atchoum

 
recherchez toutes les informations sur atchoum
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de atchoum a été vue 12 841 fois.

En hommage à atchoum


Il est né le :--/--/2009
Il nous a quittés le :25/12/2011
 



En hommage à atchoum




Tu etais la gentillesse incarnee; d une douceur incomparable et pourtant tu es une victime de la lachete humaine on t as tire dessus. Et toi courageux petit bonhomme tu es revenu boitillant a la maison le veto t as soigne mais deux jours plus tard te sentant mieux tu as voulu ressortir on ne t as plus jamais revu je sais que tu as passe le pont de l arc en ciel et que tu as rejoint des copains mais la douleur est toujours aussi intense.








466 Fleurs

Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( claire Bessant )les chats petit,ou grand,sont peut etre les plus belle creature de cette terre soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Robert A. Einlein ) La faテァon dont vous vous comportez ici-bas avec les chats dテゥtermine votre avenir dans les cieux soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( William Shakespeare )J'aimerais mieux テェtre un chat et crier miaou que d'テェtre un de ces faiseurs de ballades soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( George Sand ) Touts est beau et sereins dans la morts du justes,son dテゥpart cause des larmes,mais son souvenir laisse l'espテゥrances et la consolations sur la terre soit en PAIX es AMOURS a l'inf
Déposé par poussy
Déposé par poussy
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Pam Brown )De loin,le chat est beau De prティs,c'est un テェtre d'une splendeurs incomparable Dans tous ses actes,c'est la perfections soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Pythagore )Tant que les hommes massacreront les bテェtes,ils s窶册ntretueront,Celui qui sティme le meurtre et la douleur ne peut en effet rテゥcolter la joie et l窶兮mour soi en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Rosanne Amberson )au milieu d'un monde qui a toujours ete un peu fou le chat marche avec confiance soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Nan Porter )Si les chats pouvaient parler, ils ne le feraient pas soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Anny Duperey )Je ne connais rien de comparable au silence pensif des chats,Il emplit l'atmosphティre d'une qualitテゥs trティs particuliティres soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Natalie Clifford Barney )Plus il y a de volontテゥ dans l'amour,moins le vent de l'absence peut l'テゥteindre soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par SOCRATE
Déposé par SOCRATE
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Mary Anne Evans George Eliot )Les animaux sont des amis tellement agrテゥables ils ne posent jamais de questions,ils ne font aucune critique, soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Pierre Reverdy )Il y a pour l'テ「me des aubes et des crテゥpuscules sans nombre chaque jours soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Amantine Aurore Lucile Dupin,George Sand )J'ai peine テ croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son テ「me entiティre soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Christian Bobin ) L'absence d'un mort nous inonde de sa prテゥsence , et nous le rend encore plus cher soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
( Anne-Thテゥrティse de Marguenat de Courcelles, Marquise de Lambert ) Par l'absence on テゥvalue la force des liens soit en PAIX es AMOURS a l'infini
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

31 messages


Déposé par SESHAT39 le 01/06/2015  

Quelqu'un meurt,
Et c'est comme des pas
Qui s'arrテェtent.
Mais si c'テゥtait un dテゥpart
Pour un nouveau voyage...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme une porte
Qui claque.
Mais si c'テゥtait un passage
S'ouvrant sur d'autres paysages...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme un arbre
Qui tombe,
Mais si c'テゥtait une graine
Germant dans une terre nouvelle...
**
Quelqu'un meurt,
Et c'est comme un silence
Qui hurle.
Mais s'il nous aidait テ entendre
La fragile musique de la vie...
******
Benoテョt Marchon


Déposé par SESHAT39 le 27/03/2015  

Une jolie petite histoire de ツォ noisettes ツサ pour toi, doux Ange窶ヲ
*
Les trois noisettes
*
Trois noisettes dans le bois
Tout au bout d'une brindille
Dansaient la capucine vivement au vent
En virant ainsi que filles de roi.
*
Un escargot vint テ passer :
ツォ Mon beau monsieur, emmenez-moi dans votre carrosse,
Je serai votre fiancテゥe ツォ
Disaient-elles toutes trois.
*
Mais le vieux sire sourd et fatiguテゥ,
Le sire aux quatre cornes
Sous les feuilles
Ne s'est point arrテェtテゥ,
*
Et, c'est l'ogre de la forテェt, je crois,
C'est le jeune ogre rouge, gourmand et futテゥ,
Monseigneur l'テゥcureuil,
Qui les a croquテゥes
*
Tristan Klingsor
--------------------
--------------------
LES CHIENS PLEURENT AUSSI
Moi je sais que les chiens pleurent aussi
Quand ils ont du chagrin,
Que parfois ils se cachent
Pour souffrir テ loisir
Sans que leur maテョtre sache
Ni oテケ ils sont,
Ni le grand mal qui les conduit.
J'en sais un qui partit au fond d'une forテェt
Pour fuir les longs soupirs,
De cet enfant malade.
Cet enfant qui jouait avec lui
Ses chamades,
Et qu'il ne s'en revテョnt
Que lorsqu'il fut sauvテゥ.
Et j'en sais aussi un qui se laissa mourir,
De faim, de dテゥsespoir
Au dテゥpart de son maテョtre
Pour les Terres d'Ailleurs,
Oテケ seules ne pテゥnティtrent,
Que les ombres de ceux
Dont la vie va finir.
Mais moi je sais aussi
Que dans ces Pays Hauts,
Les hommes et les chiens,
Chaque fois se retrouvent,
Sur les vastes prairies
Quand les portes s窶册ntrouvrent
Parmi l'immensitテゥ des joies
Et des repos.
Louis AMADE
*****************
CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur rテゥveille en nous,
tantテエt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantテエt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitiテゥ.
Elle nous apprend テ lutter pour nous
et pour les autres.


Déposé par SESHAT39 le 12/03/2015  

"Il est plus nテゥcessaire qu'on ne croit, de s'imposer l'obligation d'テェtre tous les jours utiles テ ses semblables ; cela tient en haleine, et mテェme pour faire le bien, nous avons besoin bien souvent d'une force qui nous pousse".
******************
" Hテゥlas ! aprティs avoir perdu un テェtre cher, les arbres retrouveront leur verdure et les fleurs leur parfum ; un feu secret circulera dans toutes les sティves ; tout revivra aprティs cette mort, et tout renaテョtra pour aimer : moi seule je n'aimerai plus ; et le temps, en s'テゥcoulant, ne peut m'apporter d'autre bien que de m'approcher de mon dernier jour ".
Sophie Cottin


Déposé par SESHAT39 le 11/03/2015  

Premier sourire du printemps
*
Tandis qu'テ leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgrテゥ les averses,
Prテゥpare en secret le printemps.
*
Pour les petites pテ「querettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisティle des boutons d'or.
*
Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer テ frimas l'amandier.
*
La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin dテゥsert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.
*
Tout en composant des solfティges,
Qu'aux merles il siffle テ mi-voix,
Il sティme aux prテゥs les perce-neiges
Et les violettes aux bois.
*
Sur le cresson de la fontaine
Oテケ le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachテゥe il テゥgrティne
Les grelots d'argent du muguet.
*
Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.
*
Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son rティgne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tテェte,
Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "
*
Thテゥophile GAUTIER


Déposé par SESHAT39 le 10/03/2015  

Ne reste pas テ pleurer devant ma tombe,
Je n窶凉 suis pas, je n窶凉 dors pas.
Je suis un millier de vents qui soufflent ;
Je suis le scintillement du diamant sur la neige.
Je suis la lumiティre du soleil sur le grain mテサr ;
Je suis la douce pluie d窶兮utomne.
Quand tu t窶凖ゥveilles dans le calme du matin,
Je suis le prompt essor
Qui lance vers le ciel oテケ ils tournoient les oiseaux silencieux.
Je suis la douce テゥtoile qui brille la nuit.
Ne reste pas テ te lamenter devant ma tombe.
Je n窶凉 suis pas ; je ne suis pas mort.
Anonyme


Déposé par SESHAT39 le 07/03/2015  

Les chats, ces guides qui nous veulent du bien. ...
La remise des clテゥs de l'テゥtat d'amour,
************
L'AMITIテ
L'amitiテゥ c'est une main qui vous soutient
dans la douleur et le dテゥsarroi.
C'est une oreille qui テゥcoute
tantテエt votre peine, tantテエt votre joie.
C'est un regard qui voit
jusqu'au plus profond de votre テ「me
sans jamais se faire juge.
C'est un coeur qui s'ouvre
et jamais ne se referme...
comme un refuge
Sarah Biguet
<3<3<3


Déposé par SESHAT39 le 06/03/2015  

Rien de plus
Rien de plus
Rien de moins
Rien du tout
Trois fois rien
J窶册xiste encore
Et pour longtemps
Longtemps テ attendre
テ rテェver
テ rテェver du rテェve
Rテェve sans trテェve
Rテェve d窶册spテゥrance
Histoire de vivre
Vivre sans trテェve
Chaque jour
Renaテョt l窶册spoir
Puis il disparaテョt
Et vient l窶兮prティs
L窶兮prティs-qui-dure
L窶兮prティs-qui-s窶冓nstalle
Dans le jeu de l窶兮prティs
Rティgne la permanence
La permanence du doute
Et du doute naテョt la raison
De la raison naテョt le choix
Choix du possible
Ou de l窶冓mpossible
Et se dテゥdouble le je
Pour ne pas se prendre au jeu
Le jeu du hasard
Le hasard qui nous surpasse
Et qui se confond avec le sort
Le sort, incarnat du bon et/ou du mauvais
Maggy De Coster


Déposé par SESHAT39 le 22/02/2015  

"La lテゥgende du pont de l窶兮rc en ciel"
"Il y a lテ-bas un pont qui connecte le ciel et la terre, on l'appelle le Pont de l'Arc-en-ciel"
Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommテゥ Pont de l'Arc-en-ciel.
Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le Ciel avec la Terre.
On y retrouve lテ-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallテゥes luxuriantes et tous les amis テ quatre pattes qui y sont rテゥunis peuvent y courir et s'amuser ensemble.
Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu'ils dテゥsirent, courir dans de jolies plates-bandes, se rouler dans de gテゥnテゥreux marais, bref toutes les interdictions terrestres n'y font plus loi.
Dans cette contrテゥe lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont confortables et bien au chaud, テ moins que l'on ne dテゥcide d'aller courir un peu dans les hautes montagnes coiffテゥes de neiges テゥternelles.
Ceux qui テゥtaient malades ou trop vieux ont recouvrテゥ ici santテゥ et vigueur; ceux qui テゥtaient blessテゥs ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui テゥtaient abandonnテゥs, nテゥgligテゥs ou maltraitテゥs ont enfin trouvテゥ chaleur et rテゥconfort.
Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d'entre eux, il manque quelque chose de prテゥcieux テ leur cナ砥r.
Ils ont perdu quelqu'un de trティs spテゥcial qu'ils aimeraient tellement avoir de nouveau テ leurs cテエtテゥs.
Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d'interminables jeux et courses folles テ l'intテゥrieur de cette grande meute pacifique.
Mais un jour, arrivera le temps ou l'un d'eux s'arrテェtera soudainement, tous ses sens se tiendront aux aguets.
Ses yeux perテァants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels des miradors, son corps frテゥnテゥtique palpitera de toutes parts.
L'テゥlu commencera テ courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pテ「turages, traversant les larges riviティres, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en plus haut.
テa y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumiティre au bout du tunnel... en toute fidテゥlitテゥ votre chien vous a repテゥrテゥ entre tous et il est venu テ cette ultime rencontre.
Vous souriez !
Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antan pleuvant de partout sur votre visage, vos mains pouvant テ nouveau caresser son cou, son flanc, sa tテェte, vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre chien.
Plus rien ne pourra dorテゥnavant vous sテゥparer, vous serez テ jamais rテゥunis.
Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l'Arc-en-ciel..."


Déposé par SESHAT39 le 04/01/2015  

Une larme...
Une larme, une seule,
Mais comme un ocテゥan,
Pour crier sa douleur
Et hurler テ la mort.
Une larme, une seule,
Mais comme un ocテゥan,
Pour inonder son cナ砥r
Et renaテョtre テ la vie !
Elisabeth Lafont


Déposé par SESHAT39 le 31/12/2014  

La vテゥritable amitiテゥ est pure.
Elle ne recherche aucune faveur en retour.
Elle テゥlティve celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est gテゥnテゥreuse.
Elle est plus forte que tous les prテゥjugテゥs.
Elle anoblit celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est fidティle.
Elle n窶册st pas altテゥrテゥe par le temps.
Elle honore celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est tenace.
Elle est faite de loyautテゥ et de franchise.
Elle grandit celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est magnanime.
Elle ne pose aucune condition.
Elle embellit celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est absolue.
Elle n窶册st jamais donnテゥe par miettes.
Elle fait honneur テ celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est spontanテゥe.
Elle ne fait l窶冩bjet d窶兮ucun marchandage.
Elle rテゥcompense celui qui la donne.
La vテゥritable amitiテゥ est sincティre.
Elle ne pose pas de conditions.
Elle enrichit celui qui la donne.
Henri de Lacordaire.


Déposé par SESHAT39 le 30/12/2014  

Le don du sourire
***************
Il ne coテサte rien et produit beaucoup
Il enrichit celui qui le reテァoit
sans appauvrir celui
qui le donne
il ne dure qu'un instant
mais son souvenir
est parfois immortel.
Un sourire
c'est du repos pour l'テェtre fatiguテゥ,
du courage pour l'テ「me abattue,
de la consolation pour le cナ砥r endeuillテゥ.
C'est un vテゥritable antidote
que la nature tient en rテゥserve
pour toutes les peines.
Et si l'on refuse
le sourire que vous mテゥritez
soyez gテゥnテゥreux, donnez le vテエtre.
Nul, en effet, n'a autant besoin
d'un sourire que celui qui ne sait
pas en donner aux autres.
<3<3<3


Déposé par SESHAT39 le 29/12/2014  

Campanile d窶僣iver
**********************
La vigne endolorie sous le poids des nuages,
Pareille au clapotis des barques enchaテョnテゥes,
Gテゥmit, pleure et s窶凖ゥteint comme un brasier mouillテゥ
Par la rage du ciel et son gravier d窶冩utrages.
Les lavoirs de soleil et leurs lourds sarcophages
Ruissellent de tumeurs aux couleurs bigarrテゥes,
Comme si leur destin se tissait sous les dティs
De gouttes dテゥtachテゥes d窶冰n suaire sauvage.
Seule, morne et feutrテゥe, une cloche d窶兮irain
Sonne un glas parfumテゥ d窶冰ne douce beautテゥ
Dont le silence boit la mテゥlodie sans fin.
Or la vigne endurcie, comme un oratorio,
Fugue le long de mots brillants de nouveautテゥ,
Que ce poティme joue sur un pas d窶兮dagio.
Francis Etienne Sicard,


Déposé par SESHAT39 le 26/12/2014  

テ tous nos anges disparus.
Encore un Noテォl sans toi
Noテォl sans joie
Et revoilテ le temps des larmes qui revient
J'entends le vent qui pleure au loin
Je voudrais tant que tu sois lテ !
Noテォl sans toi
Ce soir ma peine est de retour
Les cloches sonnent dans la vallテゥe
J'entends les gens rire et chanter
Moi, je suis seule encore une fois
Noテォl sans toi
Je reste seule avec ma peine
Je voudrais tant que tu reviennes
Noテォl sans toi
Noテォl sans joie
Il ne me reste rien, le bonheur s'est enfui
Le feu s'テゥteint, tout est fini
Et dans mon coeur, il fait si froid!
Noテォl sans toi.
Joyeux Noテォl テ vos maテョtres qui vous ont tant aimテゥs.,


Déposé par elise2512 le 25/12/2014  

Souvenirs...
C窶册st en regardant le ciel, que j窶兮i compris que je n窶凖ゥtais rien
Et c窶册st en te regardant partir que j窶兮i compris que tu テゥtais tout窶ヲ
La nuit je rテェve,
Et en rテェvant l窶冓mpossible,
J窶兮i rテェvテゥ que tu revenais窶ヲ
Lテ-bas oテケ que tu sois, je pense テ toi,
Et des milliers de baisers je t窶册nvoie.


Déposé par SESHAT39 le 25/12/2014  

Le sapin de noテォl (ou le petit sapin sous la neige)
***********
Le petit sapin sous la neige
Rテェvait aux beaux テゥtテゥs fleuris.
Bel テゥtテゥ quand te reverrai-je ?
Soupirait-il sous le ciel gris.
Dis moi quand reviendra l窶凖ゥtテゥ !
Demandait-il au vent qui vente
Mais le vent sans jamais parler
S窶册nfuyait avec la tourmente.
Vint テ passer sur le chemin
Un gaillard テ grandes moustaches
Hop lテ ! en deux coups de sa hache,
A coupテゥ le petit sapin.
Il ne reverra plus l窶凖ゥtテゥ ,
Le petit sapin des montagnes,
Il ne verra plus la gentiane,
L窶兮nテゥmone et le foin coupテゥ.
Mais on l窶兮 parテゥ de bougies,
Saupoudrテゥ de neiges d窶兮rgent.
Des clochettes de fテゥerie
Pendent テ ses beaux rameaux blancs.
Le petit sapin de noテォl
Ne regrette plus sa clairiティre
Car il rテェve qu窶冓l est au ciel
Tout vテェtu d窶冩r et de lumiティre.
Pernette Chaponniティre
<3<3<3<3
Noテォl sans toi
Noテォl sans joie
Et revoilテ le temps des larmes qui revient
J'entends le vent qui pleure au loin
Je voudrais tant que tu sois lテ
Noテォl sans toi
Ce soir ma peine est de retour
Les cloches sonnent dans la vallテゥe
J'entends les gens rire et chanter
Moi, je suis sans toi encore une fois
Noテォl sans toi
Je reste seule avec ma peine
Je voudrais tant que tu reviennes
Et te serrer dans mes bras
Noテォl sans toi
Noテォl sans joie
Il ne me reste rien, le bonheur s'est enfui
Le feu s'テゥteint, tout est fini
Et dans mon coeur, il fait si froid


Déposé par elise2512 le 30/10/2014  

LE CHAT
De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumテゥ, pour l'avoir
Caressテゥ une fois, rien qu'une.
C'est l'esprit familier du lieu;
Il juge, il prテゥside, il inspire
Toutes choses dans son empire;
Peut-テェtre est-il fテゥe, est-il dieu?
Quand mes yeux vers ce chat que j'aime
Tirテゥs comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-mテェme,
Je vois avec テゥtonnement
Le feu de ses prunelles pテ「les,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.
*********
Baudelaire, Les fleurs du mal

Déposé par MC le 28/06/2014  

Une fois la nuit tombテゥe,
Quand le sommeil nous a emportテゥ,
Lors qu窶册nfin tout est calme et lテゥger,
Loin du tumulte de la journテゥe,
Nos anges, doucement viennent nous frテエler.
Tout prティs de nous dテゥlicatement, ils vont se poser.
Sur notre front, une lテゥchouille doucement ils vont dテゥposer.
A notre oreille un "je t'aime" ils vont nous murmurer.
De leurs ailes, ils vont nous envelopper,
Et peut-テェtre mテェme...dans un tourbillon de bonheur ils vont nous emporter.
Puis au matin revenu, テ nouveau, ils vont nous quitter.
Non sans nous avoir une derniティre fois lテゥchouillテゥs.
Mais de doux rテェves ils nous auront laissテゥ.
Et le soir mテェme, ils l'ont promis, ils vont repasser....
************


Déposé par mynunuloul le 06/06/2014  

Merci pour vos fleurs et le gentil mot pour Cajou.
Vous avez eu la chance d'avoir eu de nombreux compagnons, qui vous ont entourテゥe d'amour et que comme moi vous n'oublirez jamais. Tendres carresses pour eux et plein de courage pour vous...
Amitiテゥs


Déposé par mag le 09/04/2014  

merci pour votre message de sympathique et fleur pour notre charlotte .


Déposé par elise2512 le 25/12/2013  

"Pour NOテ記 cette annテゥe, je ne veux pas de cadeaux mais juste une テゥchelle assez grande, pour aller embrasser tout ceux que j'aime qui sont lテ haut et que je n'oublierai jamais."
ODETTE DELVAUX


L'Album photo contient 2 photos


Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie


Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut