A TOUS LES MALHEUREUX

 
recherchez toutes les informations sur A TOUS LES MALHEUREUX
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de A TOUS LES MALHEUREUX a été vue 14 164 fois.

En hommage à A TOUS LES MALHEUREUX


Il est né le :--/--/----
Il nous a quittés le :30/08/----
 



En hommage à A TOUS LES MALHEUREUX




Je crテゥe cette page a l'attention des chats libres qui n'ont jamais connu la douceur et la bontテゥ d'un foyer, aux malheureux abandonnテゥs parce que le chaton si craquant a grandi et qu'il a moins d'attrait, テ tous les chats victimes d'actes cruel commis par l'テェtre humain juste par plaisir. JE RENDS AUSSI HOMMAGE A CERTAINS DES CHATS ERRANTS que j'ai nourri, parfois soignテゥ et qui ont disparu : FILOU (noir et blanc), petit chat blanc et son frテゥre gris et blanc, ANAEL (frテゥre de saphira et valdyana) disparu en 2008, minouchette marron et blanche (2007). je n'ai pas les moyens de faire stテゥriliser les chattes errantes alors en attendant je leur donne des cachets anti chaleurs faute de mieux pour テゥviter les incidents, je vis dans un village oテケ les chats ne sont pas bien perテァu.







689 Fleurs

Déposé par lince34
Déposé par lince34
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Pour vous tous qui n'avez connu aucun bonheur sur terre
Déposé par poussy
Déposé par poussy
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Pour vous tous les minous qui n'ont pas u de chance dans leur vie terrestre
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Pour tous les oubliテゥs, les abandonnテゥs, les malheureux
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par poussy
Déposé par poussy
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Pour les pauvres minous qui n'ont pas eu de chance
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Déposé par poussy
Déposé par poussy
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Déposé par Olisa
Déposé par Olisa
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Tendres pensテゥes pour TOUS LES MALHEUREUX
Déposé par Alexlyly
Déposé par Alexlyly

24 messages


Déposé par SESHAT39 le 01/06/2015  

Quelqu'un meurt,
Et c'est comme des pas
Qui s'arrテェtent.
Mais si c'テゥtait un dテゥpart
Pour un nouveau voyage...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme une porte
Qui claque.
Mais si c'テゥtait un passage
S'ouvrant sur d'autres paysages...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme un arbre
Qui tombe,
Mais si c'テゥtait une graine
Germant dans une terre nouvelle...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme un silence
Qui hurle.
Mais s'il nous aidait テ entendre
La fragile musique de la vie...
******
Benoテョt Marchon


Déposé par SESHAT39 le 27/03/2015  

Une jolie petite histoire de ツォ noisettes ツサ pour toi, doux Ange窶ヲ
*
Les trois noisettes
*
Trois noisettes dans le bois
Tout au bout d'une brindille
Dansaient la capucine vivement au vent
En virant ainsi que filles de roi.
*
Un escargot vint テ passer :
ツォ Mon beau monsieur, emmenez-moi dans votre carrosse,
Je serai votre fiancテゥe ツォ
Disaient-elles toutes trois.
*
Mais le vieux sire sourd et fatiguテゥ,
Le sire aux quatre cornes
Sous les feuilles
Ne s'est point arrテェtテゥ,
*
Et, c'est l'ogre de la forテェt, je crois,
C'est le jeune ogre rouge, gourmand et futテゥ,
Monseigneur l'テゥcureuil,
Qui les a croquテゥes
*
Tristan Klingsor
--------------------
--------------------
LES CHIENS PLEURENT AUSSI
Moi je sais que les chiens pleurent aussi
Quand ils ont du chagrin,
Que parfois ils se cachent
Pour souffrir テ loisir
Sans que leur maテョtre sache
Ni oテケ ils sont,
Ni le grand mal qui les conduit.
J'en sais un qui partit au fond d'une forテェt
Pour fuir les longs soupirs,
De cet enfant malade.
Cet enfant qui jouait avec lui
Ses chamades,
Et qu'il ne s'en revテョnt
Que lorsqu'il fut sauvテゥ.
Et j'en sais aussi un qui se laissa mourir,
De faim, de dテゥsespoir
Au dテゥpart de son maテョtre
Pour les Terres d'Ailleurs,
Oテケ seules ne pテゥnティtrent,
Que les ombres de ceux
Dont la vie va finir.
Mais moi je sais aussi
Que dans ces Pays Hauts,
Les hommes et les chiens,
Chaque fois se retrouvent,
Sur les vastes prairies
Quand les portes s窶册ntrouvrent
Parmi l'immensitテゥ des joies
Et des repos.
Louis AMADE
*****************
CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur rテゥveille en nous,
tantテエt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantテエt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitiテゥ.
Elle nous apprend テ lutter pour nous
et pour les autres.


Déposé par SESHAT39 le 11/03/2015  

Premier sourire du printemps
*
Tandis qu'テ leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgrテゥ les averses,
Prテゥpare en secret le printemps.
*
Pour les petites pテ「querettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisティle des boutons d'or.
*
Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer テ frimas l'amandier.
*
La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin dテゥsert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.
*
Tout en composant des solfティges,
Qu'aux merles il siffle テ mi-voix,
Il sティme aux prテゥs les perce-neiges
Et les violettes aux bois.
*
Sur le cresson de la fontaine
Oテケ le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachテゥe il テゥgrティne
Les grelots d'argent du muguet.
*
Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.
*
Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son rティgne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tテェte,
Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "
*
Thテゥophile GAUTIER


Déposé par SESHAT39 le 07/03/2015  

Les chats, ces guides qui nous veulent du bien. ...
La remise des clテゥs de l'テゥtat d'amour,
************
L'AMITIテ
L'amitiテゥ c'est une main qui vous soutient
dans la douleur et le dテゥsarroi.
C'est une oreille qui テゥcoute
tantテエt votre peine, tantテエt votre joie.
C'est un regard qui voit
jusqu'au plus profond de votre テ「me
sans jamais se faire juge.
C'est un coeur qui s'ouvre
et jamais ne se referme...
comme un refuge
Sarah Biguet
<3<3<3


Déposé par SESHAT39 le 30/12/2014  

Le don du sourire
*************
Il ne coテサte rien et produit beaucoup
Il enrichit celui qui le reテァoit
sans appauvrir celui
qui le donne
il ne dure qu'un instant
mais son souvenir
est parfois immortel.
Un sourire
c'est du repos pour l'テェtre fatiguテゥ,
du courage pour l'テ「me abattue,
de la consolation pour le cナ砥r endeuillテゥ.
C'est un vテゥritable antidote
que la nature tient en rテゥserve
pour toutes les peines.
Et si l'on refuse
le sourire que vous mテゥritez
soyez gテゥnテゥreux, donnez le vテエtre.
Nul, en effet, n'a autant besoin
d'un sourire que celui qui ne sait
pas en donner aux autres.
<3<3<3<3


Déposé par SESHAT39 le 29/12/2014  

Campanile d窶僣iver
*********************
La vigne endolorie sous le poids des nuages,
Pareille au clapotis des barques enchaテョnテゥes,
Gテゥmit, pleure et s窶凖ゥteint comme un brasier mouillテゥ
Par la rage du ciel et son gravier d窶冩utrages.
Les lavoirs de soleil et leurs lourds sarcophages
Ruissellent de tumeurs aux couleurs bigarrテゥes,
Comme si leur destin se tissait sous les dティs
De gouttes dテゥtachテゥes d窶冰n suaire sauvage.
Seule, morne et feutrテゥe, une cloche d窶兮irain
Sonne un glas parfumテゥ d窶冰ne douce beautテゥ
Dont le silence boit la mテゥlodie sans fin.
Or la vigne endurcie, comme un oratorio,
Fugue le long de mots brillants de nouveautテゥ,
Que ce poティme joue sur un pas d窶兮dagio.
Francis Etienne Sicard


Déposé par SESHAT39 le 25/12/2014  

Le sapin de noテォl (ou le petit sapin sous la neige)
***********
Le petit sapin sous la neige
Rテェvait aux beaux テゥtテゥs fleuris.
Bel テゥtテゥ quand te reverrai-je ?
Soupirait-il sous le ciel gris.
Dis moi quand reviendra l窶凖ゥtテゥ !
Demandait-il au vent qui vente
Mais le vent sans jamais parler
S窶册nfuyait avec la tourmente.
Vint テ passer sur le chemin
Un gaillard テ grandes moustaches
Hop lテ ! en deux coups de sa hache,
A coupテゥ le petit sapin.
Il ne reverra plus l窶凖ゥtテゥ ,
Le petit sapin des montagnes,
Il ne verra plus la gentiane,
L窶兮nテゥmone et le foin coupテゥ.
Mais on l窶兮 parテゥ de bougies,
Saupoudrテゥ de neiges d窶兮rgent.
Des clochettes de fテゥerie
Pendent テ ses beaux rameaux blancs.
Le petit sapin de noテォl
Ne regrette plus sa clairiティre
Car il rテェve qu窶冓l est au ciel
Tout vテェtu d窶冩r et de lumiティre.
Pernette Chaponniティre
<3<3<3<3
Noテォl sans toi
Noテォl sans joie
Et revoilテ le temps des larmes qui revient
J'entends le vent qui pleure au loin
Je voudrais tant que tu sois lテ
Noテォl sans toi
Ce soir ma peine est de retour
Les cloches sonnent dans la vallテゥe
J'entends les gens rire et chanter
Moi, je suis sans toi encore une fois
Noテォl sans toi
Je reste seule avec ma peine
Je voudrais tant que tu reviennes
Et te serrer dans mes bras
Noテォl sans toi
Noテォl sans joie
Il ne me reste rien, le bonheur s'est enfui
Le feu s'テゥteint, tout est fini
Et dans mon coeur, il fait si froid


Déposé par elise2512 le 30/10/2014  

Mon Maテョtre...
Ne me prends pas pour esclave, car j'ai en moi le goテサt de la libertテゥ.
Ne cherche pas テ deviner mes secrets, car j'ai en moi le goテサt du mystティre.
Ne me contrains pas aux caresses, car j'ai en moi le goテサt de la pudeur.
Ne m'humilie pas, car j'ai en moi le goテサt la fiertテゥ.
Ne m'abandonne pas, car j'ai en moi le goテサt de la fidテゥlitテゥ.
Sache m'aimer et je saurai t'aimer, car j'ai en moi le goテサt de l'amitiテゥ.


Déposé par elise2512 le 30/08/2014  

ABANDON
*******
Je suis lテ devant la porte fermテゥe
Devant cette porte qui pourtant est celle de ma demeure.
Je miaule, gratte depuis des heures テ cette porte, personne ne m'ouvre,
Des heures テ me dire que mes maテョtres devraient m'entendre,
Entendre mes appels de dテゥtresse, de craintes
Je ne tremble pas de froid mais de terreur,
Devant ce monde extテゥrieur que jamais je n'ai connu avant ce jour.
Toujours j'ai vテゥcu auprティs de mes maテョtres sans jamais quitter ce home
Toute petite l'on est venu de chercher,
Tous devant mes sourires ont fondu pour moi.
Tendrement, des bras amoureux m'ont pris m'emportant
Dans ce foyer pour y commencer ma vie.
Vie qui me promettait des cテ「lins テ l'infini, de l'amour sans fin,
un toit ma vie durant.
Mais.... mais テ prテゥsent, je suis assise, sur cette galerie, depuis des heures,
Des heures テ attendre leur retour.
J'テゥtais bien tranquillement couchテゥe テ la fenテェtre ou je passe mes journテゥes paisibles,
Un camion est venu au petit matin, j'ai vu mes maテョtres transportテゥs une テ une des boテョtes,
Puis leurs meubles dans celui-ci.
Ces mテェmes bras qui jadis m'ont pris avec tendresse,
M'ont attrapテゥ par la peau du cou,
Puis ils m'ont dテゥposテゥ lテ oテケ je suis テ prテゥsent.
Mon maテョtre est alors montテゥ dans ce camion,
Emportant aussi avec lui ma famille, ceux que j'aimais.
Depuis ce temps, j'attends, j'attends inlassablement leur retour.
La nuit approche, cette nuit peuplテゥe de mystティre, d'inconnu pour moi,
Cela sera la premiティre que je passerais テ l'extテゥrieur de mon foyer.
Je me glisse sous cette galerie ou tout en essayant de trouver un peu de repos,
Je pourrais guetter avec attention le retour de mon maテョtre bien aimテゥ,
De cette famille テ qui je donnais de l'affection sans compter.
Les heures passent, le jour se lティve,
Une journテゥe se termine, j'attends toujours.
Jour aprティs jour, je les attends,
Puis la faim se fait sentir,
Je vais errer dans la ruelle qui se trouve derriティre,
Essayant de trouver un peu de nourriture.
Peu テ peu, ma vie devient une vie d'errance,
Peuplテゥe d'innombrables souffrances,
Car, depuis leur dテゥpart,
Moi avec des centaines d'autres, aussi tristement qu'eux,
Je finirais ma vie apeurテゥe, sans amour, sans joies.
Souffrant parce qu'on m'a abandonnテゥ, un jour de dテゥmテゥnagement,
Sans se soucier des consテゥquences que cela apporterait dans ma vie.
***
(Diane)

Déposé par MC le 28/06/2014  

"Les ami(es) sont comme les テゥtoiles nous ne pouvons pas toujours les voir mais nous savons pourtant qu'elles sont lテ ..."
***********


Déposé par SESHAT39 le 26/06/2014  

Plein de gros gros cテ「lins pour tous ces petits malheureux, tous ces petits oubliテゥs ...
Soyez heureux pour toujours sur le merveilleux Pont-de-l'Arc-en-ciel !! <3<3<3
Tendres pensテゥes.


Déposé par SESHAT39 le 18/04/2014  

Priティre au printemps
Toi qui fleuris ce que tu touches,
Qui, dans les bois, aux vieilles souches
Rends la vigueur,
Le sourire テ toutes les bouches,
La vie au coeur ;
***********
Qui changes la boue en prairies,
Sティmes d窶冩r et de pierreries
Tous les haillons,
Et jusqu窶兮u seuil des boucheries
Mets des rayons !
********
テ printemps, alors que tout aime,
Que s窶册mbellit la tombe mテェme,
Verte au dehors,
Fais naテョtre un renouveau suprテェme
Au coeur des morts !
********
Qu窶冓ls ne soient pas les seuls au monde
Pour qui tu restes infテゥconde,
Saison d窶兮mour !
Mais fais germer dans leur poussiティre
L窶册spoir divin de la lumiティre
Et du retour !
Renテゥ-Franテァois Sully Prudhomme,

Déposé par MC le 14/03/2014  

Pierre Loti qui, mieux que personne, a テゥtudiテゥ le naturel des fテゥlins, a dit pareillement :
ツォ Les chats ont de petites テ「mes ombrageuses, de petites テ「mes de cテ「linerie, de fiertテゥ et de caprice, difficilement pテゥnテゥtrables, ne se rテゥvテゥlant qu'a certains privilテゥgiテゥs et que rebute le moindre outrage ou quelquefois la dテゥception la plus lテゥgティre... ツサ
Ces petites テ「mes ombrageuses mais fiティres s'effraient ou se rテゥvoltent en face de la tyrannie de l'homme. Il faut, pour les conquテゥrir, respecter leur indテゥpendance, ne point exiger d'elles de soumission et de bassesse... On range le chat parmi les animaux domestiques... Domestique, il l'est si peu, cependant. S'il chasse les rats et les souris, ce n'est point pour obテゥir テ son maテョtre, c'est parce que son instinct l'y pousse. S'il aime la maison, le foyer, c'est parce qu'il s'y trouve heureux. Mais de vieux levain de sauvagerie est toujours en lui. Que sa condition change, qu'on cesse de le nourrir comme de coutume, qu'on ne le caresse plus, qu'on le rudoie, il prテゥfテゥrera la misティre aux mauvais traitements. Il fuira, se cachera, souffrira la faim et le froid - le froid, la plus terrible souffrance pour cette bテェte d'Orient - mais il ne se pliera pas aux exigences brutales, il n'acceptera pas l'injustice et les coups...


Déposé par sky le 12/03/2014  

Merci テ lince34 pour tous ces minous !


Déposé par cahouete le 02/03/2014  

que tous les chats puissent un jour vivre heureux. je vous aime mes ptis poilus.

Déposé par MC le 06/01/2014  


L'Homme croit souvent qu'il a テゥtテゥ crテゥe pour dominer et diriger.Mais il se trompe,il fait seulement partie du Tout.
L'Homme n'a ni pouvoir, ni privilティges, seulement des responsabilitテゥs.
Amitiテゥ.


Déposé par SESHAT39 le 18/09/2013  

En regardant sur les site, j'ai テゥtテゥ contente d'apprendre que la collecte pour les petits rescapテゥs du camp de Bテゥziers avait atteint ses objectifs.
Tendres pensテゥes テ tous ces petites victimes et gros cテ「lins テ ceux qui, hテゥlas, nous ont quittテゥs.


Déposé par SESHAT39 le 06/09/2013  

Pour toutes les petites victimes de la dテゥcharge de Bテゥziers. Une horreur !! .
Des milliers de cテ「lins テ tous ces petits Anges.


Déposé par chacaju le 19/06/2013  

PETIT CHAT PERDU (ou abandonnテゥ)
Un petit chat perdu
Pleure devant ma porte.
Il est boueux et nu
Comme une feuille morte.
Petit chat de personne
Venu de nulle part,
Tu as, comme l'automne,
Des yeux gris de brouillard;
Et plus tu m'apitoies
En miaulant ta peine,
Plus j'ai peur qu'on te noie,
Demain, dans la fontaine.
Petit chat nu, boueux
Comme une feuille morte,
Tu peux sテゥcher tes yeux:
Je t'ouvre grand ma porte.
Pierre Coran


Déposé par elise2512 le 04/06/2013  

J'テゥtais si petit...
Et tu m'as dit
Je te veux pour la vie
Chez toi tu m'as emmenテゥ
Afin de me loger
Tu m'as toujours aimテゥ
Quand je fus plus grand
Dehors tu m'as mis au soleil levant
Moi qui t'aimais tant...
Fidティle je restais prティs de ta porte
Espテゥrant que tu sortes
Des souvenirs que le vent emporte
Je t'ai entendu chuchoter
Je ne veux pas le faire opテゥrer
Je prテゥfティre l'abandonner
J'テゥtais pourtant heureux avec toi
Je partageais tes peines et tes joies
Ma vie tu la dテゥtenais entre tes doigts
J'ai dテサ alors m'テゥloigner
Pour quテェter afin de manger
Et l'hiver essayer de m'abriter
Sur le parcours de mon chemin
J'ai rencontrテゥ des miens
Il y en avait des quatre coins
Il y en avait sur des fermes
D'autres qu'on enferme
D'autres qu'on martyrise sans peine
Je ne suis peut-テェtre pas un humain
Mais mon coeur bat comme le tiens
Et tout comme toi j'ai des besoins
Pourquoi sommes-nous dテゥlaissテゥs
Quand vous disiez nous aimer
Combien mourront chaque annテゥe
Nous avons droit テ la vie
Et d窶 テェtre respectテゥ aussi
Soyez amour je vous en prie...
Signテゥ : Tous les chats abandonnテゥs


Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie


Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut