres et ciels
avec le cimetière virtuel ces des hommages en écrits et notre AMOURS pour vous qui se prolonges dan la continuités
avec le cimetière virtuel pour vous un jardins virtuel fleuris pour adoucir nos chagrins d'AMOURS de votre absence visibles
avec le cimetière virtuel ces d'échanger en écrits histoires et rituels de vies vécus en votre présences d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des belles pensés pour vous les chats,vous êtes des êtres d'âmes d'AMOURS comme nous
avec le cimetière virtuel ciels terres vies au arc en ciels des hommages pour vous les chats au âmes d'amours
que vos AMES soit en PAIX es AMOURS a l'infini
PAPA-GHETGHET
Merci a cimetières virtuel de pouvoirs faires des hommages a nos chats d'AMOURS

Déposé par biscuit le 25/10/2016  

Tu es parti rejoindre le soleil,
un après-midi d'hiver.
Tu t'es envolé pour voir le ciel
me laissant seule sur la terre.
Tu resteras toujours en moi
comme le plus beau de mes cadeaux,
Je te garderais au fond de moi.
Tu as certainement retrouvé,
tous tes vieux amis d'avant.
Depuis de années, ils t'attendaient,
Ils sont heureux maintenant.
Ils vont pouvoir te raconter ,
que là-haut la vie est un jeu,
qu'il ne faut surtout pas pleurer.
Tu pourras courir au gré du vent,
sauter d'un nuage à l'autre.
Tu n'as plus de douleurs, tu ne sens,
que la chaleur des autres.
Profite bien à l'avenir,
mais garde moi en souvenir,
des années partagées,
qui ne vont jamais s'effacer...

Déposé par biscuit le 22/10/2016  


Le décès d'un ami est toujours très difficile et ce même si cet ami à quatre pattes, des poils, une longue queue et qu'il ne parle pas. Qui aurait pensé qu'une petite boule de poils pouvaient donner autant de bonheur

Déposé par GHETGHET le 22/10/2016  

Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'œil sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx émergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'épanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflété
Dans cette goutte de lumière
Qui ouvre sur l'éternité
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn

Déposé par biscuit le 22/10/2016  


Devant la cheminée
Quand le sommeil tombe sur nous,
Tu te blottis sur mes genoux.
Mes mains caressent les contours
De ton amitié de velours.
La lueur dansante du feu
N’est qu’une fente dans tes yeux.
Le chas d’aiguille est si subtil
Qu’à grande peine y passe le fil.
Et si doux se fait le ronron
Que je crois sentir sous mes doigts
La lueur du feu qui décroît,
Le silence de la maison.
Pierre Menanteau.

Déposé par biscuit le 20/10/2016  

Upload images

Déposé par GHETGHET le 19/10/2016  

Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d’être un sablier,
J’entends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent à la paille
Des giclées de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais ça ne le fait guère
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roselières.
Tout près de mon étang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flèches de lumières
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)

Déposé par biscuit le 19/10/2016  

Upload images

Déposé par biscuit le 18/10/2016  


...Puisque la vie nous à séparé et avant de là-haut nous retrouver...
...Nous devons apprendre à vivre sans toi ce n' est pas évident crois-moi...
...On à rien d'autre à quoi se raccrocher ton regard est éteint à tout jamais...
...Nous avons appris à faire de tes souvenirs une force qui nous permet de tenir...
...Tu nous à quitté brutalement pour rejoindre la lumière des étoiles...
...Maintenant nous regardons le firmament quand notre coeur nous fait mal...
...Tu as laissé une trace de toi et d'émois ta vie est finie ici,mais continue dans l'au-delà...
...Tu nous a laissé des beaux souvenirs et en parlant de toi,cela fait parfois sourire...
...Mais c'est ce que tu voulais car tu détestais nous voir pleurer...
...Sois heureux,toi qui a semé le bonheur tu resteras vivant à jamais dans nos coeurs...........
,

Déposé par biscuit le 16/10/2016  

Upload images

Déposé par biscuit le 14/10/2016  

Upload images

Déposé par biscuit le 12/10/2016  

Upload images

Déposé par biscuit le 10/10/2016  

Papa, Maman,
Ne pleurez pas
Ne pleurez pas
Souvenez vous de tout ce que nous avons partagé
Souvenez vous combien je vous aimais
Mais je vous aime encore
de là haut mon coeur bat aussi fort
Merci de m'avoir donné tant d'amour
Je sais que nous nous retrouverons un jour
Je suis fou de joie à cette idée
Je sais que vous ne cesserez jamais de m'aimer
Merci Papa
Merci Maman
d'avoir fait de ma vie ce Paradis
Je vous aime pour toujours
Ne pleurez pas mon amour
car il vous est acquis à jamais
N'ayez pas de regrêts
J'ai été le plus heureux auprès de vous
Ma famille , je vous aime
Merci pour tout ce que vous m'avez offert.

Déposé par biscuit le 10/10/2016  

Trop beau ton Paradis…
*****
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis cœurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ? ,

Déposé par biscuit le 09/10/2016  

hostingpics.net

Déposé par biscuit le 07/10/2016  

" Tu es ma lueur d’espoir,
Tu m’as aidé à ne plus voir noir
Tu veilles sur moi le soir
Tu mérite la gloire
Tu es ma grande victoire
Tu es mon miroir.
Dans l’obscurité, seule moi, peux te voir.
Mes yeux brillent quand tu t’avance dans les couloirs.
Mais le bonheur est dérisoire
Un jour je vais devoir, te dire au revoir
Bien qu’il m’est impossible d’y croire
Tu resteras graver dans ma mémoire
Je t'aime ,mon chat

Déposé par biscuit le 07/10/2016  

poème
De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
caressée une fois, rien qu'une.
C'est l'esprit familier du lieu ;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire ;
Peut-être est-il fée, est-il dieu.
Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant
Se retournant docilement
Et que je regarde en moi-même,
Je le vois avec étonnement
Le feu de ses prunelle pâles
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement

Déposé par biscuit le 05/10/2016  

Upload images

Déposé par biscuit le 03/10/2016  

hostingpics.net

Déposé par GHETGHET le 01/10/2016  

La vie du chat contient une époque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mémoire, elle contient une expérience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une période. L'extinction d'une partie de nous-mêmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont

Déposé par biscuit le 01/10/2016  

lorsque tu me manques
je mets ma main sur mon coeur et je ferme les yeux
car je sais que c est le seul endroit
ou tu existes toujours

Déposé par biscuit le 30/09/2016  


...J'aurais aimé t'avoir encore un peu avec moi..un peu plus longtemps...
...J'aurais aimé que mon chagrin..ne dure qu'un instant mais c'est impossible....
...Et tu sais j'espère au moins..que tu m'entends...
...C'est si dur de briser le silence..même dans les cris..même dehors..
...C'est dur de combattre l'absence ton absence..et personne ne peut comprendre....
...On a chacun sa propre histoire...on m'a dit qu'il fallait attendre...que la peine s'adoucisse...
...Car on ressent une immense peine..qui ne s'efface pas si facilement....
...Aujourd'hui c'est ce qui m'arrive..vu que tu n'es plus à mes cotés...
...Et je suis complètement déchirée...car la souffrance est trop vive....
...Je voulais te dire que j'étais si fière..d'avoir était ta maman et je le serais toujours...
...Mais je sais que tout cela n'est plus possible..et c'est bien pour ça que mon cœur a une plaie...
...Qui mettra du temps à se soigner..pour qu'après,je puisse parler de toi et te regarder sans pleuré.
...Même si la vie nous à séparer tu est là dans un endroit qu'on appelle le coeur mon coeur....je t'aime...,

Déposé par biscuit le 30/09/2016  


...LE PETIT CHAT......................
.
...........................Je suis le petit chat................
..........................Mais j’ai déjà quinze ans.................
...........................Si je présente bien..................
...........................Mon âge,je le sens.............
.
..........................Mon cœur est fatigué...............
........................J’ai des douleurs partout............
.........................Ma vue a bien baissé.................
.......................Je n’entends plus du tout...................
.
........................J’aimais bien la montagne...............
........................Quand j’étais casse cou.................
.........................Le vertige me gagne................
.........................Je fatigue beaucoup...................
.
........................Je vais plus doucement...............
........................Et je marche très peu............
......................Je dors bien plus longtemps.............
.......................J’ai caché tous mes jeux.................
.
........................Quand une chienne passe..............
........................Je redeviens fringant................
.......................Je fais preuve d’audace................
.........................Je me sens élégant................
.
.....................Mais dès qu’elle est partie............
.........................Je retrouve mon âge................
........................Et mon dos s’arrondit...............
.......................Ce n’était qu’un mirage.................
.
.....................Mes maîtres m’aiment autant.............
.......................Que quand j’étais petit.................
.......................Ils me disent souvent....................
......................Que j’ai changé leur vie....................
.
.........................La mienne aura été...............
.......................Faite de grandes joies.............
.........................J’aurai été choyé..................
........................J’aurai été un roi................
.
.......................Quand il faudra partir............
.........................Je ne gémirai pas..............
......................Je voudrais m’endormir............
......................Blotti entre leurs bras..............
..
.........................Madeleine Reynaud............,

Déposé par biscuit le 29/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 28/09/2016  

k" hHebergeur d'image

Déposé par biscuit le 27/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 26/09/2016  


étoile de mon coeur,
c'est dans la nuit de mes pensées,
que ta lumière à su pénétrer
au fin fond de mon coeur pour y éffacer tous mes malheurs,
c'est dans mon coeur,
que ton éclat à rayonné pour y deposer la chaleur,de l'amour passionné.
c'est dans l'éclat de tes beaux yeux
en moi cet éclat brillera à jamais.
car tu as su éclairé mon coeur,de ta lumière chaude et passionnée
et je ne pourrai jamais l'oublier.
je t'Aime petit Ange

Déposé par biscuit le 25/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 24/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 22/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 22/09/2016  

L'amour éloigné.
même si tu es dans un autre monde,
pendant que moi ,je suis seule ici,
regarde au firmament cette étoile briller c'est toi et moi enlacés,
cette étoile restera toujours dans le ciel,comme notre amour,
elle est éternelle,tu pourras jamais m'oublier,
car elle sera toujours là pour te rappeler qu'ici -bas,
il y à un coeur qui ne bat que pour toi.
pareil à cette étoile,nos yeux brilleront le jour ou nous deux,
enfin nous nous retrouveront.
tu peux lire en moi mon petit ange,cet amour qui resteras toujours pour toi .
je t'aime à l'infini ,tu es mon soleil ,ma vie.
tes yeux mon petit ange,sont comme des îles perdus ,
c'est dans leur océan que je me baigne,
et c'est ici que je me noie d'amour pour toi.
repose en paix ,sois heureux dans ce merveilleux petit paradis .

Déposé par biscuit le 20/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 18/09/2016  

Hebergeur d'image

Déposé par biscuit le 18/09/2016  

AU PAYS DES ETOILES
Dans le vaste infini
Où se noient les étoiles
Il existe un pays
Que l’absence nous voile.
C’est un pays magique,
Baigné de pur amour,
Aux charmes magnifiques
Où seul règne le jour.
Des cascades d’eau pure
Et des prairies fleuries,
Et des lacs, j’en suis sûre
Où l’on s’ébat, ravi.
A ce pays doré
Seules accèdent les âmes
De nos êtres aimés
Par un grand pont diaphane,
Sous un bel arc en ciel,
Vers une chaude lumière,
Dans ce pays de miel
Qui survit dans l’Ether.
S’y retrouvent ensemble
Nos parents, nos amis,
Nos amours et me semble
Nos animaux chéris.
Ils sont devenus anges
Entourés d’une aura,
C’est de là qu’ils s’arrangent
A gommer nos tracas !
Ils nous veillent sans cesse
Et calment nos chagrins,
Écartent nos détresses,
Nous montrant le chemin.
Ils soulagent nos peines
Et apaisent nos larmes,
Toutes nos peurs sont vaines,
Leur amour est une arme.
Dans le vaste infini
Où se noient les étoiles
Il existe un pays
Que l’absence nous voile.
Clau (novembre 2012)

Déposé par biscuit le 17/09/2016  

Le petit chat triste
Miaou miaou
Mon petit chat
Pourquoi es-tu si triste
Miaou miaou
Mon petit chat
Pourquoi pleurer comme ça ?
Ma maman est partie
Pour chasser les souris
Tout seul dans mon panier
Moi, je m’ennuie
Miaou miaou
Mon petit chat
Ne sois pas aussi triste
Miaou miaou
Mon petit chat
Faut pas pleurer comme ça
Ta maman reviendra
Elle te consolera
Au chaud dans ton panier
Tu rêveras,

Déposé par biscuit le 17/09/2016  

Un rêve parmi les étoiles
Avec une douce mélodie
Dans le noir je me fonds,
Ne regardant que les étoiles
Qui brillent, dans le noir total.
J'ouvre la fenêtre,
Le vent me caresse la peau
Il fait frissonner mon dos.
Je regarde vers le ciel
Devant ce paysage étoilé,
Une larme ne peu s'empêcher
De glisser le long de ma joue,
Elle coule jusqu'à toucher mon cou.
Parmi les étoiles, je te vois,
Tu me regardes comme la première fois,
Tu me fais signe de sécher mes yeux...
A présent je sais que la haut tu es heureux.

Déposé par GHETGHET le 16/09/2016  

Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas là ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermé comme la nuit.
Tu ne tiens guère plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercé comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carême )

Déposé par biscuit le 16/09/2016  


La vie est faite de "charmantes fleurs" mais aussi d'épines et de cailloux...
*
La Mort et la Vie
*
Si la mort est le but, pourquoi donc sur les routes
Est-il dans les buissons de si charmantes fleurs ?
Et lorsqu'au vent d'automne elles s'envolent toutes,
Pourquoi les voir partir d'un oeil momifié de pleurs ?
*
Si la vie est le but, pourquoi donc sur les routes
Tant de pierres dans l'herbe et d'épines aux fleurs,
Que, pendant le voyage, hélas ! nous devons toutes
Tacher de notre sang et mouiller de nos pleurs ?
*
Louise-Angélique BERTIN (1805-1863),


L'Album photo contient 2 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez