En hommage à Agathe (cleo)
Race :BRITISH-SHORTHAIR
Il est né le :26/01/2005
Il nous a quitté le :04/04/2013




En hommage à Agathe (cleo)

A Cléo, notre amie, notre amour, sache que tu as été l'un des plus beaux cadeaux de notre vie.

Jamais nous ne t'oublierons, nous te portons désormais chacun dans notre cœur, dans nos pensées.

Tu faisais partie de notre famille. Par ta bonté, ta douceur, tu as porté ta pierre pour construire avec nous de belles choses.

Merci mon trésor pour ces belles années partagées.


Au revoir ma douce, j'aime à rêver, à penser que nos chemins se croiseront de nouveau,
et que, oú que tu sois, tu entends ma voix.

https://youtu.be/NlprozGcs80

1187 Fleurs

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Je viens moins souvent mais je ,ne t'oublie pas, ma belle Cléo

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Ma Cléo..

Déposé par canou42
Déposé par canou42

Merci pour Haiku. Douces caresses à Cléo.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Tes roses préférées, belle Cléo, en cette fin d'année, tendres caresses

Déposé par maninette
Déposé par maninette

Un petit coeur de fleurs pour ton Noël jolie princesse

Déposé par poupou
Déposé par poupou

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Merci pour notre chère Mélusine!

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Nous allons dire " de belles roses de Noël " mais surtout

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Sache que l'amour que j'ai pour toi Cléo est inaltérable.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Ma princesse.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Pour toi ma petite Cléo !

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Des bisous ma Cléclé.

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Un bouquet de tendresse et une douce pensée pour Cléo

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Merci pour tes fleurs belle Cléo.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

" Il n'est si longue nuit qui n'atteigne l'aurore". W Shakespeare

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Conserve en ton cœur, sans rien craindre, Dusses-tu pleurer et souffrir, La flamme qui ne peut s’éteindre. Et la fleur qui ne peut mourir ! » VICTOR HUGO

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Tendres bisous Cléclé

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par maninette
Déposé par maninette

Jolie Cléo, Ninette& Chouoette ne t'oublient pas... Je suis très touchée par le geste de ta maman en ce jour de tristesse. Merci

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Merci à ta maman, douce Cléo pour ses pensées fleuries pour Mélisande qui fête aujourd'hui son arrivée dans le monde de l'amour avec toi et tous ses amis.

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Merci de la part de Mélisande!

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Ce bouquet à partager avec ta gentille maman, jolie Cléo

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Tes roses du samedi ma Cléo.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Je passe par ici de temps à autre, mais sache bien ma Cléo que c'est dans mes pensées, dans ma vie de tous les jours que tu m'accompagnes.

Déposé par maninette
Déposé par maninette

Une tendre pensée pour toi douce Cléo, amitiés à ta maman

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Doux bisous ma Cléo.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Des roses et le parfum de notre si belle histoire , ma Cléo.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Mon petit chat..

Déposé par Migisa
Déposé par Migisa

Déposé par maninette
Déposé par maninette

Coucou Cléo ! Ninette et Choupette te ont de gros câlins

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Un bouquet de tendresse pour toi ma jolie CLéo. Amitiés à ta maman.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Doux bisous.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Cléo

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Merci à ta maman pour Duchesse, voici tes roses préférées et de douces caresses pour toi, belle fée bleue

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Merci pour tes fleurs belle Cléo.

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Merci à ta maman pour mes anges et douces papouilles à toi, ma belle Cléo

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Gros câlins du dimanche soir mon ange.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Voici tes roses, belle fée bleue, tendresses...

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Ma douce Cléo.

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Pour toi Cléo, la Princesse bleue. Minette.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Ma Cléclé, de gros câlins.

Déposé par dimie
Déposé par dimie

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Avec toute ma tendresse, ma cléclé.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Tes roses préférées, ma belle princesse, avec toute ma tendresse pour toi...

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Petits bisous du soir, ma douce Cléo.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Mon Trésor, mon petit chat.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Mon petit ange, Cléo.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Mon Trésor, mon petit chat.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

De gros gros câlins mon nounours.

Déposé par maninette
Déposé par maninette

Coucou jolie Cloé !

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

"Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis." Victor Hugo

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Mon petit chat que j'aime tant.

Déposé par Amapolas
Déposé par Amapolas

Pour la jolie Cleo, douces pensées en cet anniversaire.

Déposé par Judi
Déposé par Judi

💛 ☘ De jolies fleurs printanières avec mes tendres pensées en ce triste anniversaire belle petite Cléo ☘ 💛

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Pour ton 3ème anniversaire au paradis belle Chloé !

Déposé par dorine
Déposé par dorine

De douces pensées pour Cléo

Déposé par Nathalie54
Déposé par Nathalie54

Une belle pensée pour toi ma belle en ce jour

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Ammonet
Déposé par Ammonet

Pour la belle Agathe et sa famille humaine qui ne l'oubliera jamais.

Déposé par Didijolie
Déposé par Didijolie

Pour toi mà princesse bleue. Encore un anniversaire et tu vois nous pensons tous a toi. Tu es si belle, si douce. Calins mà belle et courage a ta Mamanchat.

Déposé par sky
Déposé par sky

pour toi petit ange en ce triste jour anniversaire.Une pensée pour ta maman,tu vis pour l'éternité au fond de son coeur

Déposé par Daisy2008
Déposé par Daisy2008

Déposé par elise2512
Déposé par elise2512

Des milliers de câlins et de bisous pour toi, ma jolie Cléo en ce triste jour d'anniversaire. Courage à ta famille...

Déposé par maninette
Déposé par maninette

petite clés voici ton bouquet préfère pt te dire que je pense tard à toi surtout aujourd hui en ce triste jour anniversaire mille caressé gentille chatoune

Déposé par JHYL
Déposé par JHYL

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par joss19
Déposé par joss19

un bouquet de tendresse pour Agathe, veille sur Joss et toutes les autres étoiles

Déposé par joelle
Déposé par joelle

Déposé par poussy
Déposé par poussy

tendres pensées en ce jour

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE

Déposé par didie
Déposé par didie

Un bouquet rempli de câlins et de bisous pour toi adorable petite chatoune en ce jour....

Déposé par Titlaine
Déposé par Titlaine

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Douces caresses à votre magnifique Cléo qui nous rapelle tant notre Papou

Déposé par delphine50390
Déposé par delphine50390

Déposé par superfetatoire
Déposé par superfetatoire

Déposé par biscuit
Déposé par biscuit

Douces pensées en ce jour triste d'anniversaire

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

En ce jour si triste, voici tes roses en hommage, belle petite fée bleue, douces caresses pour toi

Déposé par Olisa
Déposé par Olisa

Déposé par MISTRAL
Déposé par MISTRAL

mistral de la sauvagette et ramsès II

Déposé par Migisa
Déposé par Migisa

Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21

Belle Agathe, voici quelques roses pour colorer et parfumer ton nuage. Doux repos au paradis des chats petit coeur.

Déposé par susi
Déposé par susi

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Des roses pour toi belle Agathe en ce triste jour.

Déposé par maninette
Déposé par maninette

Un petit coucou de Ninette et de Choupette

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Tu es ici , tu es là, tu es partout où je suis.

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Une rose pour te dire que je t'aime, que tu es dans mon cœur pour toujours.

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Une gerbe de roses pour une jolie petite fée envolée au paradis des minous, tendre repos...

Déposé par KEKER
Déposé par KEKER

Belle princesse bleue, de douces caresses sur ta belle robe, tendresses...

Déposé par poussy
Déposé par poussy

Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats

Pour la magnifique Cloé

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Une année toute douce, de paix et sérénité pour mon ange.

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Un beau paradis 2016 à Cléo qui me rappelle tant les deux petites fées anglaises qui sont aussi au paradis

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Pour toi, belle princesse bleue.


390 messages


Déposé par chacaju le 22/10/2016  

Automne
Les feuilles tombent, tombent comme des lointains comme si aux cieux dans des jardins éloignés, tout flétrissait
elles tombent en gestes de refus.
Et dans les nuits la lourde terre tombe
depuis toutes les étoiles dans la solitude.
Nous tous nous tombons. Cette main là tombe
et vois les autres aussi : cela est en elles toutes
et pourtant il est quelqu’un, qui retient toute cette chute dans ses mains avec une douceur infinie.
Rainer Maria Rilke.

Déposé par chacaju le 15/08/2016  

« Toi qui as disparu, je sais que tu es là » :
« Toi que j’avais besoin d’embrasser, de toucher, de regarder…
Toi qui t’en es allé, dont le souvenir est si vivant en moi…
Toi qui as disparu de ma vie quotidienne, de mes allées et venues, je sais que tu es là,
je sais que ton absence provoque ma présence, non pas à de vains souvenirs,
mais à une autre façon d’être présent à toi, d’être aimé de toi,
non pas comme une fleur fanée, mais comme une fleur dont, un jour,
le parfum te retrouvera. »
Père André Marie

Déposé par chacaju le 28/07/2016  


" Nous mourrons mais nos actes ne meurent pas,
Car ils se perpétuent dans leurs conséquences infinies.
Passants d’un jour,
Nos pas laissent dans le sable de la route
Des traces éternelles
Rien n’arrive qui n’ait été déterminé par ce qui l’a précédé
Et l’avenir est fait des prolongements inconnus du passé."
Jules Verne
À toi Cléo, à nos merveilleux souvenirs.

Déposé par chacaju le 11/06/2016  

"Le parfum de l'âme, c'est le souvenir. C'est la partie la plus délicate, la plus suave du cœur, qui se détache pour embrasser un autre cœur et le suivre partout. L'affection d'un absent n'est plus qu'un parfum, mais qu'il est doux.
Lettres d'un voyageur
Georges Sand

Déposé par maninette le 08/04/2016  

...Puisque la vie nous a séparé et avant de là-haut nous retrouver...
...Nous devons apprendre à vivre sans toi ce n'est pas évident crois-moi...
…Nous avons appris à faire de tes souvenirs une force qui nous permet de tenir...
...Tu nous a quitté brutalement pour rejoindre la lumière des étoiles...
...Maintenant nous regardons le firmament quand notre cœur nous fait mal...
...Tu as laissé une trace de toi et d'émois ta vie est finie ici, mais continue dans l'au-delà...
...Tu nous a laissé des beaux souvenirs et en parlant de toi, cela fait parfois sourire...
...Mais c'est ce que tu voulais car tu détestais nous voir pleurer...
...Sois heureux, toi qui a semé le bonheur tu resteras vivant à jamais dans nos cœurs…

Déposé par chacaju le 05/04/2016  

De si loin que je me remémore ta présence parmi nous, je ne cesse de penser à ta belle robe
bleue bien sûr, mais surtout à ton caractère si affable, ta douceur et à l'amour que tu nous
portais. Tous ces souvenirs, je les garde précieusement afin qu'ils ne ternissent ni ne s'abîment
et chaque jour ils me reviennent et je me dis que que c'est si beau que nos chemins se soient croisés.
Je t'aime tant ma douce Cléo, chaque jour,je te chuchote un petit mot doux.

Déposé par elise2512 le 04/04/2016  

Ma chère Cléo aux yeux d’or,
Il y a 3 ans, tu t’envolais brutalement vers le paradis des chats en laissant ta famille dévastée par la peine. Tu n’es plus là physiquement mais ta famille continue à te faire vivre dans son cœur et dans sa mémoire. Repose en paix ma toute belle et reçois mes plus belles caresses, accompagnées de doux bisous.
Avec toute ma tendresse pour toi et mon amitié pour ta maman.
Elise
*****
"Les morts que nous avons aimés nous habitent et nous accompagnent tout au long de notre vie.
L'essentiel d'un être décédé et qu'on a aimé, ne se trouve point au cimetière ni dans une urne, mais dans notre cœur."
(Martin Gray)

Déposé par KEKER le 04/04/2016  

Déjà 3 ans au paradis des minous, belle princesse. Voici un poème, avec toute ma tendresse...
LES DATES ANNIVERSAIRES
***********************
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir un instant nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous.
***
Je suis toujours surpris par les coïncidences
Qui nous font un clin d'oeil du fond de leur mémoire
En posant des bonheurs sur les journées d'absence
Et nous laissent à penser que rien n'est un hasard
***
Peut-être est-ce un moyen lorsqu'ils se manifestent
Pour ceux qui sont partis dans un autre univers
De nous tendre la main par l'amour qui nous reste
Pour nous aider parfois à franchir des frontières
***
Est-ce nous qui pouvons au travers de l'espace
Influencer ainsi la course des années
Ou serait-ce un lambeau de leur chagrin qui passe
En déposant des fleurs sur le calendrier
***
Il existe en tous cas dans les anniversaires
Une part de magie qui fait surgir d'ailleurs
Les visages ou les mots de ceux qui nous sont chers
Des êtres qui nous manquent et dorment dans nos cœurs
***
Ils sont là quelque part pour un instant fugace
Et dans les joies souvent qu'ils partagent avec nous
Se rendorment certains que rien n'a pris leur place
Et que leur souvenir nous est resté très doux
***
Sans amour notre vie n'est plus qu'un long voyage
Un train qui nous emporte à travers les années
Mais celui qui regarde un peu le paysage
Ouvre déjà son coeur pour une éternité
***
Au delà des paroles et de la bienveillance
Il existe des voies difficiles à cerner
Faites de souvenirs, d'amour et de silence
Et que bien des savants vous diront ignorer
***
Elles sont un privilège au coeur de la souffrance
Un baume pour les jours qu'on ne peut oublier
Qui pourraient avoir l'air d'être sans importance
Mais qui soignent des plaies difficiles à fermer
***
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous
***
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au présent de nous sembler plus doux.
***
(Yves Duteil)
-------------

Déposé par Migisa le 04/04/2016  

douces pensées pour Agathe et réconfort pour sa maîtresse en ce triste jour...

Déposé par PiouPiou le 20/03/2016  

Le printemps pareil à une fleur éclose
S'ébroue de giboulées et prend la pose
Des nuées de jonquilles brillent dans les prés
Telles des étoiles sur la voie ladée
Un air léger, léger, caresse nos joues
Comma un baiser de papillon fou
Le corselet des premières abeilles, bientôt
se teintera de sang nouveau des coquelicots
et les libellules ivres sous la tonnelle
valseront dans les premiers rais du soleil...
*****
Petits bisous sur ta truffe ma Belle Cléo

Déposé par chacaju le 07/09/2015  


Été : être pour quelques jours
Été : être pour quelques jours
le contemporain des roses ;
respirer ce qui flotte autour
de leurs âmes écloses.
Faire de chacune qui se meurt
une confidente,
et survivre à cette soeur
en d'autres roses absente.
J'ai une telle conscience
J'ai une telle conscience de ton
être, rose complète,
que mon consentement te confond
avec mon coeur en fête.
Je te respire comme si tu étais,
rose, toute la vie,
et je me sens l'ami parfait
d'une telle amie.
Je te vois, rose
Je te vois, rose, livre entrebâillé,
qui contient tant de pages
de bonheur détaillé
qu'on ne lira jamais. Livre-mage,
qui s'ouvre au vent et qui peut être lu
les yeux fermés ...,
dont les papillons sortent confus
d'avoir eu les mêmes idées.
R. M. Rilke
Les roses

Déposé par KEKER le 18/07/2015  

Cléo, un petit texte qui te va si bien ! Ce que tu aurais pu dire à ta mamanchat,
« Maman,
Je suis désolée, désolée d'être partie sans prendre soin de t'avertir avant. Désolée que tu sois prise avec cette douleur que je ressens de là où je suis. Je ne voulais pas partir, j'étais bien avec toi, j'étais heurese, la plus heureuse des chattes. Mais vois-tu maman, j'avais peut-être un cœur faible et moi-même je ne le savais pas et un jour il a tout simplement arrêté et je me suis endormie. Je regrette, car, moi aussi j'aimerais tant te revoir, tu me manques, maman. Toutes les larmes que tu verses pour moi témoignent de ta douleur que je partage. Tu n'as pas pu me dire adieu mais je t'ai vue pleurer sur moi quand tu m'as trouvée, inerte. J'étais avec toi, malgré tout. J'avais peur, moi aussi, de ne plus jamais pouvoir te toucher, te réconforter. Tu as été une bonne maman! Ne te blâme pas, tu ne pouvais pas savoir. Je ne t'ai donné aucun signe et moi-même je ne savais pas que je m'endormais pour la dernière fois. Merci, pour toutes ces années de bonheur et d'amour. Merci de faire perdurer ma mémoire et de dire que j'ai vécu. Je sais que je suis importante pour toi et pleure si cela te fait du bien, car toutes les larmes ne sont pas mauvaises. Elles sont le symbole de tout l'amour que tu m'as porté et que tu me porteras encore. Je sais que tu ne m’oublieras pas, je connais ton cœur. Je te promets de toujours être là quand tu en sentiras le besoin. Pense à moi et je viendrai, tu sentiras ma présence. Je t'aime ! »
(vu sur la page de Lestat)

Déposé par KEKER le 17/07/2015  

Maman, un coucou du paradis pour chats
J’ai mis du temps Maman à t’écrire,
Mais je voulais te rassurer car je sais que tu es très triste depuis mon départ.
Et oui, dans une autre dimension, dans le monde astral,
Il y a un nid rempli d'amour et très douillet pour nous.
Il y a des balles de laine, de l'herbe à chat,
Des rivières de lait, des souris à profusion et surtout…
Il y a plein de toutous, et l’on s’entend super bien
Comme quoi, les humains racontent un peu n’importe quoi, Maman.
Je suis bien où je suis.
Je suis bien entouré.
Toutes les caresses, toutes les tendres attentions, tous les derniers soins que tu m'as offerts,
Je les ai apportés avec moi.
La plus importante des choses que tu dois savoir,
C'est qu'il y a une ouverture dans les nuages d'où je peux te voir.
C'est comme si tu étais avec moi.
D'ici, je peux prendre soin de toi en pensée.
Il m'est impossible de t'oublier, ton image et ta gentillesse sont gravées dans mon coeur.
Si un matin, tu te réveilles avec un sourire aux lèvres et un ronronnement dans les oreilles,
C'est que je t'aurai rendu une petite visite dans tes songes.
Merci pour ton amour.
Je t'aimerai éternellement!

Déposé par maninette le 09/07/2015  

Regard de chat
Dans l’eau pure d’un lac profond
C’est tout le soleil qui se mire,
Une énigme tombée au fond
D’un puits secret qui vous attire…
Passablement reflet sorcier
D’une lune mystérieuse,
Se faisant parfois messager
De méditation nébuleuse.
Deux prunelles et deux bijoux
Descendus d’une autre planète
Où, grand jamais, pauvres de nous
N’aurons accès, je le regrette.
C’est là leur pouvoir et beauté
Ainsi qu’étrange phénomène,
Un regard de tous, convoité,
Cadeau d’une étoile lointaine

Déposé par KEKER le 27/06/2015  

Va mon ange
Va mon petit ange, déplie tes douces ailes
puisque la vie ici te quitte
envole-toi vers ce grand ciel
et tant pis si mes yeux me piquent.
Tu as bien assez souffert ici bas
envole-toi vers l'au-delà
même si cette douloureuse absence
restera pour moi ici souffrance.
Tu sera toujours au fond de moi
dans le creux de mon coeur tu dormiras
et dans mes heures de grands combats
ta douce présence me réchauffera.
Va mon petit ange, va
ne te retiens pas pour moi
Je resterai debout, ne t'inquiète pas
je garderai pour que rien ne change
le bonheur en moi d'avoir ici-bas
rencontré un ange ....
et dans mon coeur à jamais et pour toujours
je saurai ce que signifie le mot AMOUR ......

Déposé par elise2512 le 18/06/2015  

*** Trop beau ton Paradis… ***
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis cœurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ?

Déposé par KEKER le 16/06/2015  

Je suis assise ici, seule, si triste, et solitaire,
Je pense à toi souvent,
Chaque minute du jour,
Me demandant comment tu vas,
Ce que tu fais,
Souhaitant te serrer dans mes bras.
Je suis assise,
Me souvenant de tout ce que nous avons partagé,
Rêvant à tout ce qui sera,
Et je verse une larme pour chaque minute sans toi.
Parfois, je crois en ma force
Et que le temps qui nous sépare s'écoulera vite,
Et puis parfois,
Je m'assieds et pleure et me demande,
Pourquoi faut-il que l'amour fasse ainsi mal...
Et je réalise que ce n'est pas l'amour qui fait si mal...
Mais d'être là sans toi.

Déposé par elise2512 le 31/05/2015  

POUR MA MERE
Il y a plus de fleurs
Pour ma mère, en mon coeur,
Que dans tous les vergers ;
Plus de merles rieurs
Pour ma mère, en mon coeur,
Que dans le monde entier ;
Et bien plus de baisers
Pour ma mère, en mon coeur,
Qu'on en pourrait donner.
(Maurice Carême)

Déposé par KEKER le 12/05/2015  

Juste un instant de tendresse
Avec toi comme avant,
Juste te faire un gros câlin,
Juste un moment partagé
Et quelques mots murmurés à ta petite oreille ,
Juste te faire un bisou,
Pour ça, je donnerais tout
Juste que tu reviennes,
Et que s'envolent mes peines ,
Juste parce que j'ai besoin de toi,
(Auteur inconnu - Internet)
Pour toi, petite Cléo, et ta mamanchat

Déposé par AMARIE le 03/05/2015  

** Un brin de muguet ... un mois de bonheur,
Un bouquet pour toute une année.
Un brin de tendresse ... un bouquet d'amour,
A toi ma CLEO pour l'éternité ... **

Déposé par maninette le 02/05/2015  

MUGUET
Cloches naïves du muguet,
Carillonnez ! car voici Mai !
Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !
Les yeux brillants, l'âme légère,
Les fillettes s'en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !
Maurice Carême

Déposé par chacaju le 11/04/2015  

"Ne pleure pas parce que les choses
sont terminées;
souris parce qu'elles ont existé."
L. E. Bourdakian

Déposé par elise2512 le 10/04/2015  

Le 9 avril 2014 était une bien triste date anniversaire pour moi. Merci à ta maman pour sa gentille attention ; ça m’a réchauffé le cœur. Je te fais mes plus tendres caresses, ma jolie princesse Cléo.

Déposé par chacaju le 05/04/2015  

"Lorsque deux nobles cœurs se sont vraiment aimés. Leur amour est plus fort que la mort elle-même. Cueillons les souvenirs que nous avons semés. Et l'absence après tout n'est rien lorsque l'on s'aime."
Guillaume Apollinaire

Déposé par chacaju le 04/04/2015  

Coucou ma Cléclé,
Déjà 2 ans que je n'entends plus tes ronrons. La tristesse s'estompe mais les souvenirs restent.
Je me rappelle tes coups de tête affectueux, tes magnifiques vocalises. Tu n'aimais pas rester seule et toutes les 2 , nous en avons fait des nocturnes. Je travaillais, encouragée par ton doux ronronnement et ta présence. Sache Cléo que tu as été pour moi une compagne, un vrai trésor, un puissant moteur durant mes longues études. MeRci mon petit cœur.
Lorsque tu es partie, j'avais déjà quitté le cocon familial, et quand je revenais, c'est avec le coeur très gros que j'ouvrais la porte sachant que ma belle ne m'attendrait plus désormais.
Maintenant je te garde dans mon cœur. Tous les jours, tes photos défilent sur mon portable et je ne m'en lasse pas.
Tu me manques ma belle princesse bleue. Je t'aime et j'aime entendre maman parler de toi avec tout son amour et sa sensibilité.
Mille Câlins Cléo en ce jour.
Ta Chacha.

Déposé par chacaju le 04/04/2015  

A notre Cléo,
Je te remets ce petit texte aujourd'hui car il te correspond , c'est toi mon trésor et je sais que de ton nuage tu dois ronronner, en voyant toutes les jolies fleurs qui te sont offertes. Et moi, je te porte dans mon cœur et revis encore plus intensément cette belle
histoire d'amour, aussi je te promets hormis quelques petites larmes d'émotions, tu connais ma sensibilité, je ne pleure pas parce que je t'aime très très fort mon ange.
A toi notre chat tout en rondeur de la tête aux pieds,
Cléo, ta tête ronde comme une pomme, nous rappelait la tête de l'ours en peluche de notre enfance,
tes yeux ronds cuivrés pleins de malice, aux couleurs si intenses exprimaient à eux seuls tes moindres désirs, ton regard nous donnait l'impression d'un étonnement, d'un émerveillement perpétuel.
Chez toi, tout était rond, ta tête,ton corps, tes yeux, le bout de ta queue,
Chez toi, tout était doux, ta fourrure et ton tempérament, nous ne pouvions rêver plus tendre.
Est ce cette rondeur qui te donnait ce caractère si paisible, si équilibré?
Ecrire ces quelques lignes , te décrire m'apaisent, tu étais un chat zen, anti-stress.
Tu régnais dans notre maison en "Maîtresse",tu savais tout en douceur t'imposer.
Quand tu voulais des caresses, c'est toi qui décidais du moment et de qui tu désirais les recevoir.
D'une grande curiosité, tu passais beaucoup de temps à observer ,à nous épier calmement. Tu
comprenais tous les interdits.
CLEO, tu étais notre nounours, une" bonne pâte"mise autant que je puisse l'espèrer entre des mains aimantes.
Tu étais" british", flegmatique et ce trait de caractère avait l'immense pouvoir d'apaiser.
Tu étais bavarde, toujours quelque chose à dire et tu nous écoutais. Tu étais intelligente. Il ne te manquait que la parole,mais même sans elle, tu savais toujours te faire comprendre. Tu savais toujours décrypter nos peines et nos maux et tenter de les déjouer par ton doux ronronnement et ta présence, tu m'étais particulièrement précieuse ma Cléo.
Quel bonheur de t'avoir aimée, te t'avoir rendue heureuse, tu nous suivais partout, surtout ceux de nous que tu préférais, tu n'aimais pas la solitude, et tu ne supportais pas la notre.
Et ce matin du 4 avril 2013, la vie , le sort ou le destin ou ....je ne sais ? en a décidé autrement.
Tout allait bien, joyeuse, petit train train habituel, petit rituel de chaque matin à l heure du petit-déjeuner familial, tu semblais en forme. Quelques temps plus tard, ton chemin s'est arrêté alors que tu tentais
de me suivre, tu t' es écroulée à mi- parcours sans un bruit et sans vie....et à seulement 8 ans.
Je t'ai portée, embrassée, appelée mais en vain malgré ma grande détermination : "te voir repartir", un grand moment de déni, je ne pouvais croire en cette cruelle vérité.
Une mort subite, "une belle mort sans douleur et souffrance" mais troublante, perturbante pour nous tous qui t'aimions. Avons nous négligé quelque chose, préoccupés par tant d'autres choses ? Nous n avons pas souhaité te faire autopsier, pourquoi mutiler notre belle princesse? je me dis que nous n'avons pas eu de décision douloureuse à prendre même si je considère que ce geste est la plus belle preuve d'amour que l'on puisse donner à un être qui souffre et que l 'on aime. Cléo, tu nous as épargnés le cruel dilemme qu'est de définir le moment où il faut agir et nous t' en remercions.
Cependant nous ne pouvons plus te voir ,te toucher ni te câliner
Toutes tes qualités font que le vide que tu as laissé malgré toi, est pesant, mon gros Nounours, ma Cléo, nous voudrions encore une fois te remercier pour ces huit années de bonheur, nous ne le ferons jamais assez! Le temps fait son oeuvre , le deuil et ses étapes évoluent pas à pas , mais il y a cependant des jours , des moments où la peine et la mélancolie sont plus mordantes. Nous nous permettons de croire que tu veilles sur ton petit monde et que tu n'es jamais très loin de nous.
Ne pleurons pas, cela t''enlèverait toute ta jovialité, nous savons que là où tu es désormais, nous l'espérons, tu es heureuse.
DE GROS CALINS MON GROS NOUNOURS,
Au revoir petit Ange, ma toute douce.

Déposé par elise2512 le 04/04/2015  

Ma jolie Cléo, c'est un bien triste anniversaire pour ta famille aujourd'hui.
Les mois passent, la vie continue, la douleur s'estompe légèrement, mais c'est chaque jour que ta famille pense à toi car ton souvenir demeure intact et indestructible.
En ce jour si triste pour les tiens, je t'adresse une tonne de câlins et de douces caresses et t'offre ces quelques mots :
********
Mon tendre Amour, mon enfant félin
Lorsque je revois tes beaux yeux d’or,
Doucement, avec amour, se poser sur moi,
C’est comme un soleil de velours
Caressant mon âme chagrine.
J'en appelle à ta douceur
Réminiscence du bonheur enfui
Pour adoucir toutes les ecchymoses,
De mon cœur à jamais blessé,
Depuis que tu nous as quittés.
Mais évoquer toutes les joies que tu nous as données
Ressuscite, un instant, mon cœur brisé.
Désormais, nos âmes liées par ce même pur amour
Vogueront pour l'Eternité, sur les ailes du temps.

Déposé par sky le 04/04/2015  

Le temps qui nous poursuit ne peut nous séparer,meme après la vie,nos joies passées vont nous unir à l'infini.

Déposé par maninette le 03/04/2015  

Et si je pars
Alors que tu es encore là…
Sache que je vivrai toujours
Vibrant sur un rythme différent,
Derrière un voile opaque pour toi.
Tu pourras me voir,
Aussi tu dois garder la foi.
J’attends l’heure où
Nous pourrons à nouveau
Prendre notre essor
Mutuellement conscientes l’une de l’autre,
D’ici-là, vis pleinement ta vie
Et si tu as besoin de moi
Tu n’auras qu’à murmurer mon nom dans ton cœur,
… je serai là…
Pour ma gentille maman,
Cléo

Déposé par maninette le 02/04/2015  

Aujourd'hui le destin
m'a prise par la main...
Et m'a conduite
dans un lieu
appelé
... chagrin
ta,sa,

Déposé par chacaju le 26/03/2015  


Ma Cléo,
Voici bientôt 2 ans que tu t'es envolée, et je te garde enfouie
au plus profond, au plus intime de mon cœur, comme au sein
d' un coffret où je te garde très précieusement. Mes souvenirs
les plus chers, je les range bien à l abri dans mon cœur et je
ferme la porte à clé pour que personne ne me les vole. Pour les
empêcher de se faner à la lumière du soleil et pour
éviter que les intempéries ne les abîment.
Cette belle histoire d'amour je la vis ainsi au quotidien.
tu m'accompagnes à chaque instant.
Doux câlins ma Cléo, je t'aime et nous t'aimons.

Déposé par chacaju le 21/02/2015  

Qu'est ce qui fait une belle histoire?
Du bonheur et des êtres qui le trouvent.
Il faut qu'il y ait de l'amour. Peut être un
peu de tristesse. Et il faut un voyage ,
d'une façon ou d'une autre.
En souvenir de notre magnifique histoire,
Ma douce Cléo, celle que je n' oublierai
jamais.

Déposé par KEKER le 31/01/2015  

Loin des yeux, loin du coeur
Tous ces trains de nuit, ces aéroports,
tous ces longs courriers m' eloignent de toi
ta photographie est dans mon passeport
et j'ai dans le coeur un sourire de toi
Toutes ces lumières, tous ces paysages
je les donnerais pour être avec toi
je passe la frontiére au long du voyage
je sais que tu es à côté de moi
Loin des yeux loin du coeur ça n'existe pas
loin des yeux loin du coeur moi je pense à toi
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là
Moi je me réveille un matin à Londres
et je me promène le soir dans Athènes
le jour tu es là un peu comme un ombre,
la nuit tu reviens comme un grand soleil
Loin des yeux loin du coeur ça n'existe pas
loin des yeux loin du coeur moi je pense à toi
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là
Loin des yeux loin du coeur pas pour toi et moi
Loin des yeux loin du coeur moi je n'oublie pas
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là
Loin des yeux loin du coeur ça n'existe pas
loin des yeux loin du coeur moi je pense à toi
et chaque jour qui passe me rapproche de toi
au rendez-vous de ton amour je suis toujours là
Cléo, je t'offre ces mots pour toi et ta famille, repose en paix, l'amour ne meurt jamais...

Déposé par KEKER le 05/01/2015  

Le prodige de ce grand départ céleste, qu'on appelle la mort, c'est que ceux qui partent ne s'éloignent point.
Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près.
Oh! qui que vous soyez, qui avez vu s'évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui.
Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort , c'est la présence: présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes.
L'être aimé est disparu, non parti.
Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas absents...
Victor Hugo

Déposé par KEKER le 31/12/2014  

Toi qui dors à jamais
Dans la grande prairie,
Que ton coeur souffle
Dans le vent,
Qu'il vive
Dans les hautes herbes,
Dans les fleurs,
Sous les pas de la biche,
Dans la force du bison,
Face au grand ciel,
Au ciel immense,
Toi qui dors mon amour,
Sache que jamais
Mon coeur ne t'oubliera.

Déposé par KEKER le 28/12/2014  

Quand j’observe le ciel
Je rêve à des merveilles
Mais souvent la nuit
Je rêve à elle.
Elle est mon étoile, mon berger
Dans la soirée sacrée
Elle est l’étoile perdue,
Que j’ai aperçue.
Cette étoile du berger parmi tant d’autres,
Est comme les secondes d’une montre,
On l’aperçoit peu,
Mais elle est avec elles.
Alors, je me suis retournée
Et dans la nuit étoilée
Et je t’ai vue, sur le chemin
Me tendant la patte, ma chatte
Me disant : ne te laisse pas envahir par le chagrin,
Tu restes à jamais mon amie, je veille sur toi,
Ma vie était belle, j’ai vécu comme une reine
Je te regarde, je t’entends, je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.

Déposé par KEKER le 18/12/2014  

Cléo, un cadeau pour toi en cette période de Noël, où l'on pense encore plus fort à ceux qui nous ont quittés... Douces caresses pour toi, et amitiés à ta famille.
Lettre d'une maman à son chat
Petit être de douceur qui m'a donné tant de bonheur, toi qui réchauffais mon coeur dans mes moments de pleurs.
Petit être de douceur, tu as enrichi ma vie de souvenirs tellement jolis inscrits dans le livre de ma vie.
Petit être de douceur, toi l'amie fidèle pour toujours, celle qui ne trahit jamais quel que soit le parcours.
Après un dernier regard, qui m'enlevait mon espoir, je t'ai donné un dernier baiser, comme pour te dire : Je dois te laisser. Tu es partie doucement et j'ai revu tous nos moments, te voila envolée vers cette fameuse éternité.
Va mon coeur, mon bonheur, tu as gagné ta place au paradis, laisse-toi donc emporter dans les profondeurs du firmament.
Petit être de douceur, n'oublie jamais ta maman, un jour tu verras je reviendrai auprès de toi !
(vu sur la page de Suzie),

Déposé par chacaju le 04/12/2014  

A ma famille,
Lorsque la nuit tombe et que les étoiles brillent,
Séchez vos larmes et regardez-moi.
Là-haut dans le ciel, je suis une de ces belles étoiles qui brillent,
Et quand passe une étoile filante, c’est un million de bisous que je vous envoie,
Recevez-les en plein cœur.
Lorsque le vent souffle, c’est encore moi qui me glisse dans les branches,
qui joue dans vos cheveux, qui vous caresse la joue.
Et lorsque le soleil brille, c’est encore moi qui souris, qui vous inonde de ma lumière, de cette chaleur dont je veux vous envelopper, comme votre amour qui me réchauffe.
Papa, Maman,
Nous serons toujours ensemble, car j’habite l’endroit le plus doux et le plus merveilleux qui soit,
J’habite dans vos cœurs.
Cléo

Déposé par chacaju le 04/12/2014  

Le ciel est à moi
J’étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que se sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l’univers
Je pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole,
Je brille, je brille,
Je vis
Le ciel est à moi
L’infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux !
J’étais sans vie et sans voix
L’âme pleine de « pourquoi »
Perdu dans les silences et dans le mots
Quelle est la raison des choses
Des galaxies et des roses ?
On le sait quand on sait
Que tout est beau
Je pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole,
Je brille, je brille,
Je vis
Le ciel est à moi
L’infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux !
J’étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que se sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l’univers !
Chanson du film « Le papillon bleu », interprétée par Marie-Hélène Thibert

Déposé par chacaju le 21/11/2014  

Quand je me recueille sur ta petite tombe, je sens monter la douceur de Ton âme....
La mort ne s’arrête pas au cercueil… La mort allume une flamme éternelle.
Le cimetière n’est pas la maison des morts, le cimetière est une porte vers l’éternité,
Mourir n’est pas mourir… Mourir c’est vivre autrement dans la paix et la sérénité.
Pour notre petit ange Cleo.

Déposé par elise2512 le 01/11/2014  

MON ETOILE
Dans ce monde obscur brille une étoile ...
Une étoile qui illumine ma vie ...
Une étoile qui me donne le sourire ...
Une étoile qui m'apporte de la joie de vivre ...
Mais un jour, cette étoile s'éteint ...
Et, tout autour de moi s'écroule ...
Et tout redevient sombre ...
Tout ... sauf le souvenir de cette étoile ...
Qui ne cessera de briller dans mon coeur .....

Déposé par PiouPiou le 01/11/2014  

Bonne fête ma Jolie Cléo
---
QU'UN VOILE
Il n'y a qu'un voile,
qu'un voile qui nous sépare.
Il y a un souffle qui nous unit, celui des âmes,
si doux, si fin, si persistant,
"Je suis là, au-delà du savoir, du visible, de l'audible" dit la voix.
"Il n'y a que ce voile qui nous sépare
et tu me sens parfois".
Une odeur, un geste, une musique, un endroit,
et je suis là, auprès de toi;
tu m'entends rire, discourir de ce qui était.
Désormais c'est un trésor au fond de toi.
Il n'y qu'un voile si fin pourtant si infranchissable,
impénétrable car nul ne sait ce qui est au-delà.
Nul ne doit savoir,
on n'en revient pas,
c'est l'éblouissant interdit.
Mais pour les cœurs la frontière n'existe pas,
l'amour brûle ce voile si tenu et retrouve le feu de l'éternel.
L'amour ne craint l'éblouissement mais s'en nourrit constamment.

Déposé par chacaju le 01/11/2014  

« L’aube est moins claire »
L’aube est moins claire, l’air moins chaud, le ciel moins pur ;
Le soir brumeux ternit les astres de l’azur.
Les longs jours sont passés ; les mois charmants finissent.
Hélas ! voici déjà les arbres qui jaunissent !
Comme le temps s’en va d’un pas précipité !
Il semble que nos yeux, qu’éblouissait l’été,
Ont à peine eu le temps de voir les feuilles vertes.
Pour qui vit comme moi les fenêtres ouvertes,
L’automne est triste avec sa bise et son brouillard,
Et l’été qui s’enfuit est un ami qui part.
Adieu, dit cette voix qui dans notre âme pleure,
Adieu, ciel bleu ! beau ciel qu’un souffle tiède effleure !
Voluptés du grand air, bruit d’ailes dans les bois,
Promenades, ravins pleins de lointaines voix,
Fleurs, bonheur innocent des âmes apaisées,
Adieu, rayonnements ! aubes ! chansons ! rosées !
Puis tout bas on ajoute : ô jours bénis et doux !
Hélas ! vous reviendrez ! me retrouverez-vous ?
Victor Hugo

Déposé par chacaju le 01/11/2014  

QU'UN VOILE
Il n'y a qu'un voile,
qu'un voile qui nous sépare.
Il y a un souffle qui nous unit, celui des âmes,
si doux, si fin, si persistant,
"Je suis là, au-delà du savoir, du visible, de l'audible" dit la voix.
"Il n'y a que ce voile qui nous sépare
et tu me sens parfois".
Une odeur, un geste, une musique, un endroit,
et je suis là, auprès de toi;
tu m'entends rire, discourir de ce qui était.
Désormais c'est un trésor au fond de toi.
Il n'y qu'un voile si fin pourtant si infranchissable,
impénétrable car nul ne sait ce qui est au-delà.
Nul ne doit savoir,
on n'en revient pas,
c'est l'éblouissant interdit.
Mais pour les coeurs la frontière n'existe pas,
l'amour brûle ce voile si tenu et retrouve le feu de l'éternel.
L'amour ne craint l'éblouissement mais s'en nourrit constamment.

Déposé par elise2512 le 29/10/2014  

Merci du fond du cœur pour votre soutien à l’occasion du 1er anniversaire du départ de mon Ramsès. Votre gentillesse met un peu de baume à mon cœur.
Je fais des milliers de douces caresses à votre belle princesse Cléo aux yeux d'or.

Déposé par KEKER le 25/10/2014  

Maman, un coucou du paradis pour chats
J’ai mis du temps Maman à t’écrire,
Mais je voulais te rassurer car je sais que tu es très triste depuis mon départ.
Et oui, dans une autre dimension, dans le monde astral,
Il y a un nid rempli d'amour et très douillet pour nous.
Il y a des balles de laine, de l'herbe à chat,
Des rivières de lait, des souris à profusion et surtout…
Il y a plein de toutous, et l’on s’entend super bien
Comme quoi, les humains racontent un peu n’importe quoi, Maman.
Je suis bien où je suis.
Je suis bien entourée.
Toutes les caresses, toutes les tendres attentions, tous les derniers soins que tu m'as offerts,
Je les ai apportés avec moi.
La plus importante des choses que tu dois savoir,
C'est qu'il y a une ouverture dans les nuages d'où je peux te voir.
C'est comme si tu étais avec moi.
D'ici, je peux prendre soin de toi en pensée.
Il m'est impossible de t'oublier, ton image et ta gentillesse sont gravées dans mon coeur.
Si un matin, tu te réveilles avec un sourire aux lèvres et un ronronnement dans les oreilles,
C'est que je t'aurai rendu une petite visite dans tes songes.
Merci pour ton amour.
Je t'aimerai éternellement!

Déposé par KEKER le 17/10/2014  

Ouvre grand ta fenêtre, toi qui m'a donné tant d'amour.
Ouvre grand
Chut !
Écoute le vent
Qui te porte un poème
Des milliers de "je t'aime"
Chut !
Écoute le vent
Comme un jour de printemps
Il t'apporte un baiser
Celui de ta boule de tendresse.
Pour Cléo et sa mamanchat

Déposé par KEKER le 26/09/2014  

Je ne t'oublie pas, belle princesse, je te dédie ce poème, doux bisous !
Au revoir, ce n'est pas toujours adieu
Au revoir, c'est à bientôt si tu veux
Au revoir, c'est pourtant toujours
Des larmes aux yeux…
Au revoir, ce n'est parfois qu'une absence,
Au revoir, c'est aussi un long silence,
Au revoir c'est toujours,
Un chagrin qui recommence…
Au revoir, ce n'est pas toujours adieu
Au revoir, c'est peut-être parfois mieux
Au revoir c'est pourtant toujours,
Des larmes aux yeux.

Déposé par elise2512 le 25/09/2014  

Viens mon chat ronronner au creux de mon épaule,
Apaise mes tourments et ferme tes grands yeux
J'aime te caresser, et ta queue qui me frôle
La joue me donne envie de me sentir mieux...
*****
Viens mon chat, mon beau chat, tu es, de tous les mâles
Qui viennent se blottir en mes reins, le plus doux.
J'ai connu plus d'un homme qui se fit animal
En des jeux de plaisir. Ils n'étaient que voyous!
*****
Toi, mon chat, tu m'écoutes car tu dresses l'oreille
Quand tu m'entends pleurer, tu m'aimes et me comprends
Tes pas sont de velours, et tes sens en éveil,
Tes silences sont d'or comme tes miaulements...
*****
(Maudamour)

Déposé par elise2512 le 21/09/2014  

Tandis que sur ta patte aux draps de fine étoffe,
Ta langue souple et rêche, enlève doucement,
Assis, le front pensif ainsi qu’un philosophe,
Le sable de la nuit d’un doux balancement.
*****
J’écoute, ô mon beau chat, les froissements étranges
De ta douce fourrure. Ô, silences soyeux.
Tu plonges ton museau humide dans les langes.
Au chaud satin profond, tu lèches, soucieux,
*****
Parmi de longs tissus hochant ta nuque sombre,
Quelques rayons couchés, la lumière et puis, l’ombre,
Qui glisse lentement sous ton ventre laiteux.
*****
Et, lorsque ton regard soudain sur moi se pose,
Plus froid que le métal et plus doux que la rose,
Dans mon âme, s’élève un parfum capiteux.

Déposé par KEKER le 03/09/2014  

"Tant que vous n’avez pas aimé un animal, une partie de votre âme sera toujours sans éclat, endormie."
Anatole France.

Déposé par MC le 31/08/2014  

Vous êtes notre passé, notre présent et vous serez pour toujours notre avenir...
Un souffle de tendresse pour toi belle CLEO et toute mon amitié à ta Maman.
************

Déposé par chacaju le 31/08/2014  

Ma chère Cléo,
Quand je me remémore notre histoire, ce que je fais très souvent, en tournant les pages, c'est un peu comme si je voyais des cygnes
glissant sur l'eau, une eau semblable à un miroir scintillant qui me remplit les yeux de cette lumière douce , tant les moments que nous avons partagés sont beaux et emplis d'une quiétude inégalable . Ils resteront d'ailleurs écrits d'une encre indélébile dans ma mémoire et dans mon cœur, ainsi résonne en moi l'écho de notre exquise complicité, mon petit chat Cléo.
Je t'aime et ne cesserai de t'aimer, tu ne quitteras jamais les beaux souvenirs que je garde de toi. Comme le dit la maman de Duchesse, tu es là, juste dans mon cœur.
Tendresse, mon trésor.,
,

Déposé par KEKER le 24/08/2014  

Quand demain commence sans moi...
Quand demain commence sans moi,
Et que je ne suis pas là pour le voir,
Le soleil va briller et ouvrir tes yeux
Tout pleins de larmes pour moi.
Je voudrais tant que tu ne pleures pas,
Comme tu l'as fait aujourd'hui,
En te souvenant comment je posais ma tête
Dans tes genoux, de façon particulière...
Je sais combien tu m'aimes,
Autant que je t'aime,
Et chaque fois que tu penses à moi,
Je sais que tu vas me manquer aussi.
Mais quand demain commence sans moi,
S'il te plaît, essaie de comprendre
Qu'un ange est venu et a dit mon nom,
Et m'a caressé la patte.
Il m'a dit que ma place était prête,
Dans le ciel au-dessus,
Et que je devais laisser en arrière
Tous ceux que j'adore.
Mais, quand j'ai tourné les talons,
Une larme a coulé de mes yeux,
De toute ma vie, je n'avais jamais pensé
Que je devrais mourir .
J'ai eu tellement de choses à vivre,
Tant de ronrons et de caresses à faire,
Il me semblait impossible
Que je te quitte...
J'ai repensé à notre vie ensemble,
Je sais que tu es triste,
Je songe à tout l'amour que nous avons partagé,
Et à tout le plaisir que nous avons eu...
Rappelles-toi comment je poussais ta main,
Et te piquais avec mon nez...
La balle volante que je poursuivais joyeusement...
Si je pouvais revivre hier,
Même pour un peu de temps,
Je remuerais la queue et je t'embrasserais,
Juste pour te revoir sourire.
Mais alors j'ai pleinement réalisé
Que cela ne pourrait jamais être,
Que le néant et les souvenirs
Prendront ma place.
Et quand je songe aux friandises et aux jouets,
Il me manque de venir demain,
Mon cœur félin se remplit de tristesse.
Mais alors j'ai franchi la porte du Ciel,
Alors que je me sentais si bien à la maison ;
Dieu m'a regardé et m'a souri,
De son magnifique trône d'or.
Il m'a dit « Ceci est l'éternité,
Et maintenant, bienvenue parmi nous,
Aujourd'hui, ta vie sur terre est terminée,
Mais ici, elle recommence.
Je ne promets aucun demain,
Mais un aujourd'hui qui durera toujours ;
Car vois-tu, chaque jour est le même jour,
Il n'y a pas la nostalgie du passé.
Maintenant, tu as été si fidèle,
Si confiant, loyal et sincère ;
Bien qu'à certains moments tu as fait des choses
Que tu savais qu'il ne fallait pas faire.
Mais les bons chats sont pardonnés,
Et maintenant, enfin, tu es libre ;
Ainsi, ne t'assoirais-tu pas à mes côtés,
Et attendre ici même avec moi? "
Donc, quand demain va venir sans moi,
Ne crois pas que nous sommes éloignés.
Chaque fois que tu penses à moi,
Je suis juste là, dans ton cœur.

Déposé par Popy le 22/08/2014  

Il est des heures où
Les ombres se dissipent
La douleur se fige
Il est des heures où
Quand l'être s'invincible
La lèpre s'incline
Mais si j'avais pu voir qu'un jour
Je serai qui tu hantes
Qu'il me faudrait là ton souffle
Pour vaincre l'incertitude
Ecrouer ma solitude
Il est des heures où
Les notes se détachent
Les larmes s'effacent
Il est des heures où
Quand la lune est si pâle
L'être se monacale
Mais je erre comme une lumière
Que le vent a éteinte
Mes nuits n'ont plus de paupières
Pour soulager une à une
Mes peurs de n'être plus qu'une
Je n'ai pas le temps de vivre
Quand s'enfuit mon équilibre
Je n'ai pas le temps de vivre
Aime-moi entre en moi
Dis-moi les mots qui rendent ivres
Dis-moi que la nuit se déguise
Tu vois je suis comme la mer
Qui se retire de n'avoir pas
Su trouver tes pas
Il est des heures où
Mes pensées sont si faibles
Un marbre sans veines
Il est des heures où
L'on est plus de ce monde
L'ombre de son ombre
Dis de quelle clef ai-je besoin
Pour rencontrer ton astre
Il me faudrait là ta main
Pour étreindre une à une
Mes peurs de n'être plus qu'une
Pas le temps de vivre (1999)
Paroles: Mylène Farmer

Déposé par KEKER le 22/08/2014  

"Lorsque deux nobles cœurs se sont vraiment aimés,
Leur amour est plus fort que la mort elle-même.
Cueillons les souvenirs que nous avons semés,
Et l'absence après tout n'est rien lorsque l'on s'aime."
Guillaume Apollinaire.

Déposé par elise2512 le 21/08/2014  

ABANDON
*******
Je suis là devant la porte fermée
Devant cette porte qui pourtant est celle de ma demeure.
Je miaule, gratte depuis des heures à cette porte, personne ne m'ouvre,
Des heures à me dire que mes maîtres devraient m'entendre,
Entendre mes appels de détresse, de craintes
Je ne tremble pas de froid mais de terreur,
Devant ce monde extérieur que jamais je n'ai connu avant ce jour.
Toujours j'ai vécu auprès de mes maîtres sans jamais quitter ce home
Toute petite l'on est venu de chercher,
Tous devant mes sourires ont fondu pour moi.
Tendrement, des bras amoureux m'ont pris m'emportant
Dans ce foyer pour y commencer ma vie.
Vie qui me promettait des câlins à l'infini, de l'amour sans fin,
un toit ma vie durant.
Mais.... mais à présent, je suis assise, sur cette galerie, depuis des heures,
Des heures à attendre leur retour.
J'étais bien tranquillement couchée à la fenêtre ou je passe mes journées paisibles,
Un camion est venu au petit matin, j'ai vu mes maîtres transportés une à une des boîtes,
Puis leurs meubles dans celui-ci.
Ces mêmes bras qui jadis m'ont pris avec tendresse,
M'ont attrapé par la peau du cou,
Puis ils m'ont déposé là où je suis à présent.
Mon maître est alors monté dans ce camion,
Emportant aussi avec lui ma famille, ceux que j'aimais.
Depuis ce temps, j'attends, j'attends inlassablement leur retour.
La nuit approche, cette nuit peuplée de mystère, d'inconnu pour moi,
Cela sera la première que je passerais à l'extérieur de mon foyer.
Je me glisse sous cette galerie ou tout en essayant de trouver un peu de repos,
Je pourrais guetter avec attention le retour de mon maître bien aimé,
De cette famille à qui je donnais de l'affection sans compter.
Les heures passent, le jour se lève,
Une journée se termine, j'attends toujours.
Jour après jour, je les attends,
Puis la faim se fait sentir,
Je vais errer dans la ruelle qui se trouve derrière,
Essayant de trouver un peu de nourriture.
Peu à peu, ma vie devient une vie d'errance,
Peuplée d'innombrables souffrances,
Car, depuis leur départ,
Moi avec des centaines d'autres, aussi tristement qu'eux,
Je finirais ma vie apeurée, sans amour, sans joies.
Souffrant parce qu'on m'a abandonné, un jour de déménagement,
Sans se soucier des conséquences que cela apporterait dans ma vie.
***
(Diane)

Déposé par chacaju le 21/08/2014  

Ma toute douce Cléo,
C'est la période estivale et je ne suis pas très régulière dans mes visites au cimetière. UN grand merci à ceux et celles qui fleurissent
ta petite tombe. Sache mon petit chat que je ne t'oublie pas, je te porte dans mon cœur à chaque instant, je t'aime très très fort.
Comme j'aimerais te souffler des petits mots doux dans l'oreille mais hélas.....Nous avons eu cette immense chance que nos chemins se croisent , l'histoire que nous avons partagée nous laisse des souvenirs inoubliables et si précieux. Pas un jour ne passe sans que je pense à toi. Je t'aime mon ange.

Déposé par KEKER le 21/08/2014  

Au commencement, Dieu créa le chat à son image.
Et bien entendu, il trouva que c'était bien.
Et c'était bien d'ailleurs.
Mais le chat était paresseux.
Il ne voulait rien faire.
Alors, plus tard, après quelques millénaires, Dieu créa l'homme.
Uniquement dans le but de servir le chat,
De lui servir d'esclave jusqu'à la fin des temps.
Au chat, il avait donné l'indolence et la lucidité ;
À l'homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail.
L'homme s'en donna à cœur joie.
Au cours des siècles, il édifia toute une civilisation basée sur l'invention,
La production et la consommation intensive.
Civilisation qui n'avait en réalité qu'un seul but secret :
Offrir au chat le confort, le gîte et le couvert.
(Jacques Sternberg)

Déposé par KEKER le 19/08/2014  

Quand demain commence sans moi
Quand demain commence sans moi,
Et que je ne suis pas là pour le voir,
Le soleil va briller et ouvrir tes yeux
Tout pleins de larmes pour moi.
Je voudrais tant que tu ne pleures pas,
Comme tu l'as fait aujourd'hui,
En te souvenant comment je posais ma tête
Dans tes genoux, de façon particulière...
Je sais combien tu m'aimes,
Autant que je t'aime,
Et chaque fois que tu penses à moi,
Je sais que tu vas me manquer aussi.
Mais quand demain commence sans moi,
S'il te plaît, essaie de comprendre
Qu'un ange est venu et a dit mon nom,
Et m'a caressé la patte.
Il m'a dit que ma place était prête,
Dans le ciel au-dessus,
Et que je devais laisser en arrière
Tous ceux que j'adore.
Mais, quand j'ai tourné les talons,
Une larme a coulé de mes yeux,
De toute ma vie, je n'avais jamais pensé
Que je devrais mourir .
J'ai eu tellement de choses à vivre,
Tant de ronrons et de caresses à faire,
Il me semblait impossible
Que je te quitte...
J'ai repensé à notre vie ensemble,
Je sais que tu es triste,
Je songe à tout l'amour que nous avons partagé,
Et à tout le plaisir que nous avons eu...
Rappelles-toi comment je poussais ta main,
Et te piquais avec mon nez...
La balle volante que je poursuivais joyeusement...
Si je pouvais revivre hier,
Même pour un peu de temps,
Je remuerais la queue et je t'embrasserais,
Juste pour te revoir sourire.
Mais alors j'ai pleinement réalisé
Que cela ne pourrait jamais être,
Que le néant et les souvenirs
Prendront ma place.
Et quand je songe aux friandises et aux jouets,
Il me manque de venir demain,
Mon cœur félin se remplit de tristesse.
Mais alors j'ai franchi la porte du Ciel,
Alors que je me sentais si bien à la maison ;
Dieu m'a regardé et m'a souri,
De son magnifique trône d'or.
Il m'a dit « Ceci est l'éternité,
Et maintenant, bienvenue parmi nous,
Aujourd'hui, ta vie sur terre est terminée,
Mais ici, elle recommence.
Je ne promets aucun demain,
Mais un aujourd'hui qui durera toujours ;
Car vois-tu, chaque jour est le même jour,
Il n'y a pas la nostalgie du passé.
Maintenant, tu as été si fidèle,
Si confiant, loyal et sincère ;
Bien qu'à certains moments tu as fait des choses
Que tu savais qu'il ne fallait pas faire.
Mais les bons chats sont pardonnés,
Et maintenant, enfin, tu es libre ;
Ainsi, ne t'assoirais-tu pas à mes côtés,
Et attendre ici même avec moi? "
Donc, quand demain va venir sans moi,
Ne crois pas que nous sommes éloignés.
Chaque fois que tu penses à moi,
Je suis juste là, dans ton cœur.

Déposé par KEKER le 13/08/2014  

Pour toi ma petite maman
Maman j'accrocherai aux nuages des notes de musique,
Pour que tu ne sois plus jamais triste !
Maman tu regarderas le ciel tous les soirs tu y verras mon minois,
Que tu garderas dans ton coeur juste pour toi !
Maman je ne veux plus que tu pleures,
Toi ma petite maman, ma petite fleur !
Maman je veux voir de la haut du bonheur dans tes yeux,
Je veux qu'ils brillent de mille feux juste pour nous deux !
Maman c'est vrai que je ne suis plus là,
Mais crois moi ma petite maman je ne suis pas loin de toi !
Je suis juste ailleurs dans ce paradis blanc,
Ou comme tu le dis si bien maman !
Mon âme danse éternellement,
Jusqu'a la fin des temps !

Déposé par chacaju le 11/08/2014  

Pour toute joie qui disparaît
La marée se retire, laissant sur le rivage les plus beaux coquillages.
Le soleil se couche, laissant ses derniers rayons se refléter sur la ligne d’horizon.
Car pour toute joie qui disparaît … un beau souvenir naît

Déposé par chacaju le 10/08/2014  

Ceux qui nous manquent remplissent le vide de leur absence par une présence silencieuse et tendre.En fermant les yeux, ils nous laissent leur regard, à la façon d’une boussole. Peut-être ont-ils besoin eux aussi de nos pensées, de nos lumières pour éclairer leur route ? Le chagrin n’est que le revers de l’amour. Mais c’est encore de l’amour. Qu'il serait «triste de n’être plus triste sans eux… »
Au Panthéon de nos coeurs, nos absents ont toujours raison. Si l’on devait faire le portrait du bonheur, il aurait parfois le visage du chagrin, et la quiétude bienveillante de ceux qui nous ont quittés mais qui veillent sur nous tendrement.
C’est une image apaisante pour s’endormir, pour s’orienter, ou se perdre dans leur sourire. Il y a un peu d’infini dans cet amour-là. Ceux qui nous manquent semblent si sereins, si proches, comme en apesanteur... Se sentir aimé de son vivant, c’est savoir qu'il existe quelque part un après, un moyen de poursuivre laroute ensemble.
L’absence n’est pas qu'un vide. C’est aussi de l’amour
qui nous accompagne. Servir encore, être utile à quelqu'un… Un beau destin pour nos absents…
Yves Duteil (extrait)

Déposé par chacaju le 05/08/2014  

Le temps aura passé mais je ne t 'aurai pas oublié
Quand seront recouvertes de mousse les ardoises du toit
qu'ensemble nous avons construit,
Je ne t'aurai pas oublié.
Quand aura vieilli le rosier qu'ensemble nous avons planté,
les roses pâliront,
mais je ne t'aurai pas oublié.
Quand j'arriverai un jour à ne plus montrer mes yeux
couleur de larmes,
je ne t'aurai pas oublié.
Quand la vie reprendra, que je re-sourirai
ou en ferai semblant,
je ne t'aurai pas oublié.
Quand je te reverrai enfin,
au-delà du mystère,
tu ne m'auras pas oublié.
Père André Marie.

Déposé par elise2512 le 04/08/2014  

"Le souvenir est une rose au parfum discret que l'on arrose avec les larmes du regret."
Claire Malesset

Déposé par Abbycats le 27/07/2014  

Je vous remercie d'avoir mis un mot gentil pour mon Marquis avec des fleurs
Votre petite Agathe restera à jamais dans votre coeur
C'est très dur je le sais, puisque nous avons la même peine

Déposé par MC le 25/07/2014  

Où que tu sois,je te salue, petite Trésor non oublié qui éclairera toujours sa Famille, tant elle a donné de son incomparable lumière.
Bon WE au paradis petite Étoile, salue bien "ta MAMAN" de ma part.
Amitié.
***********

Déposé par KEKER le 16/07/2014  

A toi qui n’est plus là …
Ne pleures pas si tu m’aimes.
Si tu savais le don de Dieu et ce que c’est le ciel ,
Si tu pouvais entendre le chant des anges et me voir au milieu d’eux,
Oui, si tu pouvais me voir au milieu d’eux…
Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux, les horizons et les champs éternels,
Les nouveaux sentiers où je cours..
Si un instant tu pouvais contempler comme moi la beauté devant laquelle
Toutes les beautés pâlissent.
Tu m’as vue, tu m’as aimée dans ce pays des ombres,
Et tu pourras ni me voir, ni m’aimer encore dans ces pays d’immuables réalités.
Quand la mort viendra briser les liens comme elle a brisé ceux qui m’enchaînaient,
Et quant au jour où Dieu connaît et qu’il a fixé,
Ton âme viendra dans le ciel où la précédait la mienne.
Ce jour- là, tu reverras celle qui t’aimait et qui t’aime encore
Tu retrouveras son cœur et les tendresses épurées.
Essuie tes larmes et ne pleure plus si tu m’aimes.
Pour toi, Cléo, et pour ta famille.

Déposé par KEKER le 14/07/2014  

Hommage à Cléo
J'ai perdu l'ange avec qui j'ai avancé pendant 8 ans. J'ai perdu ce bonheur quand je le voyais à mes côtés. Ah.. Ce que je l'aimais, ce chat. Oui, bien sur vous allez me dire : Mais ce n'était qu'un chat ! A vos yeux oui, mais aux miens c'était plus que ça. Comment vous expliquer, qu'un matin vous vous réveillez en vous disant que tout est fini en le voyant ne plus revenir. Alors, à ce moment-là, c'est un coup de poignard qui s'enfonce et s'enfonce encore jusqu'à ça vous fasse mal au point de ne plus pouvoir crier. C'est votre coeur, que vous sentez ce briser doucement. C'est cette larme amère qui vous brûle la joue en coulant et c'est ces sanglots qui vous rappelleront pour toujours que plus jamais vous ne le reverrez. A présent, je regrette tellement de ne pas lui avoir dit au revoir. J'aurais tellement voulu l'accompagner jusqu'au bout. J'aurais tellement voulu lui faire un dernier bisou, qui lui aurait donné la force de quitter ce monde avec un peu moins de souffrance. Il faut que vous compreniez la douleur que ça fait de ce dire qu'il va falloir, maintenant, avancer sans lui. sa présence, son coeur qui battait. Sa présence, son coeur qui battait, lui, me manqueront pour l'éternité.Il me manque, oui, il me manque énormément. Il faut qu'il sache que mon amour pour lui restera à jamais en moi, que jamais je ne l'oublierai et que même après ma mort et le temps qui passera, il y aura toujours écrit en lettre d'or son prénom gravé dans mon coeur. Repose en paix ma belle amie ... :'(

Déposé par chacaju le 13/07/2014  

LES SOUVENIRS
Il est des mots et des images qui restent gravées à jamais
Comme un album de souvenir, dans ma mémoire ils sont stockés.
Certains évoquent des moments tendres,
D’autres moins doux se font entendre.
Mais même dans les moments tristesse
Ce ne sont plus des douleurs qui blessent
Elless ont perdu leur fils tranchants
Elles ne font plus souffrir autant.
Sans doute ai-je assimilé
Toutes ces choses qui font pleurer
Et dans le livre de ma vie
Que je feuillette quand vient la nuit
Je me surprends à constater,
Les moments sombres sont fanés
Ils déambulent dans mes pensées
Noyés dans un brouillard épais.
Alors que les moments bonheur
Eux, ont su garder leur splendeur
Je peux sentir encore la joie
Que j’éprouvais ces moments là
Alors que les douleurs vilaines
Passent par là et puis s’éteignent.
C’est un peu comme les nuages
Qui passent sans qu’il y ait l’orage.
Ton Nom, Cléo est inscrit pour toujours dans mon cœur, tu as contribué à écrre plusieurs beaux chapitres du livre de ma vie.
Je ne t'oublierai jamais mon petit ange; je t"aime.

Déposé par MC le 12/07/2014  

"Un être qui s’éteint, ce n’est pas un mortel qui finit,
C’est un immortel qui commence.
C’est pourquoi en attendant que j’aille le rejoindre,
Je ne lui dis pas adieu, je lui dis à bientôt.
Car la douleur qui me serre le cœur raffermit, à chacun de ses battements,
Ma certitude qu’il est impossible d’autant aimer un être et de le perdre pour toujours.
Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont plus où ils étaient,
Mais ils sont toujours et partout où nous sommes.
Cela s’appelle d’un beau mot plein de poésie et de tendresse : le souvenir."
(Doris Lussier),

Déposé par KEKER le 05/07/2014  

Pour Cléo, bel ange bleu,
Un jour, dans un dernier soupir, tu t’es endormie
Pour ton dernier voyage vers le paradis.
Mes yeux pleins de larmes savaient que c’était fini,
Je voudrais trouver l’étincelle
Celle que j’avais avant que tu partes au ciel
Rejoindre l’éternel.
Alors je ferme les yeux
Pour essayer de te voir encore un peu,
Être juste un instant toutes les deux.
Je te vois courir vers moi,
Je te tends mes bras,
Tu te blottis tout contre moi.
Le doux parfum des fleurs
Nous enivre de bonheur.
Je t’aime mon ange de tout mon cœur.
Les pétales de chaque fleur effleurent ma peau,
Toi attentive, tu écoutes mes mots,
Ces mots d’amour qui résonnent en écho,
Tu semble être à des années-lumière de moi,
Et je t’avoue mon ange que j’ai le mal de toi.
C’est-ce que l’on appelle l’amour je crois.
Je me souviens de toi,
Je me souviens quand tu étais près de moi,
Je me souviens de nos promenades que l’on faisait toi et moi.
Il suffit à présent que je ferme les yeux,
Pour te retrouver dans les cieux,
Dans ce paradis merveilleux des rêves bleu.
Quelle chance le destin m'a donné de te connaître,
Toi si douce, si aimante, si parfaite…
Ton souvenir ensoleille mon âme,
Jamais le feu sacré de notre amour ne s'éteindra,
Vivante pour toujours dans mon cœur tu resteras,
Malgré mes soupirs et mes larmes,
Je continuerai d'avancer doucement,
Me remémorant les bons moments,
Pas à pas afin de ne pas glisser
Dans cet abîme de tristesse et de douleur,
En pensant au futur bonheur
Qui un jour viendra,
Le jour du grand passage vers le mystérieux au-delà,
Et enfin nos retrouvailles !!

Déposé par Didijolie le 02/07/2014  

Sais tu belle Cleo que les chats de ta race sont mes préfères? Comme le dit ta maman vous êtes tout en rondeur tant à l'extérieur qu'a l'intérieur. Je me suis toujours promise d'en avoir un. Un bleu comme toi.
Quel choc cela a du être pourtant tes maîtres, cette fin si rapide sans alerte. C'est à la fois un chance, car personne n'a eut le temps d'appréhender, mais aussi un grand malheur. Terrible.
Tes photos sont superbes. Tant de douceur, tant de beauté. Tu as été plus que choyée. Chaque mot de ta maîtresse montre tout l'amour qu'il y a avait entre vous. Je suis sûre que cet amour durera l'éternité pour chacun de vous.
Doux repos bel ange bleu. Tes yeux sont deux étoiles de cuivre qui veillent sur ceux qui t'aiment.

Déposé par chacaju le 23/06/2014  

Poème sur la mort de Jules Vernes.
" Nous mourrons mais nos actes ne meurent pas,
Car ils se perpétuent dans leurs conséquences infinies.
Passants d’un jour,
Nos pas laissent dans le sable de la route
Des traces éternelles
Rien n’arrive qui n’ait été déterminé par ce qui l’a précédé
Et l’avenir est fait des prolongements inconnus du passé."

Déposé par chacaju le 23/06/2014  

A toi qui as perdu un être qui t'était cher,
Retiens les souvenirs qui t'ont tant fait frémir,
Tu déplores ta tristesse, tu maudis l'éphémère,
Tu rêves de sa main pour pouvoir la tenir,
Il entame une autre ère comme on joue un prélude,
Regarde autour de toi même si tu ne le vois pas,
Offre-lui quelques mots malgré les habitudes,
Ressens donc sa présence car son âme est vers toi,
Les ailes lui ont poussé, il est devenu ange,
Bien heureux et posé il guidera tes pas,
Il veut te sentir bien, que surtout rien ne change,
La mort des âmes n'est pas, écoute le tout bas,
Il viendra te trouver sous forme déguisée,
Et malgré son absence, il va te soutenir,
Il te lance un message, celui de continuer,
Sur le chemin de la vie il veut te voir sourire..
Alexandra Julien

Déposé par MC le 22/06/2014  

Une belle chanson rien que pour toi, petite Étoile, qu'elle puisse accompagner ton doux repos...
Tu vivras éternelle dans les souvenirs et tant qu’on t’aimera...
******
Comment faire pour traverser la nuit des temps?
Pour que pendant longtemps, longtemps
On t’aime encore, on t’aime autant
Comment faire pour mériter un long amour
Pour qu’on se rappelle toujours
Que tu as existé un jour
Cela dépend de toi
D’être éternel ou pas…
La fin du monde, et pourquoi ?
Si tu as su te faire aimer de ci et de là
Des Noirs, des Bleus, des Rouges, et cætera
Tu vivras tant qu’on t’aimera, qu’on t’aimera...
Tant qu’une femme parlera
Tant que quelqu’un se souviendra
Du seul nom de toi
Une petite flamme s’allumera
Tu vivras tant qu’on t’aimera
Qu’on t’aimera...
Si un jour quelqu’un te dit que je suis mort
Ne le crois pas ce croque-mort
Mais aime-moi un peu plus fort
Ton amour, j’en aurai ce jour-là besoin
Bien plus encore que de chagrins
Bien plus encore que ce matin
Cela dépend de toi
Que je survive ou pas…
Je vivrai tant qu’on m’aimera
Qu’on m’aimera
Tant que ton âme chantera
Pour éclairer un souvenir
Un instant de moi
Une petite flamme s’allumera
Je vivrai tant que tu m’aimeras
Que tu vivras pour moi ...
****

Déposé par KEKER le 22/06/2014  


Petit félin de laine grise
Tu marches sur les eaux
Tu vas t'arrimer au coeur de l'appartement
Où tu te berces
Doucement dormeur
Petit félin de sable et d'épines
Tu sors de ton velours
Et tes griffes et tes crocs
Egratignent dérisoires
Le marbre mort
Petit félin mon ombre grise
Pas à patte
Nous tissons notre marche
Tu sais mieux que moi où l'on va
Et quand la nuit tombe
Tu roules contre ma tête et ses douleurs
Et tu me calmes

Déposé par KEKER le 17/06/2014  

"Va rejoindre l'autre rive
Celle des fleurs et des rires
Celle que tu voulais tant
Vole, vole petite flamme
Vole mon ange, mon âme
Quitte ta peau de misère
Va retrouver la lumière"
Doux repos au paradis des minous, belle Cléo...

Déposé par chacaju le 13/06/2014  

La Courbe de tes yeux
La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.
Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,
Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.
Paul ELUARD, Capitale de la douleur, (1926)
La joie d'aimer est vraie pour son petit chat aussi, je ne cesserai de t'aimer my dear

Déposé par chacaju le 13/06/2014  

- L'Horloge
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : " Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;
Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.
Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! - Rapide, avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !
Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or !
Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.
Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! "
Charles Baudelaire
Et oui Cléo, je me Souviens ,ce symbolisme de sur la fatalité et la fuite du temps est si beau; nous n'y pouvons rien, c'est la loi. JE T'AIME,

Déposé par sky le 12/06/2014  

La mort n'est pas l'obscurité,c'est une lampe qui s'éteint car le jour se lève.

Déposé par KEKER le 11/06/2014  

Pour Cléo, belle princesse bleue,
Tu peux verser une larme parce qu’elle est partie,
Ou tu peux sourire parce qu’elle a vécu.
Tu peux fermer les yeux et prier pour qu’elle revienne
Ou tu peux ouvrir les yeux et t’apercevoir tout ce qu’elle a laissé
Ton cœur peut être vide parce que tu ne peux plus la voir
Ou tu peux être comblé de l’amour que vous avez partagé
Tu peux tourner le dos à demain et vivre hier
Ou tu peux être heureux pour demain grâce à hier
Tu peux te souvenir d’elle et uniquement qu’elle est partie
Ou tu peux chérir sa mémoire et la faire revivre
Tu peux pleurer et te refermer, te vider et tourner le dos
Ou tu peux faire ce qu’elle aurait souhaité : sourire, ouvrir les yeux, aimer et avancer.
(David Harkins)

Déposé par KEKER le 08/06/2014  

Pour Cléo et sa maman,
A toi qui as perdu un être qui t'était cher,
Retiens les souvenirs qui t'ont tant fait frémir,
Tu déplores ta tristesse, tu maudis l'éphémère,
Tu rêves de sa main pour pouvoir la tenir,
Il entame une autre ère comme on joue un prélude,
Regarde autour de toi même si tu ne le vois pas,
Offre-lui quelques mots malgré les habitudes,
Ressens donc sa présence car son âme est vers toi,
Les ailes lui ont poussé, il est devenu ange,
Bien heureux et posé il guidera tes pas,
Il veut te sentir bien, que surtout rien ne change,
La mort des âmes n'est pas, écoute le tout bas,
Il viendra te trouver sous forme déguisée,
Et malgré son absence, il va te soutenir,
Il te lance un message, celui de continuer,
Sur le chemin de la vie il veut te voir sourire..
Alexandra Jardin

Déposé par PiouPiou le 08/06/2014  

Nous sommes éloignés et pourtant je suis proche,
Sentant cette connexion incassable qui nous unit.
Etrange et rassurante, elle me permet de surmonter ton absence et me rapproche un peu plus de toi chaque jour....
Impossible pour moi de croire que loin des yeux loin du cœur....

Déposé par maninette le 08/06/2014  

T'oublier toi Cléo ? Jamais !
Ca m'a pris une minute
pour te remarquer,
Une heure pour t'apprécier,
Un jour pour t'aimer...
Et j'aurai besoin
de toute une vie
pour t'oublier !
Non, petite Cléo ta famille ici-bas ne t'oubliera jamais !
Ni les tous les amis qui visitent ce site... Tendresses caresses douce Clé-clé...

Déposé par MC le 04/06/2014  


Bonsoir jolie CLEO, je suis là...je ne t'oublie pas!D'abord comment le pourrais je?
Pour fêter tes 14 mois au Paradis des petits Chats,je vole vers toi, tout en douceur et en légéreté et dépose sur ta jolie frimousse mille baisers dorés....
La paix du coeur est dans l'acceptation, dis le bien à ta "petite MAMAN".
Avec toute ma tendresse et mon amitié.
**********

Déposé par AMARIE le 04/06/2014  

"Les ami(es) sont comme les étoiles nous ne pouvons pas toujours les voir mais nous savons pourtant qu'elles sont là ..."

Déposé par chacaju le 02/06/2014  

Sonnet
Mon chat, hôte sacré de ma vielle maison,
De ton dos élastique arrondis la souplesse.
Viens te pelotonner sur mes genoux et laisse
Que je passe mes mains dans ta toison.
Ferme à demi, les reins émus d'un long frisson,
Ton œil vert qui me raille et pourtant me caresse,
Ton œil vert, mêlé d'or qui, chargé de paresse,
M'observe, d'ironique et bénigne façon.
Tu n'as jamais connu, philosophe, ô vieux frère,
La fidélité sotte et bruyante du chien.
Tu m'aimes cependant, et mon cœur le sent bien.
Ton amour clairvoyant et peut-être éphémère
Me plaît, et je salue en toi, calme penseur,
Des exquises vertus: scepticisme et douceur.
Jules Lemaitre
Pour toi mo petit chat.

Déposé par elise2512 le 30/05/2014  

LE CHAT CONFIDENT
*****************
Avec tes pattes de velours,
Tu caresses les creux de mon âme,
Dont tu connais tous les détours,
Avec ses ombres, avec ses flammes...
Avec tes rêves en fil de soie,
Tu captures ma nostalgie,
En m'emmenant très loin parfois
Dans ton monde au creux de l'oubli...
Avec ton ronron violoncelle,
Tu berces mon cœur nuageux,
O chat! Confident merveilleux,
Notre amitié est éternelle !
*****
(Annapole)

Déposé par chacaju le 28/05/2014  

Chat Plume de Anne Hébert
Avoir un chat à la maison, pour moi, c'est un enrichissement. Quand je travaille, j'ai l'impression qu'il s'intéresse à ce que je fais. Dès que je m'installe, il accourt. L'odeur de l'encre ou celle des feuilles de papier, ça l'intéresse. Il s'installe sur le paquet de feuilles, ce n'est pourtant pas très confortable. Sa compagnie demeure discrète, délicate, il n'est pas envahissant. Parfois dans la journée, il va se coucher dans les rayons du soleil. Quand il a trop chaud et qu'il en a marre, il revient. Il essaie de prendre le stylo. Si je tape à la machine il essaie d'attraper les touches au vol. Ce qu'il préfère par dessus tout c'est s'étaler sur mon manuscrit, sous la lampe, de toute sa longueur. Ca ne m'agace pas. Ca n'est pas que je sois patiente. Je trouve ça charmant.

Déposé par elise2512 le 24/05/2014  

Etre un chat
************
Etre un chat, grand dieu quelle ivresse !
C'est mieux qu'un toutou tristounet.
De bon matin paître au minet,
Offrir sa langue à sa maîtresse,
Un bon coussin, une caresse,
Ne pas s'enfler le coussinet...
Etre un chat, grand Dieu quelle ivresse !
C'est mieux qu'un toutou tristounet.
Se prélasser comme en paresse,
Courir un peu au jardinet,
Rêver en rond un tantinet,
Mais avant tout pour sa princesse :
Etre un chat, grand Dieu quelle ivresse !

Déposé par MC le 23/05/2014  

Nous préparons notre avenir mais rarement notre voyage pour l'éternité.
Ce qui est tout a fait compréhensible me direz-vous.
Nous y réfléchissons bien sûr mais intérieurement nous pensons,
Que le plus tard sera le mieux et pourtant,
Nous savons qu'un moment donné cet instant arrivera.
Nous ne pourrons y échapper car celui-ci sera furtif et imprévu.
Pourquoi écrire sur ce sujet et bien...
En peu de temps j'ai eu près de moi des personnes proches
Qui sont parties pour ce voyage inédit.
Ceci est loin d'être facile car cette situation comporte de la souffrance.
Leurs yeux se sont fermés pour l'éternité et une autre destination.
Elles sont hors de notre portée et,
Ce qui est douloureux c'est de ne pas savoir où elles sont.
Et paradoxalement nous avons des témoignages qui nous disent,
Qu'elles sont juste de l'autre côté de la route
Alors vous me direz, c'est facile à dire mais difficile à imaginer.
Nous savons que notre voyage terrestre est temporaire.
Que nous sommes ici bas pour une raison bien précise.
Nous sommes là pour grandir et évoluer.
Nous ne pouvons imaginer justement que ce voyage s'arrêtera complètement sans rien après.
C'est impossible et ceci n'aurait aucun sens.
Je vais vous dire comment je vois ce voyage intemporel.
Pour ma part moi qui crois aux anges depuis mon enfance.
Je sais que je les retrouverai comme tous ceux que j'ai aimé inconditionnellement.
Pour moi c'est une destination vers l'amour empreinte de douceur et de tendresse infinie.
Evidemment quand une personne proche quitte le plan terrestre.
La souffrance est immense car nous ne la verrons plus.
Son absence physique nous manquera beaucoup.
Et pourtant notre énergie Divine la rejoindra à travers les rêves que nous ferons.
La musique que nous écouterons nous la rappellera.
Elle sera là d'une autre façon.
Ce que les yeux ne voient pas le coeur peut le ressentir.
Elles nous rejoindrons à travers notre âme.
C'est ainsi que nous commencerons notre voyage.
Tout simplement en imaginant que nos proches sont juste de l'autre côté de la route.
Avant de partir faire ce voyage pour l'éternité.
Faisons de celui-ci un voyage extraordinaire.
Qu'il soit fait d'amour et des plus beaux sentiments qui existent.
Et le moment venu nous serons prêt pour ce voyage vers l'éternité.
Mais le plus tard possible...
********

Déposé par chacaju le 22/05/2014  

Mon bébé, tu auras vraiment marqué ma vie... à tout jamais...
Je t'aime si fort... je peux encore te sentir tout contre moi... lorsque je croisais mes bras, et que tu accourais pour t'appuyer dessus afin de blottir ta petite tête chérie dans mon cou... en ronronnant de bonheur... Je peux encore sentir ton odeur, ta chaleur et tout l'amour que tu ressentais pour moi... Je peux encore voir tes yeux me montrer combien tu m'aimais... Je peux encore ressentir le bonheur infini que je ressentais alors dans ces moments-là... un plaisir fou, indescriptible... une sérénité absolue... ,
Ju....

Déposé par maninette le 22/05/2014  


Pour toi petite Cléo
Pour toi trésor.
Le cœur brisé je suis partie.
A la maison je t’ai cherchée.
Au jardin j’ai cru apercevoir ton ombre
mais c’était la mienne.
Le temps qui m’a paru si court avec toi à mes côtés
S’étire, n’en finit pas
et pourtant c’est déjà demain
comment ais je survécu à cette nuit sans toi ?
Je te cherche,
tu es là sur le tapis.
Mais non
ce sont mes larmes qui brouillent ma vue.
Des jours,des mois ont passé...
Le vent dans les rideaux
Un bruit comme des pattes sur le parquet,
non le chagrin ne m’a pas rendu folle.
Tu es là
tout prés
dans mon cœur
à l’abri
mon chat, mon ange…
internet auteur anonyme

Déposé par chacaju le 22/05/2014  

Devant ma tombe ne pleure pas
Devant ma tombe ne pleure pas
Je n'y suis pas, je ne dors pas
Dans le ciel je suis mille vents qui soufflent
Je suis l'éclat du diamant sur la neige
Je suis la lumière qui éclaire les champs
Je suis la pluie d'automne tombant doucement
Devant ma tombe ne pleure pas
Je ne suis pas mort, je n'y suis pas
Je suis les rivières qui courent, libres
Je suis les étoiles de l'infini, je brille
Je suis les rêves qui n'ont pas de fin
Je suis le soleil qui caresse tes matins.
En hiver je suis la neige qui tombe à ta fenêtre
Au printemps je suis les fleurs dans ton jardin
En été je suis je suis les feuilles où tu t'endors
Je ne suis ni vérités ni torts.
Je suis la rose que tu tiens sur ton coeur
Douce et amère comme tes larmes intérieures
Je suis l'ange qui a toujours veillé sur toi,
Devant ma tombe ne pleure pas
Je ne suis pas mort, je n'y suis pas
,
Pour toi ma Cléo, sache mon petit cœur que jamais je ne t'oublierai ni n'oublierai note complicité. Bises

Déposé par elise2512 le 21/05/2014  

LE CHAT
*******
un jardin, un arbre,des oiseaux, des chants,
c'est le printemps.
assise dans un coin, je lis.
un chat passe, il crie.
sa robe est noire, ses yeux "or",
il me regarde et crie encore.
d'où vient-il? peu m'importe,
il se sera sans doute trompé de porte.
le silence revient. j'écris,
tout à coup de grands cris!
le merle que j'aimais
s'échappe de son nid.
près de moi, comme une ombre,
arrive le matou.
il dépose à mes pieds
une forme un peu sombre.
"un oiseau! vraiment
tu es un vilain chat."
ses yeux croisent les miens,
j'y vois de la tristesse.
"c'est pour toi!"avoue t-il.
"je t'aime ma maîtresse."
"je suis seul, garde moi."
et mon coeur en émoi,
lui offre le pardon
et l'abri sous mon toit.
******
(Yodvir)

Déposé par elise2512 le 20/05/2014  


Nos Absents (Grand corps malade)
********************************
C´est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte
Qu´elle crée en nous une présence qui nous rend faible ou nous supporte
C´est ceux qu´on a aimés qui créent un vide presque tangible
Car l´amour qu´on leur donnait est orphelin et cherche une cible
Pour certains on le savait, on s´était préparé au pire
Mais d´autres ont disparu d´un seul coup, sans prévenir
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord
Car la mort a ses raisons que notre raison ignore
Alors on s´est regroupé d´un réconfort utopiste
À plusieurs on est plus fort mais on n´est pas moins triste
C´est seul qu´on fait son deuil, car on est seul quand on ressent
On apprivoise la douleur et la présence de nos absents
Nos absents sont toujours là, à l´esprit, dans nos souvenirs
Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés
Ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n´était
On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou
En se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure
Dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur
Nous, on a des projets, on dessine nos lendemains
On décide du chemin, on regarde l´avenir entre nos mains
Et au cœur de l´action, dans nos victoires ou nos enfers
On imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire
Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant
Je me suis bien renseigné, on n´en sortira pas vivant
Il faut apprendre à l´accepter pour essayer de vieillir heureux
Mais chaque année nos absents sont un petit peu plus nombreux
Chaque nouvelle disparition transforme nos cœurs en dentelle
Mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastel
Ce temps qui, pour une fois, est un véritable allié
Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers
Moi, les morts, les disparus, je n´en parle pas beaucoup
Alors j´écris sur eux, je titille mes sujets tabous
Ce grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à tous
Qui fait qu´on court après la vie, sachant que la mort est à nos trousses
C´est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte
Qu´elle crée en nous une présence qui nous rend faible ou nous supporte
C´est ceux qu´on a aimés qui créent un vide presque infini
Qu´inspirent des textes premier degré
Faut dire que la mort manque d´ironie

Déposé par elise2512 le 18/05/2014  

Tu peux verser une larme parce qu’elle est partie,
Ou tu peux sourire parce qu’elle a vécu.
Tu peux fermer les yeux et prier pour qu’elle revienne
Ou tu peux ouvrir les yeux et t’apercevoir tout ce qu’elle a laissé
Ton cœur peut être vide parce que tu ne peux plus la voir
Ou tu peux être comblé de l’amour que vous avez partagé
Tu peux tourner le dos à demain et vivre hier
Ou tu peux être heureux pour demain grâce à hier
Tu peux te souvenir d’elle et uniquement qu’elle est partie
Ou tu peux chérir sa mémoire et la faire revivre
Tu peux pleurer et te refermer, te vider et tourner le dos
Ou tu peux faire ce qu’elle aurait souhaité : sourire, ouvrir les yeux, aimer et avancer.
(David Harkins)

Déposé par chacaju le 18/05/2014  

Coeur d'ange...
Une fée diamant aux ailes dorées
A capturé ton coeur d'ange
Entre ses mains...
Et tu voles à ses côtés
Sous la voûte céleste,
Ses yeux d'opale
Eblouissent ta vie...
Les nuages te font un tapis
De coton blanc,
Où tes jours se blottissent
Au creux de son coeur !
Et tu danses avec elle
Sur la Voie Lactée,
Son regard de cristal
Illumine tes rêves...
Les astres te font un lit
De poussière d'étoiles,
Où tes nuits se reposent
A l'ombre de son âme !
Véronique Audelon

Déposé par KEKER le 18/05/2014  

ça y est, Cléo, j'ai enfin trouvé un poème pour toi, sur le net...
Mon ami est parti et mon cœur se morcelle,
Maudite sois-tu Mort, toi qui prends à tout va
Les âmes et les vies immolées sur l'autel
Des viles vanités dont tu es le légat !
Que serais-je sans toi qui fis mon élégie,
Toi, mon chat discret qui me manque déjà,
Toi qui miaulais, sans fin, les splendeurs de la vie,
Contemplant l'Univers avec tes yeux de chat
La matinée se lève en cherchant à tâtons
Ce chat qui rêvait de refaire le monde.
Tous ses miaulements que j'aimais jusqu'à la déraison,
Il ne les dira plus et ma peine est profonde
Un ami est parti... Là-haut au paradis,
A son dernier soupir, un ange s'est posé
En murmurant, ému : Ton ami est parti
Le voici endormi sous la terre allongé...


L'Album photo contient 74 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez